Accueil » Tests - Huawei » Test du Honor 9A : bonnes spécifications, à petit prix

Test du Honor 9A : bonnes spécifications, à petit prix

Annoncé en avril 2020, le Honor 9A va enfin être commercialisé dès le mois de Juillet 2020.
Ce smartphone entrée de gamme (pvmc : 149€) permet à Honor de proposer sa propre vision du “mobile pas cher”.

Un mobile qui semble proposer son lot de belles spécifications, et ce pour un prix bas comme vous l’aurez compris.
Tout en étant soumis au bannissement de Google, et l’absence des Google Mobile Services.

Les meilleures offres du moment :

Si le Honor 9A n’est pas le moins cher de tous les nouveaux mobiles Honor (ce rôle revient au Honor 9S à 90€), il s’agit d’un mobile très abordable.
Ce qui en général suppose de faire quelques concessions… et pourtant, ici, elles sont (ndlr : relativement) raisonnables.

Côté design, ce mobile est dans la même veine que l’ensemble de la gamme “9” du constructeur.
Notamment avec ses capteurs photo dorsaux au sein d’un cadre rectangulaire.

Pour ce qui est des matériaux, on remarque que la face avant est bien dotée d’une vitre, et que l’ensemble de la carrosserie et châssis sont en plastique.
Le 9A est disponible en 2 coloris : Midnight Black (la version testée) et Phantom Blue.

Ce téléphone pourrait sembler épais, et pourtant… il a été visiblement l’objet d’une optimisation de son encombrement.
Notamment avec un screen-to-body de 81%+ et des capteurs dorsaux à peine en excroissance.

L’image offerte est de bonne qualité. Certes, on pourrait regretter la résolution HD+ et non pas FHD+.
Mais à ce niveau de prix, c’est tout à fait logique… et malgré tout, l’image reste belle.

On note un bon niveau de contraste et une bonne gestion des couleurs.
Mais aussi un excellent niveau de luminosité (max. 540+ nits).

Le son offert, que ce soit par l’écouteur et le mini-jack ne souffre d’aucune critique.
Quant au haut-parleur, ce dernier est puissant (130+ db : et le son reste encore intelligible).

Les performances du 9A sont acceptables… mais non-mesurées.
En effet, Antutu n’a pas pu être installé (plantage systématique).

Cependant, des mobiles concurrents dotés des mêmes spécifications atteignent les 100K points.
Et à l’usage, je n’ai noté aucun ralentissement, aucun plantage… et j’ai pu jouer confortablement à PUBG Mobile.

La connectivité est quant à elle, intéressante… par ses forces et faiblesse.
Par exemple, on a une connexion 4G adaptée (Cat.4 150/50 – B3/B7/B20/B28).

On retrouve également du WiFi (b/g/n), Bluetooth (5.0), aGPS/GLONASS/BDS… et du NFC !
On apprécie également le tuner radio FM qui peut fonctionner sans brancher de kit piéton.

Mais on regrettera l’absence de boussole, de gyroscope et la présence d’un micro USB (et pas USB-C)…
Et pour les accros de la sécurité, on retrouve un capteur d’empreintes rapide et efficace.

Le système d’exploitation est un tout récent Android 10. Un système très mature !
Sur lequel, la marque a placé sa surcouche ergonomique, graphique et applicative : Magic UI 3.1.

Dans l’idée, tout va bien… si ce n’est que ce Honor 9A est soumis à l’embargo de Google.
Du coup, pas de PlayStore, pas de pack d’applications Google.

J’ai pu indiquer, à l’occasion de précédents tests, que cela n’est pas extrêmement pénalisant (sauf applications bancaires).
Car l’alternative au PlayStore (AppGallery) est tout à fait exploitable, et des places de marché telles qu’Aptoide permettent de dépasser ce problème.

Pour ce qui est de la qualité photo, le triple capteur dorsal offre de beaux clichés.
Tant que la lumière ambiante est suffisante (résultat plus que passable dans le cas contraire).

Le capteur frontal, destiné aux selfies, offre un résultat convenable.
Bien qu’il affiche un bruit trop important selon moi (sentiment de manque de précision et de netteté).

L’autonomie est quant à elle un des points forts de ce mobile.
Gourmandise énergétique limitée, grosse batterie, voici les 2 ingrédients indispensables.

Du coup, on a ici un mobile qui peut parfaitement atteindre les 2 jours avant la recharge.
Bien au-dessus de certains concurrents directs (ndlr : dommage pour l’absence de recharge rapide).

Concrètement, ce Honor 9A est un bon mobile, proposé à un bon petit prix.
Cependant, avant de l’acheter, il est indispensable de se rappeler qu’il faut faire certaines concessions.

L’absence de Google PlayStore pourrait agacer les inconditionnels.
Sans parler de certains capteurs (boussole ?!) également manquants.

  • Dimensions : 15,9 cm de long x 7,4 cm de large x 0,9 cm d’épaisseur | Poids : 185 grammes.
  • Ecran : 6,3 pouces (IPS) au format 20:9 et avec résolution HD+ 1600 x720 pixels, soit donc une densité de 278ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur sur la tranche inférieure. Écouteur classique.
  • Antutu (v8) : Installation échouée. Estimation (sur la base de modèles concurrents) de 100 000 points.
  • Processeur : Huit-coeurs (Mediatek MT6762R – Helio P22) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : PowerVR GE8320.
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 50Go lors du premier démarrage.
  • Connectivité : 4G LTE, WiFi (b/g/n), Bluetooth (5.0), NFC, micro USB, mini-jack, etc.
  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,81w/kg (à la tête). C’est un score dans la moyenne haute des mobiles de la catégorie.
  • Système d’exploitation : Android 10 | Surcouche : Magic UI 3.1.
  • Appareil photo dorsal :  13MP (grand angle) + 5MP (ultra grand angle) + 2MP (bokeh). Voir un échantillon photo, photo macro.
  • Appareil photo frontal : 8MP (grand angle). Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 5 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 08-10% d’énergie.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Honor 9A.

Au sujet de : Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

Voir aussi...

Test du Black Shark 3S : le jeu c’est son dada

Black Shark est la marque gaming du groupe Xiaomi. Au début du mois de mars …

2 commentaires

  1. J’ai toujours trouvé que le logo NFC était semblable à celui d’une célèbre marque de café en capsule.
    NFC, what else?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *