Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Ucall Houston – un smartphone entrée de gamme aux performances intéressantes

Test du Ucall Houston – un smartphone entrée de gamme aux performances intéressantes

Ucall, l’importateur français que nous vous avions précédemment présenté à l’occasion de 2 tests de mobiles (test du Ucall Phoenix et test du Ucall Austin) revient avec un nouveau modèle : le Ucall Houston.

Bon, vous l’aurez compris, l’une des spécificités des mobiles commercialisés par Ucall est de porter des noms de villes des USA… mais bien évidemment, ça n’est pas la seule.
La plus significative de ces spécificités étant que tous les téléphones commercialisés par cette entreprise bucco-rhodanienne sont des double-sim (dual sim en anglais).

Un mobile qui mise également sur son prix agressif (moins de 170€ sur le site de notre partenaire Materiel.net : voir la fiche du Ucall Houston) afin de concurrencer d’autres acteurs déjà en place tels que Wiko.

Mais qu’en est-il vraiment ? Ce mobile peut-il vraiment s’extraire de la masse et devenir une réelle alternative aux mobiles de grandes marques ?

Les meilleures offres du moment :

1. L’esthétique : quelques notes d’originalité

Globalement, le Ucall Houston présente bien. Il s’agit d’un mobile tout en courbe, utilisant des plastiques « glossy », qui de fait, sont plutôt glissants et nécessitent de tenir fermement le téléphone en main.

  • Face/avant :
    On retrouve l’écran de 4.3 pouces au dessus duquel se retrouve l’écouteur, la caméra frontale et notamment une LED de notification.
    En dessous, 4 touches sensitives rétro-éclairées : menu contextuel, accueil, retour et recherche… sans oublier l’entrée micro primaire.
  • Dos/arrière :
    Le cache-batterie arrière permet d’accéder, une fois retirée, au à la batterie (1.800mAh), à l’emplacement micro SD ainsi qu’aux 2 emplacements des cartes sim. A noter qu’une des 2 cartes est au format « classique », l’autre au format « micro »…
    Dans le coin supérieur gauche se trouve un capteur photo de 8MP avec flash LED qui forme une excroissance, et au coin inférieur gauche se trouve le haut parleur.
  • Côté supérieur :
    On retrouve un jack 3.5 ainsi que le port micro USB.
  • Côté inférieur :
    Rien…
  • Côté gauche :
    Rien…
  • Côté droit :
    On retrouve le bouton de contrôle de volume +/- et le bouton on/off.

Un mobile aux dimensions raisonnables qui permettent une bonne prise en main et une utilisation au pouce de l’écran : 13,4cm de long x 6,6cm de large x 0,9cm d’épaisseur pour un très léger 117 grammes.
Un poids plume lié à un châssis « tout plastique » qui est probablement l’un de ces points sombre. En effet, cela confère au mobile un manque de rigidité, lequel manque une très relative résistance à la torsion.
En outre, la note stylistique (le dos courbé) ainsi que l’excroissance du capteur photo, ne permettent pas de le poser à plat sur une table et de l’utiliser en saisie de cette manière (bon, d’un autre côté, ça n’est pas l’utilisation classique).
A noter que le Ucall Houston est disponible en 2 couleurs : noir ou bleu.

2. L’écran et le son : bonne qualité

Globalement, le résultat est de bonne qualité. Ucall n’a pas fait de mauvaise économie ici. Le résultat est donc cohérant…

  • Ecran :
    Il s’agit d’un écran de 4.3 pouces, avec une résolution qHD (soit quarter-HD) : 960 x 540 pixels.
    Et ce accorde à ce mobile une densité de 240 ppp (pixels par pouce, ou encore ppi en anglais, pixels per inch).
  • Dalle tactile :
    Une dalle tactile capacitive qui, bon point, ne montre pas de ralentissement lors de l’utilisation. Et qui est une multi-points (4 points).
    Cependant, inutile d’espérer avec une vitre « Gorilla » ici, au contraire. Puisqu’en effet, la vitre aura tendance à légèrement s’enfoncer en cas de (très) forte pression.
  • Son :
    La qualité est satisfaisante, bien que, lors de l’écoute de mp3 (par le biais du jack 3.5 ou même du haut parleur) le son semble « étouffé » et manque de puissance.
    Cependant, quoiqu’il en soit, le son permet une écoute de l’interlocuteur (écouteur) tout à fait satisfaisante.

Utiliser le Ucall Houston afin de regarder des films, écouter des mp3, etc. et donc parfaitement possible, et le résultat reste satisfaisant.

3. Les performances : dignes d’un moyen de gamme

Il s’agit généralement de l’un des points d’économies réalisés par les constructeurs lors de la conception/production de leurs mobiles… et bonne note, le Ucall Houston n’est pas un mobile au rabais.

  • Antutu :
    Le score obtenu (+)6.600 points confirme que les performances de ce mobile sont celles d’un (début de) moyen de gamme.
  • Quadrant :
    Le score obtenu (+)3.100 points confirme également que les performances sont celles d’un (début de) moyen de gamme.
  • Epic Citadel :
    20 fps… oui, 20. Bon, c’est faible, et c’est le signe d’un mobile qui, bien que capable de faire tourner des jeux 3D, aura du mal à avoir l’image la plus fluide qui soit.

Ces performances acceptables sont liées à des composants raisonnables mais adaptés à ce mobile : un processeur (CPU) 1.2GHz double-coeur de type ARMv7 (MSM8225), un processeur graphique (GPU) Adreno 205 et 1Go de mémoire vive (RAM). Et pour ce qui est de la mémoire de stockage, les petites 4Go pourront être augmentés via un emplacement micro SD (jusqu’à +32Go de mémoire).
Rappelons que ce mobile, pourtant proposé à un prix d’entrée de gamme, pourrait être pris pour un moyen de gamme.

4. La connectivité : tout à fait acceptable

Le Ucall Houston est un mobile connecté… tout en évitant le « superflu » d’un haut de gamme.
Ainsi, pas de 4G mais de la 3G+ (HSPA). A cela ajoutons qu’il s’agit d’un quadribandes (bon point pour les voyageurs).
A noter également l’absence de NFC, mais le WiFi (b/g/n, hotspot), le bluetooth (2.1), le (a)GPS, le micro USB, le micro SD, radio FM…
A cela s’ajoute surtout le « double sim » et donc la possibilité de gérer 2 lignes mobiles avec le même mobile ! Et ce avec une excellente accroche réseau !

  • Double sim (dual sim) :
    Une fonction répandue sur les téléphones de conception chinoise (le marché chinois est très favorable à cette spécificité), le Ucall Houston est naturellement doté de 2 emplacements pour carte sim.
    Cependant, particularité intéressante (une première pour moi d’ailleurs), un emplacement est au format « classique » et l’autre au format « micro »… Quoiqu’il en soit, cela ne pose pas vraiment de problème, si ce n’est celui d’avoir les 2 bons formats…
    La gestion des 2 cartes se passent par la fonction proposée par le système d’exploitation Android… avec un petit « tuning » linguistique et fonctionnel qui n’est pas des plus heureux.
    En effet, une fois dans le menu « Paramètres », la fonction utile « Réglage de Sim double » permet d’accéder aux paramètres nécessaires.
    Un bug étant que la première carte sim apparaîtra alors toujours nommée « carte sim », la seconde du nom de l’opérateur détecté, même si ça n’est pas le bon…
    On peut alors passer l’une ou l’autre des 2 cartes sim en mode avion. Sachant qu’il est parfaitement possible d’utiliser ce mobile avec 1 seule carte.
    On trouve d’autres paramètres aux noms obscurs pour les non-connaisseurs : « Son/USSD/MMI », « Données », « SMS », « Rappel préféré »…

Globalement, la connectivité est tout à fait satisfaisante, d’autant plus avec ses 2 emplacements de cartes sim

5. Le système d’exploitation : Android pur style

Le système d’exploitation est un Android 4.1.2 « Jelly Bean ». Un excellent système d’exploitation, qui de base, est déjà puissant et complet.
Fort heureusement, Ucall n’a pas appliqué de surcouche graphique ou fonctionnelle… ou plutôt, si, mais légère. Et j’insiste : heu-reu-se-ment !
Car en effet, même si nous n’avons rencontré aucun bug (applications, fonctionnalités, etc.) il faut tout de même avouer que le nommage est parfois « hasardeux »
Quoiqu’il en soit, l’accès au PlayStore permet de télécharger le contenu nécessaire à la personnalisation de ce mobile et son utilisation (jeux, applications, widgets, etc.).

