Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Huawei P20 Pro : the best of the best selon Huawei

Test du Huawei P20 Pro : the best of the best selon Huawei

Huawei est clairement l’un des constructeurs sur lesquels il faut compter.
Et rien de surprenant à ce que le constructeur chinois soit devenu le 3ème constructeur mondial (avec plus de 150 millions de smartphones vendus en 2017 !).

Un constructeur qui a donc pour stratégie non seulement de proposer des mobiles très accessibles avec de bons rapports usage/prix, mais aussi de très haut de gamme avec des spécifications dignes de mobiles de la prochaine décennie.

Le Huawei P20 Pro (également connu sous la référence CLT-L29) est clairement ce mobile ultra-haut de gamme (prix maximum conseillé : 899€), véritable vitrine technologique.
Et comme le dit la marque, il s’agit (ndlr : peut-être…) du « the best of the best« .

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : l’élégance et le soin de la finition

Huawei P20 Pro - vue 02Le P20 Pro est un mobile superbe, au look valorisant, et à la finition parfaite.
Il s’agit clairement d’un des plus beaux mobiles commercialisés en 2018, et qui présente la particularité d’avoir un écran « borderless » (en français : sans bordure).

Un écran au format 18:9, qui occupe près de 82% de la face avant.
De fait, cet écran est l’un des plus borderless du marché à l’heure actuelle.

Le téléphone présente également la particularité d’être construit avec d’excellent matériaux.
Outre le châssis en métal, on retrouve des vitres Corning Gorilla (ndrl : des 5 ? aucune confirmation officielle sur ce point).

Et cela rend le téléphone très glissant.
Fort heureusement, une coque permet de réduire le risque de le faire chuter (tout en le protégeant au cas où) mais empêche de profiter du design abouti.

Côté coloris, on trouve un assez classique noir (nommée « Black »), un bleu profond (« Midnight Blue ») – qui est la version testée -, et Twillight.
Ce coloris Twilight offre un effet multi-couleurs liée aux reflets de lumières qui donnent un dégradé-irisé (dont ont est plus coutumier dans le milieu automobile que dans celui du hi-tech).

En outre, ce téléphone est étanche à la poussière et à l’eau (norme IP67).
Un détail pour certain, et pour d’autre une véritable chance (ndlr : 1 mobile sur 5 tombé en panne l’est à cause d’une chute dans l’eau).

Reste un point qui ma personnellement agacé : le capteur photo dorsal forme une importante excroissance et le rend vulnérable à la chute, et à minima, aux rayures d’abrasion.

  • Dimensions : 15,5 cm de long x 7,4 cm de large x 0,8 cm d’épaisseur | Poids : 180 grammes.

2. Image et son : de la belle image et du bon son

Huawei P20 Pro - vue 04L’écran est l’un des nombreux points forts de ce mobile, car oui, l’image est superbe !
Et cela est lié non seulement à sa résolution Full HD+ qui permet alors de dépasser les 400 pixels par pouce (et donc de bénéficier d’une image nette), mais aussi en raison du format de l’écran (18:9) qui occupe une large partie de la face avant du smartphone et donne un véritable effet cinéma.

L’image est également très contrastée car l’écran exploite la technologie OLED, performante sur ce point.
Et pour ce qui est de la luminosité elle peut être puissante (et réglable) car dépasse les 650 nits (cd/m²).

Le son est quant à lui tout à fait bon, d’autant que l’on trouve de bonnes choses telles que le Dolby Audio.
Le haut-parleur situé sur la tranche inférieur permet d’obtenir un son puissant, qui dépasse les 120 décibels tout en restant clair.

On remarque également l’absence de port mini-jack (communément appelé jack 3.5) lequel a été remplacé par un adaptateur sur port USB-C.

  • Ecran : 6,1 pouces (OLED) avec résolution FHD+ (2240 x 1080 pixels) proche du ration 19:9, soit donc une densité de 408ppp.
  • Son : Pas de jack 3.5 (remplacé par un adapteur sur port USB-C) et haut-parleur sur la tranche inférieure.. Écouteur classique.

3. Performances : bête de course

Huawei P20 Pro - vue 14Certitude absolue qui ne peut être mise en doute, ce mobile est une véritable bête de course.
Un mobile qui fera fonctionner toutes les grosses applications et gros jeux 3D du moment et des années à venir (les Fortnite et autres PUBG fonctionneront à merveille sur ce P20 Pro).

Le P20 Pro ayant des performances qui lui permettent de se classer parmi les plus puissants smartphones du moment, cela étant lié à non seulement une belle quantité de mémoire vive (6Go !) mais aussi à la présence du processeur Kirin 970 créé et fabriqué par Huawei et qui parvient à surclasser dans certains domaines la référence du moment : le Qualcomm Snapdragon 845.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les utilisateurs les plus gourmands regretteront l’absence de micro SD…
Mais ce serait alors ignorer les 115Go de mémoire interne disponibles !

  • Antutu (v7) : 208 500 points | 3D Mark (Ice Storm Extreme) : score maximum.
  • Processeur : Huit coeurs – 4 x 2,36GHz et 4 x 1,8GHz (Kirin 970) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Mali T880.
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 115Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Huawei P20 Pro - vue 17En toute logique, ce mobile est doté de toutes les connectivités nécessaires et attendues (si on excepte le port micro SD absent, ainsi que le mini-jack).

On a donc ici une connexion 4G LTE (catégorie 16) qui offre les fréquences nécessaires en France, à savoir la B3, la B7, la B20 mais aussi la toute récente B28.

Le P20 Pro est également doté de deux emplacements pour cartes sim (format « nano » -  en savoir plus sur les formats de cartes sim).
Sachant qu’il existe également une version mono sim (également au format « nano »). Malgré tout, la version mono sim n’a également pas le droit à un emplacement micro SD.

Le port mini-jack est également absent… ce qui a tendance à déplaire à certains utilisateurs.
Mais (et comme c’est toujours le cas), ce dernier a été remplacé par adaptateur USB-C vers mini-jack.

Pour le reste, on retrouve également la pelletée de connexions attendues que sont le : WiFi (a/b/g/n/ac), Bluetooth (4.2, A2DP, aptX HD, etc.), aGPS/GLONASS/BDS/Galileo, NFC, infrarouge, USB-C (avec OTG), etc.

Côté capteurs, ce mobile possède tous ceux nécessaires pour faire de la réalité augmentée de la réalité virtuelle (gyroscope, accéléromètre, boussole).

On retrouve également le désormais incontournable capteur d’empreintes digitales placé dans le bouton tactile situé sous l’écran (sur la face avant).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,73w/kg à la tête (1,22 w/kg à la tête). C’est un score acceptable pour un smartphone commercialisé en 2019, mais supérieur à celui de ces concurrents (si on excepte les iPhones, toujours mauvais sur ce point)..

5. Système d’exploitation : surcouché, comme toujours

Huawei P20 Pro - vue 16Huawei est un constructeur qui maîtrise la personnalisation d’Android.
A tel point que la surcouche proposée par la marque est sans doute l’une des plus abouties du marché, et l’une des plus paramétrables.

Côté design, on retrouve des fonds d’écrans et des icônes retravaillées.
On retrouve également un magasin de thèmes qui permet de modifier l’apparence de la surcouche (à minima, car cela ne concerne que les fonds d’écrans).

Pour ce qui est de l’ergonomie, surcouche « chinoise » oblige, nous sommes sur un système où « tout est à plat ». Comprenez qu’il n’existe pas de menu (pas de profondeur de navigation ou toutes les applications sont listées dans un chariot d’applications).
Ainsi, les applications et les jeux sont tous placés sur des panneaux d’accueil successifs, mais l’on peut fort heureusement toujours les organiser via des dossiers.

