Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Samsung Galaxy J2 (2018) : petit prix… mais est-ce suffisant ?

Test du Samsung Galaxy J2 (2018) : petit prix… mais est-ce suffisant ?

Le Samsung Galaxy J2 (2018) n’est pas à proprement parlé une nouveauté, ce dernier ayant été présenté au public au début de l’année 2018.
Soit donc près d’un an lorsque je fais ce test même.

Cependant il dispose, « sur le papier », de spécifications intéressantes au regard de son petit prix.
Un prix qui n’a cessé de chuter depuis son lancement au point d’arriver en février 2019 à moins de 120€.

Malgré tout, et vous le savez, un prix bas n’est pas nécessairement synonyme de bonne affaire.
Et ce test va nous permettre de confirmer ou d’infirmer l’intérêt que l’on pourrait porter à ce J2 2018 (référence SM-J250Y/DS).

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : métal et plastique

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 03Le J2 2018 présente un look très classique, tout en rondeurs, qui n’est pas s’en rappeler le Samsung Galaxy S2 ou autre Samsung Galaxy Core…
Du coup, on est loin d’être dépaysé.

Ce que l’on apprécie, c’est que si le look reste très semblable, la construction gagne en qualité.
Avec certes un dos en plastique (qui permet d’avoir ici une batterie extractible), mais surtout un cadre métallique et une vitre Corning Gorilla (dont la version est inconnue).

Les dimensions raisonnables permettent également une bonne prise en main.
Une prise en main sure, d’autant que le mobile n’est pas particulièrement glissant, malgré ce dos en plastique brut.

A noter que ce J2 est décliné en différents coloris : noir (la version testée), or, bleu, rose.
De quoi correspondre à vos envies.

  • Dimensions : 14,4 cm de long x 7,2 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 153 grammes.

2. Image et son : principale point fort

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 06Le principal point fort de ce mobile (si ce n’est le seul) repose sur son écran
Premièrement, ici pas de « notch » (d’encoche), et un format 16:9 « classique » et agréable.

En outre, le contraste est excellent, car Samsung propose ici un écran Super AMOLED, là où les concurrents proposent de moins coûteux et moins attractifs écrans IPS.
De fait, l’image a un réel « peps », et donne un vrai côté cinéma à ce mobile pourtant entrée de gamme.

On remarquera malgré tout que les choses auraient pu être plus « waouh » car l’écran aurait pu être plus grand.
En effet, on a ici un taux d’occupation de moins de 69% (« screen-to-body ratio ») ce qui fait dire que oui, il y avait de la place pour un 5.2 voire 5.5 pouces.

De même, on aurait aimé une densité de pixels supérieure, car les 220 pixels par pouce seulement vont surement être remarqué par les puristes de belles images.
Cependant, avouons que la saturation des couleurs de l’AMOLED vient « masquer » ce manque de netteté.

Côté luminosité, on est sur un excellent résultat, avec jusqu’à 650 nits !
De quoi vous assurer une bonne lecture même en extérieur avec un fort soleil.

Et pour ce qui est du son, on apprécie la présence d’un mini-jack qui a été sauvé.
Le haut-parleur (jusqu’à 110 décibels) quand à lui prend place à côté du capteur photo. Un emplacement original et intelligent qui permet d’éviter de l’étouffer lorsqu’on regarde une vidéo ou que l’on joue à un jeu.

  • Ecran : 5,0 pouces (Super AMOLED) au format 16:9 et avec résolution qHD (960 x 540 pixels), soit donc une densité de 220ppp.
  • Son : mini-jack et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : faibles et sans surprise

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 14Oui, le J2 2018 est loin d’être une bête de course… à des années lumières des mobiles haut de gamme de 2018-2019.
Et c’est tout à fait logique, au regard de son prix, de son positionnement, et de ses principaux utilisateurs.

Ce smartphones est donc doté de composants qui désormais peuvent (à juste titre) sembler datés, et sous-performants.
Reste que malgré tout, dans la plupart des cas et utilisations, ce mobile se débrouille très bien.

Il sera par contre complètement perdu dès lors qu’il s’agira de faire fonctionner de gros jeux 3D.
Mais une fois encore, ça n’est pas ce qui lui sera demandé (ndlr : il faut savoir rester raisonnable avec ce J2 2018).

Côté mémoire, les 16Go de mémoire interne revendiqués par le constructeur se transforme au premier démarrage (et mises à jour) en un plus maigre 7,8Go.
Ce qui, en 2019, est devenu peu selon moi… mais heureusement, un port micro SD est disponible (cependant les applications et les jeux ne peuvent être stockés sur cette dernière).

Pour ce qui est de la mémoire vive, elle est fournie en quantité suffisante, à savoir 1,5Go.
De quoi faire convenablement du multi-fenêtres/multi-tâches, mais on aurait apprécié atteindre les 2Go de RAM (ndlr : ce qui est proposé sur la version indienne de ce J2 2018 !).

  • Antutu (v7) : 43 700 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 3 726 points.
  • Processeur : Quatre-cœurs 1,4GHz (Qualcomm Snapdragon 425 – MSM8917) | Mémoire vive : 1,5Go  | Processeur graphique : Adreno 308.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 7,8Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : tout à fait adaptée

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 18Le J2 2018 n’est pas le mieux doté des smartphones pour ce qui est de la connectivité.
Et on pourra même regretter l’absence de NFC qui enfin, après de nombreuses années, offre un véritable intérêt et usage.

Cependant, il s’agit ici d’un mobile satisfaisant, doté d’une bonne panoplie de connexions.
Donc notamment une connexion 4G LTE (catégorie 4 : 150mbps en téléchargement, et 50mbps en envoi).

Autre point intéressant, la présence de 2 emplacements pour cartes sim (format « micro » – en savoir plus sur les formats de cartes sim).
De quoi vous permettre de gérer une ligne mobile professionnel et une ligne mobile personnelle.

On retrouve également d’autres connectivités tout à fait habituelles et indispensables : WiFi (b/g/n), Bluetooth (4.2), (a)GPS/GLONASS/BDS, micro USB (avec OTG), microSD (jusqu’à 256Go).

Et si l’on parle de capteurs, il faut regretter (mais cela se comprend à ce niveau de prix) l’absence du capteur d’empreintes digitales.
De même, pas de gyroscope (donc pas de Réalité Virtuelle possible) ni de boussole (dommage pour l’utilisation GPS si vous êtes piéton par exemple).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,513w/kg à la tête (1,20w/kg au corps). C’est un score tout à fait correct pour un mobile commercialisé en 2018, et encore en 2019.

Les meilleurs prix pour votre micro SD 64Go :

5. Système d’exploitation : Android façon Samsung

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 15Samsung a, depuis déjà près de 2 ans, mis de côté sa trop lourde surcouche nommée « TouchWiz ».
De fait, le constructeur sud-coréen a décidé de continuer à customiser le système qu’est Android, mais en restant plus raisonnable.

Samsung Experience est devenue plus légère, moins gourmande ne serait-ce qu’en ressources.
Mais surtout, elle apporte moins d’applications inutiles.

On a donc ici un système Android, en version 7.1 « Nougat » qui offre notamment le multi-fenêtres.
Et ce grâce à la surcouche Samsung Experience 8.5.

Une surcouche qui apporte, en natif, les application du partenaire Microsoft (Word, Excel, PowerPoint, OneDrive, Linkedin).
Ainsi que des applications de Samsung (Enregistreur Vocal, Email, Mes fichiers, Internet, Samsung Health).

A cela s’ajoute quelques modifications de design (fonds d’écran, icônes) et de navigation (notamment le mode simplifié qui pourra plaire aux utilisateurs novices).

Cependant, et contrairement à la promesse du constructeur sud-coréen, presque un an après le lancement du téléphone, toujours pas de mise à jour en Android 8.0 « Oreo ».
Et cela m’amène à adresser un franc carton rouge à la marque qui ne respecte pas son engagement !

  • Système d’exploitation : Android 7.1 « Nougat » | Surcouche : Samsung Experience 8.5

6. Usage : basique, sans plus

Samsung Galaxy J2 2018 - vue 07Si le J2 2018 est capable de satisfaire l’ensemble des missions attendues d’un smartphone moderne, il n’est pas non plus le plus doué en tout.
Appels, SMS/MMS/Emails, navigation interne, etc. sont autant de sujets sur lesquels rien n’est à craindre.

Cependant, pour la navigation GPS, l’absence de boussole peut être un vrai sujet d’agacement (surtout en navigation à pied).
Et pour ce qui est des jeux, inutile de dire que ce téléphone ne se sentira pas à l’aise sur des titres tels que PUBG Mobile ou bien encore Fortine.

Pour ce qui est de la qualité photo, elle est tout à fait correcte si l’on en considération le fait que ce mobile est un « début » d’entrée de gamme.
D’ailleurs, la qualité photo obtenue avec le capteur dorsal m’a surpris positivement, ça n’est pas la même chose pour le capteur frontal bien plus « léger ».

Enfin, pour ce qui est de l’autonomie elle est tout à fait bonne.
En effet, c’est un smartphone qui tiendra parfaitement le 1 jour avant d’être rechargé.

Probablement en raison de son processeur consommant peu, ainsi que son écran AMOLED.
Alors que pourtant, la batterie de 2 600 mAh me semblait sous-dimensionnée.

  • Appareil photo dorsal :  8MP, ouverture f/2.2, avec autofocus et flash LED. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP, ouverture f/2.2, avec flash LED. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 2 600 mAh. 1 heure de vidéo consommera 14% d’énergie.

En conclusion : intéressant, seulement si le prix est bas

Le Samsung Galaxy J2 2018 n’est pas un mauvais mobile en soit, et il dispose d’intéressantes spécifications rarement vues à ce niveau de prix.
On pourra notamment citer la présence d’un écran Super AMOLED de bonne qualité, là où les concurrents proposent encore et toujours de l’IPS.

Cependant, les performances limitées, la qualité photo d’une qualité passable, et bien d’autres aspects, confirment qu’il s’agit d’un mobile entrée de gamme.
Or, la concurrence sur ce segment est extrêmement rude, et des marques telles que Xiaomi proposent généralement d’excellents mobiles.

Ce qui nous amène à dire que ce Samsung Galaxy J2 2018 n’est un bon choix qu’à une seule et uniquement condition : que son prix soit bas.
Et par bas, j’entends inférieur à 110€, voire même, inférieur à 100€, ce qui en fait alors un bon low-cost…

Au final, vous l’aurez compris, tout est question de prix.
Mais clairement, impossible de s’engouer pour ce mobile, qui est un pur choix de raison, et non pas de passion.

  • Les plus : écran Super AMOLED, configuration homogène, look Samsung-style, prix (possiblement) bas.
  • Les moins : performances trop faibles dès lors que l’on veut en faire plus…

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Samsung Galaxy J2 (2018).
Voir la vidéo de déballage du Samsung Galaxy J2 (2018).

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

2 commentaires

  1. Oui l’écran est Amoled très appréciable sur les phones Samsung quelque soit la gamme (qu’ils sont en train de revoir malheureusement) mais sur ce modèle ce n’est pas ça qui va le sauver.
    Car en face la concurrence est rude avec Xiaomi mais aussi Huawei avec sa gamme Y qui est très bonne.

    Je rajouterais la batterie amovible qui est devenu un « luxe » à sa façon.

    Ce phone me donne l’impression que Samsung veut recycler de vieux composants ou pire sont obliger de le faire pour proposer un phone pas cher.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>