Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Xiaomi Mi Mix 2s : le géant chinois met le paquet

Test du Xiaomi Mi Mix 2s : le géant chinois met le paquet

Décidément, Xiaomi est un constructeur « qui sait faire ».
Et si cette marque chinoise n’est pas la plus connue hors de ses frontières (on pensera au géant qu’est Huawei, autrement plus « international »), il faut bien reconnaître que ses smartphones donnent toujours satisfaction.

Pour cela Xiaomi mise sur une règle simple : proposer des smartphones à la finition irréprochable, dotés de très belles spécifications, et proposés à des prix bas.

Des prix d’autant plus attractifs qu’ils sont souvent exprimés hors-taxe (ndlr : nous rappelons cependant que tout mobile importé en Europe est soumis à l’obligation légale de paiement de la TVA), et qu’ils ne sont souvent garantis qu’un an par le vendeur-exportateur.

Cependant, bonne nouvelle, un boutique en ligne (GeekMall) permet de payer via PayPal, de bénéficier d’une livraison depuis l’Europe (ce qui suppose que la TVA a déjà été acquittée) et prend en charge une garantie de 2 ans.

Autre bonne nouvelle, Geekmall propose le Xiaomi Mi Mix 2s, le dernier smartphone ultra-haut de gamme de la marque (avril 2018).

geekmall-logoNous remercions la boutique en ligne Geekmall qui nous a fourni ce mobile à l’occasion de ce test.
TOPFORPHONE5 : ce code vous permet de faire 5€ d’économies sur la boutique Geekmall.
Pour retrouver l’ensemble des mobiles vendus par Geekmall, cliquez ici.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du vrai borderless

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 04Le Xiaomi Mi Mix 2s est ce que l’on appelle un « borderless », à savoir un téléphone avec un écran n’ayant pas de bordure, ou presque (près de 82% de la face avant est occupée par l’écran).

Non seulement cela permet au téléphone de gagner en élégance (en proposant une face avant qui ressemble presque à une seule image sans bordure : taux d’occupation de l’écran proche des 81%) et en compacité (bien qu’ici, la compacité ne soit pas vraiment le point clé, car l’écran a toute de même une diagonale de 6 pouces).

Côté finition, c’est tout bonnement parfait… comme toujours chez ce constructeur.
En effet, les éléments sont assemblés sans aucun jeu, et les matériaux sélectionnés sont de qualité (vitre tactile Corning Gorilla 4, dos en céramique, structure métal, etc.).

On notera, et c’est à mon avis le principal inconvénient de ce design, l’aspect très glissant du dos.
Ajoutons à cela les dimensions du mobile qui obligent à saisir les textes à 2 mains, et vous obtenez un Mi Mix 2S qui aura envie de chuter régulièrement…

Ce téléphone est disponible en 2 coloris : d’une parle le noir (la version testée) et d’autre part le blanc.
J’avoue avoir une préférence pour la sobriété du noir pour le coup.

  • Dimensions : 15,1 cm de long x 7,5 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 191 grammes.

2. Image et son : effet cinéma garanti

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 06Oui, le Mi Mix 2S offre une image superbe.
Et bien que nous ne soyons pas en présence d’un écran AMOLED (au contraire de certains concurrents directs), il faut avoir que l’écran IPS retenu offre une image dotée d’une belle luminosité (570 NITS), et d’une bonne gestion des couleurs.

De fait, on a ici un réel effet cinéma, renforcé par la diagonale de 6 pouces de l’écran, et sa résolution FHD+.
Cette résolution qui permet à l’écran d’offrir une image nette, avec plus de 400 pixels par pouce (ndrl : au-dessus des 300ppp que l’on juge nécessaires pour avoir une image nette).

Autre bon point (que j’apprécie !), cet écran ne subit pas la présence d’un « notch » (l’encoche apparue sur l’iPhone X notamment) , laquelle est devenu une mauvaise tendance chez de nombreux constructeurs.

En effet, l’écouteur a été soigneusement placé (et discrètement qui plus est) dans l’angle supérieur de l’écran, et le capteur photo frontal a été placé au bas de l’écran…
Pour ce qui est du son, le haut-parleur mono placé sur la tranche inférieure du mobile offre un son puissant et de bonne qualité.
Quand au mini-jack, il est absent. Il vous faudra donc utiliser un adaptateur à brancher sur le port USB-C.

  • Ecran : 5,99 pouces (IPS) au format 18:9 avec résolution Full HD+ (2160 x 1080 pixels), soit donc une densité de 403ppp.
  • Son : Haut-parleur mono sur la tranche inférieure. Écouteur au placement optimisé (angle supérieur de l’écran).

3. Performances : l’un des plus puissants

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 15Vous cherchez une bête de course ? Le genre « gros truck » qui arrache le bitume ?
Ne chercher plus alors… car le Xiaomi Mi Mix 2S fait partie des smartphones les plus performants de cette année 2018… et on peut clairement le placer dans le TOP5.

Et pour atteindre ce niveau de performances (digne d’un PC ultra-portable), il n’y a pas de mystères : gros processeur de calcul, grosse puce graphique, beaucoup de mémoire vive et de stockage…

Du coup, on dépasse ici les 260 000 points Antutu.
Un score qui était encore de l’ordre du rêve il y a seulement 2 ans…

Alors oui, clairement, ce mobile peut faire fonctionner toutes les applications et tous les gros jeux 3D (y compris les plus gourmands tels que des PUBG : PlayerUnknown’s Battlegrounds).

Quant à la mémoire, soyons précis : il existe 3 versions de ce mobile, telles que :
- 64Go de mémoire de stocage (ROM) et 6Go de mémoire vive (RAM)
- 128Go de mémoire de stocage (ROM) et 6Go de mémoire vive (RAM) ; la version testée
- 256Go de mémoire de stocage (ROM) et 8Go de mémoire vive (RAM)

Notons que l’absence d’emplacement micro SD vous incitera à choisir (en fonction de votre propre gourmandise en mémoire) à opter pour telle ou telle version.
Mais il me semble que la version 64Go offre une quantité de mémoire suffisamment confortable.

  • Antutu : 266 000 points.
  • Processeur : Huit-coeur (4 x 2,8GHz et 4 x 1,8GHz) – Qualcomm Snapdragon 845 | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 630.
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 114Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : ultra-complète

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 18Le Xiaomi Mi Mix 2S est un mobile conçu pour être commercialisé au niveau mondial
Et oui, depuis que le géant chinois a destiné de s’attaquer notamment au marché européen, il a fait le nécessaire pour ajouter les fréquences utiles.

On a donc ici un smartphone offrant une connexion 4G LTE (catégorie 18 : 1,2Gb/s en téléchargement et 150Mb/s en envoi)
Et ce en offrant toutes les fréquences nécessaires notamment en France, avec la B1/B3/B7/B20/B28.

Ajoutons à cela le fait que, comme nous en avons désormais l’habitude, ce mobile est double-sim (format « nano » - en savoir plus sur les formats de cartes sim).

On remarquera cependant l’absence d’emplacement micro SD.
Une technique très apple-ienne qui vous poussera à choisir une version dotée de plus ou moins de mémoire de stockage (ROM) en fonction de vos besoins.

Pour le reste, on retrouve toutes les connectivités attendues de nos jours : WiFi (a/b/g/n/ac), Bluetooth (5.0), NFC, USB-C, (a)GPS/GLONASS/BeiDou/Galileo, etc

Là aussi, on notera l’absence de port mini-jack… dommage pour certains, mais à l’heure du bluetooth, je ne suis pas certain que cela incommode encore grand monde.

Et côté capteurs, outre le gyroscope, accéléromètre, boussole, etc. indispensables pour la Réalité Virtuelle et la Réalité Augmentée, on notera la présence d’un capteur d’empreintes placé au dos du mobile.
Ce dernier étant rapide est efficace, et ne se laisse pas prendre en défaut.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,542w/kg. C’est un score tout à fait correct pour un mobile haut de gamme conçu et commercialisé en 2018.

5. Système d’exploitation : look et ergonomie modifiés

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 17Xiaomi est connu pour sa surcouche, laquelle s’appuie sur un système d’exploitation bien connu : Android.
Ici, il s’agit de sa nouvelle et dernière itération à date. En s’appuyant sur un Android 8.0 (Oreo), Xiaomi a placé sa surcouche MiUI 9.5

De fait, le look change radicalement (fonds d’écran, icônes), ainsi que l’ergonomie (organisation des « Paramètres », gestes supplémentaires, absence de listing des applications, etc). Et on retrouve également des applications spécifiques.

La ROM testée ici est la version chinoise, la plus répandue lors du lancement du mobile.
Cependant, ce Mi Mix 2S étant désormais commercialisé en Europe (de manière officielle), il est également doté de la ROM « globale » (laquelle est traduite notamment en français).

La ROM chinoise présente la particularité d’être traduite, certes, mais uniquement en anglais. Mieux vaut opter donc pour la ROM globale (les fans de Xiaomi savent que passer d’une ROM a une autre n’est pas réellement un problème, juste une question de tutoriel à suivre).

Or, c’est cette version que j’ai eu l’occasion de tester et ce, avec toutes les applications (chinoises ou non) qui vont avec.
Cela m’a tout de même contraint à installer le PlayStore via sont .apk, et à ensuite pouvoir télécharger les applications utiles (Antutu, RealRacing 3, etc.).

Remarque qui a son poids : si vous souhaitez remplacer la ROM (sait-on jamais) par une autre version (et je ne parle pas de faire une simple mise à jour en OTA, mais bien un remplacement), il vous faudra alors débloquer le bootloader.
Là aussi, les inconditionnels de smartphones Xiaomi savent de quoi il s’agit. A savoir une procédure simple, qui prendra 15 jours a être validée. Ce qui freinera par conséquent les plus impulsifs.

  • Système d’exploitation : Android 8.0 « Oreo » | Surcouche : MiUI 9.5 (version chinoise)

6. Usage : bon en photo, malgré mon à priori

Xiaomi Mi Mix 2S - vue 09Inutile de rappeler que ce mobile est capable de tout faire (sauf le café…).
Email, consultation de pages web, lecture de vidéos 1080p, jeux vidéo 3D, etc.

Cela étant lié au fait que ce mobile est tout simplement un smartphone puissant, adapté à tous les besoins.
Il existe cependant 2 usages qui permettent de distinguer les bons mobiles des très bons… on parle notamment de la qualité photo, et de l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, la marque revendique un score élevé obtenu auprès de l’organisme DxOMark de 101 points.
Autant vous dire qu’il est revendiqué comme excellent.

Pour ma part, il est vrai que mes différentes prises de vues me permettent d’affirmer que lorsqu’il y a de la lumière, les 2 capteurs dorsaux font du très bon travail… ce qui est clairement moins vrai lorsque la lumière chute, et que les photos perdent en netteté et en détails.

Pour le capteur photo frontal (celui qui vous permettra de vous prendre en selfie), je l’ai trouvé peu convaincant.
Non seulement ce dernier est vraiment peu adapté lorsque la lumière vient à manquer, mais en outre, il n’aime pas les prises de vues trop courtes (dommage pour un capteur selfie) ce qui peu rendre les photos obtenues floues.

Pour ce qui est de l’autonomie, on remarque la présence d’une batterie non-extractible de 3400 mAh.
Laquelle est rechargeable sans fil, et rechargeable rapidement (Quick Charge 3.0).

Or, je m’attendais au regard des composants de ce mobile, à ce qu’il soit gourmand et donc peut endurant.
C’était un faux à priori… car l’autonomie de ce mobile est excellente.

Et ce, sans avoir à se servir de l’application économie d’énergie (qui est bien présente, rassurez-vous, et qui est personnalisable dans ses réglages).
En utilisation classique, c’est un mobile qui franchi allègrement le 1 jour avant de devoir être rechargé, et qui parviendrait (en fonction de l’usage peu intensif) à atteindre 2 jours avant de devoir être branché.

  • Appareil photo dorsal :  12MP avec f/1.8 (grand angle) et 12MP avec f/2.4 (téléobjectif). Modèles des capteurs : Sony IMX363. Enregistrement vidéo jusqu’à 4K@30fps. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 3400 mAh. 1 heure de vidéo consommera 10-12% d’énergie.

En conclusion : excellent mobile, dans le Top de 2018

Le Xiomia Mi Mix 2S est un excellent mobile… et il est clairement digne de figurer dans le Top10 (potentiellement le Top5) des meilleurs mobiles haut de gamme de l’année 2018.

Un mobile qui à 500€ (600€ pour la version 128Go) en offre beaucoup, chose à laquelle nous a habitué Xiaomi.
De fait, le rapport spécifications/prix est juste démentiel.

Un mobile parfait donc… ou presque.
Car si la finition et impeccable, l’écran doté d’une qualité cinéma, les performances titanesques, la connectivité complète, on remarquera tout de même que la qualité photo offerte n’est pas celle attendue (du moins, par moi).

Quant à la surcouche, il y a tout de même un temps d’adaptation, que vous soyez un nouvel utilisateur de smartphones, ou bien un utilisateur aguerrit.

Reste qu’au final, ce mobile est un coup de coeur, et que je vous le recommande !

  • Les plus : look et finition, écran, performances élevées, connectivité complète
  • Les moins : résolution du capteur frontal, surcouche pouvant surprendre les « novices ».

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Xiaomi Mi Mix 2S.
Voir la vidéo de test du Xiaomi Mi Mix 2S.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

14 commentaires

  1. Salut Marco, très bon test comme d’hab.
    C’est bizarre, certains testeurs constatent des ralentissements, et l’un d’eux mentionne pour la luminosité seulement 396 cd/m2 alors que tu indiques 570.
    Sinon, pour le tiroir, un launcher alternatif fera l’affaire.
    Et je voudrais savoir, des téléphones de moins de 6 mm d’épaisseur ont le jacq 3,5 alors les 8 mm du Mi Mix 2S pourraient le contenir ?
    Et aussi je vois sur les photos 4 colonnes d’icônes, peut-on avoir une grille à 5 sur ce modèle ?
    Et aussi dernière question, la barre principale toujours présente sur tous les panneaux, on peut bien mettre 5 applis ?

    • Salut,
      - Ralentissements, rien constater de tel. Et un ami ayant lui aussi un Mi Mix 2S ne constate rien de tel dans son utilisation intensive et quotidienne.
      - Luminosité testée avec mon matériel (cf vidéo), et tu y vois bien le 570 nits (et un peu plus).
      - Ca n’est pas une contrainte d’épaisseur car oui, 8mm c’est suffisant, disons que c’est une notion de place.
      Si tu regardes, le connecteur a tout de même une longueur minimale, et je ne suis pas sûr que la bordure intérieur (courte), permette de faire passer le connecteur sous l’écran. Bon, concrètement, je ne pense pas que le mini-jack ait été supprimé par erreur ou pour le fun par Xiaomi.

  2. Marco, le port USB-C est-il bien OTG ?
    Parce que 64 GO c’est largement suffisant pour moi, musique et photos incluses, mais pour mes films y en aura pas assez, comme je possède deux clés USB de 128 GO, 100€ de plus pour la version 128 GO ça compte quand même.

    Je sais que ça fait beaucoup de questions Marco, mais elles influeront grandement mon choix au moment de l’achat d’ici quelques semaines.

  3. Un bon test comme d’hab chez TFP parce que vous êtes des pro et non pas des tests à la va vite de 5 min XD

    Moi aussi je suis comme toi avec un sentiment mitigé sur ce phone.
    Il est très beau rien à redire là dessus mais le problème c’est que pour arriver à ce design ils ont fait de gros concessions ; APN déplacé en bas et très minimaliste (d’où la qualité surement), plus de port mini jack, plus de lecteur carte micro SD, plus de capteur proximité et luminosité entré autres.
    On sent de suite que le design a pris le pas sur les fonctionnalités comme de plus en plus sur les derniers et futures phones.
    Et c’est ça qui commence de plus en plus à me déranger.

    Je rajouterais l’APN qui dépasse et qui placé sur le côté rend le phone bancal sur une table.
    Et bien sure l’absence d’écran OLED devenu indispensable sur les phones HDG.

    C’est vrai que leur surcouche est speciale (tout comme celle de Huawei) qui dénature trop Android et pire se rapprochant d’iOS sur iphone.

    Pour ceux qui aime pas cette sur couche il y a la série Mi A1 et bientôt A2 qui tournent sous Android One (donc sans aucune surcouche et modif)

    Pour les selfies, on peut aussi retourner le phone à 180° pour avoir l’APN frontal en haut.
    Dans ce cas pourquoi ne pas avoir fait le phone comme cela cad avec le bord plus épais (et APN) en haut ?!

    Quoi qu’il en soit ça reste un très beau et puissant phone qui ne convient pas à tout le monde mais ça retire en rien sa qualité.

    • Pas de capteur de proximité, t’es sûr, donc tu téléphones ton écran ne s’éteint pas, ton oreille ouvre des applis involontairement ?

      • Après recherche il y a bien un capteur de proximité.
        Il est à ultrason et est placé dernière l’écran. Donc pas besoin de découpe spécifique sous la vitre comme pour les autres phones ce qui m’a induit en erreur.
        Merci de m’avoir fait la remarque là dessus ;)

      • Will, merci pour l’info sur les capteurs, mais ce Mi2S a des manques à ce niveau ? Pas de capteur de luminosité non plus ? Pourtant Marco nous dit dans sa vidéo qu’il est bien doté dans ce domaine ?

  4. Autre info ;
    Le Mi Mix 2S ayant les mêmes capteurs photo dorsaux que le Mi 8 héritera d’une mise à jour de son software pour avoir le même rendu que ce dernier.

  5. Excellent test et vraiment très complet ;)
    Quel plaisir de voir TFP prendre son temps pour bien détaillé un smarphone.
    Le Mi Mix 2S est excellent, design, finition, écran bref…
    Malgré tout quelque petit regret, notamment la caméra frontal (je ne fais pas de selfie) mais de la vidéo conférence et l’emplacement n’est pas idéal.

    Les performances rien à dire, vu qu’on a affaire un à flagship, juste dommage que Xiaomi n’est pas intégré d’écran Oled.
    L’interface est toujours aussi intuitif et on a accès à geste de l’iPhone X.
    Xiaomi montre son savoir faire une fois de plus et propose un bon rapport qualité-prix.

    Vivement le prochain test de chez TFP ;)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>