Enfin, côté applications créées ou modifiées par Huawei, on retrouve :
- Musique : un lecteur mp3 habilement designé, agréable, et avec des fonctions sympathique telles qu’un mode karaoké permettant de suivre les paroles d’une chanson.
- Vidéo : un lecteur de vidéos qui permet de tirer le plein potentiel de l’écran du P20 Pro.
- Health : une application de type « coach sportif ».
- Fichiers : qui permet d’explorer la mémoire interne du mobile.
- Bloc-notes : afin de prendre des… notes.
- Télécommande : vous pourrez alors piloter votre téléviseur (ou autre appareil) avec le téléphone.
- Gestion du téléphone : un « fourre-tout » dans lequel on retrouve une fonction de permettant de nettoyer la mémoire du téléphone (et de récupérer quelques Mo de mémoire de stockage), un suivi des applications gourmandes en Data, un bloqueur d’appels/SMS indésirables, un mode économie d’énergie, un gestionnaire de notifications et enfin un antivirus.
- Quik : une application permettant de faire des montages vidéos.

  • Système d’exploitation : Android 8.1 « Oreo » | Surcouche : EMUI 8.1.

6. Usage : la photo en ligne de mire

Huawei P20 Pro - vue 07Le Huawei P20 Pro est un excellent mobile qui répond à tous les usages, et de belle manière.
Et il existe notamment 2 usages qui permettent à un constructeur de montrer son talent et la qualité de ses modèles face à ceux de la concurrence, et il s’agit d’une part de la qualité photo et et d’autre part de l’autonomie.

La qualité photo est clairement LE point sur lequel la marque à mis l’accent, que ce soit par les composants, mais aussi par la communication et le marketing mis en place.
Il faut dire que Huawei a clairement martelé (à juste titre) que son mobile est LE meilleur photophone à l’heure actuelle… et c’est parfait vrai.

Pour ce qui est de l’autonomie, on est en face d’un mobile qui est capable d’atteindre le seuil du 1,5 jours avant de voir être rechargé.
Ce grâce à sa maîtrise de la consommation énergétique (ndrl : merci au processeur et à l’écran OLED) ainsi qu’à sa batterie.

Une batterie de 4 000 mAh qui par chance dispose de la fonction recharge rapide (4,5V-5A).
Par conséquent, recharger ce mobile de 0 à 100% prendra environ 1h à 1h15, ce qui est excellent.

  • Appareil photo dorsal : 3 capteurs stabilisés sont présents : 40MP + 20MP + 8MP. Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 24MP avec f/2.0. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Non-extractible de 4 000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 12-14% d’énergie.

En conclusion : the best of the best

Le Huawei P20 Pro est le best of the best comme aime le dire Huawei… ou encore un top de top comme nous aimons le dire à notre tour.
Il s’agit d’un smartphone ultra-haut de gamme, qui fait payer au prix fort son bond technologique, tout en offrant à l’heure actuelle l’une des meilleurs (si ce n’est LA meilleure) expérience qui soit.

De fait, il est difficile de lui trouver des points faibles tant il est excellent en tout.
Alors, oui, on peut regretter le prix élevé, ou bien encore l’absence de mini-jack qui oblige à utiliser un adaptateur si vous voulez écouter votre musique via des écouteurs filaires.

Certains pourront indiquer que ce mobile ne dispose pas d’emplacement micro SD.
Mais selon moi, cela n’a rien de gênant lorsqu’on se souvient que le P20 Pro est doté de 115Go de mémoire interne disponible !

Alors, oui, si vous avez le budget, foncez, car vous ne pourrez pas être déçu avec ce mobile, qui vous offrira certainement plusieurs belles années de plaisir d’usage.

  • Les plus : globalement tout (design, image, performances, qualité photo, etc.)
  • Les moins : le prix élevé (heureusement, il y a notre comparateur de prix), l’absence d’emplacement micro SD et de mini-jack.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du Huawei P20 Pro.
Voir la vidéo de déballage du Huawei P20 Pro.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo.

23 commentaires

  1. En effet le gros avantage pour nous consommateurs sur le fait que les fabriquants sortent leurs phones tôt dans l’année c’est que les prix ont tendances à bien chuter avant la fin de l’année (période propice pour l’achat)

    Bien dit pour les APN qui dépassent.
    D’ailleurs Xiaomi en abuse aussi ; surtout sur l’A2.