6. L’usage : perso, pro… ou les 2

L’avantage des téléphones « double sim », c’est qu’ils peuvent être utilisés à titre personnelle, professionnel, ou encore les 2. Quoi de plus agréable que de n’avoir qu’un seul téléphone en poche pour gérer 2 lignes téléphoniques ?
D’autant plus lorsque le mobile peut parfaitement être utilisé pour lire des emails, surfer, se déplacer, jouer, écouteur de la musique, lire des films, etc.

  • Appareil photo :
    Et oui, une fonction présente dans ce mobile, qui sur le papier peut être satisfaisante, avec un capteur de 8MP et son flash LED et sa fonction autofocus. A cela s’ajoute une caméra frontale de 2MP pour la visio.
    Le flash « frappe fort », l’autofocus est précis, et la tendance est à la sur-exposition, mais les photos sont globalement de bonne qualité, pour un capteur de smartphone…
  • Sample photo :
    Voici une photo prise avec le Ucall Houston. Globalement, le résultat en journée est bon, la photo à peine compressée (5 à 6Mo) ce qui pourra cependant vite saturer la mémoire de stockage (mais dans l’absolu, c’est un bon point). L’autofocus est malin et ne fait pas n’importe quoi.
    Lien vers la photo de test : voiture miniature de près, avec lumière du jour, sur fond blanc.

7. Les autres points : autonomie et DAS

L’autonomie, confiée à une batterie de 1.800mAh, est dans la bonne moyenne, avec un classique 1 à 2 jours d’autonomie avant la recharge.
Pour le DAS, bonne nouvelle, il est bon, avec « seulement » 0,53w/kg ! Un bon niveau d’exposition aux ondes, là où certains concurrents sont encore à 0,9w/kg et plus.

  • Dans la boîte…
    Le Ucall Houston est fourni, dans sa boîte blanche, avec une petite documentation, un kit piéton, un câble USB/micro USB, un adaptateur secteur… mais aussi une coque de protection et un film protecteur.
    Ces 2 derniers accessoires n’étant généralement pas offerts avec le mobile, nous ne pouvons que féliciter l’importateur sur ce point.

En conclusion, oui, le Ucall Houston est un bon smartphone entrée de gamme…

… pas cher, et doté de performances honorables.

Un mobile auquel on pardonnera certaines erreurs linguistiques (notamment sur la partie de gestion des 2 cartes sim) au titre de son bon rapport performances/prix.

Reste que son châssis manque de rigidité et que la concurrence sur le segment des mobiles « low-cost » est rude.
D’autant que Ucall vient s’attaquer à son tour un challenger déjà en place et qui prend du poids… Wiko.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

25 commentaires

  1. Salut Marco,
    Je te remercies pour ce test complet en vidéo comme à l’écrit, il y a même un échantillon de l’APN.
    Passons au mobile, je dois dire que c’est une grosse déception après les attentes que j’en avais.
    Sur le plan du positif, il y a le contenu de la boite avec les accessoires fournis gracieusement, en dépit d’un bémol sur le kit piéton qui n’est pas intra-auriculaire (mais c’est le cas de tout les moyens de gamme). Ensuite, la définition et la résolution qHD qui reste un bon point par rapport au prix, des performances processeur qui sont honorables et un DAS à faire palir Wiko.
    Maintenant, là où ça fache : un chassis souple qui rassure peu sur la longévité du portable, combiné à une dalle qui manque légèrement de rigidité. Le GPU ou chipset graphique est par contre une catastrophe et si tu estimes que le manque de fluidité ne se perçoit pas trop, je peux t’assurer que moi je l’ai souffert fortement dans la vidéo. La localisation ou traduction du système est défaillante et les novices risquent de ne rien comprendre au fonctionnement en double-sim. Pourquoi du bluetooth 2.1 et pas 3 ou 4.0? Pour finir le son mal géré et de mauvaise qualité alors que le jack 3.5mm avait de quoi séduire avec sa norme CTIA compatible avec un plus grand nombre d’accessoires audio filaires en sus du flash de l’APN qui brule certaines photos.

    Désolé pour le côté paraphrase mais je voulais argumenter sur ce qui m’a amené à être si déçu. Espérons un Acer E2 de meilleure facture, des Alcatel séduisant ou un nouveau modèle Wiko.

    Petit HS : la différence de résultats sur Quadrant par rapport aux MT6577 m’étonne et me font penser que soit les Qualcomm sont optimisés pour ce test, soit à l’inverse ce benchmark convient mieux à ces processeurs.
    A+

  2. Selon Marco le Ucall phoenix serait le plus solide des 3 et le meilleur rapport qualité prix 140€ chez Electro depot

  3. Les scores Antutu, pixel et autre sont bien ridicule surtout pour du 1.2Ghz en double coeur sur 1g ram. Je suis bien d’accord avec Xavier Ucall décois beaucoup.

  4. Bonjour,

    @Xavier :
    Je crois qu’on a la même vision donc. Sans être mauvais, le Houston est perfectible.
    Des défauts que l’on pardonne quand on prend en considération le prix en mobile nu.
    Cependant, non, ce mobile ne peut pas concurrence le Peax (Wiko) ni même le Phoenix (Ucall).
    C’est d’ailleurs sur ce point que j’avoue une certaine déception, car j’attendais un mobile « plus performant » que la précédente génération.

    @ Rousseau :
    J’avoue que le Phoenix me semble, au final, le plus complet/performant des 3 modèles Ucall.
    Le Austin n’est pas un mauvais (très) entrée de gamme, qui devra pour bien se vendre avoir un prix très agressif, quant au Houston, il ne tient pas la comparaison avec les concurrents directs… et lui aussi, devra être vendu à un prix inférieur à 150€, selon moi, pour être un succès.

    @ Rousseau (suite) :
    Effectivement… Et je pense ajouter un 3ème outil de benchmark aux prochains tests…

    A bientôt,
    Marco – TFP

  5. Merci Marco comme d’habitude vidéo très explicite ;) je suis avec mon Wiko peax tres content pour le moment, et je chercher un deuxième téléphone en plus du mien (toujours low cost), et grande déception pour ce Ucall Houston :( on attend un peu la concurrence pour wiko, mais je reste fidèle a wiko, a bientôt et merci Marco pour tes teste bravo. SEB

  6. @Marco
    Au final, c’est étonnant de voir la disparité dans la fabrication des modèles UCall :
    >Le Phoenix a une bonne finition et des performances équilibrées avec un bémol sur la définition ainsi que la batterie un peu limitée – Se place face au WCPeax.
    >L’Austin semble sacrifier les performances au profit d’une très bonne finition et de la 3G+ que n’a pas son concurrent direct le WCink+ bien meilleur sur le reste.
    >Le Houston, qui est censé concurrencer le Peax lui aussi, a une solidité douteuse, un son décevant et des performances décevantes au vu de son matériel. Autre point que je viens de remarquer : l’absence de puce GPS dédiée face au Peax qui se situe au même prix…

    Dans le match Wiko/Ucall, on obtient donc un importateur qui choisit des produits homogènes mais qui mériterait une meilleure qualité encore et un DAS plus faible que vient concurrencer un importateur qui manque de discernement dans le choix de ses produits mais ces derniers ont un DAS plus bas et Ucall offre des accessoires qui seraient potentiellement difficiles à trouver par la suite.
    Espérons que cette concurrence tire l’un et l’autre vers une amélioration de leurs produits au profit du consommateur!

    • @Xavier :

      Effectivement, je suis moi-même étonné.

      Après un « Phoenix » convaincant, j’attendais un « Houston » plus puissant… et non.
      Et au final, le Phoenix reste toujours le plus sympa… bien que, je me répéte, le Houston ne soit pas mauvais.

      L’Austin est bien pensé, pour son prix.
      Pour moins de 100€, c’est un bon entrée de gamme… mais qui devra affronté du Wiko Cink+.

      En tout cas, bravo pour ton analyse Xavier ;)

  7. Je reviens sur ce que j’ai dit précedemment : le Houston a bel et bien un GPS + a-GPS.
    Mea culpa.

  8. Méfiez-vous de tous ces smartphones chinois qui
    innondent le marché à bas prix.
    Exemple personnel, j’ai acheté un Wiki cink
    Five récemment : Défaut de fabrication
    sur l’écran qui a une tâche d’un vert bouteille
    et sombre terne. Renvoi au SAV wiki: je dois
    attendre environ 3 semaines voire beaucoup
    plus.
    En 10 ans j’ai eu 2 smartphones Nokia et
    aucun problème.
    Cela prouve que dès qu’on s’écarte des marques
    fiables, on est sanctionné par la mauvaise
    qualité, les soucis etc…
    J’ai appris une bonne leçon!

  9. Bien sûr je voulais dire  » Wiko cink five ».

  10. Salut ! j’ai vu un telephone ucall par hasard aujourd’hui et vu que je dois le changer, ben le m’attire bien. j’ai regardé tes trois videos tests, alors simple question: lequel est mieux ?

  11. Bonjour Marco,

    Je ne comprend pas pourquoi la « torsion visible » de l’appareil est importante pour toi.
    Sous le vent, les arbres plient….les immeubles aussi!!
    La sécurité passive d’une voiture lui permet de se déformer pour amortir le choc.
    tes genou plient aussi quand tu sautes…bref cela pour te dire que la torsion , à mon avis est peut etre plus « sécurisante » si l’appareil peut se « plier » dans la poche contrairement à ce que tu penses.
    Ou peut etre c’est ton avis personnel et c’est viscéral chez toi et t’as envie de faire voler l’appareil si il ose te résister?… :-)…lol..
    Enfin c’est une manière de parler et je ne pense pas que tu fasses ce genre de choses…
    Autre question n’ayant rien à voir, ou pourrais je ici ou ailleur ,peut etre attirer ta curiosité sur un produit que tu sembles…peut etre ignorer???!!
    Cordialement
    Jean Baptiste

    • Bonjour Jean Baptiste

      Tout est question de proportion.
      Et le Ucall Houston est le smartphone tactile le plus mou que j’ai jamais eu l’occasion de tester.

      Je ne vais pas m’éterniser sur ce point, mais, à mon goût, mieux vaut un téléphone bien rigide glissé dans la poche arrière d’un jean qu’un téléphone « mou »…
      Car quand tu vas t’assoir et te dire « oups, j’ai oublié mon mobile dans ma poche arrière », dans certains, ça ne sera pas grave (HTC One, Nexus 4, etc.) d’en d’autres, ça sera plus risqué.

      Maintenant, tu cites la sécurité passive d’une voiture.
      Il faudrait que tu regardes les vidéos de crash-tests pour te rendre compte que certes, ça aide les occupants à subir moins de bobos, mais la voiture en elle-même est bonne pour la casse.

      Pour attirer mon attention, rien de plus facile, tu peux naturellement poser un commentaire ici, ou bien sur Facebook, ou encore Twitter, etc.

      A bientôt,
      Marco – Top For Phone

  12. Re bonjour Marco,

    Je te laisse copier coller ça sur google : Téléphone miniature  »Pico Inox RX-180 Gold V4 »…

    ps: j’en ai eu un!!…lol

  13. « Android Dual Sim & Dual Core SP-360″ celui la me botte bien.
    j’ai envoyé un mail pour demander si android passait en kitkat bientot, et pour la taille de la RAM…500Mo que j’ai appris en fouillant.
    Sinon le pico je l’ai eu!
    Il était avec ma carte de crédit ds mon portefeuille..d’ailleur ils avaient exactement la meme taille.
    Pour 17.90 euros, pourquoi voudrais tu qu’ils te le prete Marco?
    Achete en un!..C’est hétéroclite et amusant pour carresser à rebrousse poil le conformisme ambiant!!
    Il marchait bien et il fallait pas lui demander autre chose que la voix et les sms…en noir et gris bien sur…la carte sim était difficile à inserer, la réception nickel..et la rue trop bruyante pouvait parfois gener l’écoute.
    Je n’en dirai pas plus… :-)
    Cordialement
    Jean Baptiste

  14. Bonjour, actuellement le UCALL HOUSTON est à 99 euros … Score antutu entre 6000 et 7000 apparemment, mais pour 30 euros de + (139€) le archos 45 platinium semble meilleur … Qu’en pensez-vous svp ? Sachant que c’est pour ma compagne qui ne souhaite pas avoir un téléphone trop grand, donc pas de 5 pouces tels que le archos platinum 50 (160€) ou autre wiko … qui de toute façon ne lui plaisent pas esthétiquement … Le prix de 139 euros du archos 45 platinium, est vraiment le budget maximum. Quel serait le meilleur choix ? Merci.

  15. Archuall,

    les wikoo sont les téléphones les plus vendu en France sur l’année 2013.
    Ils ont aussi un retour SAV très important.
    Est ce que ce taux de panne est proportionnel au nombre de ventes?..je ne sais pas..le net est rempli de commentaires pas très positifs sur wikoo et son SAV..
    Je choisirai plutot Ucall ou Archos..L’archos 40 semble correcte compacte, pas trop chere.
    Un peu comme le ucall Austin qui est aussi en 4 pouces..
    Cordialement

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>