Accueil » Diverses marques » Test du realme C11 : pas mal pour son prix !

Test du realme C11 : pas mal pour son prix !

Avec son realme C11, la marque chinoise issue du groupe BBK Electronics entend se poser en tant que champion de l’autonomie.
Y parviendra t’elle réellement?

Sur le marché français, le realme C11 est proposé au prix public conseillé de 119 euros TTC, dans sa seule version 2Go de RAM + 32Go de ROM.
Cependant en ce milieu du mois d’octobre 2020, il est possible de le trouver au prix de 99 euros, ce qui en fait désormais un smartphone low-cost.

Alors, ce realme C11 est-il parvenu à me convaincre?
C’est ce que vous découvrirez en lisant cet article de test.

PrixtelPrixtel est le seul opérateur mobile à proposer des forfaits qui s’adaptent, chaque mois, à votre consommation.
Et, service unique en France, c’est vous qui choisissez le réseau, entre Orange ou SFR, qui sera utilisé sur votre ligne mobile.
Les forfaits sont sans engagement et disponibles à partir de 2€/mois.
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

1. Esthétique : un design agréable

Même s’il est loin d’être révolutionnaire, le design de ce realme C11 est tout à fait sympathique.

La conception 100% plastique et le poids de 196 grammes donnent une impression de robustesse.
Les finitions sont de qualité, le plastique ne craque pas sous les doigts et la prise en main est en cela agréable.

Sa coque à l’aspect texturé l’empêche de glisser hors de la main

Si l’exemplaire de test arbore un coloris Vert Menthe, sachez que ce mobile est également disponible en couleur Gris Poivre.

La face avant est occupée à hauteur de 88,7% par un écran mini-drop de 6,52 pouces protégé par une vitre Corning Gorilla 3 au profil 2.5D. Cette dernière reçoit en plus un film de protection posé en usine.

L’afficheur est surmonté par un écouteur, par un capteur photo frontal et par les capteurs de luminosité et de proximité.
Ici, pas de LED de notifications.

Sur le côté gauche, on retrouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD), alors que sur le flanc droit on note la présence de la touche de volume et du bouton d’allumage.

Si la tranche supérieure est vierge de tout orifice, ce n’est pas le cas de la tranche inférieure.

Cette dernière comporte une prise mini-jack, une entrée micro primaire (la seule), un port micro USB et la grille du haut-parleur.

Si on retourne le téléphone, on remarque un module photo de forme carrée situé dans le coin supérieur gauche.
Celui-ci intègre deux capteurs photo, un flash LED et la mention “AI CAMERA”.

Une bande à la finition brillante comportant la marque realme court du module photo jusqu’au bas du mobile.
En face, le logo de certification CE.

En soi, le realme C11 n’entre peut être pas dans la catégorie des poids plume et des designs fins, mais demeure un produit élégant, solide et qui inspire confiance.

  • Dimensions : 164,4 mm de long x 75,9 mm de large x 9,1 mm d’épaisseur | Poids : 196 grammes

2. Image et son : un écran assez bluffant

Pour ne rien vous cacher, je n’en attendais pas autant de l’écran du realme C11.
En effet, pour un smartphone vendu sous la barre des 120 euros, on aurait pu penser que la qualité de la dalle aurait été sacrifiée. Ce n’est heureusement pas le cas!

Ce mobile chinois est équipé d’un écran IPS de 6,52 pouces présentant une définition HD+ et un ratio de 20:9.

Si certains regrettent déjà l’absence d’une définition Full HD+, sachez que l’affichage n’est pas en reste et se veut lumineux (418 nits mesurés), net et précis.
On apprécie de retrouver un bon niveau de détail.
Les couleurs restent fidèles à la réalité et les angles de vue sont bien ouverts.

Il sera plaisant de regarder des vidéos sur un tel écran.

Le son délivré par le haut-parleur principal situé sur la tranche basse du terminal est tout à fait satisfaisant pour un smartphone de ce prix. Il se veut également très puissant (112 db mesurés à la sortie).

Les amateurs du casque filaire seront ravis d’apprendre que le port mini-jack a bien été maintenu et qu’il délivre un son de qualité.

En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,52 pouces (IPS) avec une résolution de 1600 x 720 pixels, soit donc une densité de 270 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : le minimum syndical

realme adresse ce smartphone aux personnes cherchant avant tout une bonne autonomie sans devoir se ruiner.

La marque l’assume, car son realme C11, facturé à moins de 120 euros (et même à moins de 100 euros), a de faibles prétentions techniques.
C’est ainsi que nous retrouvons à la manoeuvre un processeur Mediatek Helio G35.
Pour l’accompagner, 2Go de RAM et un GPU PowerVR GE8320 sont de la partie.

Avec une telle mécanique, ce smartphone ne peut bien évidemment pas prétendre à battre les records en matière de performances.
Notre exemplaire de test a ainsi respectivement obtenu des scores de 107.182 points et de 467 points sur Antutu et sur 3D Mark (Sling Shot Extreme).
Des chiffres peu impressionnants, mais conformes au processeur embarqué.

De plus, dans les faits, ce realme C11 offre suffisamment de fluidité dans le cadre d’une utilisation courante pour demeurer confortable.

Des gros jeux 3D comme Call of Duty arriveront à tourner, mais au prix de quelques ralentissements.
Mieux vaut donc s’en tenir à des jeux 3D un peu moins gourmands, de type Asphalt 9.

Pour le stockage, des 32Go intégrés, environ 15,15Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.

Fort heureusement, cette mémoire pourra facilement être élargie par l’ajout d’une carte micro SD (+256Go).

  • Antutu Benchmark (v8.4.5) : 107.182 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 467 points
  • Processeur : Octa-core Mediatek Helio G35 (4 x 1,8GHz + 4 x 2,3GHz) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 15,15Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

Le realme C11 s’appuie sur un modem 4G LTE (VoLTE) de Cat.4 (150 Mbps en DL et 50 Mbps en UL), intégrant toutes les fréquences nécessaires pour une utilisation complète en France, et plus largement en Europe (B1, B3, B5, B7, B8, B20 et B28).

A côté de cela, on a bien évidemment la panoplie de toutes les autres connexions intégrées sur un smartphone digne de ce nom : le Wi-Fi (b/g/n), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS, un port micro USB (OTG), une prise mini-jack, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, la radio FM, etc.
Il ne manquera que le NFC.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 5 secondes à ce mobile avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

Au niveau des sensors, nous avons droit à un accéléromètre, à une boussole, et aux habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Ici, pas de gyroscope!

En ce qui concerne la sécurité, le déverrouillage du realme C11 se fera uniquement via le face-unlock (reconnaissance faciale).
En effet, ce smartphone fait l’impasse sur le lecteur d’empreintes digitales.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,796 W/kg. C’est un score juste correct pour un smartphone d’entrée de gamme sorti en 2020.

5. Système d’exploitation : une interface agréable

Le realme C11 est animé par realme UI 1.0, le système d’exploitation maison basé sur Android 10.

Cette interface logicielle est une franche réussite. Son utilisation au quotidien est vraiment agréable.

On a ici le choix entre une présentation sans profondeur de navigation et une présentation intégrant le tiroir des applications.

Au niveau applicatif, on dispose bien du pack des G-apps, telles que Gmail, Maps, YouTube, etc.

Le fabricant a également intégré plusieurs autres applications propriétaires, ainsi que quelques applications liées à des partenaires.

Parmi les applications et les fonctions sympa, on a un mode sombre, une barre latérale des raccourcis et la possibilité de pouvoir remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestures.

  • Système d’exploitation : Android 10 | Fork : realme UI 1.0

6. Usage : des photos correctes

Comme vous vous en doutez, le realme C11 est bien sûr capable de passer des appels, d’envoyer des SMS, de lire des emails, des vidéos et des MP3, mais également de jouer à des jeux 2D et 3D.

Mais il y a toujours en 2020 deux aspects qui permettent encore de distinguer les smartphones les uns des autres : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière de notre smartphone de test, nous trouvons un module photo intégrant 2 capteurs : un objectif principal grand angle de 13 mégapixels ouvrant à f/2.2 et un objectif portrait de 2 MP ouvrant à f/2.4.

De jour, les clichés réalisés par l’objectif principal sont de bonne qualité.
Les détails sont bien présents.

De nuit, on note un lissage excessif de l’image.

Le mode Portrait offre un découpage grossier des sujets.

Le mode vidéo Full HD à 30 FPS a des difficultés en matière de mise au point, de stabilité et de dynamique.

Le capteur frontal de 5 MP ouvrant à f/2.4 réalise des autoportraits de qualité correcte, sans plus.

Avec la grosse batterie de 5000 mAh, on pourrait s’attendre à une autonomie exceptionnelle, et ce d’autant plus que le realme C11 intègre une mécanique basique.

En pratique, ce smartphone arrive à tenir 2 jours avant de demander à être rechargé et ce, dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.
Personnellement, je m’attendais à pouvoir tenir au moins 2 jours et demi.

Notre appareil de test est également pénalisé par sa charge 10W bien trop longue.
Comptez 3 heures pour passer de 0 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  13 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : pour les primo-accédants

Le realme C11 est un smartphone cohérent.

Pour moins de 120 euros (et même moins de 100 euros) il vous offre un bel écran, une bonne qualité de fabrication, une connectivité complète et une qualité photo correcte.

Il bénéficie également d’une bonne autonomie, mais vu sa grosse batterie de 5000 mAh, on espérait pouvoir au moins tenir 2 jours et demi.
De plus, sa charge 10W via le port micro USB est beaucoup trop longue.

Etant donné ses performances modestes, ce realme C11 s’adressera principalement aux primo-accédants ou aux personnes qui n’en demandent pas trop à leur smartphone.

  • Les plus : Bel écran HD+, bonne qualité de fabrication
  • Les moins : Port micro USB, durée de charge trop longue

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du Black Shark 3S : le jeu c’est son dada

Black Shark est la marque gaming du groupe Xiaomi. Au début du mois de mars …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *