Accueil » Diverses marques » Test du Vernee Apollo : une proposition alléchante

Test du Vernee Apollo : une proposition alléchante

vernee-apollo-vue-01

Après avoir sorti un Apollo Lite plutôt réussi, la jeune marque chinoise Vernee a pris son temps pour mettre sur le marché une déclinaison plus performante : l’Apollo.

vernee-apollo-vue-04

Dans sa communication, Vernee met l’accent sur le fait que son nouveau terminal est né pour faire de la VR, comprenez de la réalité virtuelle.
La firme chinoise a d’ailleurs eu la bonne idée de livrer son Apollo avec un casque de réalité virtuelle.
A côté de cela, vous trouverez dans la boîte un câble USB/USB-C, un chargeur de 2A en prise EU, un trombone servant à extraire le tiroir SIM ainsi qu’un guide de démarrage rapide en anglais. Une petite notice de montage du casque VR fait également partie du packaging.

vernee-apollo-vr

L’exemplaire de test m’a été gentiment envoyé par GearBest*. En cette fin du mois de décembre 2016, vous pourrez d’ailleurs notamment retrouver ce Vernee Apollo sur leur site au prix de 235,47 Euros HT.

Mais que vaut ce smartphone chinois?
C’est ce que nous allons voir ensemble tout au long de cet article de test.

1. Esthétique : une belle finition

vernee-apollo-vue-05

Même avant d’avoir pris le smartphone en main, le charme opère.
Sa coque est taillée dans un bloc d’aluminium anodisé 2 fois. Le design est sobre et classieux.

La qualité de fabrication est très bonne avec un évident souci du détail. On est un cran au dessus de l’Apollo Lite.

L’avant est largement occupé par l’écran de 5,5 pouces recouvert d’une vitre 2.5D qui vient visuellement réduire la largeur de ses bordures.
Cet écran est surmonté des capteurs de luminosité/proximité, d’un écouteur, d’un capteur photo frontal et d’une LED de notifications.
Pas de touches sensitives sous l’afficheur. Celles-ci sont intégrées à l’écran et sont donc tactiles.

vernee-apollo-vue-06

Le dos légèrement rebondi afin de mieux coller à la paume de la main accueille un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire.
L’appareil photo prend place dans un anneau chromé qui dépasse un peu de la coque. Il est accompagné d’un flash dual-tone.
Plus bas, la marque Vernee et la mention « Model : Apollo ».
On note également la présence des antennes matérialisées par des lignes de plastique placées en haut et en bas du terminal.

vernee-apollo-vue-10

vernee-apollo-vue-09

La tranche supérieure du mobile fait place à un port jack 3.5, tandis que la tranche inférieure accueille un port USB-C bordé de 2 petites vis et de 2 grilles. Celle de gauche cache l’entrée micro primaire (la seule), alors que celle de droite protège le haut-parleur.

vernee-apollo-vue-07

Sur le côté gauche, on note la présence de 2 tiroirs. Le premier peut accueillir une nano SIM ou une micro SD, le second une micro SIM.

vernee-apollo-vue-08

Le côté droit est occupé par la touche de volume et par le bouton d’allumage.

Le Vernee Apollo est très agréable à prendre en main, mais il est plutôt lourd avec 190 grammes sur la balance.

Au total, nous sommes ici face à une jolie phablette.

  • Dimensions : 15,2 cm de long x 7,56 cm de large x 0,93 cm d’épaisseur | Poids : 190 grammes

2. Image et son : effet cinéma assuré

vernee-apollo-vue-11

Un des points forts de ce Vernee Apollo, c’est certainement son écran Quad HD LTPS de 5,5 pouces.
Sa forte densité de pixels permet d’obtenir une image très nette et sa brillance atteint les 500 NITS.
Le fait que l’écran soit « seulement » multitouch 5 points ne le pénalise pas dans un usage quotidien, mais on aurait quand même pu espérer du 10 points.

Les couleurs sont belles sans être saturées, les contrastes sont bons et les angles de vue bien ouverts.
De plus, la fonction « Miravision » présente dans les paramètres permet à chacun de régler la température des couleurs comme il le souhaite.
La forte luminosité de cet écran lui permettra d’être bien visible en plein soleil.

Inutile de vous dire qu’on prendra bien sûr plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Le son est notamment procuré par un haut-parleur placé sur la tranche basse du mobile.
Il offre un son clair et relativement puissant.
En appel, l’écouteur offre un son tout à fait correct. On comprend bien son correspondant.
Par contre, on regrettera l’absence de micro anti-bruit sur ce téléphone plutôt typé début de haut de gamme.
Rien à signaler concernant le jack 3.5.

  • Ecran : 5,5 pouces (LTPS) avec résolution 1440 x 2560 pixels, soit donc une densité de 538 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : une mécanique en forme

vernee-apollo-vue-13

Un autre bon point dans ce smartphone chinois réside dans le fait qu’il bénéficie de performances élevées.
Mais cela n’a rien d’étonnant étant donné les composants dont il est équipé.

Son processeur deca-core Mediatek Helio X25 est associé à 4Go RAM, ce qui devrait ravir les boulimiques du multitâche.

Face à nos benchmarks habituels, j’ai obtenu un score avoisinant les 95.000 points sur Antutu et 47,6 FPS sur Epic Citadel en mode « Ultra High Quality ».

On a donc avec ce Vernee Apollo un terminal capable de faire fonctionner des grosses applications et des gros jeux 3D, le tout sans constater de ralentissements.

Alors certes, il y a plus puissant que cet Apollo, mais à ce niveau proche des 100.000 points sur Antutu (d’ailleurs relevé chez certains collègues testeurs), il est clair que l’on est ici en présence d’une fusée.

La mémoire de stockage est quant à elle fournie en quantité suffisante, et sur les 64Go initialement proposés, il reste un confortable 54Go lors du premier démarrage.
Il restera donc de quoi installer une belle panoplie d’applications et de jeux, en sachant qu’il sera encore possible d’augmenter cette mémoire de 128Go par le biais d’une carte micro SD (non fournie).

  • Antutu Benchmark (v6.2.7) : 95.088 points | Epic Citadel (High Performance) : 59,1 ips
  • Processeur : Deca-core Mediatek Helio X25 MT6797T 64 bits cadencé à 2,5GHz | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-T880MP4
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 54Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : un chinois full fréquences

vernee-apollo-vue-17

Comme tout smartphone qui se respecte, on a bien sur ce Vernee Apollo une connexion 2G/3G+.
Celles-ci sont ici complétées par une connexion 4G LTE de catégorie 6 (300 Mbps) compatible avec les fréquences 800/1800/2100 et 2600 MHz. On a donc bien la fameuse B20.

A côté de cela, on retrouve les connexions habituelles telles que : du WiFi (a/b/g/n/ac), du Bluetooth 4.0, du (A)GPS/Glonass, de la radio FM, un port jack 3.5, un port  USB-C (OTG), 2 emplacements SIM, un port micro SD, etc.
Les plus pointilleux remarqueront l’absence du NFC et de l’infrarouge.

Pour ce qui est des accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Sachez que ce phablet est également compatible avec la VoLTE.

En ce qui concerne le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 21 secondes à ce Vernee Apollo avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

vernee-apollo-vue-18

La liste des capteurs est quant à elle quasi-exhaustive, avec un accéléromètre, un capteur de gravité, un gyroscope, une e-boussole, un capteur d’accélération linéaire, un capteur de champ magnétique, un vecteur de rotation, les habituels capteurs de luminosité/proximité, et surtout un lecteur d’empreintes digitales.

Vernee a beaucoup communiqué à propos de ce dernier, en nous informant qu’il a fait l’objet de 3 mois d’optimisation continue avant le lancement de l’Apollo.
Selon la jeune marque chinoise, ce lecteur d’empreintes ne nécessiterait pas plus de 8 entrées pour l’enregistrement et serait capable de déverrouiller l’écran en 0,1 seconde.
En réalité, il en va tout autrement! En effet, dans mon cas mon index droit a eu peine à être reconnu lors de l’enregistrement et l’écran ne s’est pas déverrouillé lors de chaque tentative.
Cela s’est un peu mieux déroulé avec mon index gauche, mais le déverrouillage de l’écran est lent.

Cela paraît bizarre, puisque lors du test du Vernee Apollo Lite, j’avais constaté que le lecteur d’empreintes fonctionnait très bien.
Donc, pour moi, c’est un peu raté de ce côté là pour l’Apollo.
Espérons qu’une future mise à jour puisse corriger cela.

Et pour celles et ceux qui poseraient la question, oui ce smartphone est bien compatible avec l’application Pokemon Go.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Inconnu. Ce téléphone étant un « import », il n’a pas passé les certifications DAS pour l’Europe ni SAR pour les Etats-Unis.

5. Système d’exploitation : un Android stock

vernee-apollo-vue-14

Comme tous les smartphones chinois, le Vernee Apollo tourne sous l’OS de Google.
Si on fait exception de l’encore trop peu répandu Nougat 7.0, on peut dire que ce terminal tourne sous une version à jour d’Android, Marshmallow 6.0.

Le constructeur a choisi ici de proposer une version stock d’Android, et c’est très bien ainsi.
Tout au plus a-t-on quelques fonds d’écran supplémentaires.

vernee-apollo-vue-16

Du côté de l’applicatif, on a juste l’application « Go VR » qui a été ajoutée. Cette dernière permet d’avoir accès à du contenu de réalité virtuelle.

vernee-apollo-vue-15

Dans les paramètres, on note également la présence d’une fonction permettant de choisir l’emplacement désiré pour les 3 touches Android « Retour, Home et Multitâche ».

On notera quand même qu’il reste quelques (rares) mots en anglais dans la traduction française.

Quoiqu’il en soit, la navigation dans les différents menus et bureaux est fluide et agréable.

  • Système d’exploitation : Android Marshmallow 6.0 | Surcouche : Aucune.

6. Usage : bonne qualité photo, autonomie acceptable

vernee-apollo-vue-20

S’il est désormais inutile de présenter un smartphone et ses usages de base, il y a toujours 2 caractéristiques sur lesquelles on arrive encore à voir les différences entre les bons et les moins bons mobiles.

Il s’agit notamment de la qualité photo proposée par les capteurs avant et arrière, ainsi que de l’autonomie (qui est tout de même un aspect essentiel de l’utilisation d’un téléphone).

Côté photo, on peut affirmer que l’Apollo s’en sort avec les honneurs.
Le capteur dorsal de 21 mégapixels d’origine Sony fournit de beaux clichés.
L’autofocus est rapide.
L’application est assez basique mais facile à utiliser.

vernee-apollo-vue-01

Le capteur frontal grand angle (84°) de 8 mégapixels délivre également des autoportraits tout à fait satisfaisants (pour un capteur frontal).
Un collègue testeur anglophone a affirmé qu’il s’agissait de l’un des meilleurs capteurs frontaux du moment.
Je ne suis pas totalement d’accord avec lui, mais je vous laisse vous en rendre compte par vous-même en regardant l’échantillon photo ci-dessous.

vernee-apollo-vue-02

Pour ce qui est de l’autonomie, cette dernière est juste acceptable.
En effet, même si ce smartphone dispose d’une batterie de bonne capacité (3180 mAh), il faut prendre conscience que l’écran est énergivore, tout comme les composants que sont les CPU-GPU-RAM.

Certes, dans le cadre d’un usage « raisonnable », il sera parfaitement possible d’atteindre une journée d’utilisation mais guère plus.
Fort heureusement, ce Vernee Apollo est compatible avec la technologie de charge rapide Vcharge (50% de charge en 30 minutes).

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) a consommé de 24 à 25% de l’énergie contenue dans la batterie.

vernee-apollo-vue-19

  • Appareil photo dorsal :  21 mégapixels avec autofocus et flash dual-tone.
  • Batterie : Fixe de 3180 mAh.

En conclusion : du bon à bon prix

vernee-apollo-vue-12

Vernee est une jeune marque chinoise qui semble être à l’écoute et fait des efforts.

Cela se ressent avec l’Apollo dont la qualité d’assemblage est encore un cran au dessus de celle de l’Apollo lite (déjà testé par TFP).

A côté d’un design premium en aluminium, on a un très bon écran Quad HD, un bon son, de très belles performances, de bons APN et toutes les « bonnes » fréquences 3G et 4G pour pouvoir utiliser pleinement votre téléphone sur l’étendue du territoire français (et plus largement européen).

Pourtant, un petit point me chagrine : le scanner d’empreintes digitales qui ne tient pas ses promesses.

A part cela, touts les indicateurs semblent au vert. Oui, j’ai bien écrit « semblent » car nous n’avons pas encore assez de recul sur la marque Vernee pour savoir comment ses terminaux vont se comporter dans le temps.
Mais comme d’habitude, TPF compte sur vous et sur vos retours d’expérience pour nous en apprendre un peu plus à ce sujet.

  • Les plus : Finition premium, bel écran Quad HD, bon rapport qualité/prix/performances.
  • Les moins : Lecteur d’empreintes digitales peu fiable.

* Le nom des boutiques partenaires est cité à titre indicatif. Top For Phone est totalement indépendant et ne pourra donc être tenu responsable des délais de livraison et des défauts ou malfaçons rencontrés sur les différents appareils.

Galerie photos :

Autres :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

6 commentaires

  1. Salut Alex,
    On est gâté, avec ce test de l’Apollo juste avant le réveillon.
    Je ne peux pas le lire tout de suite, mais je crois savoir qu’il est sur certains points meilleur que le One+3T (affichage) et sur d’autres un peu moins bon (puis du processeur) même si il fait quand même partie du haut du panier et sera suffisant en toute circonstance.
    Sachant que le O+3T est déjà le meilleur smartphone à moins de 400€.
    J’espère un test vidéo par Étienne ou Marco.
    Je profite de mon post pour vous souhaiter à toute l’équipe de TFP et à tous les internautes un très bon réveillon et une très bonne fin d’année.
    À l’année prochaine.

  2. Très bon test écrit Alex :)
    Rien à dire ces tout simplement parfait pour conclure 2016.
    Vernee à vraiment mit le paquet sur ses smartphones, rapport qualité-prix, finition, fréquence, spécifications techniques de haute volée !
    J’ai hâte que le CES de 2017 commence, en tous cas TFP va continuer sont ascension ;)

  3. Très bon test…

    En ayant commandé un pour la ptite mère, ce smart est bluffant…
    L’ayant en main, il n’a rien à envier à la finition d’un O+3(T)… clairement.

    De préciser, qu’une mise à jour est apparue courant Janvier afin de corriger, entre autres, les problèmes concernant le lecteur d’empreinte.

    A ce prix, c’est clairement un smart de choix faisant la « nique » à bien d’autres… bien plus chers.

  4. Bonjour a tous , et bien moi de mon côté et bien super déçu , et oui a la réception a mon domicile ,je veut le faire démarre et bien pas possible ,après 15 tentatives (abandon) le lendemain je le démarre et par chance chouette il demarre ,après en réinstallant des programmes de mon ancien Smartphone et bien il redemarre tout seul une bonne trentaines de fois et puis après qu’il ce soit reposé la nuit et bien il redemarre ,a chouette ca fonctionne et en voulant trié mes photos pour les placés dans des dossiers et bien de nouveaux des redémarrages et maintenant il me reste un demi écrans blanc et noir , et le pire c’est que les vendeurs ne répondre même pas aux plaintes afin de le renvoyé aux magasin pour réparation ou échange comme il n’a que 15 jours . Enfin voila mon expérience

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>