Accueil » Tests & Comparatifs » Test du TP-Link Neffos X1 Max : bonnes spécifications, bon prix

Test du TP-Link Neffos X1 Max : bonnes spécifications, bon prix

TP-Link est une marque réputée et reconnue pour ses solutions réseaux (switches, hubs, etc.). Il s’agit d’ailleurs sur ce marché du n°1 mondial.

Or, depuis plus d’un an déjà, la marque s’est lancée sur le marché du smartphone, et à ce titre, nous vous avions récemment présenté (lors d’un test) le TP-Link Neffos X1.

Un mobile sympathique donc, placé dans une gamme « X », dans laquelle se retrouve également son grand frère : le TP-Link Neffos X1 Max.

Un mobile vendu au prix maximum conseillé – 249€ (mars 2017).
Et après vous avoir présenté ce modèle lors de notre passage au MWC17 (présentation du Neffos X1 Max), voici le test complet et détaillé, comme c’est toujours le cas chez Top For Phone.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : look et finition soignés

TP-Link Neffos X1 Max - vue 03Premier bon point de ce mobile, son look.
En effet, TP-Link a bien fait les choses, avec un mobile élégant, conçu en métal.

Un design relativement optimisé en outre, car l’écran occupe 76% de la face avant du mobile (le fameux screen-to-body ratio en anglais).
Un ratio qui dépasse ce que bon nombre de concurrents proposent encore en 2017 (on trouve encore beaucoup de smartphone avec un ration de 70%).

En outre, on remarquera l’excellent niveau de finition.
Non seulement tous les éléments sont biens assemblés, mais les matériaux sont choisis avec soin.

Ainsi, on retrouve un châssis et une carrosserie en métal (aluminium), ainsi qu’une vitre tactile, laquelle possède une finition 2.5D et un traitement oléophobique.

Et pour ce qui est des aspects originaux, un bouton physique « muet » est présent.
Un bouton qui, à l’instar de ce que l’on a pu découvrir sur des iPhone 3G (ça nous rajeunit pas) permet de passer le mobile en silencieux.

Côté coloris, la seule version disponible en France est couleur Or au dos, avec une face avant blanche (il existe bien une version gris-argent, mais elle n’est pas commercialisée dans l’hexagone) il existe une version dorée (avec face avant blanche), et une version argenté (avec face avant noire).

Enfin, on notera la présence d’une LED de notification (qui est également un témoin de charge).

  • Dimensions : 15,3 cm de long x 7,6 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 154 grammes.

2. Image et son : du très bon

TP-Link Neffos X1 Max - vue 06L’image proposée est tout simplement belle, et agréable à regarder.
L’effet cinéma est donc présent, grâce à une diagonale de 5,5 pouces et une définition Full HD (1920 x 1080p).

De fait, l’image est nette (401 pixels par pouce, bien au-dessus du cap des 300 ppp pour ne pas les distinguer à l’oeil nu).
Et les couleurs, même si elles ne sont pas aussi vives et contrastées que celle d’un écran Super AMOLED (de Samsung) sont belles.

Autre bon point lié à cet écran : sa luminosité.
On parvient à dépasser les 600 nits (chose généralement réservée aux mobiles haut de gamme), ce qui de fait va améliorer la lisibilité au soleil.

Pour ce qui est du son, le haut-parleur mono offre une puissance élevée.
Le son du HP (ndlr : réglable, bien évidemment) peut dépasser les 120 décibels à la sortie.

Et ce, en gardant une réelle clarté. On distingue donc clairement les aigus, moyens et graves.
Seules les basses seront manquantes, ce qui est tout à fait normal (il s’agit d’un smartphone, pas d’un ghetto blaster).

  • Ecran : 5,5 pouces (IPS) avec résolution Full HD (1920 x 1080p), soit donc une densité de 401ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : moyennes mais satisfaisantes

TP-Link Neffos X1 Max - vue 15Le X1 Max est un mobile moyen de gamme, par son prix, mais aussi par ses performances.
Et s’il est loin d’obtenir les scores impressionnants de certains ultra-haut de gamme sur l’application benchmark Antutu (exemple : Samsung Galaxy S8 et ses 200 000 points), il est néanmoins capable de faire fonctionner les grosses applications et les gros jeux 2D/3D.

Le tout étant lié à des composants qui, même s’ils ne sont pas les plus véloces, offrent des performances tout à fait acceptables.
A commencer par son processeur 8 coeurs de chez Mediatek, et son processeur graphique Mali T860MP2, qui furent des « haut de gamme » lors de leur 1ère commercialisation en 2015.

A cela s’ajoute une quantité non-négligeable de mémoire vive (3Go).
De quoi permettre à ce téléphone de gérer parfaitement le multitâches.

Et pour ce qui de la mémoire de stockage interne de ce mobile (qui peut être complétée par une carte micro SD sur laquelle on ne peut pas installer les jeux et les applications), on est relativement bien servi.
Car vous obtiendrez ici 23,3Go d’espace disponible (sur les 32Go revendiqués par la marque). De quoi installer des jeux et des applications sans crainte de manquer d’espace.

A noter qu’une version 64Go de mémoire de stockage (ROM) et 4Go de mémoire vive (RAM) existe.
Mais cette dernière ne sera pas commercialisée en Europe, dommage notamment les habitants de l’hexagone.

  • Antutu : 50.300 points | Epic Citadel : 40,7 ips.
  • Processeur : Huit coeurs, dont 4 x 2.0GHz et 4 x 1,2GHz (Mediatek Helio P10 – MT6755) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-T860MP2.
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 23,3Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

TP-Link Neffos X1 Max - vue 14Ce mobile est bien un 4G LTE, complété d’une 3G+ si votre opérateur ne vous offre pas une couverte satisfaisante.
A cela s’ajoute le fait que le X1 Max est bien doté de 2 emplacements pour cartes sim (format « nano »).

En toute logique s’ajoutent également les très classiques WiFi (a/b/g/n), Bluetooth (4.1), (a)GPS/GLONASS/GALILEO, micro SD (jusqu’à +128Go), micro USB (avec OTG), etc.

On appréciera en outre la présence d’un capteur d’empreintes digitales, situé au dos du smartphone.
Capteur qui est efficace et rapide (0,2 secondes selon la marque).

Toujours au sujet des capteurs, les inconditionnels de Réalité Augmentée et de Réalité Virtuelle seront heureux d’apprendre que ce smartphone est bien doté d’un accéléromètre et d’un gyroscope.

Pour ce qui est du DAS, ce dernier diffère entre la fiche produit (source d’information retenue ici) et le sticker présent sur la boîte.
Ainsi le score de 0,61 w/kg est un score tout à fait moyen et correct pour un mobile commercialisé en 2017.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,61 w/kg à la tête (1,44 w/kg au corps). C’est un score moyen pour un mobile conçu et commercialisé en 2017.
  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,257 w/kg à la tête (1,347 w/kg au corps). C’est un score bien au-dessus de la moyenne des smartphones actuels.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : Android façon TP-Link

TP-Link Neffos X1 Max - vue 16Comme c’est désormais souvent le cas, les constructeurs de smartphones sous Android ajoutent leur surcouche.
TP-Link ne déroge pas à la règle et a donc ajouté ici sa surcouche NFUI.

En outre, le système d’exploitation a été très rapidement mis à jour après la commercialisation du mobile.
Ainsi, ce dernier est alors passé de la version 6.0 « Marshmallow » à la version 7.0 « Nougat ».

Au registre des nouveautés et originalités apportées par TP-Link, nous remarquerons notamment :
- Fonctions avancées (Paramètres) : permet d’avoir des « gestes » supplémentaires. Double tap pour réveiller le téléphone, capture d’écran avec un glissé de 3 doigts, augmenter la sensibilité de la dalle tactile afin d’être utilisé avec des gants, etc.
- Thèmes : comme son nom l’indique, un magasin de thèmes afin de personnalisés son mobile.
- Notes : permet de prendre des… notes.
- Vidéos : un lecteur de vidéos, simple d’utilisation. Mais selon moi, rien ne vaut un bon VLC.

Reste qu’il s’agit d’une surcouche légère.
Ce qui présente l’avantage de réduire sa consommation en ressources RAM/ROM.

  • Système d’exploitation : Android 6.0 « Marshmallow » 7.0 « Nougat » | Surcouche : NFUI 2.0.

6. Usage : bonne autonomie

TP-Link Neffos X1 Max - vue 08Nous passerons très rapidement sur les usages auxquels tous les smartphones, y compris les plus low-costs, parviennent à répondre (appels, SMS/MMS/Email, navigation internet). De même pour les jeux 3D, ce téléphone ne rencontrant aucune difficulté sur ce point.

Reste donc 2 usages qui permettent de distinguer les bons smartphones entre eux (et d’éliminer les mauvais).
A savoir la qualité photo et l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo elle tout à fait moyenne.
Le capteur dorsal se débrouille bien, et prend efficacement les photos (autofocus rapide, bien que « papillonnant »). Les clichés obtenus manquent malgré tout de netteté, sans que le résultat soit malgré tout inexploitable.
Le capteur frontal offre également une qualité correcte, ce qui est relativisé par le fait que nous sommes en présence d’un mobile moyen de gamme, donc ça n’est pas la vocation première. Il y a donc, pour les puristes, un manque de netteté.
Cependant, on remarquera une certaine tendance à mal gérer la luminosité (probablement la gestion automatique des ISO). Et en faible lumière, les photos obtenues ne seront plus convaincantes.

Pour ce qui est de l’autonomie, celle-ci découle d’une batterie de 3 000 mAh, non-extractible (en raison de la conception en métal de ce mobile).
Et il faut bien avouer que j’ai été très positivement surpris. Car s’il semble impossible d’atteindre les 2 jours d’autonomie en utilisation « normale », il est parfaitement possible de dépasser aisément le fatidique 1 jour.

Une bonne autonomie donc, complétée d’une fonction de recharge rapide.
Ce qui permet (selon le constructeur notamment) de recharger jusqu’à 50% de batterie en 30 minutes.

  • Appareil photo dorsal :  13MP (Sony IMX258), ouverture f/2.0, avec autofocus et double-flash LED avec dual tone. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 3 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 16% d’énergie.

En conclusion : un bon smartphone pour pas cher

TP-Link a beau être une marque encore inconnue dans l’univers des smartphones, sont arrivées et remarquable.
Ainsi, avec les mobiles proposés au sein de la gamme X (Neffos X1, Neffos X1 Lite, Neffos X1 Max) sont intéressants, dotés de bonnes spécifications, et commercialisés à des prix bas.

Le X1 Max est un de ces mobiles donc, qui propose un intéressant rapport spécifications/prix.
Et au delà des simples chiffres, il faut bien reconnaître que le résultat est tout à fait satisfaisant.

On a donc plaisir à utiliser ce mobile, qui bien que vendu au prix d’un entrée de gamme, offre un réel agrément d’utilisation.
Voir des films, écouter ses mp3, jouer à des jeux 3D, etc. tout est possible.

  • Les plus : beau design et belle finition, qualité d’image, capacité de stockage (ROM), recharge rapide.
  • Les moins : n’existe qu’en doré (en France), n’existe qu’en 32Go (en France), DAS élevé.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du TP-Link Neffos X1 Max.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>