Accueil » Tests - realme » Test du realme GT 5G : le flagship killer de l’année 2021

Test du realme GT 5G : le flagship killer de l’année 2021

Au mois de juin de cette année 2021, realme a commercialisé la version globale de son nouveau haut de gamme, le realme GT 5G, un smartphone au design plutôt léché et aux caractéristiques ainsi qu’au prix alléchants.

Après s’être fait connaître par une politique tarifaire pour le moins agressive qui faisait des smartphones de la marque des champions du rapport qualité-prix, realme prend depuis quelques temps un virage vers le haut de gamme, même si des modèles plus économiques sont également présents au catalogue.

Le realme GT 5G couronne aujourd’hui le catalogue de la marque.

En ce début du mois de septembre 2021, il est proposé à 429 euros dans sa version 8Go de RAM + 128Go de ROM et à 529 euros dans sa déclinaison de 12Go de RAM + 256Go de ROM.
Cependant, les tarifs évoluant au gré des promotions, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix afin de payer votre smartphone au meilleur prix.

Sur papier, le realme GT 5G semble bien être un flagship killer.
Et dans la vraie vie cela donne quoi?

Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design bien maîtrisé

Après avoir sorti de sa boîte, au passage très soignée, le realme GT, impossible de nier l’air de ressemblance avec les autres modèles de la gamme. Cependant, il va encore plus loin en matière de finition.

Notre exemplaire Dashing Blue affiche ainsi un dos qui s’incurve sur les bords grâce à l’utilisation de verre 3D.
Les reflets du matériau en question sont particulièrement travaillés.

Le realme GT est également disponible en Dashing Silver et en Racing Yellow.
Cette dernière version fait elle appel au cuir végétal et cherche à évoquer l’esthétique que l’on peut retrouver sur des voitures de course.

La prise en main est très agréable. L’appareil n’est ni trop grand ni trop lourd et son cadre bien peaufiné épouse naturellement le creux de la main.
De plus, le bloc photo arrière ne dépasse pas trop en relief.

Les contours sont en plastique chromé, mais la qualité d’assemblage est excellente.

Ce smartphone arbore un écran de 6,43 pouces protégé par une vitre antirayures au profil 2.5D qui lui permet d’offrir un toucher particulièrement doux et agréable.
Cette vitre reçoit à son tour un film de protection posé en usine.

L’afficheur occupe 91,7% de la partie frontale et est donc entouré de fines bordures.
Il est doté d’un poinçon situé dans le coin supérieur gauche afin d’accueillir la caméra selfie.

L’écran est surmonté d’un écouteur, d’un capteur de proximité et d’un double capteur de luminosité.

Sur le flanc gauche du terminal, on trouve les touches de volume ainsi que le tiroir SIM (2 nano SIM), alors que le côté droit accueille le bouton d’allumage. Notez que celui-ci est souligné d’un liseré doré.

La tranche supérieure fait place à un micro d’ambiance, tandis que la tranche inférieure sert de terre d’asile à une prise mini-jack, à une entrée micro primaire, à un port USB-C et à la grille du haut-parleur principal.

Retournons maintenant le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un module photo de forme rectangulaire. Celui-ci intègre 3 capteurs et un flash LED dual-tone. On notera au passage la mention “64MP Triple Camera”.

Plus bas, la marque realme, le logo de certification CE ainsi que le logo poubelle.

  • Dimensions : 158,5 mm de long x 73,3 mm de large x 8,4 mm d’épaisseur | Poids : 186 grammes

2. Image et son : un très bel écran et un son stéréo

Un des points forts de ce realme GT, c’est son écran Full HD+ de 6,43 pouces s’appuyant sur la technologie Super AMOLED.

Cela se traduit par de belles couleurs, des contrastes infinis et des noirs profonds.
En mode couleur “Vif”, le delta E est de 3,2, alors qu’en mode “Doux” il est de 1,7.
Rappelons qu’avec un score au-delà de 3, l’oeil humain percevra un écart colorimétrique. Le dE doit donc être le plus bas possible.

Les angles de vue sont également largement ouverts, mais le plus intéressant, c’est le taux de rafraîchissement de 120 Hz et le taux d’échantillonnage de 360 Hz offrant une agréable fluidité et une très bonne réactivité tactile.

