Accueil » Tests - realme » Test du realme 9i : il conviendra au plus grand nombre

Test du realme 9i : il conviendra au plus grand nombre

Contrairement à ce qu’on pourrait le croire, le gros des ventes de smartphones ne se fait pas sur le segment du haut de gamme ou du milieu de gamme premium, mais bien sur celui de l’entrée de gamme, en tout cas en Europe.

realme l’a bien compris en nous proposant ce realme 9i, un appareil vendu sous la barre des 200 euros.
En cette fin du mois de mars 2022 j’ai pu mettre la main sur le realme 9i dans sa version de 4Go de RAM + 128Go de ROM au prix de 189,99 euros, soit 10 euros moins cher que le prix officiel de la déclinaison de 4Go de RAM + 64Go de ROM.

Cependant afin de payer ce realme 9i au meilleur prix, je vous engage à consulter notre très bon comparateur de prix.

Mais que peut on attendre de ce smartphone d’entrée de gamme vendu sous la barre des 200 euros?
Quel est mon ressenti après une semaine, et surtout puis-je vous le recommander à l’achat?

Pour le savoir, je vous invite à lire attentivement les lignes qui suivent.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un air de famille

Chez realme tous les smartphones reprennent le même design, que nous ayons affaire à des modèles d’entrée de gamme, de milieu de gamme ou de haut de gamme.
Le realme 9i n’échappe pas à la règle.

Ce smartphone est disponible en deux coloris : Prism Black et Prism Blue, comme c’est le cas pour notre exemplaire de test.

Dans les deux cas, l’appareil arbore un habillage arrière en polycarbonale agrémenté de stries qui permettent une sorte de réflection de la lumière

Dans le coin supérieur gauche, on remarque un module photo de forme rectangulaire doté de 3 capteurs, d’un flash LED et de la mention « Matrix AI Camera ».
Plus bas, la marque realme ainsi que les logos poubelle et de certification CE.

Les contours du téléphone font appel à du polycarbonate peint ton caisse.

Sur la partie gauche du terminal, on trouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM + 1 micro SD) et les touches de volume.
Le flanc droit accueille quant à lui le bouton d’alimentation, lequel intègre un lecteur d’empreintes digitales.

Sur la tranche supérieure on trouve un micro d’ambiance, alors qu’à l’opposé on note la présence d’une prise mini-jack, d’une entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur principal.

La face avant de ce smartphone chinois est occupée à hauteur de 84,2% par un écran de 6,6 pouces. Ce dernier est protégé par une vitre Dragontrail Pro Glass au profil 2.5D

Pour ma part, je trouve que le poinçon accueillant la caméra selfie situé dans le coin supérieur gauche de l’écran est un peu trop présent.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Ici, pas de LED de notifications.

  • Dimensions : 164,4 mm de long x 75,7 mm de large x 8,4 mm d’épaisseur | Poids : 190 grammes

2. Image et son : un écran IPS haute définition

Comme cité plus haut, le realme 9i embarque un grand écran de 6,6 pouces.
Ce dernier offre une très belle définition Full HD+.

Malheureusement, contrairement à son principal concurrent, l’afficheur de notre mobile chinois s’appuie sur la technologie IPS-LCD. Nous n’aurons donc pas droit à de l’AMOLED.

Cela n’empêchera pas d’obtenir une belle image, avec de belles couleurs, de bons contrastes et des angles de vision bien ouverts.
A la base les couleurs paraîssent criardes, mais cela peut s’ajuster dans le menu des paramètres.

Avec une luminosité mesurée à 550 nits on n’éprouvera aucune difficulté pour consulter l’écran de son smartphone en plein soleil.

Mais le plus intéressant, c’est que l’écran de ce realme 9i possède un taux de rafraîchissement adaptatif de 90 Hz, ce qui permet d’obtenir une meilleure fluidité en jeu, mais également en utilisation quotidienne.

Grâce notamment à son ratio de 20:9, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran du realme 9i.

Le realme 9i a la chance d’être équipé de haut-parleurs stéréo offrant un son tout à fait convenable pour un appareil vendu sous la barre des 200 euros.

Côté puissance, j’ai mesuré 113 db à la sortie pour le haut et 120 db pour le bas.

Le fabricant a eu la bonne idée de maintenir la prise mini-jack.
L’écoute au casque est plutôt agréable.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,6 pouces (IPS) avec une résolution de 2412 x 1080 pixels, soit donc une densité de 401 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique

3. Performances : raisonnablement puissant

Le realme 9i est équipé d’un processeur 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 680.
Il est ici accompagné de 4Go de RAM et d’un GPU Adreno 610.

Face à nos benchmarks habituels, notre smartphone de test a obtenu des scores de près de 253.800 points sur Antutu et de 425 points sur 3D Mark (Wild Life).

Côté gaming, le realme 9i permet de jouer à la plupart des gros jeux 3D du moment, mais tout en acceptant de réduire la qualité graphique.

Pour le stockage, sur les 128Go annoncés par le constructeur seuls 108Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cette mémoire pourra cependant être élargie par l’ajout d’un carte micro SD (+1To), et ce sans devoir sacrifier l’un des deux emplacements nano SIM.

