Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Samsung Galaxy J5 2017 : encore plus beau, encore plus performant

Test du Samsung Galaxy J5 2017 : encore plus beau, encore plus performant

Premier membre de la famille « J » a être mis à jour dans une nouvelle version 2017, le Samsung Galaxy J5 2017 s’annonce déjà comme un nouveau best-seller pour le constructeur sud-coréen.
Un mobile qui, vendu au prix maximum conseillé de 279,90€ (juillet 2017 – date de lancement) est de fait très typé moyen de gamme.

Et pourtant, le design et la finition de ce J5 2017 (également connu sous la référence SM-J530F) pourraient faire passer ce mobile pour plus haut que cela.
Reste que non, ses spécifications (néanmoins sympathiques) ramènent l’utilisateur à la réalité.

Les performances sont moyennes, mais acceptables, et permettent à ce mobile d’être à l’aise dans toutes les situations.
Mais est-ce suffisant pour en faire un smartphone que l’on peut vous recommander ? La réponse dans ce test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : look et finition nette progression

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 03Le look est clairement l’un des points fort de ce modèle… que Samsung n’arrête de tirer vers le haut de gamme d’année en année.
Ainsi, la finition est excellente, et l’utilisation de métal (châssis et carrosserie) améliorent grandement le sentiment de qualité perçu.

Un mobile élégant donc, qui se prend très bien en main, et qui est pour son design est à des années lumières des précédentes générations.
Des mobiles qui furent pourtant sympathiques en leurs époques respectives (Samsung Galaxy J5 2015, Samsung Galaxy J5 2016).

Côté « optimisation de la face avant », on remarquera que l’écran occupe environ 70-71% de celle-ci.
Un score dans la norme actuelle, qui n’en fait pas un téléphone spécialement optimisé quant à son encombrement.

Du côté des coloris trouve à l’heure actuelle 3 déclinaisons : noir (la version testée), or, bleu.

  • Dimensions : 14,6 cm de long x 7,1 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 160 grammes.

2. Image et son : le plaisir du Super AMOLED

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 06On retrouve sur cette version 2017 le même (et strictement à l’identique) écran que nous avions déjà trouvé sur la précédente génération.
Ainsi, il s’agit d’un 5,2 pouces exploitant la technologie maison « Super AMOLED », ce qui permet d’améliorer grandement les contraste et de fournir des couleurs vives.

Cet écran est également doté de la même résolution HD – 720p.
Or, si en 2016 la chose pouvait être acceptée, en 2017 cela devient tout autre chose.

En effet, la concurrence rude imposée par certaines marques telles que Huawei/Honor ou encore Wiko rend le combat plus difficile.
Et s’il faut bien admettre qu’il est très plaisant de voir un film sur ce smartphone, les amateurs de Full HD auront vite fait de remarquer que l’image manque de précision

On remarquera en outre le très bon niveau de luminosité offert par l’écran.
Ce dernier pouvant aller jusqu’à 550 nits (candelas par m² ou encore cd/m²)

Pour ce qui est du son le haut-parleur offre non seulement un souvent pouvant être puissant (jusqu’à 115 db) mais aussi de qualité.
Et Samsung a eu la bonne idée de le mettre sur la tranche droite, ainsi, en le prenant en main (lors des jeux par exemple), vous n’étoufferez pas le son.

  • Ecran : 5,2 pouces (Super AMOLED) avec résolution HD (1280 x 720 pixels), soit donc une densité de 282ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur sur la tranche droite. Écouteur classique.

3. Performances : très moyennes, mais bien suffisantes

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 14Les mobiles de la gamme « J » n’ont jamais été des bêtes de courses, bien loin sur ce point de leurs cousins issus de la gamme « S ».
De fait, les modèles J5 sont de manière générale des mobiles dont les performances sont plutôt moyennes… et oscillent entre l’entrée de gamme et le moyen de gamme.

Le J5 2017 ne déroge pas à la règle et propose des performances très moyennes…
Valorisées à quelques 46 000 points sur Antutu, elles sont néanmoins suffisantes et permettent un usage satisfaisant en tout utilisation.

Ainsi, que ce soit de grosses applications ou de gros jeux 3D, le tout en multitâches, rien ne met ce mobile sur les genoux.
Preuve qu’à l’heure actuelle, il n’existe toujours pas de contenu suffisamment gourmand qui à lui seul justifierait l’achat d’un mobile ultra-haut de gamme.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage interne, le constructeur indique que ce smartphone est doté de 16Go… du moins c’est ce qui est écrit sur la boîte.
Ce même constructeur en toute franchise relative franchise indique sur son propre site internet une mémoire disponible de 10,1Go.

Or, pour ma part, le bilan est moins sympathique, car lors du premier démarrage du mobile, et les premières mises à jour, je n’ai réussi à obtenir que 8,3Go.
Ces quelques 8Go sur les quels j’ai pu installer jeux et applications, et qui peuvent être augmentés via une microSD.

Reste que cette micro SD ne permet pas d’installer les jeux et les applications.
Dommage… certains concurrents du sud-coréen permettent pourtant cette manipulation.

  • Antutu : 46.200 points | Epic Citadel : 44,1 ips
  • Processeur : 8 coeurs 1,6GHz – 64 bits (Exynos 7870) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Mali-T830 MP2.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 8,3Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 17Bonne nouvelle, mais on en attendait pas moins, ce J5 2017 est bien doté sur le plan de la connectivité.
Il s’agit donc bien d’un mobile 4G LTE (catégorie 6 : jusqu’à 300 mbps), et au cas où votre opérateur votre opérateur vous offre un moindre service ou couverture, ce téléphone est également un 3G+

Pour ce qui est de l’aspect GSM, ce mobile est ici testé dans sa version simple sim (une seule carte sim au format « nano »).
Mais il existe également une déclinaison double sim, malheureusement non commercialisée en Europe.

En toute logique, on retrouve également la panoplie d’autres connectivités indispensable sur un smartphone moyen de gamme, à savoir : WiFi (a/b/g/n/ac,), bluetooth (4.1), NFC, aGPS/GLONASS/BDS, radio FM, micro USB (2.0), microSD (jusqu’à +256Go).

Pour ce qui des capteurs, outre le capteur  de luminosité, de proximité, etc. on retrouve un gyroscope.
De quoi faire plaisir aux inconditionnels de jeux en VR (Réalité Virtuelle) et AR (Réalité Augmenté), tels que Pokémon Go.

Autre point qui est une évolution appréciable par rapport aux précédentes générations de J5, ce téléphone est doté d’un capteur d’empreintes digitales, situé dans le bouton accueil (à l’instar de la gamme S, exemple Samsung Galaxy S7).
Un capteur efficace et rapide qui ne m’a pas montré de défaillance lors de la reconnaissance de mon empreinte.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,35w/kg à la tête et 1,36w/kg au corps. C’est un score dans la très bonne moyenne des mobiles conçus en 2017.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : Android à la sauce Samsung

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 16Android, est bien le seul système d’exploitation que Samsung pouvait décemment placer sur ce mobile (ndlr : parce que Tizen, bon…).
Et comme toujours, le géant de Séoul a décidé d’habiller ce système d’exploitation avec sa surcouche maison.

Anciennement nommée « Touch Wiz », cette surcouche s’appelle désormais Samsung Experience.
Un nom plus simple, pour une surcouche elle aussi plus simple et moins focalisée sur les effets spéciaux inutiles.

Du coup, ce mobile (comme tous les mobiles de la production commercialisés depuis 2016) offre une expérience agréable, simple et intuitive (dans la plupart des cas).
Et on retrouve certaines des fonctions appréciées par les utilisateurs des mobiles de la marque (exception faite de S Voice qui est donc la grande absente sur ce J5 2017).

On retrouve donc, entre autres :
- Upday : un volet d’actualité (le plus à gauche des panneaux d’accueils). Rien de bien transcendant, facilement désactivable, mais intéressant si vous voulez suivre l’actualité (plusieurs thématique sélectionnables).
- Enregistreur vocal : un dictaphone ni plus ni moins.
- Email, Mes fichiers, Internet : des versions de ces applications par Samsung. Globalement, toutes les applications « de base » ont été redesignées par le constructeur.
- Samsung Health : le coach sportif qui est là pour vous aider à trouver votre bien être corporel. Suivi de votre nombre de pas, de votre consommation calorique, etc.
- Galaxy Apps : un PlayStore version Samsung avec quelques recommandations d’applications, un marché pour des thèmes/packs d’icônes, etc.
- Samsung Members : des conseils et de l’aide pour l’usage de votre mobile. Une sorte de FAQ évoluée et intéressante.
- Dossier  sécurisé : permets de protéger l’accès à certains contenus, ainsi que de créer des doubles d’applications afin d’en avoir une version pro et une version perso par exemple.
- Samsung Notes : pour prendre des notes. Aussi efficace qu’un Google Keep.

  • Système d’exploitation : Android 7.0 « Nougat » | Surcouche : Samsung « Samsung Experience ».

6. Usage : belle autonomie, belle qualité photo

Samsung Galaxy J5 2017 - vue 07Comme tous les smartphones de nos jours, du plus entrée de gamme au plus performant, ce smartphone est capable de répondre à tous les usages devenus basiques (appels, SMS/MMS/email, lecture web, lecture vidéo/mp3, etc.).

Ce mobile s’en sort également tout à fait honorablement dans les jeux 2D et 3D, en affichant une image fluide et dynamique.
De quoi donc satisfaire les gamers sur smartphone.

Reste donc 2 usages qui permettent de distinguer les mobiles entre eux.
D’une part la qualité photo, et d’autre par l’autonomie.

Pour ce qui est de la qualité photo, les clichés obtenus sont de bonne qualité, et le téléphone tâche de faire tout ce qu’il peut pour réaliser de bonnes prises de vues, même lorsque la lumière ambiante est faible. Ce tout simplement en évitant d’aller chercher trop haut les ISO.

La qualité des photos offerte par le capteur dorsal est bonne.
De même pour le capteur frontal qui lui aussi est un 13MP (bien que l’ouverture ne soit pas tout à fait la même).

Pour ce qui est de l’autonomie, il s’agit clairement d’un des nombreux points forts de ce mobile.
La chose étant probablement liée à son écran peu énergivore (comparativement à d’autres écrans de type LCD), ainsi qu’à des composants biens choisis (son processeur par exemple).

En outre, le mode économie d’énergie permet d’étirer cette même autonomie encore un peu plus.
Ce mobile dépasse donc facilement la journée avant d’être rechargé, et parvient à accrocher les 2 jours pour les utilisateurs un peu plus modérés.

  • Appareil photo dorsal :  13MP avec ouverture f/1.7 et flash LED. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 13MP avec ouverture f/1.9 et flash LED. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 3 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 14-18% d’énergie.

En conclusion : un bon moyen de gamme

La gamme « J » s’embourgeoise comme nous l’avions constaté, et ce depuis 2016 déjà.
Le concept initial d’une gamme Samsung à petit prix et malgré tout sympathique en prend donc un coup au passage.
Et seuls les plus petits des J 2017 (J1, J3) arriveront à avoir un prix de lancement en dessous des 200€.

Reste que ce mobile est un mobile que l’on peut recommander, en raison d’une configuration homogène, et de très nombreux bons points.
Parmi ces derniers, on pourra notamment citer le design et le niveau de finition, l’écran Super AMOLED, la qualité photo offertes par les capteurs, la très bonne autonomie, etc.

Certains pourront néanmoins reprocher au Samsung Galaxy J5 2017 de n’être équipé que d’un simple écran HD-720p là où certains constructeurs concurrents proposent, pour un prix moindre, des écrans Full HD 1080, et donc des écrans avec une meilleure densité de pixels.

On pourra notamment à ce titre citer des mobiles tels que le Lenovo Moto G5 (à la qualité photo moindre), le Huawei P8 Lite 2017 (là aussi moins bon sur la photo et l’autonomie), le Honor 6X (moins bon sur la photo, et au look moins premium), Wiko Ufeel Prime (à la qualité photo moindre), etc.

La concurrence est donc rude… mais le J5 2017 sait tirer son épingle du jeu… pour quelques dizaines d’euros supplémentaires tout de même.

  • Les plus : look et finition premium, écran Super AMOLED, surcouche Samsung, capteurs frontal et dorsal 13MP, autonomie.
  • Les moins : écran « seulement » HD-720p, performances moyennes, concurrence rude à ce prix.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Samsung Galaxy J5 2017.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

7 commentaires

  1. Je trouve que le score AnTuTu est assez bon pour fe mobile, j’ai un Note 3 sm-9005 qui obtient un score de 47755 point alors que équipé d’un processeur 4 cores Snapdragon 800 et 3go de ram.
    Le seul reproche que l’on peut faire à se téléphone pour un prix raisonnable c’est de ne pas proposer l’installation ou le déplacement sur carte micro SD des applications gourmandes en mémoire.

  2. Bon test comme d’hab.

    Samsung rajoute pas mal de chose avec cette série J 2017 mais le problème c’est qu’elle monte ne seulement en gamme mais et surtout en prix (on sort de la promesse de phones accessibles du départ sans que d’autres modèles viennent prendre leurs places niveau tarifaire)

    Même position du HP que sur la série A 2017.
    D’ailleurs il (ainsi que le J7 2017) reprend aussi le soc du A3 2017.

    Perso le 720p sur ce phone ne me choque pas plus que ça. Je préfère avoir du 720p Amoled que du 1080p LCD (que possède ses concurrents)

    Par contre sur ce J5, on perd 100 mAh sur la batterie par rapport au modèle précédent (je sais que l’autonomie de deux appareils differents ne se compte pas à la capacité de leur batterie mais le même appareil avec une plus grosse batterie aura une meilleure autonomie)
    De même pour le J3 2017.
    Ce qui n’est pas le cas du J7 2017.
    Avec cette nouvelle génération 2017 on perd aussi la batterie amovible.

    J’aurais aimé une montée en gamme plus légère qui aurait permis de garder des prix contenus.
    Parce qu’à force de tirer tous ces modèles vers le HDG on fini par déserter le bas et moyen de gamme (qui représentent le plus gros des ventes à mon avis) comme l’a fait Huawei à ses dépends et on a vu le résultat ; chute dans le classement mondial.
    Donc avertissement à Samsung.

  3. Bravo pour le test Marco !

    Je trouve ce téléphone alléchant il est vrai. Seul bémol pour moi, le DAS (niveau d’ondes émises) !

    Si on se base sur le DAS tête on est OK : 0.35 W score au top
    Mais le DAS corps ? 1.37 W !

    Je sais que le DAS max autorisé en UE est de 2W, que si on est en dessous on est bon blabla ok mais à long terme?

    Je suis un peu parano avec ça il est vrai. Corps et tête confondu, j’estime (personnellement) qu’au delà de 0.7 W c’est trop ! Tout ça bien souvent à cause des coques unibody en métal si populaires.
    La question PRINCIPALE que je me pose est : Pourquoi constate-on de si grosses différences de DAS entre tête et corps ? (J’ai aussi entendu parler d’une ancienne version de mesure, d’une nouvelle, bref ! Rien de clair sur le sujet.

    Pourrais-tu éclairer ma lanterne, potentiellement me rassurer sur ce point ?

    Au plaisir !

    • En effet le téléphone me parais très intéressant au vu de la qualité des finissions et des caractéristiques !!
      Mais je suis entièrement d’accord avec les commentaires précédents car Samsung améliore ces mobiles ce qui est plutôt bien sauf que le prix grimpe lui aussi et sur ce point je l’ai trouve un peu chères !!

      En effet j’étais possesseur d’un A5 2016 et je voulais passer à la version 2017 sauf que le prix de 429€ m’a refroidis assez vite !!

      Enfin le DAS corporel du J5 2017 est comme même élevé (1,36 W/Kg) pour un « Samsung » car le A3 2017 et A5 2017 n’ont que 0,1380 W/kg et 0,1390 W/kg !

    • C’est de la connerie tout ça.
      On parle du das, mais personne ne parle des antennes qui sont présentes partout, qui se multiplient chaque jour, toute la France n’en est pas encore équipée mais ça va venir, puis commence à arriver aussi les antennes 5g, sans parler des lignes haute tension qui sont également nocives.
      Le principe de précaution c’est une chose, mais comme rien n’est prouvé sur la réelle nocivité des téléphones, si le principe de précaution était appliqué la vente des téléphones portables serait interdite, et les antennes également.
      Et de toute façon à chaque époque ses maladies, avant c’était la peste, la tuberculose, aujourd’hui c’est le cancer.
      J’ai un jour donné sur TFP la recette de la tarte à la cerise, rien que ce qu’on mange tous les jours, même les matières premières alimentaires sont polluées et dangereuses pour la santé, quand on sait ce qu’on a dans les assiettes, le das des téléphones est relègué au second plan.

  4. Après avoir acheté pour ma femme A5,on s est rendu compte qu’au premier démarrage on est passé de 32G de mémoire interne en théorie à – de 20G,alors j’imagine avec un j5 de 16G !!!!!
    C’est pour ça que l on a tablé sur ce choix,ils sont forts Samsung ,presque obligé de monter en gamme.Par ailleurs il est presque impossible de mettre les applis sur carte sd.Ma fille a un wiko et c’est faisable.c’est limite scandaleux .

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>