Accueil » Diverses marques » Test du Huawei Y3 II : 4G et disco à moins de 100 Euros

Test du Huawei Y3 II : 4G et disco à moins de 100 Euros

huawei-y3-ii-vue-03

Faisant suite au Y3, le constructeur chinois Huawei vient récemment de commercialiser son remplaçant, le Y3 II.
Ce dernier est un smartphone low-cost vendu au prix public maximum conseillé de 99,99 Euros en ce mois de décembre 2016.

Si le Huawei Y3 II existe bien en 3G, c’est la version 4G LTE dual-SIM (LUA-L21) que j’ai testée pour vous.

J’entends déjà certains d’entre vous me dire : « Oui, mais le Huawei Y3 II n’est pas importé en France ».
Tout à fait d’accord, mais vous pourrez quand même le trouver sans aucun problème sur des sites marchands en ligne bien connus.

huawei-y3-ii-vue-04

Hormis le téléphone muni de sa batterie, vous trouverez dans la boîte un câble USB/micro USB, un chargeur en prise EU de 1A, un kit piéton et un guide de démarrage rapide en plusieurs langues.

Sans plus attendre, voyons ce que nous réserve ce smartphone Huawei premier prix et surtout si je vous le recommande ou pas à l’achat.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : classique ou glamour

huawei-y3-ii-vue-10

Bien que proposé dans une jolie couleur rose à la façade blanche ou en blanc nacré, j’ai finalement opté pour un classique Y3 II noir de noir.

Il est clair qu’à moins de 100 Euros, il ne faut pas s’attendre à un design fort travaillé et à trouver des matériaux « dits nobles ». Ici, on est sur du 100% plastique!

Malgré tout, le terminal montre une très bonne rigidité et une très bonne qualité de fabrication.

Le téléphone tient bien en main et dégage un véritable sentiment de robustesse.

La face avant arbore un écran de 4,5 pouces, surmonté d’un écouteur protégé par une grille, des capteurs de luminosité/proximité, d’un capteur photo frontal et du marquage Huawei en lettres chromées.
Sous cet écran, on remarque la présence des 3 touches sensitives Android « Retour, Home et Multitâche ».
A noter que cette dernière doit faire l’objet d’un appui long pour déclencher le Multitâche.

huawei-y3-ii-vue-05

L’arrière du terminal accueille un capteur photo entouré d’un anneau chromé et accompagné d’un flash dual-LED.
A noter que l’anneau chromé fait également office de témoin de charge et de LED de notifications, vous obligeant à toujours poser votre téléphone écran contre table.
Plus bas, le logo Huawei et la grille du haut-parleur.

huawei-y3-ii-vue-08

huawei-y3-ii-vue-09

La tranche supérieure accueille un port jack 3.5 tandis qu’à l’opposé on retrouve un port micro USB et une entrée micro (la seule).

huawei-y3-ii-vue-06

Sur le flanc gauche on note la présence d’une touche paramétrable nommée « Easy Key ». Cette dernière peut être associée à différentes fonctions.

huawei-y3-ii-vue-07

Le côté droit abrite la touche de volume et le bouton d’allumage.

Un mobile au look classique donc, mais sympa.

  • Dimensions : 134,2 mm de long x 66,7 mm de large x 9,9 mm d’épaisseur | Poids : 150 grammes

2. Image et son : petite résolution

huawei-y3-ii-vue-11

Il est clair que quand on achète un smartphone low-cost à moins de 100 Euros, on doit s’attendre à devoir faire des concessions.

Et l’une des concessions imposées par ce Huawei Y3 II porte sur son écran, qui bien que doté d’une diagonale de 4,5 pouces, ne possède qu’une résolution FWVGA 480p.
Et du coup, la densité de pixels est faible, avec seulement 218 pixels par pouce. C’est bien en deca des 300 ppp dont nos yeux ont besoin pour ne pas pouvoir distinguer les pixels à l’œil nu.

Reste qu’on arrive quand même à regarder de manière acceptable des vidéos (en 480p).
L’image reste relativement nette, mais les couleurs manquent de peps à mon goût. Les contrastes sont corrects et la luminosité est bonne.
Même si nous sommes en présence d’un écran IPS, les angles de vue sont relativement réduits. Il faudra donc regarder l’écran de votre smartphone bien en face.

En ce qui concerne le son, on a un haut-parleur positionné au dos du téléphone qui délivre un son clair, faible et puissant à la fois. Je m’explique!
Si vous passez par l’application YouTube pour regarder une vidéo, le son manque de puissance.
Par contre, si vous passez par l’application « Musique » présente au sein du mobile, vous aurez droit à une puissance de son tout à fait correcte.

En appel, le son diffusé par l’écouteur est tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.
Rien à redire concernant le jack 3.5, si ce n’est que le kit mains libres fourni dans la boîte est vraiment basique.

  • Ecran : 4,5 pouces (IPS) avec résolution 854 x 480 pixels, soit donc une densité de 218 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : sans surprise

huawei-y3-ii-vue-13

La cible visée par le Y3 II se contentera la plupart du temps d’une utilisation basique, mais même face à elle certains smartphones anémiques semblent à la peine.
Ce n’est pas vraiment le cas de ce mobile signé Huawei qui offre une réactivité convenable au quotidien.

Pour animer ce terminal, nous retrouvons un processeur 4 cœurs signé Mediatek associé à 1Go de RAM.

Si le Y3 II peut constituer un compagnon agréable, il ne faut pas compter sur lui pour affoler les compteurs…
Ainsi face au benchmarks habituels utilisés par TFP, j’ai obtenu un peu plus de 25.480 points sur Antutu et 35,7 FPS sur Epic Citadel en mode « Ultra High Performance ».

Cependant, la résolution d’écran de ce smartphone étant faible (et donc sa capacité à afficher des graphismes fins dans les jeux vidéo), on arrive à obtenir une image fluide, comme le montrent les tests réalisés sur Epic Citadel.
De ce fait, on a tout de même ici un terminal capable de faire fonctionner de grosses applications et de gros jeux 3D.

Les 8Go de mémoire de stockage interne promis ne sont pas là, puisque seulement 3,83Go seulement sont effectivement disponibles.
Inutile de vous dire que le recours rapide à une carte micro SD (+32Go) s’avèrera nécessaire.

  • Antutu Benchmark (v6.2.6) : 25.482 points | Epic Citadel (High Performance) : 54,3 ips
  • Processeur : Quad-core Mediatek MT6735M 64 bits cadencés à 1,0GHz | Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : Mali-T720MP2
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 3,83Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : une version 4G

Comme je l’ai indiqué plus haut, et comme le prouve le couvercle de la boîte, c’est bien la version 4G de ce smartphone que j’ai testée pour vous.
Et évidemment, qui dit 4G dit aussi 3G et 2G.

De plus, le Y3 II est GSM quadribande et pourra donc être utilisé partout dans le monde pour passer/recevoir des appels ou envoyer/recevoir des SMS.

A cela s’ajoutent les indispensables connexions que sont le WiFi (b/g/n), le Bluetooth (4.0 LE A2DP), le (A)GPS, la radio FM, 2 emplacements SIM (au format micro), un slot micro SD (non fournie), un port micro USB 2.0 (pas OTG), un port jack 3.5, etc.

Et pour celles et ceux qui se posent la question de savoir quels sont les capteurs présent sur ce mobile, on a bien du capteur de luminosité, du capteur de proximité, un accéléromètre… mais pas de boussole ni de gyroscope.
La chasse au Pokemon ne sera donc pas possible.

En ce qui concerne les accroches réseaux, elles sont bonnes, que ce soit en 2G/3G/4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 16 secondes à ce Huawei Y3 II avant d’obtenir un premier fixe (7 satellites).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,47 W/kg. C’est un bon score pour un smartphone low-cost sorti en 2016.

5. Système d’exploitation : du Lollipop surcouché

huawei-y3-ii-vue-20

Il est dommage de sortir en 2016 un terminal qui ne soit pas au moins équipé de la version Marshmallow 6.0 du système d’exploitation d’Android (sans parler de la trop peu répandue 7.0).
A côté de cela, il faut bien convenir que la plupart des utilisateurs ciblés par un smartphone à moins de 100 Euros ne devraient pas en porter rigueur au fabricant.

Reste que la version Lollipop 5.1 ici présente ne permet pas de placer les applications et les jeux sur la carte micro SD que vous pourriez ajouter.

huawei-y3-ii-vue-19

En allumant ce téléphone, vous découvrirez la surcouche maison EMUI 3.1 Lite. Une interface colorée qui s’apprivoise assez rapidement.

huawei-y3-ii-vue-12

Au registre des modifications apportées par cette surcouche, on retrouve une ergonomie revue.
On remarquera l’absence de profondeur de navigation, sans tiroir des applications, le tout étant posé « à plat » sur une succession ininterrompue de panneaux d’accueil.

On retrouve également des modifications d’ordre esthétique, avec des fonds d’écran, des icônes revues, etc.

huawei-y3-ii-vue-16

En plus de l’ergonomie et du design, la surcouche ajoute aussi sont lot d’applications plus ou moins utiles telles que :

huawei-y3-ii-vue-17

- Gestionnaire téléphone : un fourre-tout de fonctionnalités utiles, avec un nettoyeur de RAM, un nettoyeur de ROM, un gestionnaire de numéros bloqués, un mode d’économie d’énergie, le gestionnaire des notifications, etc.
- Météo : une application qui s’appuie sur AccuWeather.com.
- Musique : pour lire vos MP3, et ce avec une ergonomie totalement revue.
- News Republic : un fil d’actualités diverses.
- WPS Office : permet de lire, de créer et de modifier des documents Word, Excel, etc.
- VMall : la boutique officielle de la marque accessible via un raccourci inutile.

huawei-y3-ii-vue-15

- Rainbow Light : permet de transformer l’anneau chromé autour du capteur photo arrière en LED de notifications, en témoin de charge, en fonction SOS ou en lumière disco. Lorsque vous écouterez de la musique via l’application dédiée, l’anneau clignotera et se parera de diverses couleurs. C’est inutile, mais c’est le petit plus qui plaît!

huawei-y3-ii-vue-22

  • Système d’exploitation : Android Lollipop 5.1 | Surcouche : EMUI 3.1 Lite

6. Usage : une bonne autonomie

huawei-y3-ii-vue-18

Ecartons d’emblée les usages de base d’un smartphone moderne et concentrons-nous directement sur les deux choses qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les bons smartphones des autres : la qualité photo et l’autonomie.

Pour ce qui est du capteur photo dorsal de 5 mégapixels doté d’un autofocus et d’un flash dual-LED, disons qu’il fournit des clichés de qualité « acceptable ». Il est là pour dépanner!

huawei-y3-ii-vue-01

En ce qui concerne le capteur frontal de 2 mégapixels, il conviendra mieux pour faire du Skype que pour réaliser de beaux autoportraits.

huawei-y3-ii-vue-02

L’autonomie se situe dans la bonne moyenne. Ce smartphone étant peu énergivore, on pourra sans peine l’utiliser pendant une journée et demie, cela dans le cadre d’un usage raisonnable.
Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé de 16 à 18% de l’énergie contenue dans la batterie de ce Y3 II.

huawei-y3-ii-vue-21

  • Appareil photo dorsal :  5 mégapixels
  • Batterie : Extractible de 2100 mAh.

En conclusion : contrat rempli

huawei-y3-ii-vue-14

Il est certain que ce Huawei Y3 II ne vise pas un public de geeks ou de technophiles. Par contre, il conviendra parfaitement à cette tranche de la population utilisant plutôt les fonctions de base de leur smartphone.

Et ce mobile s’acquitte tout à fait bien de cette tâche.

Il présente un design passe-partout mais une bonne qualité de fabrication, des performances correctes permettant de faire du jeu 3D casual, il convient très bien pour lire des MP3 et pour lire ses emails, etc.

On sait parfaitement qu’à moins de 100 Euros, il faut faire des concessions mais si vous ne voulez pas dépenser beaucoup d’argent dans un smartphone, ce Huawei Y3 II est une bonne alternative.
Cependant, pour 20 Euros de plus vous aurez accès à son grand frère le Y5 II qui offre un meilleur écran, et donc une meilleure image.

  • Les plus : Autonomie, qualité de fabrication.
  • Les moins : Résolution d’écran faible, pas de boussole ni de gyroscope.

Galerie photos :

Autres :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

8 commentaires

  1. Merci pour ce test !
    Nombreuses sont les personnes qui ne veulent pas mettre davantage que 100€ et pour lesquelles 5″ et plus c’est bien trop grand
    Je voulais en acheter un, mais je n’avais pas réussi à trouver la valeur de son rayonnement DAS, j’ai donc laissé tomber
    0.47w/kg pour la « tête » c’est un beau score en effet, surtout pour Huawei
    Ou avez vous trouvé cette info, même Huawei France ne savait pas ?!
    Avez vous la valeur pour le « corps » svp ?
    Merci

  2. Merci Alex pour ces infos

    • Du coup grâce à vos infos sur le LUA-L21, je viens de trouver sur le net la documentation « Huawei 3 II – Quick Start Guide » (réf 6020495_01) mais qui indique 0.78 w/kg (pour le corps) pour le SAR EU (appelé DAS chez nous) Peut être n’avez vous pas la même doc dans la boite du produit ?

  3. Bon tout cela est un peu confus
    Je viens de tomber sur la documentation « Huawei 3 II – Quick Start Guide » (réf 6020495_02) … (02 pas 01)… et là nous avons bien la valeur de 1.46 w/kg !
    En fait quand on regarde plus haut dans les 2 docs, on voit que pour le LUA-L21 dans la doc _01 le SAR est calculé à 1.5cm du corps, et dans la doc _02 à 0,5cm
    J’aurais appris quelque chose
    Pas très rassurant ces normes qui changent sans que l’on soit mis au courant (d’ailleurs comment l’être?)

  4. Bonjour, la 4 G, fonctionne sur les 2 cartes SIM ou seulement 1 carte SIM ?

  5. Je. Voudrais savoir si les deux sims peuvent être paramétrées 4G.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>