Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Ucall New-York : un bon phablet pour un prix tout doux

Test du Ucall New-York : un bon phablet pour un prix tout doux

Un écran de 5,3 pouces, rien que ça ! Il va aussi falloir que je me rachète des jeans avec des poches plus grandes ! Voilà mes pensées à la vue du dernier né de chez Ucall, le modèle « New-York ». On peut dire que cette jeune marque française basée dans le sud de la France a vu les choses en grand pour cette rentrée scolaire 2013 et c’est tant mieux.

Un « phablet » pour moins de 200 euros, l’écran est grand, d’accord, mais le reste va-t-il suivre ? Parce qu’à ce prix là, le consommateur peut être en droit d’être méfiant. Ucall nous jette-t-elle de la poudre aux yeux ou le « New-York » est il réellement une bonne affaire ?

Marco nous avait déjà testé ses petits frères « Phoenix », « Houston » et « Austin » qui proposaient du bon pour pas cher. Ce « grand » frère va-t-il aussi réussir à se faire une place dans un marché où la concurrence est de plus en plus rude ?

1. Esthétique : Grand ! …mais ça passe avec classe !

Quand on est grand, la moindre faute de goût se voit comme le nez au milieu de la figure. Ucall l’a bien compris et même si la fabrication est asiatique (donc souvent un peu exubérante), la marque marseillaise apporte sa « french touch » qui prouve qu’on peut être à la fois grand, élégant et rester discret.

  • Face/avant :
    Un écran de 5.3 pouces, dans un châssis aux dimensions raisonnables avec un aspect très équilibré. Les bords d’écran sont assez fins, ce qui ne donne pas cette impression « tablette ». Vu la taille, le design aurait pu être une catastrophe, ce n’est pas le cas et Ucall s’en sort avec les honneurs. En bas de l’écran vous trouverez les traditionnels boutons tactiles menu/home/retour.
  • Dos/arrière :
    Un appareil photo positionné en haut au milieu de l’appareil qui ressort à peine avec l’inscription 8.0 méga pixels autofocus juste en dessous. Le haut parleur est positionné en bas, sous le logo de la marque. Le cache arrière très léger se retire facilement et profite d’un revêtement mat doux au toucher.
  • Côté supérieur :
    On retrouve le jack 3.5 et un port micro USB.
  • Côté inférieur :
    Rien.
  • Côté gauche :
    Le bouton de contrôle de volume +/-.
  • Côté droit :
    Le bouton marche/arrêt du téléphone

Soit, ce phablet est grand et large mais sa finesse permet à l’utilisateur une bonne prise en main même pour des mimines relativement petites (comme les miennes…). Les boutons sont discrets, ressortent peu et couplés à la coque arrière noire mat donnent un effet classe et épuré au téléphone.  Le New-York fait 15,3 cm de hauteur, 7,8 cm de largeur et une épaisseur très raisonnable de 0,92 cm. Cette impression de finesse est amplifiée par la taille. Le poids est de 195 grammes, il ne fait clairement pas partie des plus légers de sa catégorie, mais la bonne répartition de la masse ne pénalise pas l’utilisateur. Bonne surprise le téléphone est livré avec un film protecteur d’écran préinstallé, un beau geste suffisamment rare chez les constructeurs pour être souligné.

  • Flexion :
    Le châssis en plastique et la grande finesse et légèreté de la coque arrière donne automatiquement une certaine souplesse au téléphone, mais rien de rédhibitoire.
  • Pression :
    Oui, l’écran réagit à une pression moyennement forte sur la vitre. Mais rien de dramatique pour un utilisateur normal, à moins d’avoir des grosses mains vertes bien veineuses et très mauvais caractère.

Finalement, ma première impression s’est vite envolée et ce grand téléphone convient parfaitement à un usage normal au quotidien. Moi qui m’étais promis de ne jamais céder à la folie des 5 pouces, je dois avouer que je suis à deux doigts de craquer…

2. Image et son : moyen…mais correct.

Pour avoir testé ce téléphone pendant plusieurs jours, je peux vous dire que le son en mode écouteurs est plutôt bof.  Je l’ai utilisé comme lecteur mp3 une heure le matin et une heure le soir dans les transports en commun et le son, même s’il est clair, manque de profondeur. Aretha Franklin me semblait moins jovial et Barry White m’a presque déçu (j’ai dit presque !). A la décharge du téléphone, les réglages d’origine ne sont pas top et un rapide petit tour dans les paramétrages de l’équalizer améliorera considérablement le plaisir d’écoute. Côté esthétique, il est regrettable que les écouteurs fournis soient de couleur blanche, ça casse le noir total du téléphone.

  • Ecran :
    Un écran de 5.3 pouces QHD (960 x 540 pixels) densité 240 PPP.
    Au vu de la taille de l’écran, du HD ready aurait été sympathique, mais à moins de 200 euros, il ne faut pas être trop gourmand, d’autant plus que la colorimétrie est bonne même si la luminosité manque d’un peu d’intensité, même montée au maximum.
  • Dalle tactile :
    Réactive, RAS.
  • Haut-parleur, écouteur :
    Le haut parleur est assez puissant avec un son correct mais montre quelques faiblesses poussé a plein régime.
    L’écouteur est assez directif, il faut bien positionner son oreille, mais l’habitude est vite prise. La qualité d’écoute est bonne en conversation.

Etant assez pointilleux sur la qualité d’écoute d’un téléphone, j’ai très certainement du mal à garder un point de vue objectif sur la question. Ce qui est sûr, c’est que l’application d’écoute musicale installée par défaut « Play musique » est une honte numérique (pour rester poli). Mauvaise ergonomie, visuel plus que moyen, paramétrages pauvres, absence de customisation, stabilité perfectible, bla, bla, bla… Le pire est qu’on retrouve cette appli quasiment dans toutes les dernières versions d’Android, snif. Seul son système de sauvegarde dans le « cloud » est intéressant. Sinon, préférez-lui une des nombreuses alternatives gratuites et de bonne qualité proposées par le Google Play. Bien entendu, cet avis sur ce software ne remet pas en cause la qualité du téléphone.

Evidemment la taille de l’écran apporte un grand confort pour le visionnage d’un film ou pour les phases de jeux. Les vidéos 720p sont lues par le téléphone même s’il y a quelques secondes d’attente au démarrage. Par contre, une fois en lecture, évitez de trop jouer avec le fichier, cela peut donner lieu à quelques latences. Oubliez les vidéos full HD elles ne passent pas.

3. Performances : de l’ancien Qualcomm qui bosse encore très bien.

  • Antutu (v4.0) :
    11.185 points. Le score d’un moyen de gamme 2013.
  • Quadrant (v2.1.1) :
    4.467 points. Là aussi, un score de moyen de gamme.
  • Epic Citadel :
    27,6 ips (Images Par Seconde, ou FPS : Frames Per Second). Tout juste, mais l’image est quand même fluide.

Un quad core cadencé à 1,2 Ghz, mouais, à tous les coups c’est encore du Mediatek…Quelle ne fut pas ma surprise de voir que non seulement le processeur mais aussi le GPU étaient signés Qualcomm ! Un Snapdragon 200 pour le proco et un Adreno 203 pour le GPU. Oui, je sais, ils commencent à prendre de l’âge, mais j’ai été le premier étonné de voir que le duo faisait tourner sans broncher de l’Iron Man 3, du Real Racing 3 ou du Modern Combat 4, et ça c’est bon !

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, le téléphone embarque 1Go de mémoire vive (RAM) et 4Go de mémoire de stockage, ce qui n’est pas beaucoup. Mais Ucall a eu la bonne idée de permettre l’installation des applications sur la carte micro SD externe dont le port accepte jusqu’à 32 Go. Une bonne nouvelle qui m’a permis d’installer Iron Man 3 (900 Mo), Real Racing 3 (1,59 Go), Modern Combat 4 (1,91 Go !) ainsi qu’une quinzaine d’applis et il reste encore beaucoup de place.

4. Connectivité : il y a ce qu’il faut.

Bon, calmez vous, il n’y a pas de 4G ! Mais on a quand même droit à de la bonne 3G+ et un package complet de connexions et connectiques classiques : WiFi, Bluetooth, micro USB, micro SD, GPS, jack 3.5, tuner FM et compagnie.

Bien sur, le téléphone est équipé du double sim qui se démocratise de plus en plus et on ne va pas s’en plaindre.

  • Gestion du double-sim :
    Ucall propose la fonction « de base » proposée par Android qui permet notamment de désigner chaque carte sim par un nom et une couleur propre.
    A cela s’ajoute les habituelles options de gestions qui permettent d’élire (ou non) une des 2 cartes sim comme devant toujours émettre les appels et les SMS/MMS.
    Pour la data, vous avez le choix, entre utiliser l’une ou l’autre des 2 cartes, ou aucune, etc.
  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appel). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2 w/kg.
    Le DAS du New-York est de 0,326 W/kg, ce qui est un score excellent pour un mobile de cette année. Merci Ucall de ne pas faire frire nos cerveaux !

Concernant  l’accroche réseau GSM/Web Mobile, le New-York fait son travail, en tout cas avec une puce Free Mobile en région parisienne. Pas de soucis avec le GPS même si la première connexion a pris un peu de temps.

5. Système d’exploitation : de l’Android brut ou presque…et ce n’est pas plus mal.

Du bon gros Android bien brut de décoffrage mais qui a fait ses preuves depuis longtemps, pourquoi demander plus ? Ce qui laisse libre cours à notre imagination pour la personnalisation du téléphone. Ucall nous met juste par défaut un fond d’écran de la ville de New-York, bah oui !

  • Système d’exploitation :
    Un Android 4.1.2 « Jelly Bean » qui n’a plus rien à prouver.
  • Surcouche constructeur :
    Rien, ou presque rien et de mon avis personnel, je préfère largement ça à une surcouche qui gonflera le prix du téléphone.

6. Usage : perso, pro, voire les 2, à vous de choisir

C’est à vous de voir, tout est possible, l’écran est un confort aussi bien pour une utilisation perso que pro. Le Google Play est suffisamment bien fourni pour subvenir aux besoins de ces 2 types d’utilisation. Pour les poches de costumes, le 5.3″ semble quand même un peu grand à mon humble avis, ensuite libre à chacun de se poser ses propres limites. Ce qui est sûr, c’est que le double sim va permettre de coupler ces deux types d’utilisation en une, c’est ça le progrès ma bonne dame.

  • Appareil photo :
    Il s’agit d’un appareil photo 8MP doté d’un flash LED avec fonction vidéo 720p.
    Le rendu des vidéos est correct, par contre il y a un peu de bruit sur les photos. Les 8MP devraient pourtant largement suffire, mais la lentille doit être assez basique.
    Echantillon photo n°1 : Un lapin crétin avec la lumière du jour.
    Echantillon photo n°2 : Un lapin crétin avec flash.
  • Autonomie :
    Une belle batterie de 2800 mAh qui vous permettra de tenir 2 jours « fingers in the nose » en usage raisonnable simple appels/sms. Pour les gamers, la chanson est différente, un écran de cette taille consomme beaucoup de batterie, et le téléphone ne tiendra pas la journée, mais il me semble que c’est le cas pour n’importe quel smartphone.
    Pour reprendre la formule de Marco, un test a été réalisé de la manière suivante : toutes les connexions allumées (WiFi, Bluetooth, GPS, 3G, etc.) avec une vidéo YouTube, avec le volume des écouteurs à 50% et luminosité écran à 50% = seulement 7% de la batterie consommée en 22 minutes, je vous laisse juger.

Conclusion : Bon rapport qualité/prix, Ucall reste fidèle à elle-même

Pour moins de 200 euros, bien sur que je le conseille ! La force de ce téléphone est de savoir rester classe et discret malgré sa taille. Ucall a aussi très bien su doser le hardware en sachant combiner CPU, GPU et la bonne résolution d’écran pour une fluidité parfaite des menus et du bureau à l’utilisation, vraiment agréable.  Et les adeptes de jeux y trouveront leur compte puisque même un Modern Combat 4 se joue sans lags ! Par contre, je conseillerai aux amoureux de la photo de passer leur chemin, l’apn est parfait pour s’amuser, se faire des souvenirs et poster sur le net, mais pas pour faire de la photo de qualité.

Il y a quelques jours, j’étais encore plein d’a priori sur les phablets : « un 5 pouces ? Jamais ! Un 5,3 pouces ? Et puis quoi encore ! Plutôt crever ! ». Et alors que j’écris ces lignes, j’en viens presque à regretter de devoir le rendre (je vais peut être dire à Marco qu’on me l’a volé dans les transports…oui c’est pas mal ça…). Pour moins de 200 euros, je peux vous dire que Ucall a vraiment bien fait les choses. Si vous vous reconnaissez dans le test que vous venez de lire, foncez, le New York est fait pour vous.

Galerie photos :

Autre :

Voir la vidéo de déballage du Ucall New-York.

A propos de Etienne pour Top For Phone

Passionné de high-tech, je suis l'un des premiers testeurs à avoir rejoint l'équipe de Top For Phone (et j'en suis fier). Je suis également un fan d'arts martiaux (j'en suis même un fervent pratiquant).

20 commentaires

  1. Salut Etienne,
    Bon test encore une fois, même si je ne suis pas d’accord avec toi sur l’équilibre entre CPU et GPU.
    Continu comme ça, en attendant la vidéo n’oublie pas de rendre ce cher mobile ;)
    A+

    • Coucou Xavier! :)
      Merci pour ton retour, c’est encourageant!
      Concernant le CPU GPU, j’aurai effectivement du être plus clair. Compte tenu du prix attractif du NY, j’ai trouvé le ratio fluidité/perfs/écran/autonomie vraiment bon à l’utilisation, d’où ma remarque sur le choix matériel de UCALL. Mais d’un point de vue purement technique tu as certainement raison et pour le coup je n’ai suffisamment de connaissances pour me permettre d’en juger.

  2. Bonjour

    J’ai lu avec plaisir ce test qui me donne vraiment envie. Petite question, y-a-t-il une diode lumineuse pour les appels/sms manqués ?

    Cordialement

  3. Autre petite question, format sim standart ou micro ?

    Cordialement

  4. Vincent (pour UCall)

    @CorsicaBia : non, pas de diode prévue sur ce modèle :-/

    Les 2 SIM sont au format standard.

  5. Zut pour la diode. C’est vraiment pratique, je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas « obligatoire ».

    Cordialement

  6. Salut, Etienne ,
    Merci pour ce test qui est pas mal du tout ! bientôt aussi fort que Marco ^^
    Le ucall a l’air pas mal du tout sachant qu’il est livré avec pochette pour le ranger ^^

  7. Mise à jour avec l’ajout de la vidéo.

  8. Merci pour ce petit test !
    A quand le test du Ucall MIAMI ?

    • Bonsoir,
      Le test devrait être publié dans le courant du mois prochain.
      Pour vous faire une idée du planning des tests (sans date précise toutefois), n’hésitez pas à consulter notre page Facebook en cliquant sur le F en haut à droite de la page.
      Cordialement.

      • Pour rebondir sur la question de Lhyn et la réponse de Xavier (qui aurait encore été bonne ce matin), il faut savoir que j’ai (Marco) pris la décision (en tant que despotique rédac’ chef) de ne plus tester les mobiles Ucall à l’avenir.

        Pourquoi ?
        Disons que l’organisation (réception du téléphone par colis, etc.) n’était pas des plus simples, sans oublier que la marque m’a clairement indiqué que j’avais mis trop de temps à rendre le mobile (pan, dans mes dents, ça fait toujours plaisir…).

        Et comme je suis d’une grande susceptibilité (j’avoue) et que j’ai trouvé ça « fort de café » de la part d’une marque avec laquelle j’avais pourtant fait pas mal d’efforts et preuve d’une certaine souplesse organisationnelle/administrative, j’ai décidé que nous ne testerions plus leurs mobiles.

        Toutes mes excuses à vous, chers lecteurs, mais nous ne pouvons accepter de travailler dans ces conditions et avec si peu de considération de la part de cet acteur.

        A contrario, je vous rassure, on testera d’autres marques qui se sentiront l’âme plus « courtoise ».

        A bientôt,
        Marco pour Top For Phone

  9. Bonjour Marco,
    Sais -tu si le Ucall Miami dispose d’une diode de notifications ?
    Merci :)

  10. bonjour,
    quel est l autre téléphone (utilisé pour la comparaison d’ecran) ^^?

  11. bonjour quel est l’autre téléphone que vous avez utilisé ? C’est le ucall Miami, que me conseillez-vous, le wiko cink peax ou ucall miami ?

  12. Hello,

    Moi je voudrais savoir si il y a un zoom au niveau de la vidéo

  13. bonjour , je viens de faire du Ucall New York , pourriez-vous me dire comment faire pour renommer les cartes sim , apparemment cela n’est pas possible , or dans vos essais vous pouviez renommer les cartes .
    D’avance merci de votre réponse

  14. Hello.
    Très contente du ucall. Je l’ai offert à ma fille qui en est très satisfaite. La pauvre elle l’a fait tombé après un an d utilisation. Je lui ai acheté un wiko mais elle regrette grave son ucall new York!!!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>