Accueil » Diverses marques » Test du Meizu M6S : un smartphone réussi

Test du Meizu M6S : un smartphone réussi

meizu m6s - vue 03

Après s’être lancé dans la bataille des prix en 2017, pour l’année 2018, Meizu entend se consacrer essentiellement sur le milieu de gamme et sur le haut de gamme.

Pour appuyer son propos, la marque chinoise a sorti le M6S, connu également sur certains marchés sous le nom de Meizu Blue Charm S6.
L’exemplaire de test provenant d’une boutique en ligne chinoise porte d’ailleurs ce nom.

Vendu actuellement au prix de 153,86€ HT en version internationale 3Go/32Go, ce mobile m’a finalement coûté 202€ puisque j’ai dû acquitter des frais de douane.

Sachez qu’une version globale de 3Go/64Go est désormais disponible au prix de 219€ TTC sur le store en ligne du distributeur officiel de la marque pour le Benelux.

meizu m6s - vue 04

Mais après un peu plus d’une semaine de test, quel est mon verdict?
La réponse se trouve dans cet article.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : le tout alu

meizu m6s - vue 05

Cela fait maintenant plusieurs années que Meizu nous propose des smartphones bénéficiant d’une finition impeccable.
Le M6S ne fait pas exception à la règle.

Son boîtier en aluminium anodisé affiche une belle qualité de fabrication avec un ajustement parfait et des antennes radio plutôt bien intégrées.

Le terminal est très agréable a prendre en main.

meizu m6s - vue 10

Le M6S est le premier smartphone de la marque à être équipé d’un écran au format 18:9.
Ce dernier, occupant 76,33% de la face avant, est surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, des capteurs de luminosité/proximité et d’un capteur photo frontal.

On note que le fameux bouton Home physique, la mTouch, cher à Meizu a ici disparu.
Format 18:9 oblige, il est intégré à l’écran et devient donc tactile.

Retournons le téléphone pour découvrir un APN circulaire accompagné d’un flash dual-tone, et plus bas la marque Meizu.

meizu m6s - vue 08

meizu m6s - vue 09

La tranche supérieure du mobile accueille un micro réducteur de bruit, tandis qu’à l’opposé on retrouve un port mini jack, l’entrée micro primaire, un port micro USB bordé de chaque côté d’une petite vis, et enfin la grille du haut-parleur.

meizu m6s - vue 06

meizu m6s - vue 07

Si le côté gauche fait place au tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD) et à la touche de volume, c’est sur le flanc droit que se trouve le plus intéressant. En effet, celui-ci sert de terre d’asile au bouton d’allumage et au lecteur d’empreintes digitales.

Ce Meizu M6S est proposé en 4 coloris : Bleu, Champagne, Argent et Noir, comme notre exemplaire de test.

  • Dimensions : 152 mm de long x 72,5 mm de large x 8,0 mm d’épaisseur | Poids : 160 grammes

2. Image et son : un bel écran HD+

meizu m6s - vue 11

Comme cité plus haut, le M6S est le premier smartphone de la marque à être doté d’un écran 2.5D au format 18:9.

Ce dernier, possédant une diagonale de 5,7 pouces, offre une définition HD+.
Seul un œil très averti pourra faire la différence avec la Full HD. Il faut vraiment y regarder de près.

Les couleurs sont très belles, les contrastes sont bons et les angles de vue sont largement ouverts.
Notez que la température des couleurs peut être modifiée via le menu des paramètres.
Avec une luminosité de 450 cd/m², ce smartphone chinois pourra sans problème être utilisé en extérieur.

Regarder une vidéo sur un tel écran reste très agréable.

Le son est véhiculé par 3 canaux : le haut-parleur situé sur la tranche inférieure du mobile, le mini jack et l’écouteur.

En ce qui concerne le premier, le son est plutôt clair et puissant (101 db constatés à la sortie).
L’écoute au casque est également agréable.
Quant à l’écouteur, en appel on comprend très bien son correspondant.

  • Ecran : 5,7 pouces (IPS) avec résolution de 720 x 1440 pixels, soit donc une densité de 283 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : une mécanique signée Samsung

meizu m6s - vue 14

Pour le processeur de son M6S, Meizu s’est adressé à Samsung.
Ce n’est pas la première fois que cela se produit, puisque les premiers haut de gamme du constructeur chinois étaient déjà équipés d’une puce Samsung.

Le smartphone dont il est question dans ce test a ainsi droit au tout nouveau SoC hexa-core Exynos 7872.
Ce dernier est ici accompagné de 3Go de RAM et du GPU Mali-G71 MP1.

L’ensemble octroie une excellente fluidité à ce M6S qui sera capable de faire tourner toutes les grosses applications et la plupart des jeux 3D présents sur le Play Store.

Le Meizu M6S se permet même d’obtenir un score plus élevé sur Antutu que le Pro 7 précédemment testé par TFP.

Pour ce qui est du stockage, nous retrouvons 32Go dont environ 24Go disponibles.
Par bonheur, il sera facile d’ajouter une carte micro SD (+128Go) qui prendra alors la place de la seconde nano SIM.

meizu m6s - vue 19

  • Antutu Benchmark (v7.0.8) : 92.451 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : 6.926 points
  • Processeur : Hexa-core Exynos 7872 (2 x 2,0GHz + 4 x 1,6GHz) | Mémoire vive : 3Go  | Processeur graphique : Mali-G71 MP1
  • Mémoire de stockage : 32Go de mémoire qui se transforme en 24Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : très complète

meizu m6s - vue 18

Avant d’aller plus loin, une petite mise au point semble s’imposer.
L’exemplaire, portant la dénomination Blue Charm S6, ayant servi à ce test est bien compatible avec les réseaux 4G LTE de catégorie 7 (300 Mbps en download). Cependant, il n’intègre pas la B20, la bande des 800 MHz. C’est en tout cas, ce qui est renseigné sur le site du vendeur et j’ai tendance à le croire.

Futurs acheteurs, rassurez-vous! Ce Meizu M6S est désormais disponible dans une version globale qui intègre bien la B20, mais pas la B28, la bande des 700 MHz en 4G.

Bien évidemment, on a également de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, on a comme toujours l’ensemble des autres connectivités que sont : le Bluetooth (4.2), le WiFi (a/b/g/n), le (A)GPS/Glonass, un port mini jack, 2 emplacements SIM, un slot micro SD, un port micro USB 2.0 (OTG), etc.
Ici, pas de radio (même si celle-ci est indiquée dans le manuel d’utilisation simplifié).

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS (seul), dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 60 secondes au M6S avant d’obtenir un premier fixe (11 satellites).

N’oublions pas les différents sensors ici présents : accéléromètre, boussole, gyroscope et compteur de pas.
Les amateurs de Pokemon Go ne seront pas déçus.
Mais la vraie bonne nouvelle, c’est la présence d’un lecteur d’empreintes digitales sur le flanc droit du terminal qui s’est montré aussi rapide qu’efficace.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : Inconnu car pas annoncé par le fabricant.

5. Système d’exploitation : un OS customisé

meizu m6s - vue 15

Le M6S tourne sous FlymeOS 6.3.1.0A, un système basé ici sur Android Nougat 7.0.

En dehors des adeptes de la marque, FlymeOS est loin de faire l’unanimité auprès des utilisateurs de smartphones.
Cependant, il faut bien avouer que cette version 6.3 de FlymeOS s’est fortement allégée.

meizu m6s - vue 13

On est sur une interface à la chinoise sans tiroir des applications. Tous les écrans sont des bureaux.

Le constructeur a ici ajouté quelques applications utiles ou non.

Parmi les applis qui font double emploi, on peut citer UC Browser et Touch Pal.

En ce qui concerne celles qui vous seront utiles, on a notamment :

meizu m6s - vue 16

- Sécurité : une application fourre-tout qui permet notamment de manager sa data, de nettoyer la RAM, octroyer des applications, de contrôler son niveau de batterie, etc.
- Vidéos
- Musique
- Météo
- Pedometer : un compteur de pas
- Enregistreur : un dictaphone
- Boîte à outils : lampe de poche, fonction miroir, boussole, niveau, règle, loupe, décibel, aléatoire (jeu de dés)

meizu m6s - vue 17

- Thèmes : permet de personnaliser son écran
- Etc.

Au niveau des fonctions sympathiques, on a notamment le fait de pouvoir lancer l’appareil photo en pressant 2 fois le bouton d’allumage ou un mode jeu qui stoppe les notifications en phase de jeu.

L’utilisateur a aussi le choix d’afficher les 3 touches Android habituelles dans l’écran ou bien de les remplacer par la mTouch tactile, plutôt réservée aux habitués de la marque.

  • Système d’exploitation : Android Nougat 7.0 | Fork : FlymeOS 6.3.1.0A

6. Usage : convaincant en photo

meizu m6s - vue 20

Inutile de s’attarder ici sur les usages de base d’un smartphone.
Focalisons-nous plutôt sur les deux aspects qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Côté photo, le M6S fait carton plein!

Le capteur principal de 16 mégapixels (f/2.0) signé Samsung et référencé S5K2P7 fournit de beaux clichés dans un environnement lumineux.
Il est capable de filmer en 1080p à 30 FPS.

meizu m6s - vue 01

Le capteur frontal de 8 mégapixels (f/2.0), un Samsung S5K4H7, permettra de réaliser de beaux autoportraits.

meizu m6s - vue 02

Quant à la batterie de 3000 mAh, dans le cadre d’un usage mixte raisonnable, elle permettra à ce smartphone signé Meizu de tenir environ une journée et demie.
De plus, elle est compatible avec la technologie de charge rapide maison mCharge.
Un chargeur de 2A est également intégré au packaging.

meizu m6s - vue 21

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 16% de l’énergie contenue dans la batterie. C’est mieux que les 20% généralement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  16 mégapixels avec autofocus et flash dual-tone
  • Batterie : Fixe de 3000 mAh.

En conclusion : un excellent smartphone

meizu m6s - vue 12

Indépendamment du fait que l’exemplaire de test fasse l’impasse sur la B20 et B28 en 4G, je ne vois pas bien ce qu’on pourrait reprocher à ce Meizu M6S.
Les plus pointilleux noteront peut être l’absence de port USB-C, mais ce n’est pas vraiment un défaut.

On dispose d’un bel écran HD+ au format 18:9, d’une excellente qualité de fabrication, de belles performances et d’une bonne autonomie, sans compter sur le fait que ce smartphone réalise de belles photos.

Si ce mobile chinois vous intéresse, veillez bien à respecter ces 3 règles :
- Si vous avez besoin de la bande des 800 MHz en 4G, vérifiez bien que vous achetez une version globale
- Payez toujours par Pay Pal
- Privilégiez les boutiques en ligne situées en Europe. Vous éviterez les frais de douane et bénéficierez d’une garantie de 2 ans.

Ces conseils vous sont prodigués par Top For Phone.

  • Les plus : Bel écran HD+, qualité de fabrication, qualité photo
  • Les moins : Pas de port USB-C, pas de B20 sur l’exemplaire de test

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Bon test mais est-il attendu ?!
    Déjà qu’ils ne vendaient pas beaucoup de phones lorsqu’ils étaient distribué en France alors maintenant qu’ils se sont retiré du marché français il y a encore moins de chance qu’un français les achète en importation.

    Mieux vaut ne pas perdre trop de temps pour un test d’un phone d’une marque qui s’est retiré du marché français.
    Surtout que le temps n’est pas expansive et que ce temps peut être consacré à un autre phone bien plus intéressant.
    Et tant pis pour eux.

    Je dis ça je dis rien.
    Ce n’est que mon avis.
    Ce n’est en aucune façon un ordre mais juste une remarque/commentaire.

    • Certes Meizu n’est plus officiellement en France.
      Malgré tout, il y a des personnes qui apprécie encore cette marque.
      Ensuite, n’ouvlions pas que TFP à pas mal de visiteur et même si, ils ne viennent pas commenté, ils ont présent !
      Ensuite, avoir des tests de Meizu est une excellente chose car cela permet d’avoir des tests diversifiés. ;)

  2. Très bon test écrit ;)

    Honnêtement, je suis content que TFP continue de tester Meizu. Certes, Meizu a quitté le marché français mais reste une excellente marque !
    De plus, cela diversifie les tests.

    Meizu propose un bon smartpohne, plutôt polyvalent avec de bonne spécifications.
    Deux bémol majeurs, le manque de la fréquence B20, et le manque du port USB C.
    Mise à part ça, il est vraiment top.
    L’interface a reçu énormément d’amélioration, et devient agréable et intuitif.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>