Il est intéressant de noter qu’1Go de mémoire virtuelle peut venir épauler les 4Go déjà existants.

  • Antutu Benchmark (v9.3.2) : 253.779 points | 3D Mark (Wild Life) : 425 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 680 gravé en 6 nm (4 x 2,4GHz + 4 x 1,9GHz) | Mémoire vive : 4Go (+1Go de mémoire virtuelle)  | Processeur graphique : Adreno 610
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 107Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète mais sans la 5G

Le realme 9i doit se passer d’une connexion 5G.
On a donc ici de la 4G (Vo)LTE de catégorie 13 comportant toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

Evidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le realme 9i propose la panoplie de toutes les autres connexions telles que : le Bluetooth (5.0), le Wi-Fi (a/b/g/n/ac), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, 2 emplacement nano SIM, un slot micro SD, une prise mini-jack, un port USB-C (OTG), mais également une puce NFC, notamment utile pour les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
Pour le GPS, dans la cour d’une copropriété urbaine, il aura fallu 65 secondes à notre smartphone de test avant d’obtenir un premier fixe (15 satellites).

Au niveau des sensors, le realme 9i dispose d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été oubliée, puisque ce smartphone peut être déverrouillé de deux façons : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’alimentation.
Dans les deux cas, c’est rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,053 W/kg à la tête. C’est un score relativement élevé pour un mobile sorti en 2022.

5. Système d’exploitation : un duo qui fonctionne

Ce smartphone est animé par realme UI 2.0, le système d’exploitation maison basé sur Android 11.

Nous sommes ici sur une version un peu simplifiée de realme UI 2.0, avec quand même des fonctions sympa comme la présence d’un mode sombre et celle du tiroir d’applications.
Les 3 touches Android habituelles peuvent être remplacées par un système de gestes.

Le realme 9i offre également un tas de fonctions utiles, telles que la désinstallation d’applications par lots, une barre latérale de raccourcis et la possibilité de diffuser simultanément de l’audio sur des écouteurs filaires et sur des écouteurs sans fil.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : realme UI 2.0

6. Usage : des photos correctes et une très bonne autonomie

Comme tout smartphone moderne, le realme 9i est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et de emails, de lire des vidéos et des MP3, de faire de la navigation GPS et de faire fonctionner la plupart des jeux 2D et 3D du moment.

Cependant même en 2022, il existe deux points sur lesquels les smartphones peuvent encore se distinguer : la qualité photo et l’autonomie.

La partie photo arrière de ce realme 9i est assurée par 3 capteurs : un objectif principal Samsung S5KJN1 de 50 mégapixels ouvrant à f/1.8 avec autofocus à détection de phase, un objectif macro de 2 MP ouvrant à f/2.4 et un capteur monochrome de 2 MP.

De jour, la haute résolution de l’objectif photo principal, qui produit des clichés de 12,5 mégapixels, permet d’obtenir des photos tout à fait satisfaisantes.

Bien évidemment, comme c’est souvent le cas à ce niveau de prix, en basse lumière le smartphone a du mal à faire la mise au point et la qualité des photos laisse à désirer.

Dans un lieu obscur, le mode Nuit réussit à capturer la scène de manière nette, avec une reproduction des couleurs plutôt fidèle.

L’objectif principal de 50 MP autorise un zoom x2 et x5.

Le capteur N&B de 2 MP ne sert que pour le mode Portrait, afin d’obtenir un faux bokeh qui s’en sort plutôt bien sur le détourage.

Comme d’habitude dans ce segment de prix, l’objectif macro de 2 MP fait de la figuration. Dans ce style d’exercice, le capteur principal s’en sort mieux.

Notez que l’objectif principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

Le capteur photo frontal de 16 MP ouvrant à f/2.1 est capable de prendre de beaux selfies.

Le realme 9i possède une batterie de 5000 mAh permettant de tenir 2 jours avant de demander à être rechargée, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

Avec le chargeur realme Dart Charge 3.0 de 33 W présent dans la boîte, il faudra environ 1 heure 15 pour passer de 1 à 100% de batterie.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran en Automatique) aura consommé 9% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% généralement constatés depuis 2019.

  • Triple appareil photo dorsal :  50 MP + 2 MP + 2 MP
  • Batterie : Fixe de 5000 mAh.

En conclusion : un bilan globalement positif

Ce realme 9i présente un design sympa, une bonne qualité de fabrication et un grand écran Full HD+ au taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Parmi ses autres points forts, on notera le son stéréo et une très bonne autonomie.

Ce smartphone possède des performances suffisantes pour faire fonctionner la plupart des jeux 3D du moment.

L’appareil photo principal produit des résultats satisfaisants à ce niveau de prix.
On regrettera cependant l’absence d’un capteur ultra grand angle.

J’aurais également préféré profiter d’un écran s’appuyant sur la technologie AMOLED plutôt que d’un écran IPS-LCD.

Finalement, une fois l’heure de l’achat venue, le realme 9i pourra faire partie de vos choix, surtout si tout comme moi vous pouvez dénicher une version de 128Go à moins de 200 euros.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

1 commentaire

  1. Finalement le Redmi Note 11, qui a les mêmes caractéristiques, est légèrement mieux grâce à son écran OLED.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.