Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Huawei Y5 II : pas cher et 4G, un bon entrée de gamme

Test du Huawei Y5 II : pas cher et 4G, un bon entrée de gamme

Officialisé au début de l’année 2016 (avril 2016), et lancé peu après (juin 2016), le Huawei Y5 II est un mobile entrée de gamme qui tend à prouver que le géant chinois sait faire le grand écran entre les mobiles « pas chers » comme celui-ci, et les ultra-haut de gamme tels que le Huawei Mate 9.

Un Huawei Y5 II que l’on retrouve désormais commercialisé à un prix bien agressif (novembre 2016 : 119€ et moins) et qui suite aux nombreuses demandes répétées des la communautés de Top For Phone, se doit d’être testé à son tour.

Alors, bon mobile, petit mobile raisonnable, mobile à éviter ? La réponse dans ce test du Huawei Y5 II.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : gloire au tout plastique

test-du-huawei-y5-ii-vue-02Le Huawei Y5 II, c’est clairement la gloire du tout plastique… mais avec une excellente finition.
Car si les boutons émettent un petit cliquetis lors de leur utilisation, il sont biens placés. De même pour le cache-batterie qui ne s’enfonce pas et la rigidité du téléphone qui est tout à fait bonne.

Alors, oui, le mobile n’est certes pas le plus valorisant, mais il donne un sentiment agréable de solidité et de fiabilité lors de sa prise en main.
Le design ayant même ce petit quelque chose de californien, en raison de l’arrondi des côtés du cache-batterie, et de la double-grille que l’on trouve sur sa tranche inférieure.

Les plus exigeants remarqueront cependant l’absence de LED de notification, ce qui est bien dommage.

  • Dimensions : 14,4 cm de long x 7,2 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 135 grammes.

2. Image et son : petite haute définition

test-du-huawei-y5-ii-vue-06Bon point rare sur un mobile vendu à ce prix, sa résolution.
En effet, le constructeur est loin d’avoir mégoté et a placé ici un écran 5 pouces avec une résolution 720p

Concrètement, et même si l’image manque de « peps » avec des couleurs un peu trop fades à mon goût, il faut bien admettre que l’image a une netteté tout à fait satisfaisante.
Pour ce qui est de la luminosité, c’est un peu juste, ce qui m’a obligé (pour être à l’aise) à mettre cette dernière à 90-100%.

Le son procuré par le haut-parleur (situé sur la tranche inférieure) présente une puissance acceptable, mais manque de clarté lorsqu’il est poussé au maximum.

  • Ecran : 5,0 pouces avec résolution HD (1280 x 720 pixels), soit donc une densité de 294ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur sur la tranche inférieure. Écouteur classique.

3. Performances : faibles mais acceptables

test-du-huawei-y5-ii-vue-12Mobile entrée de gamme oblige, les composants (CPU-GPU-RAM) de ce Y5 II sont loin d’offrir des performances fulgurantes…
Ce smartphone affiche donc des performances très très raisonnables (ndlr : euphémisme qui permet de ne pas dire « trop faibles »), mais suffisantes dans la plupart des cas.

Il est donc parfaitement possible de faire fonctionner de grosses applications, et de gros jeux 3D (testé avec Asphalt 8) même s’il y a fort à parier que les derniers gros jeux mettent ce téléphone sur les genoux tout en réduisant la fluidité d’image à son niveau le plus bas (inférieur à 24 images par seconde, ce que j’ai finalement constaté avec Real Racing 3).

Cependant, le test Epic Citadel reste encourageant sur ce dernier point.
De même avec Antutu, qui valorise ce mobile à plus de 24.000 points.

Reste donc la notion de mémoire de stockage, et là, c’est la chute.
Les 8Go revendiqués par le géant chinois se transforment, dès le premier allumage (et les mises à jour des applications natives) en un bien trop réduit 2,16Go…

Et l’ajout d’une carte micro SD permettra d’ajouter quelques Go de mémoire supplémentaires bienvenus…
Cependant, impossible (malgré mes tentatives) d’installer jeux et applications sur cette dernière.

  • Antutu v6 : 24.100 points | Epic Citadel (ultra haute qualité) : 38,8 ips.
  • Processeur : Quatre-coeurs 1,3GHz (Mediatek MT6735) | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : Mali T720.
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 2,16Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : bien doté, avec de la 4G

test-du-huawei-y5-ii-vue-14Bonne nouvelle, ce mobile qui existe en 2 versions (3G seulement ou 3G/4G) est commercialisé en Europe dans sa version 4G LTE !
Et bien évidemment, qui dit 4G LTE dit compatible 3G (HSPA) et 2G.

A cela s’ajoute l’indispensable connexion GSM (utilisées pour les appels et les SMS) qui est bien quabriandes.
Vous pourrez donc emporter ce mobile avec vous tout autour du globe.

Enfin, smartphone oblige, on retrouve la palanquée de connexions habituelles : WiFi (b/g/n), bluetooth (4.0, A2DP, LE), aGPS, radio FM, port micro USB (2.0 mais pas d’OTG), double emplacement pour cartes sim (format « micro »), port micro SD (jusqu’à +32Go).

Les plus exigeants (ndlr : qui ne regarderont pas ce test…) constateront l’absence de NFC et d’infrarouge… de même que l’absence du capteur gyroscopique (utilisé afin de faire de la Réalité Augmentée).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,74w/kg. C’est un score acceptable pour un mobile conçu et commercialisé en 2016.

5. Système d’exploitation : pas la dernière version

test-du-huawei-y5-ii-vue-13Dommage, nous n’avons pas la dernière version du système d’exploitation Android (sans parler de la trop peu répandue 7.0, je parle de la version 6.0).
En effet, la version 5.1 d’Android (appelée « Lollipop ») ne permet pas de placer les applications et les jeux sur la carte mémoire micro SD que vous pourriez ajouter, du coup, on se retrouve limité à à peine plus de 2Go de mémoire de stockage…

Et ce alors que la mémoire de stockage interne (appelée « ROM ») est à l’origine de 8Go.
Mais la surcouche est si « complète » (une manière de dire que vous avez des applications inutiles installées par défaut) que la seule solution est de limite les installations d’applications et de jeux… à moins de faire un sérieux ménage de la mémoire du mobile.

Au registre des modifications apportées par cette surcouche, on retrouve une ergonomie revue.
On notera donc l’absence de profondeur de navigation (pas de chariot d’applications), tout étant posé « à plat » sur une succession ininterrompue de panneaux d’accueil.

On retrouve également des modifications d’ordre esthétiques, avec des fonds d’écran, des icônes revues, etc.
Le tout étant personnalisable via un gestionnaire de thèmes très justement nommé… « Thèmes ».

Outre l’ergonomie et le design, la surcouche ajoute également son lot d’applications plus ou moins utiles, que je vais vous présenter en quelques mots :
- Gestionnaire Téléphone : un fourre-tout de fonctionnalités utiles, avec un nettoyeur/videur de RAM, un nettoyeur de ROM, un gestionnaire de numéros bloqués, le mode économie d’énergie, le gestionnaires des notifications, etc.
- Météo : une application qui s’appuie sur AccuWeather.com.
- Musique : pour lire vos mp3 bien sûr, et ce grâce avec une ergonomie totalement revue.
- Vidéo : l’application de lecture de vidéo a été customisée, revue.
- VMall : la boutique officielle de la marque Honor accessible via un raccourci inutile.
- News Republic : application publicitaire sous couvert de vous fournir un fil d’actualités diverses… Sans aucun doute LA première application à désinstaller.
- WPS Office : permet de lire et de créer, modifier, etc. des documents .doc, .ppt, .xls, etc.

  • Système d’exploitation : Android 5.1 « Lollipop » | Surcouche : Emotion UI 3.1 (EMUI 3.1).

6. Usage : savoir rester raisonnable

test-du-huawei-y5-ii-vue-11Inutile de dire que ce smartphone, aussi entrée de gamme qu’il soit, et capable de faire tout ce que l’on attend d’un mobile moderne (lecture mp3/vidéos, envoi d’un email, appels et SMS/MMS, etc.).
Il est également capable de jouer à des jeux 3D tels qu’Asphalt 8, et de faire fonctionner de grosses applications (exemple : du logiciel de navigation, ou encore de productivité tel que du Word).

Reste donc deux usages sur lesquels les smartphones parviennent à se distinguer les uns des autres.
D’une part la qualité photo offerte par les capteur, et d’autre part l’autonomie.

Pour ce qui est des capteurs photos et, au mieux passable (pour un mobile de cette catégorie), au pire, décevante.
J’aurai pour le coup une certaine tendance à dire « décevante ».

Car si le capteur dorsal offre des photos qui manquent cruellement de netteté (piqué), et qui ont un rendu des couleurs décevant, le capteur frontal est encore pire.
La photo est sans doute l’un des points faibles de ce mobile.

Pour ce qui est de l’autonomie, elle est dans la bonne moyenne.
Rien de bluffant, mais ce mobile atteindra la journée avant d’être rechargé. Sans doute, car les composants utilisés ne sont pas les plus énergivore.

En conclusion : du bon pour son prix bas

Le Huawei Y5 II est une bonne affaire dans la catégorie des entrée de gamme.
Un mobile pas cher (moins de 120€) et qui pourtant proposer un usage agréable… à quelques points près.

Car s’il est parfaitement exploitable dans la plupart des cas, les gros-gros-jeux 3D le mettront sur les genoux, avec le risque d’avoir un « frame-rate » complètement aux fraises…
Et on ne parle même pas de la qualité photo offerte par les capteurs qui est purement et simplement décevante.

Reste donc que pour tout le reste (lecture mp3/vidéo, appels/SMS/MMS, page web, jeux 2D/3D, etc.) on arrive à utiliser de manière confortable ce mobile.
Et rien que pour ça, il faut déjà la peine qu’on prenne le temps de réfléchir à son possible achat.

Pour ma part, c’est un « oui » de recommandation, si vous chercher un mobile à petit prix.

  • Les plus : prix bas, bonne finition, écran 720p, connectivité (4G).
  • Les moins : tout-plastique, performances faibles (mais suffisantes), mauvaise qualité photo.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Huawei Y5 II.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

4 commentaires

  1. Merci pour ce test intéressant
    Ce smartphone peut suffire pour beaucoup de gens, cool
    Dommage que son petit frère le Huawei Y3 II (plus petit en taille) ne soit pas sorti en France

  2. Je voulais te dire que c’est un très bon téléphone fluide pour la cam avant c’est pas ça mais pour les autres truc je le trouve bien

  3. Entre le Huawei y 5-2 ,le honor 5 x et le honor 5 c. Lequel me conseillez vous. Merçi Cordialement. Jpg

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>