    Ça sert à quoi d’avoir ce genre de design si ça nous oblige à rajouter une coque de protection par dessus. (Un mauvais emploie de matériaux)

    C’est bien un écran Amoled fourni par Samsung

    Bien dit aussi pour l’absence de port mini Jack.
    Rien ne vaut le filaire pour l’instant.
    Je rappelle que le fameux Bluetooth 5.0 n’apporte rien sur l’audio (aucun gain en débit) juste la portée améliorée (utile pour les drones BT non Wifi)
    Donc 4.2 ou 5.0 ça ne change rien pour l’audio.

    Je ne suis pas d’accord sur l’absence de port micro SD surtout quand on a encore un tiroir pour la sim (tiroir qui est d’ailleurs long et peut accueillir une 2e sim et pourquoi pas une carte mémoire ? )

    L’encoche est mieux géré que certains… mais me dérange toujours (avis perso)

    La surcouche fait très asiatique (normal pour une marque asiatique)
    Google devrait intégré dans Android une gestion des surcouches afin de laisser le choix à l’utilisateur de les activer ou pas (rester sur Android Stock) soit à la configuration initiale lors du 1er démarrage ou à la volet (comme la gestion des thèmes)

    quand aux différents applications que les fabriquants rajoutent, ils devraient proposer un store annexe pour les télécharger (un peu comme Samsung)
    ou encore de les proposer en téléchargement sur le Play store.

    Meilleur photophone du marché grâce à son 3e capteur photo… qui va ouvrir la voie aux autres fabriquants pour passer à 3 APN.
    J’espère qu’ils ne vont pas se mettre à rajouter un APN par an.
    Je rappelle qu’un appareil photo reflex et caméra (non 3D) n’ont qu’un seul capteur. Et leur grande qualité vient de la grande taille du dit capteur.
    Alors pourquoi ne pas augmenter la taille du capteur photo sur les phones au lieu de les multiplier ?

    L’autonomie est bonne mais pas ouf non plus juste un cran au dessus des autres flagship de cette année qui ont eu « la bonne idée » d’intégrer une batterie de capacité plus petite.
    Donc encore loin des moyens gammes (qui reste un meilleur choix sur ce point)

    PS : @ Marco au sujet du comparateur, il ne s’affiche pas bien en version mobile du site (une mise en page qui cache une bonne partie des résultats de recherche rendant la navigation pénible)

    • P.S. : merci pour l’info.
      Dans les doux rêves que j’ai pour TFP depuis 2 ans, l’un est relatif à la refonte du look du site (et du forum) et l’autre à la refonte du comparateur de prix…
      Mais maintenant, c’est toujours une question de temps :’(

      • Ravi de voir que tu es conscient de la tâche à accomplir :p

        D’où l’importance de recruter un nouveau membre afin de t’alléger d’une partie du travail pour laisser plus de temps pour le reste.

  2. un grand merci pour ce test
    c est actuellement mon smartphone principal et pour moi aussi c est un des meilleurs
    pour compléter votre test 2 points
    possibiliter de choisir le tiroir d applications dans le menu
    possibilité de faire disparaitre les touches de navigation le lecteur d empreinte servant alors à tout faire permettant ainsi de bénéficier de tout l écran
    enfin acheter un flipcover huawei ce qui evidemment protége le smartphone et les capteurs photo dorsaux mais aussi d

  3. je complète mon commentaire je disais donc le flip cover permet d afficher par transparence sur la partie qui protège l écran des information comme l heure ou encore le nombre de pas effectués
    donc un grand merci pour vos tests en général et le temps que vous devez y consacrer

  4. Je rejoins Will pour le BT et pour l’absence du jack 3.5.
    Pour la mémoire externe, la plupart des HDG ont 64 interne LG G7, Xperia XZ2, HTC12… et les utilisateurs ajoutent une SD de 64 maxi dans la plupart des cas. Pour ma part c’est du 16+32 (P9 lite) Ma femme 32+32 (PSmart)
    Je reconnais que pour moi c’est extrêmement limite, je suis obligé de transférer systématiquement mes photos, et je suis très limité pour les vidéos. D’autant que mon lite n’est pas OTG.
    Ma femme gère avec une clé USB de 128.
    A titre perso, 64 + 64 me serait largement suffisant. Les 128 du P20 me suffiraient.
    Après je veux bien admettre qu’un gros consommateur de photos et vidéos peut avoir besoin de plus de stockage. Mais moi le reproche que je ferais c’est plutôt le stockage interne qui devrait être étendu à 256 voire 512 comme certains flagships.
    On y vient doucement, bientôt les entrées de gamme auront systématiquement 32 voire 64 GO et les HDG 512 GO. A 512 GO, si OTG en plus, plus de débat, plus besoin de mémoire externe.
    @Patrick, bien vu pour le tiroir.
    Mais moi perso je regrette, ce tiroir est inutile, il ne sert à rien. Je m’explique :
    -ma femme sur son PSmart, c’est soit tout à plat, soit le tiroir. Mais le bouton prend la place d’une appli sur la barre du bas.
    -sur mon Plite pas de tiroir, c’est tout à plat.
    Mais je peux masquer les applis que je ne veux pas. En fait j’ai tous les avantages du tiroir sans avoir le bouton qui me mange une appli, j’en ai 5 les autres seulement 4.

    - Le principe du bouton du tiroir de Google : Toutes les applications sont stockées dans un tiroir, je glisse/dépose les applis que je veux sur mon bureau.
    - Le principe EMUI (avant qu’ils optent pour le tiroir) : Toutes les applications sont sur le bureau, je masque les applis que je ne veux pas sur mon bureau. Avantage : plus de bouton du tiroir.

    Pour ceux qui ne savent pas :
    Pincer l’écran vers l’extérieur (écarter les doigts) pour accéder aux applis masquées. On appuie sur + les applis cochées sont masquées et les décochées sont sur le bureau, il suffit de cocher ou décocher ce qu’on veut.

    Autrement dit, le tiroir existait déjà sur EMUI, c’est pour ça que ce que vous nommez tiroir moi je l’appelle bouton du tiroir, c’est la façon d’y accéder qui est différente. Pour imager, je dirais que pour entrer dans le bureau, sur Google on pousse la porte, sur EMUI la porte est coulissante. Mais dans les deux cas on actionne une poignée (ou bouton) et on met dans le bureau ce qu’on veut.
    On peut aussi dire que le tiroir de Google stocke toutes les applis, celui d’EMUI seulement celles qu’on ne veut pas.

    Pour les capteurs qui dépassent, je pense que les réflex sont plus gros et plus épais qu’un smartphone, leur épaisseur absorbe la taille des gros capteurs. Ce qui est impossible sur un smartphone. Peut-être que sur le P20 et les autres flagships, les capteurs devraient être absorbés dans une bande plus épaisse sur toute la largeur, quitte a avoir le haut plus épais. Au moins il serait stable sur une table.

    • Ce qui me dérange sur l’absence de lecteur carte ce n’est pas que la capacité interne est trop limitée mais juste qu’on nous impose un choix qui n’est pas le nôtre, que l’OS le permet et qu’on nous le fait payer au prix fort.
      Qui achèterait un PC avec une quantité de stockage non extensible ?!

      Au lieu d’utiliser plusieurs capteurs ils auraient pu utiliser un seul plus gros dans un boîtier plus large mais pas forcément plus épais (à moins que des lentilles de cette taille soient plus épaisse ce qui rendrait l’ensemble logiquement plus épais.
      Une barre faisant tout le haut, comme le Nexus 6P, pourquoi pas… mais quitte à épaissir une partie autant tout épaissir pour pouvoir mettre une batterie plus grosse.
      La course à la finesse est idiote car ça bride l’espace interne déjà très restreint d’un phone.
      De même que la course à la finesse des bordures qui créa l’abomination qui est l’encoche bridera l’espace en haut pour de nouveaux futurs capteurs.

      • La course à la finesse et la course à la bordure, rappelle-toi, c’était demandé par les utilisateurs. D »ailleurs, on a assez reproché à Sony et HTC, pour ne citer qu’eux, et moi le premier, leurs bordures qui étaient plus larges que chez les autres.
        Maintenant que les constructeurs font le plus fin et le moins épais possible, on le leur reproche.

  5. Ils sont deuxième constructeur mondial désormais. Pas troisième.

  6. Merci beaucoup pour le test qui est tout simplement parfait !

    Ayant un P20 Pro, et j’ai déjà eu l’occasion d’en parler avec Will et Godobe, je vais pouvoir apporter mon ressenti.

    Le design : très réussi, soigné, et du verre qui prend énormément les traces de doigts.
    Grâce au 18/9 l’écran reste largement utilisable à une main (attention, il glisse le filou) les bordures sont plutôt fine.
    La qualité de l’écran Amoled d’origine Samsung est vraiment au top, j’aime beaucoup et on peut régler la température des couleurs via Emui.

    L’interface : Emui avec le temps, est devenu plus mature, mieux optimisé, il est vraiment très agréable à utiliser au quotidien. Sur mon Mate 7 de l’époque, j’avais eu du mal à m’adapter de plus le nombre de bug et de lag était assez gênant !
    Emui possède énormément de personnalisation,c’est un énorme point fort !
    Secundo, l’interface ressemble à IOS mais avec sa personnalité.

    Le son : rien à dire, la sortie délivre un son plus que correcte. À titre personnel, je l’utilise en Bluetooth avec mon Sennheiser Momentum Wireless (version Ivoire) ;) Pas déçu du tout, le filaire reste pratique pour mon AKG mais bon utilisé un adaptateur est disons chiant. Honnêtement, vous prenez un bon casque Bluetooth est vous verrez que le prise n’est plus un problème. Sachant qu’elle est voué à mourir.

    Appareil photo : BLUFFÉ tout simplement. De nuit, le capteur de 40 méga pixels fait de véritable merveille. Il surpasse mon ancien S9+, sans parler de l’effet bokek bien réalisé et que dire du capteur monochromes qui est tout simplement LE meilleur du marché.
    Je suis comblé… Les détails sont conservé peut importe les situations, le HDR fait un boulot merveilleux et bien évidemment l’intelligence artificielle aide dans certain cas.
    Notamment sur les couchés de soleil, le contre jour, la détection des scènes etc…

    Seul bémol l’autofocus que je trouve moins rapide, qui peut être agaçant dans certaine circonstances. Huawei va devoir vraiment travaillé dessus.

    Autonomie : un jour et demi en utilisation intensif.
    Jeu (Dokkan Battle, Asphalt , Real Racing 3, DB Legend, Dofus Touch, Pokémon Go)
    GPS activé et j’en passe.
    Je suis sur le cul ,sincèrement l’un des meilleurs smarphone du moment.
    Huawei fait un boulot génial !
    Seul petit bémol la chauffe !
    Il se recharge rapidement, j’ai pas à me plaindre.

    Pour terminer, les performances :
    Suis-je obligé d’en parler ?
    Sincèrement, il s’agit d’un haut de gamme, inutile de s’attarder dessus. Bien évidemment qu’il est extrêmement performant, bien évidemment que tout les jeux tournes dessus.
    Je tiens à rajouter que pour les deux prochains années, il sera encore performant. Comme tout les smarphones haut de gamme…

    Dernière petite précision : le verre semble déjà rayé, du coup coque de protection si vous tenez à ne pas avoir un derrière rempli de micro griffe.
    Alors, je tiens à préciser une dernière chose, concernant parfait quelque petit bug aperçu !

    Le GPU Turbo fait chauffer le smarphone (un peu plus que d’habitude) la batterie se vide un peu plu vite mais rien de dramatique.

    L’intelligence artificielle fait parfois des choix étrange et sature par moments les photos (photo moins réel)
    Elle peut également vous proposer des sujets qui ne sont pas exacte. (bug) j’en sais rien mais parfois ,elle est pénible.
    La reconnaissance des scènes peut s’avérer capricieuse !

    Reconnaissance facial, qui est juste là pour décorer !
    J’exagère un peu mais elle n’est pas sécurisé par contre elle est franchement efficace.
    Capteur biometric à privilégier absolument !

    Voilà pour mon tour d’horizon du P20 Pro, je suis extrêmement content de l’avoir pris en mettant en vendre mon S9+.
    J’ai énormément gagné finalement.

    Huawei est devenu un grand et je ne serais pas surpris qu’il surpasse Samsung.

    Merci encore pour le test TFP ;)

  7. Pour la chauffe, j’ai remarqué que tous les smartphones équipés du Kirin 970 que j’ai pu tester chauffaient très fort. Et ça, pour moi c’est plutôt désagréable!

    • En effet, j’utlise une coque du coup, je perçois la chaleur moins rapidement.
      Ceci étant dit, le problème reste le même. D’ailleurs, comme j’ai pu le constaté le GPU Turbo n’aide pas au refroidissement.
      La bonne nouvelle étant que les performances ne semble pas trop infecté !
      Car sous ARK lorsque les graphisme sont à leur maximum, il commence à avoir des petit lags (ARK n’est pas encore optimisé parfaitement) cependant, le GPU Boost aide pas mal.
      La chauffe quant à elle devient, assez importante (je la ressens nettement plus vite) d’où le fait que j’évite de mettre ARK à son maximum.
      D’ailleurs Alex, TFP n’a pas de contacte avec Huawei pour savoir si il s’agit d’un problème ou juste du refroidissement qui n’a pas été suffisamment poussé ?

      • « TFP n’a pas de contacte avec Huawei pour savoir si il s’agit d’un problème ou juste du refroidissement qui n’a pas été suffisamment poussé ? »

        Bien sûr, nous avons des contacts au sein de Huawei… et un excellent relationnel avec eux.
        Mais, le mobile n’est pas soumis à de graves problèmes de conception (qui a parlé du Note 7 ?!) et de fait, pour Huawei, le produit est parfait.

        • Le Note 7 n’avait pas un problème de conception vu que les autres exemplaires ont fonctionné parfaitement jusqu’à ce que Samsung les désactive à distance pour forcer leur renvoie.
          Le problème était du à un des sous-traitants qui a mal fait son travail sur la batterie. Ce qui a causé un problème sur une fine partie de la production. Mais le temps que Samsung réagit pour faire un rappel il était déjà trop tard le phénomène avait pris de l’ampleur à coup de buzz.
          Samsung n’avait pas d’autre choix que rappeler tous les exemplaires.

          Et pour le P20 Pro c’est juste que Huawei n’a pas trouvé utile de concevoir un système de refroidissement (sûrement pour baisser les coûts)

  8. Pas étonnant qu’il chauffe Huawei n’a pas utilisé de heatpipe ou même un dissipateur sur le soc (juste un capuchon) du coup la chaleur s’accumule et crée un point chaud au dessus au niveau du soc.
    Xiaomi aussi fait de même (une des raisons qui participe à leur prix plus agressif)

    Tous les flagship équipé de soc énergivore devrait être équipé d’un système de dissipation thermique.
    D’ailleurs c’est là dessus que les phones dite gaming m’intéresse pour voir ce que les fabriquants vont faire pour réussir à maintenir le soc à de bonnes temp pendant une séance de charge intensive pour éviter que ce dernier ne throttle.

    • Il suffit d’attendre le fabuleux Asus ROG ;)
      Qui lui est OC et semble disposé d’un système de refroidissement assez costaud !

      • Le prix lui sera beaucoup moins intéressant quand on connaît comment Asus a tendance à mettre des prix surestimé à ses produits dès qui est inscrit ROG dessus.

  9. salut a vous, je voulais savoir si Rakuten était vraiment un site de confiance ? sa serais bête d’avoir un p20 Pro et qu’il soit en chinois ou autre… ^^

  10. En cherchant bien ont peut le trouver à 650€ ce qui reste une excellente affaire puis Huawei n’est plus 3ème mais 2ème et bientôt 1er….

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>