Accueil » Diverses marques » Test du Realme X50 5G : la 5G à la portée de tous

Test du Realme X50 5G : la 5G à la portée de tous

Pour celles et ceux qui l’ignorent encore, Realme est une marque faisant partie du groupe chinois BBK Electronics.

Aujourd’hui je vous propose le test du Realme X50 5G qui, contrairement à son grand frère le X50 Pro 5G, n’est pas officiellement importé en Europe.
Cependant, il est très facile de se le procurer sur certains sites de vente en ligne à un tarif avoisinant les 360 euros.

Mais que nous réserve ce Realme X50 5G?
C’est ce que vous allez découvrir au cours de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un très beau design

Le Realme X50 est un très bel appareil mêlant contours en aluminium anodisé et dos en verre traité Corning Gorilla 5.
“Dos en verre traité Corning Gorilla 5” c’est le fabriquant qui le dit, car moi j’ai plutôt l’impression d’être sur du polycarbonate vitrifié, façon Samsung Glasstic.

La prise en main est très agréable, même si avec ses 202 grammes le téléphone peut paraître un peu lourd. Mais finalement, on s’y habitue vite!

La face avant est occupée à hauteur de 86% par un écran poinçonné de 6,57 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 5 au profil 2.5D. De plus, l’écran reçoit un film de protection posé en usine.
On retrouve ainsi dans le coin supérieur gauche un double capteur photo dédié aux selfies.

L’afficheur est surmonté par un écouteur et par les habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Pas de LED de notifications donc.

Les 3 touches Android habituelles sont intégrées à l’écran et sont donc tactiles.

Le flanc gauche est occupé par les deux touches de volume, tandis que sur le côté droit on trouve le bouton d’allumage intégrant un lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure fait place à un micro d’ambiance, alors qu’à l’opposé on note la présence du tiroir SIM (2 nano SIM), d’une entrée micro principale, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur.

L’arrière du mobile intègre dans son coin supérieur gauche un module photo placé à la verticale. Ce dernier est doté de 4 capteurs et est accompagné d’un flash LED.
Plus bas, on trouve la marque Realme.

A côté du coloris Glacier Blue utilisé pour ce test, il existe également un Polar White.

  • Dimensions : 163,8 mm de long x 75,8 mm de large x 8,9 mm d’épaisseur | Poids : 202 grammes

2. Image et son : un écran bien rafraîchi

Même si le Realme X50 n’a pas droit à la technologie AMOLED, son écran adopte un taux de rafraîchissement de 120 Hz.
Via un petit passage par le menu des Paramètres, il est toutefois possible de basculer en 60 Hz ou en mode automatique, laissant ainsi l’Intelligence Artificielle décider à votre place.

Le grand écran IPS LCD au ratio 20:9 affiche une résolution Full HD+.
Cela nous donne une belle image, avec de belles couleurs, de bon contrastes et des angles de vision largement ouverts.

La luminosité offerte par l’écran est suffisante pour pouvoir consulter son mobile en extérieur.

Un petit détail m’a quand même titillé l’oeil : lorsque l’on se retrouve sur un fond d’écran blanc ou très clair, j’ai remarqué qu’un très léger halo sombre venait entourer le module photo frontal. Est-ce une très légère fuite de lumière, une ombre générée par le film de protection, ou encore une illusion d’optique? Je n’en sais rien!

Au final, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran de ce Realme X50.

Le son délivré par le haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal est tout simplement cristallin et relativement puissant (109 db constatés à la sortie).

Ici pas port mini-jack ni d’adaptateur mini-jack vers USB-C. Il faudra donc passer par des écouteurs ou un casque Bluetooth.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,57 pouces (IPS) avec une résolution de 2400 x 1080 pixels, soit donc une densité de 409 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : vraiment intéressantes

Ce smartphone chinois est animé par un des derniers processeurs signé Qualcomm : le Snapdragon 765G.
Il est ici accompagné par un GPU Adreno 620 et par 8Go de RAM.

Comme nos benchmarks habituels l’attestent, cet ensemble ne démérite pas.
On a ainsi un score d’un peu plus de 328.800 point sur Antutu et d’un peu plus de 3320 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).

Comme vous l’aurez certainement deviné, notre smartphone de test est capable de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment tels que Fortnite, PUBG Mobile ou encore Call of Duty Mobile.

Ce Realme X50 offre une très bonne fluidité au quotidien.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés par le constructeur, seul 106Go seront réellement dédiés à l’utilisateur.
Cette mémoire ne pourra malheureusement pas être étendue, puisque ce mobile fait l’impasse sur le slot micro SD.

  • Antutu Benchmark (v8.3.1) : 328.826 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 3321 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 765G (1 x 2,4GHz + 1 x 2,2GHz + 6 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go  | Processeur graphique : Adreno 620
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 106Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : et même la 5G!

En plus de la 2G et de la 3G+, ce smartphone de milieu de gamme est compatible avec les réseaux 4G LTE, mais également avec les réseaux 5G.

En attendant peut être une version globale, pour la 4G LTE il faudra se contenter des bandes B1 (2100), B3 (1800) et B7 (2600). Pas de B20 ni de B28 donc.
Personnellement je n’ai rencontré aucun problème à capter la 4G, mais je dois vous avouer que j’habite en ville.
Au pire, une fois que vous aurez quitté la ville, vous basculerez sur de la 3G/3G+.

Le SoC Snapdragon 765G de Qualcomm intègre un modem X52, ce qui permet donc au Realme X50 de capter la 5G.
N’étant pas encore déployée, je n’ai bien sûr pas pu tester cette dernière.

Comme tout smartphone qui se respecte, le Realme X50 embarque toutes les autres connexions telles que : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, 2 emplacements nano SIM, la radio FM, un port USB-C (OTG), mais également une puce NFC permettant les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 39 secondes à ce smartphone avant d’obtenir un premier fixe (21 satellites).

Au niveau des sensors, on a droit à un accéléromètre, à une boussole, à un gyroscope, à un compteur de pas et aux habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Pour ce qui est de la sécurité, sachez que ce Realme X50 peut soit être déverrouillé par le lecteur d’empreintes digitales placé sur la tranche droite, soit par la reconnaissance faciale (face-unlock).
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Non communiqué par le fabricant.

5. Système d’exploitation : une nouvelle interface

Bye-bye ColorOS 7 et bonjour Realme UI.

Realme UI c’est la nouvelle interface basée sur Android 10 qui anime ce Realme X50.
Dans les faits, les différences entre l’ancien système et le nouveau ne sont pas flagrantes.

La nouvelle interface est plutôt intéressante et agréable à utiliser au quotidien.

On a ici le choix entre une présentation sans profondeur de navigation où tous les écrans sont des bureaux et une présentation intégrant un tiroir des applications.

Realme UI apporte son lot de modifications, avec de nouveaux fonds d’écran et des applications propriétaires telles que :

– Navigateur
– Vidéo : une boutique proposant des vidéos
– Weibo : un réseau social chinois
– Musique : un lecteur MP3

– Gestionnaire de téléphone : une application fourre-tout permettant notamment de manager la mémoire du smartphone ou d’économiser de l’énergie
– Game Center : une boutique de jeux

– Espace de jeux : un mode jeu
– App Market : le store d’applications de Realme
– Météo
– Enregistreur : un dictaphone
– Thèmes
– Etc.

On a également plusieurs applications typiquement chinoises.
Fort heureusement, il est tout à fait possible de les désinstaller et d’obtenir ainsi une ROM “propre”.

Parmi les fonctions sympa, on dispose d’un mode sombre vraiment intéressant car il s’applique à tous les menus et à toutes les applications.

Par contre, ici pas de Always On Display et c’est un peu logique puisque nous ne sommes pas sur un écran de technologie AMOLED.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Fork : Realme UI

6. Usage : belles photos et charge rapide

Il est évident que ce Realme X50 est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS, de lire des MP3 et des vidéos, de faire du jeu 2D et 3D, etc.

Mais il est encore deux points sur lesquels les smartphones parviennent à se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

Grâce à ses 4 capteurs dorsaux, ce Realme X50 offre une réelle polyvalence en photo.
On dispose ainsi d’un capteur principal Samsung Bright S5KGW1 de 64 mégapixels ouvrant à f/1.8, d’un objectif ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.3, d’un téléobjectif de 12 MP ouvrant à f/2.5 et d’un capteur macro de 2 MP ouvrant à f/2.4.

Dans de bonnes conditions d’éclairage, l’objectif principal de 64 MP offre un bon niveau de netteté. Les clichés sont très agréables à regarder.
Les couleurs sont belles sans être trop saturées.

En faible luminosité, les résultats se dégradent un peu sans toutefois être catastrophiques.

Les photos capturées avec l’objectif ultra grand angle sont un peu moins riches en détails que celles prises avec le capteur principal, mais cet ultra grand angle reste néanmoins agréable à utiliser.
La qualité des clichés reste très appréciable, avec des couleurs pas trop saturées et un effet de distorsion sur les bords assez ténu.

Le mode Portrait produit des résultats tout à fait satisfaisants.

L’objectif téléphoto permet de profiter d’un zoom optique x2.
Ce mode de vue est plutôt efficace, mais préférez son utilisation en pleine journée.

A noter que le capteur principal est capable de filmer en 4K à 30 FPS, en 1080p à 30 et à 60 FPS et en Slow Motion à 960 FPS.

Le capteur photo frontal de 16 mégapixels ouvrant à f/2.0 permettra de réaliser de beaux autoportraits.

Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 4200 mAh vous permettra de tenir près de 2 jours avant de devoir recharger (avec l’écran réglé en rafraîchissement automatique).

Et si on parle de recharge, parlons de la charge rapide VOOC 4.0 de 30 W qui permettra de passer de 0 à 70% de batterie en 30 minutes.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est nettement mieux que les 15% habituellement constatés depuis l’année 2019.

  • Quadruple appareil photo dorsal :  64 MP + 8 MP + 12 MP + 2 MP avec autofocus et flash dual-LED.
  • Batterie : Fixe de 4200 mAh.

En conclusion : intéressant mais pas parfait

Il ne fait aucun doute que ce Realme X50 est globalement un bon smartphone.

Il affiche un très beau design avec une très bonne qualité de fabrication, offre de très belles performances, un très bon son et une bonne autonomie.
De plus, il fait de belles photos.

Cependant, tout n’est pas parfait.
Primo, on doit ici se contenter d’un écran IPS LCD fabriqué par JDI.
Pour 360 euros, nous aurions pu espérer avoir de l’AMOLED.

Secundo, on doit se passer des bandes B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz) en 4G LTE.

Et tertio, pas de slot micro SD et pas de port mini-jack.
Et la marque n’a même pas intégré d’adaptateur USB-C vers mini-jack dans la boîte.

Une question se pose, même si le design de ce Realme X50 5G est plus contemporain que celui de son ainé le Realme X2 Pro, ne vaudrait-il pas mieux se tourner vers ce dernier?
Il ne vous en coûterait que 40 euros supplémentaires.

  • Les plus : Design, qualité de fabrication, performances, son, autonomie.
  • Les moins : Pas d’écran AMOLED, pas de B20 ni de B28, pas de slot micro SD, pas de port mini-jack.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Bonjour Alex,
    J’hésite entre le Realme X50 Pro 5G et le One Plus 7T Pro que je peux avoir l’un comme l’autre au même prix.
    Un conseil ????
    Merci et bonne journée.

  2. Bonjour Gregory.

    Je n’ai pas encore testé le Realme X50 Pro 5G, mais je devrais le recevoir rapidement.
    Je ne peux donc pas dire réellement ce qu’il vaut.
    Mais une chose est certaine, c’est que le OnePlus 7T Pro est un très bon smartphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *