Accueil » Tests - realme » Test du realme 7i : belle autonomie, bonnes spécs, et petit prix

Test du realme 7i : belle autonomie, bonnes spécs, et petit prix

realme est un constructeur très motivé…
Et qui lance constamment de nouveaux modèles, dont les prix sont agressifs.

Agressifs, au regard des spécifications.
Et c’est notamment le cas pour ce realme 7i (prix max. conseillé : 169€).

PrixtelPrixtel est le seul opérateur mobile à proposer des forfaits qui s’adaptent, chaque mois, à votre consommation.
Et, service unique en France, c’est vous qui choisissez le réseau, entre Orange ou SFR, qui sera utilisé sur votre ligne mobile.
Les forfaits sont sans engagement et disponibles à partir de 2€/mois.
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Pas cher, oui… mais pas cheap.
Le realme 7i a un joli look bien réussi, et une belle finition.

Certes, il est “tout plastique” (ndlr : vitre Corning Gorilla), mais il reste rigide.
Et est décliné en 2 coloris : Victory Blue (la version testée) et Glory Silver.

La prise en main est bonne, et on apprécie le dos texturé.
Du coup, on a un mobile qui n’est pas (trop) glissant.

L’un des bons points forts de ce 7i porte sur son écran.
Les couleurs sont bien gérées et le contraste très bon (pour un écran IPS).

On a une luminosité un peu trop juste à mon goût (380 nits au mieux).
Et enfin, un réel effet cinéma grâce à la taille de l’écran et sa fréquence d’affichage.

Le son offert par l’écouteur et le mini-jack est satisfaisant.
Mais le haut-parleur, bien que puissant (130+ db), manque cruellement de clarté et de portée.

Pour les performances, on est dans la très bonne tendance du marché.
Car à ce prix, on obtient malgré tout plus de 200 000 points sur Antutu.

Ce mobile fonctionne de manière fluide, que ce soit en grosses applications…
Mais aussi en gros jeux 3D, avec notamment un PUBG Mobile tout à fait fluide.

Côté connectivité, on apprécie la présence de 3 emplacements physiques.
2 pour cartes sim (au format “nano”) et 1 pour la micro SD (+ 256Go max).

On retrouve également de la 4G LTE (désolé, mais pas de 5G à ce prix en 2020 tout de même).
Et du classique WiFi, Bluetooth, GPS/GLONASS/BDS, etc.

On retrouve également un capteur d’empreintes digitales.
Situé au dos, il tombe parfaitement sous l’index et est très réactif.

Le système d’exploitation est un tout à fait prévisible Android 10.
Mature et complet, le constructeur s’est senti obligé d’ajouter sa surcouche.

Une manière de se différencier en apportant des modifications esthétiques…
Quelques rares applications additionnelles (ndlr : tant mieux !).

Et de l’ergonomie et des fonctionnalités supplémentaires.
Notamment avec des gestuelles, ou autres options pas forcément révolutionnaires.

Dans les bons points de ce realme 7i, on retrouve également sa capacité photo.
En tout cas, dorsale, grâce à son triple capteur qui se débrouille bien pour un mobile à ce prix.

On regrettera cependant la compression trop forte des images qui fait perdre du détail.
Et un mode “photos de nuit” pas forcément optimal malgré l’affirmation de la marque.

Même remarque pour le capteur frontal, qui offre des selfies de qualité “passable” au mieux.
La faute notamment à une résolution faible de 8MP et une compression trop forte.

Enfin, au registre des GROS bons points de ce smartphone, l’autonomie.
Grâce, entre autres, à une batterie de 6000 mAh, on atteint facilement 2 jours (voire 3) avant la recharge.

On apprécie également la recharge rapide 18W (avec fonction charge réversible).
Cependant, pas de miracles, passer de 0 à 100% prendra bien 3h au mieux.

En conclusion, oui, le realme 7i est un bon smartphone.
Perfectible sur certains aspects (compression photo en tête), mais qui offre un excellent ratio prix/spécifications.

On aime l’écran, les performances, la connectivité, l’autonomie…
Et on recommande totalement ce mobile dans la catégorie des (débuts) d’entrée de gamme.

  • Dimensions : 16,4 cm de long x 7,6 cm de large x 1,0 cm d’épaisseur | Poids : 208 grammes.
  • Ecran : 6,5 pouces (IPS), 90Hz, au format 20:9 et avec résolution HD+ (1600 x 720 pixels), soit donc une densité de 270ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur sur la tranche inférieure. Écouteur classique.
  • Antutu (v8.4.9) : 204 700 points.
  • Processeur : Huit coeurs 2,0GHz (MediaTek Helio G85) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali G52.
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 48,7Go lors du premier démarrage.
  • Connectivité : WiFi (a/b/g/n/ac), Bluetooth (5.0), aGPS/GLONASS/BDS, USB-C (OTG), micro SD, etc.
  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,983w/kg à la tête (1,128w/kg au corps). C’est un score élevé pour un téléphone de la catégorie.
  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : realme UI.
  • Appareil photo dorsal :  48MP + 8MP (ultra-grand angle) + 2MP (macro). Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 8MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 6 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 08-10% d’énergie.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du realme 7i.
Voir la vidéo de déballage du realme 7i.

Au sujet de : Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

Voir aussi...

Test du Xiaomi POCO F3 : un grand séducteur

Au mois de février 2021, Xiaomi présentait officiellement en Chine le Redmi K40, un smartphone …

3 commentaires

  1. Bizarre de l’avoir appelé 7i chez nous car en international c’est Narzo 20 et le 7i a des specs différents (sur GSMarena en tout cas ;) )

    Perso j’aime bien cette marque qui propose de bons phones avec des prix assez agressifs (comme la gamme Redmi de Xiaomi qui est son principal concurrent)

    • Je pense que la marque essaye de construire une gamme “7” qui donne une cohérence pour le marché européen.
      Et comme le 7i “indien” est sans doute “trop haut” pour les ambitions européennes de la marque, ils (les gens de chez realme) ont cherché à apporter un nouveau entrée de gamme (car en Europe, la marque ne peut que se construire car n’a aucune notoriété/crédibilité, seul l’appel du prix vs spécifications peut attirer le consommateur).

      Du coup, je pense que le Narzo 20 s’est fait rebadger en 7i pour permettre de créer une proposition tarifaire plus raisonnable et adaptée à la stratégie et ambitions de realme sur notre marché.

  2. EDIT au 01/01/2021 : A noter que le realme 7i version “Europe” n’est pas doté d’un écran 90Hz mais 60Hz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *