Accueil » Tests - Xiaomi » Test du Xiaomi POCO F3 : un grand séducteur

Test du Xiaomi POCO F3 : un grand séducteur

Au mois de février 2021, Xiaomi présentait officiellement en Chine le Redmi K40, un smartphone de milieu de gamme aux caractéristiques intéressantes.
Cependant, ce terminal réservé au marché chinois se limite à seulement deux langues : l’Anglais et le Chinois.

Lancé un mois plus tard, le POCO F3 que je vous présente aujourd’hui est en fait la version globale du Redmi K40.

Le POCO F3 est disponible en deux configurations mémoire : 6Go de RAM + 128Go de ROM et 8Go de RAM + 256Go de ROM.

C’est la première déclinaison citée qui fait l’objet de ce test.

En ce milieu du mois de mai 2021, il est possible d’acquérir le POCO F3 dans sa version de 128Go au prix de 310 euros.
Cependant les prix fluctuant au gré des différentes promotions, je vous invite à consulter notre très bon comparateur de prix afin de payer votre POCO F3 au meilleur tarif.

Les POCO M3 et POCO X3 NFC avaient été deux coups de coeur pour TFP. Qu’en sera t’il pour le POCO F3?
Pour le savoir, je vous engage à lire attentivement cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design réussi

Avec ce POCO F3, Xiaomi nous propose un appareil au design réussi donnant un sentiment premium.

Il allie des contours en plastique laqué à un dos en verre traité Corning Gorilla 5.

Sur la version Noir Profond que nous avons testée, la face arrière de type miroir a tendance à prendre les traces de doigts.
Fort heureusement, le constructeur a pensé à intégrer une coque de protection en silicone transparent dans la boîte.

Si le noir n’est pas à votre de goût, sachez que ce smartphone existe également en Blanc Arctique et en Bleu Océan.

Malgré ses dimensions plutôt généreuses et son poids approchant les 200 grammes, le POCO F3 offre une prise en main agréable.

La face avant est occupée à hauteur de 86% par un écran poinçonné de 6,67 pouces.
Celui-ci est protégé par une vitre Corning Gorilla 5 au profil 2.5D, elle même protégée par un un film posé en usine.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur, d’une caméra frontale et des capteurs de luminosité et de proximité.
Par contre, il n’y a pas ici de LED de notifications.

Si le flanc gauche est vierge de toute touche, sur le côté droit on trouve la touche de volume et le bouton d’alimentation. Ce dernier intègre également un lecteur d’empreintes digitales.

Sur la tranche supérieure, on remarque deux grilles : celle de gauche protège le haut-parleur de tête, alors que celle de droite englobe un micro d’ambiance et un port IR.

A l’opposé, on note la présence du tiroir SIM (2 nano SIM), de l’entrée micro primaire, d’un port USB-C et de la grille du haut-parleur principal.

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche un gros module photo intégrant 3 capteurs ainsi qu’un flash dual-tone.
On note également la présence de la mention “48MP AI Triple Camera”.

Plus bas, on trouve la marque POCO avec le logo 5G, le logo de certification CE et le logo poubelle.

La bonne nouvelle, c’est que le POCO F3 dispose d’une certification IP53. Il resistera donc aux écclaboussures.

  • Dimensions : 163,7 mm de long x 76,4 mm de large x 7,8 mm d’épaisseur | Poids : 196 grammes

2. Image et son : écran AMOLED et haut-parleurs stéréo

Le POCO F3 est équipé d’un grand écran DotDisplay AMOLED E4 Full HD+.

En plus d’être certifié HDR10+, l’afficheur possède un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Toutefois, vous pourrer switcher vers du 60 Hz via le menu des paramètres.

AMOLED oblige, les couleurs sont belles, les noirs sont profonds et les contrastes infinis.
Les angles de vision sont largement ouverts.

Si le constructeur annonce une luminosité maximale de 900 nits (avec des pics à 1300 nits), j’ai personnellement plutôt mesuré 500 nits.
Cela implique qu’en plein soleil, il faudra pousser le curseur à 90% pour obtenir un bon résultat, et cela malgré la fonction “Affichage plein soleil 3.0” activée.

Grâce à son ratio de 20:9, on prendra plaisir à regarder des vidéos sur l’écran du POCO F3.

Compte tenu de la présence de deux haut-parleurs, ce smartphone est en mesure de nous offrir un son stéréo de bonne qualité.
Le son diffusé est très puissant (103 db mesurés en haut à la sortie, et 115 db mesurés en bas).

Notez que le POCO F3 est également certifié Hi-Res Audio et Dolby Atmos.

Etant donné l’absence de prise mini-jack, il faudra soit utiliser l’adaptateur USB-C vers mini-jack présent dans le packaging, soit investir dans un casque Bluetooth.

En appel, le son restitué par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,67 pouces (AMOLED) avec une résolution de 2400 x 1080 pixels, soit donc une densité de 395 ppp.
  • Son : Mini-jack 3.5 et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique.

3. Performances : une débauche de puissance

Le POCO F3 présente une fiche technique à la hauteur.
Au processeur Qualcomm Snapdragon 870 s’ajoutent ici 6Go de RAM et un GPU Adreno 650.

Cet ensemble fournit des performances dignes d’un appareil ultra haut de gamme, avec des scores d’un peu plus de 676.500 points sur Antutu et de près de 4240 points sur 3D Mark.

Inutile de vous dire que toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment ne sont qu’une formalité pour ce smartphone chinois.

Il faut également signaler que le POCO F3 intègre la techologie de refroidissement liquide “LiquidCool Technology 1.0 Plus”.

Pour le stockage, sur les 128Go ici annoncés, seuls 105,5Go seront disponibles pour l’utilisateur.
Malheureusement étant donné l’absence de slot micro SD, cette quantité de mémoire ne pourra pas être étendue.

  • Antutu Benchmark (v9.0.4) : 676.517 points points | 3D Mark (Wild Life) : 4239 points
  • Processeur : 8 coeurs Qualcomm Snapdragon 870 (1 x 3,2GHz + 3 x 2,42 GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 650
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 105,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

Ce smartphone venu de l’Empire du Milieu est un appareil future-proof.
Il est équipé d’une connexion 5G NR qui lui permettra de tenir dans le temps.

Si vous ne disposez pas encore de la 5G dans votre région, sachez que ce POCO F3 supporte bien évidemment la 4G (Vo)LTE (de Cat.24 en DL et de Cat.22 en UL), avec toutes les bandes nécessaires à une utilisation complète en France, et plus largement en Europe.

A côté de cela, on a aussi de la 2G et de la 3G+.

Comme tout smartphone digne de ce nom, le POCO F3 dispose du pack de toutes les autres connexions que sont : le Bluetooth (5.1), le Wi-Fi (a/b/g/n/6), le (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo/NaviC, un port infrarouge, un port USB-C (OTG), 2 emplacements nano SIM, mais également une puce NFC, notamment utile pour les paiements sans contact.
Par contre, ici pas de prise mini-jack ni de slot micro SD.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en Wi-Fi.
La 5G n’a pu être testée.

Au niveau des sensors, on peut compter sur un accéléromètre, sur un gyroscope, sur une boussole et sur les habituels capteurs de luminosité et de proximité.

La sécurité n’a pas été mise de côté, puisque notre appareil de test peut être déverrouillé de deux manières : via le face-unlock (reconnaissance faciale) ou par le biais du lecteur d’empreintes digitales sutué sur le côté droit du téléphone.

Dans les deux cas, c’est rapide et efficace!

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,599 W/kg à la tête. C’est un score satisfaisant pour un mobile sorti en 2021.

5. Système d’exploitation : une interface ultra paramétrable

Le POCO F3 est animé par Android 11, le système d’exploitation de Google sur lequel la marque a ajouté sa propre surcouche MIUI 12 pour POCO, ici en version 12.0.5.

Les différences avec MIUI 12 standard sont essentiellement d’ordre esthétique, avec notamment des icônes d’applications au design propre à POCO.

En plus du pack des applications Google, on a également des applications prorriétaires propres à Xiaomi, mais également des applications liées à des partenaires et des petits jeux 2D sans intérêt.
Fort heureusement, ces dernières applications peuvent facilement être désinstallées.

Parmi les fonctions sympa, on a notamment un Always On Display paramétrable, un mode sombre, la présence d’un centre de contrôle et la possibilité de remplacer les 3 touches Android habituelles par un système de gestes.

  • Système d’exploitation : Android 11 | Surcouche : MIUI 12 pour POCO

6. Usage : un smartphone polyvalent

Il ne fait aucun doute que le POCO F3 est capable de passer des appels, d’envoyer des SMS et des emails, de lire des vidéos et des MP3, de faire de la navigation GPS, de jouer à de gros jeux 3D, etc.

Cependant, même en 2021 il y a toujours deux points qui permettent de départager les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Afin de pouvoir proposer un appareil à l’excellent rapport qualité-performances-prix, le constructeur a été obligé de faire quelques concessions. Ces dernières portent ici sur la photo.

On doit donc se contenter d’un module photo arrière à 3 capteurs, dont le principal est un Sony IMX582 de 48 mégapixels ouvrant à f/1.79.
Il est accompagné par un objectif ultra grand angle de 8 MP ouvrant à f/2.2 et par un objectif macro de 5 MP ouvrant à f/2.4.

De jour, l’objectif principal propose des photos tout à fait correctes.
Le niveau de détails est satisfaisant.
Les couleurs sont légèrement saturées, mais sans excès.

De nuit, les photos restent correctes mais manquent de piqué.
Heureusement, le mode Nuit est plutôt efficace. Il permet d’éclairer la scène et améliore la netteté de l’image.

Le mode 48 MP permet d’améliorer la netteté par rapport aux prises de vue classiques.
Les photos sont plus détaillées et bénéficient d’un traitement des couleurs plus naturel.

L’objectif ultra grand angle ne fait pas de miracles. Les détails sont moins précis dans les zones périphériques de l’image.
En faible luminosité, les photos sont un peu floues.

Le mode Portrait met bien en avant le sujet choisi mais manque un peu de précision dans son détourage.

Bien que pas complètement mauvais, le mode Macro n’a rien d’exceptionnel.

La caméra frontale de 20 MP produit des photos bien détaillées.

En ce qui concerne la vidéo, notre mobile de test est capable de filmer jusqu’en 4K en 30 FPS et jusqu’en 1080p en 60 FPS.

Le POCO F3 embarque une batterie de 4520 mAh qui lui permettra de tenir presque 2 jours avant de demander à être rechargé, et ce dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable.

Cette batterie est compatible avec la charge rapide de 33 W.
Avec le bloc chargeur et le câble compatibles présents dans la boîte, il aura fallu 30 minutes pour passer de 1 à 50% de batterie et 30 minutes supplémentaires pour atteindre les 100%.

Enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%, taux de rafraîchissement d’écran à 120 Hz) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 15% habituellement constatés depuis 2019.

  • Triple appareil photo dorsal :  48 MP + 8 MP + 5 MP
  • Batterie : Fixe de 4520 mAh.

En conclusion : un mode love

S’il n’y avait pas eu cette petite restriction sur le plan de la photo, ce POCO F3 aurait fait un sans faute.

Cependant, il ne faut pas lui jeter la pierre et il faut bien constater que notre smartphone n’a aucun concurrent dans son segment. Ne cherchez pas, il n’y a pas mieux à ce niveau de prix!

Le POCO F3 présente un design plaisant, une très bonne qualité de fabrication, un grand écran AMOLED, un son stéréo, des performances de haut niveau, le support de la 5G et un système d’exploitation ultra paramétrable.
Il fait des photos de qualité correcte et offre une bonne autonomie.

On pourrait regretter l’absence de slot micro SD, d’une prise mini-jack et d’une LED de notifications, mais cela devient de plus en plus rare, surtout sur les smartphones milieu/haut de gamme.

En conclusion de cette conclusion, je dirai que, tout comme les POCO X3 NFC et POCO M3, ce POCO F3 est un réel coup de coeur.

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test de l’Honor Watch GS Pro : une excellente montre connectée

Dans l’univers des montres connectées, certaines marques se différencient. Notamment par la qualité de leurs …

2 commentaires

  1. J ai ce smartphone depuis une semaine je suis en mode love comme vous imbattable au niveau prix et pour moi un très bon Phone un petit bémol pour la partie photo mais pour mon utilisation c est largement suffisant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *