Accueil » Diverses marques » Test du Elephone A5 : assassiné par ses compatriotes

Test du Elephone A5 : assassiné par ses compatriotes

Cela faisait longtemps que je n’avais pas testé de mobile portant la marque Elephone.

Si l’on en croit les derniers tests réalisés par certains collègues, la marque chinoise semble faire des efforts pour maintenant nous proposer des smartphones de bonne qualité.

Le modèle que j’ai choisi de tester pour vous se nomme Elephone A5, un appareil affiché à 199,99 euros sur le plus grand site de vente en ligne, cela avec une garantie de 2 ans.
Vous pourrez également retrouver ce smartphone venu de l’Empire du Milieu à un prix avoisinant les 170 euros HT sur la plupart des sites d’import en ligne.

Sur le papier, cet Elephone A5 semble intéressant. Mais qu’en est-il en réalité? Quel sera ma conclusion?
Pour le savoir, place au test !

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un beau bébé

L’Elephone A5 est un très beau smartphone qui, au premier abord, fait immédiatement penser à l’iPhone X.

Doté de contours en métal chromé et d’un dos en verre au profil 2,5D, l’appareil présente un aspect premium.
Son poids de 200 grammes donne un sentiment de robustesse, mais au bout de la journée, son embonpoint se fera sentir, aussi bien dans la poche que dans la main.

La prise en main est très bonne mais l’arrière prend très vite les traces de doigts.
Pour mettre fin à cela, la marque a eu la bonne idée d’insérer une coque de protection arrière en silicone transparent dans le packaging.

La face avant est occupée à hauteur de 82,5% par un écran à encoche de 6,18 pouces, protégé par une vitre au profil 2.5D, elle même protégée par un film posé en usine.

La large encoche accueille un écouteur, les 2 capteur photos frontaux et les habituels capteurs de luminosité et de proximité.
Pas de LED de notifications, et pas non plus de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Sur le flanc gauche, on note la présence du tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), tandis que sur le côté droit on retrouve la touche de volume, le bouton d’allumage et un lecteur d’empreintes digitales.

La tranche supérieure fait place à un port mini-jack, alors qu’à l’opposé on peut apercevoir le port USB-C bordé par 2 grilles. Celle de gauche protège l’entrée micro (la seule) et celle de droite protège le haut-parleur.

Retournons le téléphone pour découvrir dans le coin supérieur gauche les 3 capteurs photo placés à la verticale.
Plus bas, le flash LED, la marque Elephone et le logo de la marque.

L’Elephone A5 est disponible en Twilight Blue et en Starry Blue, tout comme notre exemplaire de test.

  • Dimensions : 155 mm de long x 75,5 mm de large x 8,1 mm d’épaisseur | Poids : 200 grammes

2. Image et son : un bel écran

Notre compagnon du jour est doté d’un bel écran IPS de 6,18 pouces au format 18.7:9.

Au grand dam de certains utilisateurs, ce dernier présente une large encoche en son sommet. Mais il fallait bien trouver une solution pour caser le second capteur photo!

L’afficheur offre une très honorable résolution Full HD+, ce qui nous donne une densité de 403 pixels par pouce largement suffisante à nos yeux.
Par défaut les couleurs sont très saturées, mais vous pourrez les régler à votre convenance via la fonction Miravision présente dans le menu des paramètres.

Les angles de vue sont largement ouverts et la luminosité de 400 cd/m² est suffisante pour pouvoir consulter son mobile en extérieur.

On prendra plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Un détail m’a cependant agacé, ou plutôt perturbé : le fait qu’en mode vidéo l’écran tâche de cacher l’encoche dans un bandeau noir, lequel a des angles droits d’un côté, alors que les angles opposés de l’image sont arrondis.

Le son véhiculé par l’unique haut-parleur placé sur la tranche basse du terminal est clair et assez puissant (107 db constatés à la sortie).
L’écoute au casque est plutôt agréable, quoique j’ai trouvé le son un peu plat. On a difficile à distinguer les aigus, les mediums et les graves.
En appel, le son restitué est tout à fait bon. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,18 pouces (IPS) avec une résolution de 1080 x 2246 pixels, soit donc une densité de 403 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : très honnêtes

Avec des scores respectifs de près de 124.000 points et d’un peu plus de 1000 points sur Antutu et sur 3D Mark (Sling Shot Extreme), l’Elephone A5 est parfaitement capable de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D du moment présents sur le Play Store.
PUBG Mobile se lance ainsi en performances graphiques moyennes et reste parfaitement jouable.

Lorsque le processeur est fort sollicité, le terminal a tendance à chauffer.
La chauffe n’est pas catastrophique, mais elle est un peu dérangeante.

Le SoC 8 cœurs Mediatek Helio P60 est ici secondé par 4Go de RAM.

Du côté de la mémoire de stockage, nous nous retrouvons avec 64Go, dont 51,5Go réellement disponibles pour l’utilisateur.
Cependant, cette mémoire peut facilement être élargie par l’ajout d’un carte micro SD (+512Go), mais il faudra alors sacrifier l’un des deux emplacements SIM.

  • Antutu Benchmark (7.1.4) : 123.955 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 1002 points
  • Processeur : Octa-core Mediatek Helio P60 gravé en 12 nm cadencé à 2,0GHz | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-G72MP3
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 51,5Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : totale … ou presque

Cet Elephone A5 a beau être un mobile chinois, il est doté d’une connexion 4G LTE de catégorie 6 (300 Mbps en download) intégrant toutes les bandes nécessaires à une utilisation totale en France, et plus largement en Europe (B1, B3, B7, B20 et B28).

Et bien sûr, on a également de la 2G et de la 3G+.

En plus de cela, cet appareil dispose de toutes la panoplie des autres connexions que l’on peut trouver sur un smartphone : du Bluetooth (4.2), du WiFi (a/b/g/n/ac), du (A)GPS/Glonass/BDS, 2 emplacements SIM, un slot micro SD, un port mini-jack, un port USB-C (OTG), de la radio FM, etc.
En fait, ce que l’on pourra regretter aujourd’hui sur ce smartphone, c’est l’absence de NFC qui enfin, après de nombreuses années, offre un véritable intérêt et usage.

Les accroches réseau sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 8 secondes à cet Elephone A5 avant d’obtenir un premier fixe (6 satellites).

Et si l’on parle de capteurs, on notera la présence d’un accéléromètre, d’une boussole, d’un gyroscope et des habituels capteurs de luminosité et de proximité.
De quoi faire de la réalité virtuelle/augmentée.

Du côté de la sécurité, on pourra compter sur un lecteur d’empreintes digitales (placé sur le côté droit du téléphone), mais également sur le Face Unlock.
Dans les deux cas, c’est efficace. Le déverrouillage se fait assez rapidement.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Non communiqué par la marque.

5. Système d’exploitation : un Android peu surcouché

On retrouve ici Android dans sa version Oreo 8.1, un système complet et performant, extrêmement mature et qui n’a strictement rien à envier à iOS.

Sur ce système, Elephone a apposé un très légère surcouche.
Tout au plus a t’on des fonds d’écran spécifiques et des icônes relookées.
De fait, côté applications, on a peu d’ajouts de la marque même.

On retrouve certes le très intéressant pack d’applications de Google (Maps, YouTube, Play Store, etc.), mais également quelques applications constructeur (Thèmes, Magnéto, Calculatrice, Agenda, Compass, Flashlight).

On a bien ici le tiroir des applications cher à certains utilisateurs.
Celui-ci peut être déroulé d’un geste du doigt allant du bas de l’écran vers le haut.

Notez que les 3 touches Android habituelles peuvent être remplacées par un système de gestures.

J’émettrai quand même un petit bémol : j’ai constaté que l’Anglais était encore trop présent dans le menu des Paramètres.
Cela pourrait rebuter certains acheteurs potentiels.
Mais heureusement, TFP est là pour leur faire remarquer!

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Surcouche : Elephone

6. Usage : 5 c’est mieux que 2?

Comme tout smartphone actuel, l’Elephone A5 est capable de passer des appels, d’envoyer des textos, de lire des MP3 et des vidéos, de jouer à des jeux 2D et 3D, etc.

Mais il existe encore aujourd’hui 2 usages qui permettent de distinguer les bons mobiles des moins bons : il s’agit d’une part de la qualité photo, et d’autre part de l’autonomie.

Pour la photo, nous commencerons pour une fois par l’avant du smartphone, car celui-ci dispose d’une double caméra frontale.
Il y a ainsi un APN principal qui s’appuie sur un capteur de 20 mégapixels et un secondaire doté d’un capteur de 2 MP.
La raison d’être de ce dernier est essentiellement de mesurer précisément la profondeur de champ pour produire des effets Bokeh.

Dans de bonnes conditions d’éclairage, les autoportraits sont plutôt réussis, avec un bon niveau de détail.
En revanche, le mode Bokeh n’est pas vraiment au niveau. Les flous sont trop présents et les algorithmes qui découpent le visage au premier plan sont à la peine lorsque la scène se complexifie un tant soit peu.

Au dos, nous trouvons un trio d’appareils photo qui fonctionne sur le même principe : un capteur principal de 12 mégapixels (f/2.0), un secondaire de 5 MP (pour les effets Bokeh), et enfin un troisième de 0,3 MP servant à produire des effets 3D.

Les clichés réalisés en extérieur sous un beau soleil sont d’un bon niveau, avec de belles couleurs.
Les Bokeh restent propres, mais par contre, le capteur 3D de 0,3 MP n’a pour moi aucune raison d’être, tout comme le second capteur avant de 2 MP.
C’est juste un argument marketing!

Notez que le capteur photo principal est capable de filmer en 1080p à 30 FPS et que l’on dispose de l’IA avec un mode re reconnaissance de scènes.

Pour ce qui est de l’autonomie, notre mobile chinois intègre une grosse batterie de 4000 mAh, une capacité très satisfaisante dans cette gamme de prix.

Dans le cadre d’un usage mixte raisonnable, notre Elephone A5 a tenu un peu plus d’une journée avant de demander à être rechargé.
On sait les processeurs Mediatek plutôt énergivores, mais là c’est vraiment pas brillant!

Ce smartphone est compatible avec la technologie de charge rapide 16W.

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 30% de l’énergie contenue dans la batterie, soit 50% d’énergie en plus que les 20% habituellement constatés.

  • Triple appareil photo dorsal :  12 + 5 + 0,3 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 4000 mAh.

En conclusion : la concurrence est rude

Cet Elephone A5 est globalement un bon smartphone.
Il est doté d’un très beau design, d’une bonne qualité de fabrication, d’un bel écran, et il fait de belles photos.

Ses deux points les plus négatifs sont, selon moi, son autonomie réduite pour une batterie de 4000 mAh et la trop grande présence d’Anglais dans le menu des paramètres.
On pourra également inscrire l’absence de NFC et un poids un peu trop élevé, mais cela reste moins grave.

Le gros problème vient du fait qu’à près de 200 euros TTC, cet Elephone A5 se trouve directement en concurrence avec des produits tels que le Xiaomi Note 7 et le tout récent Meizu Note 9, des smartphones appartenant à des marques “plus réputées” dans lesquelles les consommateurs ont déjà placé leur confiance.

De plus, nous savons par expérience que les appareils de chez Xiaomi et de chez Meizu sont fiables et qu’ils tiendront dans le temps. Ce qui n’est pas nécessairement le cas pour un smartphone portant la marque Elephone.

Donc oui, cet Elephone A5 est globalement un bon smartphone mais je vous engage quand même a aller voir du côté de la concurrence…

  • Les plus : Beau Design, bonne qualité de fabrication, USB-C + port mini-jack, bel écran
  • Les moins : Autonomie, pas de NFC

Galerie photos :

Au sujet de : Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *