Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wiko Tommy 3 : écran 18:9 et connexion 4G

Test du Wiko Tommy 3 : écran 18:9 et connexion 4G

Le Wiko Tommy 3 (référence W_C201) est l’un des nouveaux modèles (avec le Wiko Lenny 5 et le Wiko Jerry 3) présentés par Wiko en 2018 et qui vont s’ajouter à la gamme « Y ».

Une gamme constituée de mobiles entrée de gamme (ndlr : on peut même les considérer comme des low-costs) qui ont la particularité de proposer une expérience utilisateur satisfaisante au regard de leurs prix bas.

Le Wiko Tommy 3 est donc un smartphone pas cher, mais relativement bien doté, et s’appuyant une base technique précédemment exploitée par la marque marseillaise.
Une base technique qui n’a de cesse de s’améliorer d’année en année, et qui est parfaitement fiable.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : soignée et au goût du jour

Wiko Tommy 3 - vue 03Le Tommy 3 est un mobile qui présente bien, surtout si l’on prend un compte qu’il s’agit d’un mobile vendu moins de 100€.
Et malgré ce prix bas, Wiko n’a pas sacrifié le design, qui est je trouve réussi.

Certes, simple, mais au goût du jour. Le niveau de finition est tout à fait correct, les éléments étant bien assemblés.
Et si ce téléphone est totalement construit en plastique (un téléphone en aluminium étant coûteux à produire) il offre une bonne rigidité.

La prise en main est bonne, et le mobile n’est pas particulièrement glissant (ce qui me change pour une fois, de la horde de mobile « savon » que j’ai eu l’occasion de tester ces dernières années).
On remarquera en outre le côté très salissant de l’écran, qui prend vraiment les traces de doigts (pas de traitement oléophobe).

Enfin, à l’heure actuelle, seul le pack contenant une coque rouge et une code or (oui, 2 pour le prix d’une) est disponible. La version anthracite n’est donc pas encore disponible.

  • Dimensions : 14,9 cm de long x 7,2 cm de large x 0,9 cm d’épaisseur | Poids : 160 grammes.

2. Image et son : format intéressant, mais petite résolution

Wiko Tommy 3 - vue 06Le Tommy 3 présente un intéressant format d’écran. Ce dernier étant doté d’un ratio 18:9. Un ratio intéressant car supérieur à l’habituel format 16:9 et qui peut contribuer à la création d’un effet cinéma.

Cependant, la résolution FWGA+ étant faible, l’écran possède une netteté d’image passable.
Loin des 300 pixels par pouce nécessaires pour ne pas les distinguer à l’œil nu.

Pour ce qui est de la luminosité, on arrive au mieux à 300 nits.
C’est honorable en soit, mais cela peut compromettre la lecture en extérieur par exemple (avec une forte lumière du soleil).

Pour ce qui est du son procuré par le haut-parleur, il faut bien reconnaître qu’il est puissant.
On arrive à dépasser les 120 décibels à la sortie, au prix malheureusement d’une diminution plus que notable de la qualité (aigus-moyens-graves se distinguent mal).

  • Ecran : 5,45 pouces (IPS) au format 18:9 et avec résolution FWGA+ (960 x 480 pixels), soit donc une densité de 197ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : très modestes, mais cohérentes

Wiko Tommy 3 - vue 14Le Wiko Tommy 3 est loin (très loin) d’être une bête de course.
Il s’agit donc d’un mobile qui, au regard de ce que peuvent proposer des mobiles de nos jours (oui, ces mobiles vendus plusieurs centaines d’euros) peut semble bien timide…

Cependant, les performances sont satisfaisantes si vous n’êtes pas un accro du jeu mobile.
Car s’il arrive à faire fonctionner toutes les applications et jeux 2D (à la Candy Crush par exemple), il en est autrement lorsqu’il s’agit de jeux 3D (Real Racing 3 par exemple).

Car pour ce qui est de jeux 3D… l’image peut au mieux sembler de fluidité, au pire être « hachée ».

La mémoire de stockage est de 11,4Go disponible pour l’utilisateur après le premier démarrage (c’est déjà 3Go de plus que ce qu’on a l’habitude de trouver sur ce type de mobile).
Et bonne nouvelle, la carte micro SD que vous pourriez ajouter permet d’y installer les jeux et les applications.

  • Antutu (v7.1) : 20 à 25 000 points (estimation) | 3D Mark (Ice Storm Extrem) : 2 067 points.
  • Processeur : Quatre coeurs 1,3GHz (Mediatek MT6739WA) | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : PowerVR Rogue GE8100.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 11,4Go lors du premier démarrage et après les mises à jour diverses.

4. Connectivité : complète, avec de la 4G

Wiko Tommy 3 - vue 04Autre bon point de ce mobile, il est bien doté d’une connexion 4G LTE (catégorie 4 : 150 mbps en DL et 50 mbps en UL).
Ce qui est vraiment un remarquable pour un téléphone commercialisé à ce prix.

On retrouve également, comme toujours (ou presque) chez Wiko, 2 emplacements pour cartes sim (au format « nano »).
Ce qui permet notamment d’ajouter 1… ou 2 cartes sim.

Un emplacement micro SD est également disponible, lequel permettra d’ajouter jusqu’à +128Go de mémoire.
Intéressant, d’autant qu’ajouter cette micro SD ne passe pas par le choix cornélien consistant à sacrifier le deuxième emplacement pour carte sim.

On retrouvé également des connexions telles que : WiFi (b/g/n), bluetooth (4.0), aGPS, micro USB, etc.

Pour ce qui est des capteurs, l’absence de gyroscope rend impossible l’usage en réalité augmentée/réalité virtuelle.
Ce qui n’est pas grave en soit, ce mobile n’étant clairement pas destiné à cet usage.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,71 w/kg à la tête (1,45 w/kg au corps). C’est un score acceptable pour un mobile commercialisé en 2018, et placé dans la catégorie des mobiles à moins de 100€.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : Android version ultra-light

Wiko Tommy 3 - vue 15Android est un système que de nombreux constructeurs maîtrisent désormais.
Or, il faut remarquer que certains ont eu la main lourde ces dernières années, et ont ajouté des surcouches de plus en plus gourmandes… or ça n’est pas le cas chez Wiko.

A tel point que la marque a décidé de réduire le poids de sa surcouche, de limiter les applications installées nativement, etc.
Un véritable replis, à l’avantage des utilisateurs, qui de fait obtiennent des smartphones plus efficaces.

Et c’est également le cas ici, grâce à une version optimisée d’Android.
Ici, Android est donc présenté en version 8.0 « Oreo » (la dernière version à date), et de surcroît dans la version optimisée et légère qu’est la « Go Edition ».

Du coup, nous sommes en présence de l’expérience la plus efficace et simple proposée par Google,, et la moins consommatrice de ressources (processeur et mémoire) pour le smartphone.
Il s’agit en outre d’une version aisée à mettre à jour dans les mois à venir, toujours en raison de cette absence de personnalisation par le constructeur.

  • Système d’exploitation : Android 8.1 « Oreo » – Go Edition | Surcouche : aucune.

6. Usage : convenable

Wiko Tommy 3 - vue 07En toute logique, ce smartphone permet de faire tout ce qu’un smartphone actuel se doit de proposer.
Lecture email, page web, vidéos, photos, mp3, et bien sûr les appels, les SMS/MMS/emails, etc.

Y compris les jeux 2D/3G (Asphalt 8, Candy Crush, etc.) mais pas les derniers gros titres comme vous l’aurez compris.
Et même chose, les grosses applications disponibles sur le Play Store fonctionneront parfaitement.

2 usages permettent alors de distinguer les mobiles entre eux.
D’une part, la qualité photo, d’autre part l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, soyons directs, non, ça n’est vraiment pas convaincant.
On est bien en présence d’un mobile low-cost, et qui de fait propose une qualité photo dorsal (capteur 8MP) et frontal (5MP) peu convaincante.

A la rigueur, on est sur de la photo « dépannage », mais absolument pas de la photo dont on pourra être fier (par sa qualité).
Vous pourrez mettre à jour votre « PP » (photo de profil), et en poster quelques unes sur votre timeline… mais pas plus.

Pour l’autonomie, on aurait aimé une batterie dotée d’une capacité plus conséquente.
Mais c’est le sens de l’histoire. On aimerait avoir toujours plus.

Concrètement, l’autonomie est très moyenne, et ce dès lors que l’on pousse la luminosité de l’écran à son maximum afin d’avoir un réel confort de lecture.
Dommage, car arriver à la fin de la journée, il se peut que vous soyez obligé de recharger immédiatement le mobile.

En conclusion : intéressant smartphone à petit prix

Certes le Wiko Tommy 3 est commercialisé à un petit prix (moins de 99,99€ prix maximum conseillé), mais il est portant maxi-format.
Son écran au ratio 18:9 est une très bonne idée de la part de la part, et offre un côté « waouh » rare à ce niveau de prix.

Cependant, ce même écran ne dispose que d’une résolution FWGA+ (480p pour faire plus clair) et par conséquent, l’image offerte à une faible densité de pixels par pouce.
On peut malgré tout peut prendre plaisir à regarder des films et autres vidéos Youtube (ndlr : celles de TopForPhone bien évidemment).

Pour le reste, les performances sont en cohérence avec le prix.
Nous ne sommes donc pas ici en présence d’une bête de course, mais d’un smartphone qui fera tourner des jeux 2D/3D (à l’exception des titres tels que PUBG ou Fortnite) et des grosses applications.

Ce qui est en partie dû à la bonne idée qu’a eu la marque marseillaise, à savoir utiliser une version Go Edition d’Android.
La version 8.1 « Oreo » étant alors ici dénuée de surcouche, et permet de laisser le maximum de performances pour autre chose que le seul système d’exploitation.

Alors, oui, il faut faire des concessions, avec par exemple, une qualité photo peu satisfaisante.
Malgré tout, ce mobile offre une bonne expérience utilisateur, pour un prix bas qui vous permettra de garder une bonne relation avec votre banquier.

  • Les plus : prix bas ; écran format 18:9 ; connexion 4G LTE ; Android sans surcouche (Go Edition).
  • Les moins : qualité photo, autonomie moyenne.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Wiko Tommy 3.
Voir la vidéo de déballage du Wiko Tommy 3.
Voir la vidéo de présentation du Wiko Tommy 3.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

11 commentaires

  1. ce smartphone si on peut l appeler comme ça ne présente aucun interet meme pour le prix dans et une cours d école il fera rire tous les copains………..
    fallait il perdre autant de temps pour faire ce test je n en suis pas convaincu

  2. Commentaire clair audible sans précipitation, me semble objectif
    Merci

  3. Marco, je regarde avec toujours beaucoup de plaisir tes tests. Il y a quelque chose dont tu ne parles pas ; cela concerne la barre de navigation. Avec la disparition du bouton central sur de nombreux smartphones la plupart des touches sont positionnées de la manière suivante : A gauche, la touche retour, et à droite la touche multi tâches. Sur certains android, cette barre de navigation est modifiable. On peut mettre à gauche la touche multi tâches et à droite la touche retour; Je trouve cette configuration plus logique. Les touches WIKO sont-elles modifiables. Les modifications paraissent dans la rubrique « Systeme » notamment chez Huawei et Honor.
    Sur les derniers Samsung elles le sont aussi puisque le bouton central a disparu.
    Cordialement
    Jean-François

    • Tout le monde ne doit pas avoir le cerveau agencé de la même manière alors.
      Quand je lis par exemple, ma main va à droite pour tourner à la page suivante, à gauche si je veux revenir une page en arrière.
      Pareil sur Kobo, ma main va chercher le bord droit de la page pour passer à la suivante.
      Je ne pense pas que la configuration que tu souhaites soit plus logique.
      Adaptée à toi, sans doute, mais pas plus logique à mon sens.
      Par contre je ne sais pas si on peut modifier.

    • Salut et merci pour ton avis et ta suggestion

  4. Bonjour,
    Otez moi d’un doute SVP : Micro SIM (site Wiko) ou Nano SIM (votre test) ?
    Merci

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>