Avec une luminosité mesurée à 632 nits, vous n’éprouverez aucune difficulté à consulter l’écran de votre smartphone en plein soleil.

Grâce également à son afficheur au ratio 20:9, comme vous l’aurez certainement deviné, il sera agréable de regarder des vidéos sur l’écran du realme GT.

Notre smartphone de test nous fait profiter d’un son stéréo clair et puissant.
L’avantage, c’est que le haut-parleur principal et le haut-parleur du haut offrent approximativement la même puissance : 119 db pour le haut et 123 db pour le bas.
On a donc une bonne spatialisation.

Notez que le realme GT est également certifié Hi-Res Audio et Dolby Atmos.

Bonne chose encore, le constructeur nous gratifie ici d’une prise mini-jack, ce qui est plutôt rare de nos jours.
Le son au casque filaire est d’ailleurs très agréable.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,43 pouces (AMOLED) avec une résolution de 2400 x 1080 pixels, soit donc une densité de 409 ppp.
  • Son : Prise mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : il fait parler la poussière

Comme en atteste les scores élevés relevés sur nos benchmarks habituels, ce realme GT est tout simplement l’un des plus puissants smartphones du moment.
Notre version de test (8Go de RAM + 128Go de ROM) a notamment obtenu un score de 807.196 points sur Antutu.

Pour obtenir de tels scores, le fabricant a fait confiance à Qualcomm et à son Snapdragon 888, ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

Au quotidien, le smartphone exécute toutes les tâches sans broncher, mais il convainc également sur sa bonne stabilité sur les gros jeux vidéo 3D tels que Fortnite, PUBG Mobile ou Call of Duty Mobile.

Le mode “Espace de jeu” vous permettra d’activer à son tour un mode “Joueur Pro” afin d’optimiser l’expérience ludique au prix d’une chauffe plus marquée.

D’ailleurs concernant cette dernière, realme met en avant un système de refroidissement performant, mais le smartphone peut malgré tout assez facilement tiédir pendant une partie de jeu intense.
Mais rassurez-vous, rien d’alarmant!

Pour le stockage, sur les 128Go ici annoncés, seuls 106,5Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur, et ce sans possibilité d’extension de la mémoire.

Il est intéressant de mentionner que grâce à la DRE (Extension Dynamique de la RAM), il sera possible de convertir une partie de la ROM disponible en RAM.
On pourra donc ici ajouter 3Go aux 8Go existants.

  • Antutu Benchmark (v9.0.12) : 807.196 points | 3D Mark (Wild Life) : 5272 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 888 gravé en 5 nm (1 x 2,84GHz + 3 x 2,42GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 8Go + 3Go  | Processeur graphique : Adreno 660
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 106,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : exhaustive

Comme son appellation complète l’indique, notre smartphone de test supporte les réseaux 5G SA/NSA, ce qui lui permettra d’être encore d’actualité pour plusieurs années.

A côté de cela, on a également de la 4G (Vo)LTE de catégorie 22 intégrant toutes les féquences nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

On a bien sûr aussi de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le realme GT 5G propose toute une panoplie d’autres connexions telles que : le Bluetooth (5.2), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac/6), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo/QZSS, un port USB-C (OTG), 2 emplacements nano SIM dual 5G, une prise mini-jack, mais également une puce NFC notamment utile pour les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pas pu être testée.

Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 5 secondes à notre mobile de test avant d’obtenir un premier fixe (35 satellites).

Au niveau des sensors, le realme GT dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été oubliée, puisque ce smartphone peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou à l’aide du lecteur d’empreintes digitales placé sous la dalle.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,993 W/kg à la tête. C’est un score relativement élevé pour un mobile sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : une interface aux petits oignons

realme UI 2.0, l’interface maison qui anime notre smartphone, est simple à prendre en main et très agréable à utiliser au quotidien.

Ce système basé sur Android 11 donne un accès facile à de nombreuses possibilités de personnalisation.

En plus des habituels mode sombre et Always On Display, vous pouvez rapidement changer de thème, de style d’icônes, de couleur d’accentuation et ajouter une barre latérale de raccourcis sur la page d’accueil.
Il ne faut pas oublier non plus la possibilité de remplacer les 3 touches habituelles Android par un système de gestes.

Le seul petit bémol, c’est que quelques applications un peu inutiles liées à des partenaires soient présentes par défaut. Fort heureusement, elles peuvent rapidement être désinstallées.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : realme UI 2.0

6. Usage : belles photos et autonomie satisfaisante

Il va de soi que ce realme GT est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des MP3 et des vidéos, de faire de la navigation GPS, de jouer à des gros jeux 3D, etc.
Mais il y a toujours deux points sur lesquels les smartphones peuvent se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

La partie photo arrière se compose de 3 capteurs : un objectif principal grand angle Sony IMX682 ouvrant à f/1.8 (avec autofocus à détection de phase), un objectif ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.3 et un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4.

On peut dire qur l’expérience offerte est globalement qualitative, sans toutefois égaler les ténors du marché.

L’objectif principal réalise de beaux clichés, avec du contraste, du détail et de belles couleurs.
Les photos capturées sont par défaut en 16 mégapixels.

Il est également possible de passer en 64 MP. Vous gagnez alors en piqué, mais vous perdez en contraste et en luminosité.

En mode Nuit, les résultats sont également satisfaisants, avec de belles couleurs et du contraste.
Il existe un mode Nuit manuel, mais si vous activez la reconnaissance intelligente de la scène (AI), le mode Nuit s’active automatiquement.

C’est le capteur principal qui s’occupe du zoom numérique.
Le rapport monte jusqu’à 10x, mais pour garder de bons résultats, je vous conseille de rester sur un zoom x2.

Le mode Portrait offre des résultats de très bonne qualité, avec un beau détourage des sujets et un joli flou d’arrière plan.

De jour, l’objectif ultra grand angle prend des clichés de qualité satisfaisante.
Quelques détails sont lissés et on observe de légères distorsions dans les coins.

Lorsque la lumière est présente en suffisance, les photos en macro sont très correctes, avec des couleurs et du contraste. Par contre, la définition de 2 MP est clairement trop faible.

Pour la vidéo, sachez que le realme GT est capable de filmer jusqu’en 4K à 60 FPS, mais également en 1080p à 30, 60 et 240 FPS.
Le résultat est plutôt bon, mais on note de légers tremblements lors de mouvements un peu trop rapides. On aurait apprécié une meilleure stabilisation.

C’est un capteur grand angle de 16 mégapixels ouvrant à f/2.5 qui s’occupe de la partie photo avant.
Il réalise de beaux autoportraits, des photos très lumineuses et contrastées.
Attention que les filtres d’embellissement sont ici activés par défaut. N’hésitez pas à les désactiver!

Le realme GT est équipé d’une batterie de 4500 mAh qui lui permettra, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, d’approcher une journée et demie d’autonomie avant de demander à être rechargée.
Evidemment, les plus gros joueurs devront recharger plus souvent l’accumulateur.

La bonne nouvelle, c’est que la batterie est compatible avec la charge rapide Super Dart de 65 W.
Avec le chargeur et le câble cimpatibles fournis dans la boîte, il aura fallu un peu plus de 30 minutes à notre appareil de test pour passer de 1 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement réglé en Automatique) aura consommé 18% de l’énergie congtenue dans la batterie. C’est un peu moins bien que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Triple appareil photo dorsal avec flash dual-tone :  64 MP + 8 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 4500 mAh.

En conclusion : du haut de gamme pour le prix d’un milieu de gamme

Comme vous l’avez peut être compris à la lecture de cet article de test, j’ai été enthousiasmé par ce realme GT 5G.

Il arbore un design plutôt plaisant, il présente une belle qualité de fabrication, un très bel écran Super AMOLED FHD+, il offre des performances de haut niveau, une connexion 5G et une autonomie satisfaisante.

On appréciera également le son stéréo et la présence d’une prise mini-jack.
Finalement, il ne manque qu’un slot micro SD pour pouvoir étendre la mémoire de stockage.

La partie photo est un peu en retrait par rapport à ce que l’on trouve sur des smartphones haut de gamme, mais à 429 euros on ne peut pas se plaindre.

Le realme GT 5G est un véritable flagship killer et je ne peux que vous le recommander à l’achat.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du OnePlus Nord CE 5G : le parfait compromis

C’est à un rythme plutôt soutenu que OnePlus complète sa gamme Nord, avec comme leitmotiv …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *