Accueil » Tests - autres marques » Test du Motorola One Vision : balcon ou mezzanine ?

Test du Motorola One Vision : balcon ou mezzanine ?

 

Au mois de mai dernier, Motorola lançait officiellement en France le Motorola One Vision, un smartphone de milieu de gamme commercialisé au prix de 319,99 euros TTC.

Lors de la présentation, la marque sino-américaine a mis l’accent sur son écran CinemaVision au ratio 21:9 ainsi que sur la qualité photo offerte par ce mobile.

Aujourd’hui, en ce début du mois de décembre 2019, le Motorola One Vision est affiché au prix de 249 euros, ce qui le rend encore plus intéressant.

L’événement presse ayant eu lieu à Paris à bord d’une péniche, nous espérons que Motorola ne nous a pas menés en bateau. Mais ça, vous le saurez en parcourant cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : une jolie plastique

Si notre ami Etienne est attiré par la version Bleu Saphir, pour ma part je préfère la déclinaison Bronze Gradient. C’est donc cette dernière que j’ai choisi de tester.

Ici pas de matériaux nobles. Les contours sont en polycarbonate laqué, alors que la face arrière fait appel au polycarbonate vitrifié.
Cela n’empêche pas à ce mobile d’afficher une très bonne qualité de fabrication ainsi qu’un design plaisant.

La prise en main est aussi excellente, bien que l’appareil devra être utilisé à deux mains vu sa hauteur importante (16 cm).

Si Serge Gainsbourg avait encore été de ce monde, il aurait pu chanter à propos de ce Motorola One Vision “J’suis l’poinçonneur de Motorola” à la place de “J’suis l’poinçonneur des Lilas”.
En effet, l’écran de 6,3 pouces de ce smartphone possède une caméra frontale dans son coin supérieur gauche. Cet écran est protégé par une vitre Corning Gorilla au profil 2.5D.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.

Le flanc gauche est uniquement occupé par le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), alors que sur le côté droit on trouve la touche de volume et le bouton d’allumage.

Sur la tranche supérieure, on note la présence d’un port mini-jack et d’un micro réducteur de bruit.

La tranche inférieure accueille quant à elle une entrée micro primaire, un port USB-C et la grille du haut-parleur.

Si on retourne le téléphone, on remarque dans le coin supérieur gauche un module photo à deux objectifs placés à la verticale. Sous ces derniers, on note la présence d’un double flash LED.
Plus bas, au centre, on trouve un lecteur d’empreintes digitales circulaire marqué du “M” de Motorola, et enfin, le marquage Android One.

Sachez enfin que ce smartphone est certifié IP52 et qu’il résistera donc aux éclaboussures et à la poussière.

  • Dimensions : 160,1 mm de long x 71,2 mm de large x 8,7 mm d’épaisseur | Poids : 180 grammes

2. Image et son : un écran de cinéma

L’écran LTPS de 6,3 pouces occupe 82% de la face avant. Il adopte un format atypique 21:9 et une résolution Full HD+ offrant réellement un effet cinéma.

Les couleurs sont belles et pourront être réglées à votre guise via un passage par le menu des Paramètres.
Trois profils sont disponibles : Couleurs naturelles, Contrasté et Saturé.

Les angles de vue sont plutôt bien ouverts, mais on a déjà vu mieux.

Avec des mesures de 440 nits, la luminosité de l’écran permettra de consulter sans peine son mobile en plein soleil.

Regarder des vidéos sur l’écran de ce smartphone Motorola sera un véritable plaisir.

En ce qui concerne le son diffusé par le haut-parleur principal situé sur la tranche basse du mobile, une fois la fonction Dolby Audio activée, il est très clair et puissant (114 db mesurés à la sortie).

L’écoute au casque filaire est également très agréable, et en communication l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,3 pouces (LTPS) avec une résolution de 2520 x 1080 pixels, soit donc une densité de 432 ppp.
  • Son : Mini-jack et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : il est dans la course

Avec un score d’un peu plus de 191.000 points sur Antutu, notre Motorola One Vision rentre bien dans le segment du milieu de gamme.

On n’a pas des performances démentielles, mais il est tout à fait possible de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment présents sur le Play Store.
Pour preuve, PUBG Mobile se lance en qualité graphique élevée.

Accompagné de 4Go de RAM, le processeur Exynos 9609 signé Samsung permettra de satisfaire les boulimiques du multitâche.

Pour ce qui est du stockage, sur les 128Go annoncés par la marque seuls 113,7Go seront réellement disponibles pour l’utilisateur.
Si vous estimez que ce n’est pas suffisant, il vous sera toujours possible d’ajouter une carte micro SD, mais en sacrifiant alors le second emplacement nano SIM.

  • Antutu Benchmark (v8.0.5) : 191.188 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1356 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 9609 gravé en 10 nm cadencé à 2,2GHz | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-G72 MP3
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 113,7Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

Ce smartphone sino-américain est, comme on peut s’en douter, doté d’une connexion 4G LTE (catégorie 12 : 600 Mbps en download et 100 Mbps en upload).
Cette 4G exploite les fréquences B1, B3, B7 et B20, mais pas la B28, la bande des 700 MHz.

On a bien sûr aussi de la 2G et de la 3G+.

On apprécie également la présence de 2 emplacements pour cartes SIM (au format nano), mais on regrettera que l’ajout d’une carte micro SD (jusqu’à 512Go) suppose de sacrifier l’emplacement SIM 2.

A cela s’ajoutent les indispensables connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth (5.0), le (A)GPS/Glonass/BDS, la radio FM, un port USB-C (OTG), un port mini-jack, le NFC, etc.
Ce dernier est désormais d’autant plus intéressant qu’il permet les paiements sans contact.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 8 secondes à ce mobile Motorola avant d’obtenir un premier fixe (10 satellites).

Au niveau des sensors, tous ceux disponibles pour la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont présents.
Et à cela s’ajoutent un lecteur d’empreintes digitales (qui prend place au dos du terminal) ainsi que la technologie de reconnaissance faciale (face-unlock).
Dans les deux cas, c’est plutôt rapide et efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,67 W/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile sorti en 2019.

5. Système d’exploitation : de l’Android One

Motorola a depuis plusieurs années abandonné l’idée d’ajouter des surcouches.
C’est une excellente idée en soi, car le système d’exploitation de Google est désormais arrivé à maturité.

Ce Motorola One Vision est donc animé par Android 9 Pie dans sa version pure.
Il est certifié Android One et profitera donc des mises à jour Google pendant 3 ans.

Motorola a quand même ajouté son application Appli Moto intégrant les Gestes Moto et l’Ecran Moto.

On retrouve donc ici le tiroir des applications cher à certains utilisateurs.
Ce dernier peut facilement être déroulé d’un geste du doigt allant du bas vers le haut.

La nouvelle interface Android a perdu ses 3 touches habituelles pour adopter un système de gestures.

  • Système d’exploitation : Android 9 Pie | Surcouche : aucune

6. Usage : bon à tout faire

Le Motorola One Vision permet de faire tout ce que l’on attend d’un smartphone moderne.
Il permet de passer des appels, d’envoyer des SMS, de lire ses emails, de consulter des pages Web, de regarder des vidéos, de jouer à des gros jeux 3D, etc.

Mais comme nous le savons tous, les constructeurs se différencient depuis plusieurs années sur deux autres aspects : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière du mobile nous retrouvons un module photo doté de 2 capteurs : un objectif principal Quad Pixel de 48 mégapixels d’origine Samsung ouvrant à f/1.7 et un capteur de 5 MP ouvrant à f/2.2 servant à gérer la profondeur de champ pour les effets Bokeh.

En réalité, le capteur principal prend des photos en 12 mégapixels en utilisant la technique de pixel binning pour capter un maximum de lumière afin de donner un résultat optimal.

Lorsque la lumière est suffisante, les photos sont tout à fait satisfaisantes.
Le point fort se trouve du côté du traitement très léger qui permet d’obtenir des photos bien détaillées.

En basse lumière, le temps de pause s’allonge et on perd en netteté et en détails.
Les photos ne sont pas mauvaises, mais le résultat n’a rien de très probant.

Le mode nuit donne quant à lui un effet parfois surréaliste aux scènes.

Le mode Portrait offre plusieurs options, notamment l’accentuation de l’effet Bokeh en arrière-plan.
Ce dernier est assez réussi et le détourage du sujet est plutôt bien réalisé.

Notez que le capteur principal est capable de filmer en 4K en 30 FPS et qu’il dispose bien d’une stabilisation optique.

Le capteur frontal de 25 mégapixels ouvrant à f/2.0 utilise également la technologie du pixel binning. Les photos sortiront donc en 6 MP.
Là aussi, on obtient de beaux autoportraits.

Pour ce qui est de l’autonomie, le téléphone dispose d’une batterie de 3500 mAh, qui en outre peut être rechargée rapidement si vous utilisez le chargeur Turbo Power 15W fourni avec l’appareil.
Une recharge de 15 minutes pourra ainsi redonner 7 heures d’autonomie.

Dans le cadre d’un usage mixte raisonnable, ce smartphone atteindra une journée et demie avant de demander à être rechargé.

Et enfin, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 14% de l’énergie contenue dans la batterie.
On est donc dans la norme de la majorité des smartphones sortis en 2019.

  • Double appareil photo dorsal :  48 + 5 mégapixels avec autofocus et flash dual-LED.
  • Batterie : Fixe de 3500 mAh.

En conclusion : bon en tout

Le Motorola One Vision est un smartphone qui fait correctement tout ce qu’on lui demande.
De plus, sa qualité de fabrication est très bonne mais son boîtier fait intégralement appel au polycarbonate.

Le problème de ce smartphone sino-américain, c’est qu’il ne se démarque pas assez de la concurrence, si ce n’est par son écran au format 21:9.

Bref, on est sur un bon appareil qui rentre dans la norme, sans plus!

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Voir aussi...

Test du Xiaomi Mi 10 Lite 5G : un vrai bon plan

Le Xiaomi Mi 10 Lite n’est pas vraiment un nouveau smartphone, puisqu’il a été lancé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *