Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Samsung Galaxy A6 : un « J » qui se prend pour un « A »

Test du Samsung Galaxy A6 : un « J » qui se prend pour un « A »

???

En cette année 2018, il est parfois difficile de comprendre le positionnement des différents terminaux dans la gamme Samsung.

Tenez, prenez le nouveau Galaxy A6. De dos, il ressemble au Galaxy J5 de 2017 et pourtant, Samsung a choisi de l’intégrer à sa gamme A.

Alors qu’en 2017, tous les smartphones composant la série A avaient gagné un dos en verre, un port USB-C et la certification IP67, le Galaxy A6 de 2018 ne bénéficie de rien de tout cela.

Vendu à sa sortie il y a quelques mois au prix public conseillé de 309 Euros, on le retrouve plutôt en ce mois de juillet 2018 à des tarifs oscillant entre 200 et 280 Euros.

???

Le Samsung Galaxy A6 est donc un smartphone de milieu de gamme mais offrant tout de même de belles performances.
C’est ce que nous allons voir ensemble tout au long de cet article de test.

Notez que l’exemplaire testé prend le nom de code de SM-A600G/DS, ce qui indique qu’il est dual-SIM.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un boîtier tout alu

???

Avec son boîtier entièrement en aluminium anodisé et ses larges bandes d’antennes, le Galaxy A6 fait directement penser au Galaxy J5 de 2017.

Le terminal est élégant, sa qualité de fabrication est irréprochable, il est agréable à prendre en main et de plus, il paraît léger.

Si l’exemplaire qui a servi à faire ce test est de couleur bleue, sachez que le Galaxy A6 existe également en noir et en doré.

La face avant arbore un grand écran de 5,6 pouces au format 18.5:9 occupant 75% de la surface totale.
Celui-ci est protégé par une vitre 2.5D Corning Gorilla Glass.

L’afficheur est surmonté d’un écouteur, des capteurs de luminosité/proximité et d’un capteur photo frontal accompagné d’un flash LED.
Pas de LED de notifications donc, et pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

???

En retournant le téléphone, on constate la présence d’un capteur photo accompagné de son flash LED.
Plus bas, un lecteur d’empreintes digitales de forme rectangulaire, la marque Samsung en incrustation et le logo de certification CE.

???

Le flanc gauche est densément occupé par les touches de volume, le tiroir dédié à la nano SIM 1 ainsi que par le second tiroir servant à accueillir la nano SIM 2 et la carte micro SD.

???

Sur le côté droit, on note la présence du haut-parleur et du bouton d’allumage.

???

Si la tranche supérieure est vierge de tout orifice, à l’opposé on retrouve un port micro USB, une entrée micro (la seule) ainsi qu’un port mini jack.

???

  • Dimensions : 149,9 mm de long x 70,8 mm de large x 7,7 mm d’épaisseur | Poids : 162 grammes

2. Image et son : un très bel écran HD+

???

Samsung est LE spécialiste du Super Amoled. Le fabricant n’a donc pas hésité à équiper son Galaxy A6 de cette technologie.

L’écran Infinity Display de 5,6 pouces au ratio 18.5:9 propose ici une résolution HD+.
Même si on n’atteint pas les 300 pixels par pouce nécessaires pour ne pas pouvoir distinguer les pixels à l’oeil nu, on s’en approche très fortement puisqu’on a ici 294 ppp.

Amoled oblige, l’écran offre une très belle image, avec un taux de contraste quasi infini et des noirs profonds.
L’écran offre également des angles de vision largement ouverts et une luminosité suffisante pour pouvoir consulter son mobile en extérieur.

Afin d’adapter l’afficheur à vos préférences, il conviendra d’aller faire un tour du côté des paramètres.
Plusieurs profils d’affichage vous seront proposés : Adaptatif, Cinéma, Photo et Basique.
Un filtre « lumière bleue » est également proposé.

Regarder une vidéo sur l’écran du Galaxy A6 vous offrira une belle expérience.

Comme sur la plupart des smartphones, le son est ici véhiculé de 3 façons différentes : via le haut-parleur principal, via le port mini jack et via l’écouteur.

En ce qui concerne le premier, le son diffusé est clair et puissant (115 db constatés à la sortie) mais sature un peu s’il est poussé à son maximum.

L’écoute au casque est agréable, à condition de ne pas utiliser le kit piéton basique présent dans le packaging.

Enfin, en appel l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.
Malheureusement dans un environnement bruyant, l’absence de micro réducteur de bruit amènera peut être votre interlocuteur à vous demander de répéter vos paroles.

  • Ecran : 5,6 pouces (Super Amoled) avec résolution de 720 x 1480 pixels, soit donc une densité de 294 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : largement suffisantes

???

Contrairement à ce qui se passe avec le Galaxy A6+, Samsung a équipé son Galaxy A6 d’un processeur maison 8 coeurs : l’Exynos 7870.

Accompagné de 3Go de RAM et d’un GPU Mali-T830MP2, le terminal n’a aucun problème à faire tourner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D présents sur le Play Store.
Ainsi, PUBG se lance en qualité graphique basse et reste parfaitement jouable… au prix de quelques légers ralentissements, mais rien de catastrophique.

???

Face à nos benchmarks habituels, notre appareil de test a obtenu un score d’un peu plus de 63.250 points sur Antutu et de 5425 points sur 3D Mark (Ice Storm Extreme).

Pour le stockage, on a un classique 32Go dont 23Go sont réellement disponibles pour l’utilisateur.
Mais pour notre plus grand bonheur, il sera facile d’augmenter cette mémoire grâce à un slot micro SD (+256Go), et ce sans sacrifier le second emplacement SIM.

  • Antutu Benchmark (v7.0.9) : 63.258 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 5425 points
  • Processeur : Octa-core Exynos 7870 cadencé à 1,6GHz | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-T830MP2
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 23Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

???

Comme on peut s’en douter, le Galaxy A6 est compatible avec les réseaux 4G LTE.
On est ici sur de la catégorie 6 (300 Mbps en download), avec non seulement la présence de la B20, mais également celle de la B28, la bande des 700 MHz désormais présente chez 2 opérateurs français.

Bien entendu, on a dispose aussi de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, nous pouvons comme toujours compter sur le pack de toutes les autres connectivités que sont : le Bluetooth (4.2), le WiFi (a/b/g/n), le (A)GPS/Glonass/Beidou, 2 emplacements nano SIM, un emplacement micro SD, un port mini jack, un port USB 2.0 (OTG), de la radio FM, etc.
La version testée n’embarque pas le NFC, mais certaines déclinaisons en sont équipées.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 22 secondes au Galaxy A6 avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

Au niveau des sensors, les amateurs de réalité virtuelle/augmentée seront ravis d’appendre que ce terminal sud-coréen est bien doté d’un accéléromètre, d’une boussole et d’un gyroscope.
Mais la vraie bonne nouvelle, c’est qu’on dispose bien d’un lecteur d’empreintes digitales (placé à l’arrière) qui se montre rapide et efficace.
Le smartphone peut également être déverrouillé avec la technologie de reconnaissance faciale, mais cette dernière se montre un peu plus lente.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,487 W/kg. C’est un bon score pour un mobile sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : de l’Android à la sauce Samsung

???

Le Galaxy A6 est animé par la version Oreo 8.0 d’Android sur laquelle le constructeur a plaqué sa surcouche Samsung Experience UI 9.0.

On est donc ici sur une interface customisée avec des icônes relookées et une organisation propre au fabricant sud-coréen.
Par contre, on a bien un tiroir des applications que l’on peut dérouler d’un mouvement du doigt du bas vers le haut de l’écran.

???

L’écran peut être personnalisé à votre guise avec des thèmes et des fonds d’écran supplémentaires.

???

Lors de la première mise en route du smartphone, vous avez le choix d’installer ou pas le pack des applications Samsung.
Par contre, les applications Microsoft sont installées d’office et il est impossible de les désinstaller.

???

Parmi les fonctions sympa proposées par Samsung, on a Always On Display qui suppléera à l’absence d’une LED de notifications.

???

Sur la page la plus à gauche de l’écran d’accueil on trouve Bixby, le système d’Intelligence Artificielle propre à Samsung.

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.0 | Surcouche : Samsung Experience UI 9.0

6. Usage : de belles photos

???

Passons ici sur les usages de base d’un smartphone et focalisons-nous sur les 2 aspects qui permettent encore en 2018 de distinguer les différents smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

A l’arrière du Galaxy A6, on trouve un seul capteur photo de 16 mégapixels ouvrant à f/1.7.
Lorsque la luminosité est suffisante, les photos sont belles, avec un bon piqué et des couleurs qui ressortent bien.

samsung galaxy a6 - vue 01

Par contre, en contre-jour l’appareil aura tendance à cramer les blancs.
En intérieur, avec une luminosité moindre, on reste quand même sur un bon résultat. Le Galaxy A6 s’en sort mieux que bon nombre de ses concurrents.

En vidéo, le Galaxy A6 fait l’impasse sur la 4K et il faudra donc se satisfaire du 1080p à 30 FPS.

A l’avant, on a également un capteur de 16 mégapixels, ouvrant cette fois à f/1.9. Celui-ci est accompagné d’un flash LED.
Là encore, notre smartphone sud-coréen s’en sort bien. Les couleurs des clichés réalisés ressortent bien et le niveau de détail est bon.

samsung galaxy a6 - vue 02

Dans l’obscurité, on obtient également des résultats convenables.

L’application photo est agréable à utiliser. On peut même rajouter des autocollants sur les photos.

La batterie de 3000 mAh octroie à ce mobile une autonomie d’un peu plus d’une journée et demie dans le cadre d’un usage mixte raisonnable.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 11% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

Le terminal n’étant pas vraiment équipé de la technologie de recharge rapide, il faudra un peu plus de 2 heures pour passer de 0 à 100% de batterie, et ce avec le chargeur de 1,55A/5V fourni dans la boîte.

  • Appareil photo dorsal :  16 mégapixels avec autofocus et flash LED.
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : un bon choix

???

Proposé à sa sortie au mois de mai 2018 au prix public conseillé de 309 Euros, le Galaxy A6 paraissait un peu cher par rapport à la fiche technique proposée.

Aujourd’hui en juillet 2018, les prix ont baissé et le Samsung Galaxy A6 est un smartphone que je peux vous conseiller à l’achat.

Il dispose d’une excellente qualité de fabrication, d’une bonne prise en main, d’un bel écran Super Amoled, de performances satisfaisantes, d’une bonne connectivité, d’une belle qualité photo et d’une bonne autonomie.

Certes il n’est pas parfait, puisqu’il lui manque un port USB-C, une LED de notifications et la certification IPxx, mais vous pouvez quand même l’ajouter sans problème à votre liste d’achats.

Galerie photos :

Autres :

Voir l’article de test du Samsung Galaxy A6+.

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

2 commentaires

  1. Tout est dans le titre (bien résumé Alex)
    Ça aurait dû être le J6 2018 (mi chemin entre un J5 et un J7)

    Comme je l’ai déjà dit cette année Samsung nous a fait du grand n’importe quoi avec ses gammes J et A.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>