Accueil » Diverses marques » Test du Huawei Mate 9 (L29) : un grand monsieur

Test du Huawei Mate 9 (L29) : un grand monsieur

huawei mate 9 - vue 01

Que de chemin parcouru par cette marque chinoise, qui n’était connue jusqu’il y a encore 4 à 5 ans uniquement pour les smartphones produits en marque blanche pour les opérateurs ou pour ses entrées de gamme…

Aujourd’hui, Huawei est devenu le troisième constructeur de smartphones en France.
Bref, tout va bien pour le fabricant chinois!

A la fin de l’année 2016, le constructeur présentait à Munich le Mate 9, un phablet qui entend répondre aux trois reproches le plus souvent faits par les utilisateurs à l’égard de leur smartphone : ses performances, sa qualité photo et son autonomie.

A sa sortie, cet ultra haut de gamme était proposé au prix de 699 Euros mais aujourd’hui, en ce mois de juin 2017, en cherchant bien il est possible de le trouver à moins de 500 Euros.

Mais justement, que vaut ce Huawei Mate 9? Qu’en avons-nous pensé chez TFP?
La réponse est dans cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : élégant et classique

huawei mate 9 - vue 02

Le Mate 9 est disponible en de nombreux coloris : Agate Red, Topaz Blue, Space Gray, Moonlight Silver, Champagne Gold, Mocha Brown, Ceramic White, Black et Obsidian Black.
Toutefois, selon les pays la disponibilité des couleurs peut varier.

Dans sa couleur noire (Black) ici présentée, le terminal est très élégant et agréable à prendre en main, quoique un peu lourd.

Grâce à son écran de 5,9 pouces occupant 77,5% de la face avant, l’appareil est certes grand, mais on est loin d’avoir un mastodonte entre les mains.

Le boîtier est en aluminium, avec un dos légèrement bombé améliorant la prise en main du smartphone.
Les antennes sont dissimulées derrière des bandeaux en plastique (pratiquement invisibles sur le modèle noir) qui occupent les bords supérieur et inférieur de l’arrière du mobile.

L’afficheur, protégé par une vitre Corning Gorilla Glass 3 2.5D (en plus d’un film protecteur), est surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, des capteurs de luminosité/proximité et d’un capteur photo frontal.
Sous l’écran, pas de touches sensitives, mais simplement la marque Huawei en lettres chromées.
Les touches Android étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

huawei mate 9 - vue 21

Au dos du téléphone, nous retrouvons une entrée micro secondaire, un double capteur photo estampillé Leica placé verticalement, un flash LED dual-tone et un autofocus laser, et plus bas un lecteur d’empreintes digitales.

huawei mate 9 - vue 04

huawei mate 9 - vue 03

La touche de volume et le bouton d’allumage sont rassemblés sur le flanc droit du terminal, alors qu’à l’opposé prend place le tiroir dévolu à la nano SIM et à la micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD).

huawei mate 9 - vue 05

huawei mate 9 - vue 06

Sur la tranche supérieure, on retrouve un port jack 3.5 et un port infrarouge, alors que la tranche inférieure est occupée par un port USB-C bordé de chaque côté d’une vis et d’une grille.
Celle de gauche cache une entrée micro primaire et celle de droite protège le haut-parleur.

Le design du Mate 9 est classique. Ici pas d’excentricité!
La finition de ce grand smartphone est tout simplement parfaite et les surfaces métalliques anodisées présentent un aspect flatteur.
De plus, le fabricant chinois a eu la bonne idée de fournir une coque de protection arrière en plastique transparent avec son smartphone.

  • Dimensions : 156,9 mm de long x 78,9 mm de large x 7,9 mm d’épaisseur | Poids : 190 grammes

2. Image et son : effet cinéma garanti

huawei mate 9 - vue 16

Alors que ses principaux concurrents misent plutôt sur de la Quad HD, Huawei a pris le parti de rester sur de la Full HD.
Et force est de constater que la densité de 373 pixels par pouce suffit amplement au ravissement de la plupart des yeux.

Avec 650 cd/m², la dalle IPS de 5,9 pouces se montre très lumineuse, ce qui la rend parfaitement utilisable en extérieur.
Le niveau de contraste est élevé, la température des couleurs est réglable et les angles de vue sont largement ouverts.

Très logiquement, en appel le son est procuré par l’écouteur. Il est clair et on comprend bien son correspondant.
Avec le téléphone, Huawei fournit un kit piéton muni d’écouteurs intra-auriculaires de très bonne qualité.
De par leur design, ceux-ci ne sont pas sans rappeler ceux de la marque à la pomme.

Mais c’est du côté des 2 haut-parleurs que la surprise viendra…
Le premier, partageant son logement avec l’écouteur, s’occupe des aigus alors que le haut-parleur situé sur la tranche basse du terminal s’occupe des graves.
Au début, cela surprend mais on s’habitue vite.

Lorsqu’on bascule le smartphone en mode paysage, la stéréo s’enclenche.
Le son est clair et relativement puissant. J’ai relevé 105 db à la sortie du HP supérieur et 95 db à la sortie du HP inférieur.
A noter également que le Mate 9 est certifié Dolby Audio.

Voilà donc un tableau quasi parfait qui vous incitera certainement à visionner des films et des vidéos en profitant d’un réel effet cinéma.

  • Ecran : 5,9 pouces (IPS) avec résolution 1080 x 1920 pixels, soit donc une densité de 373 ppp.
  • Son : jack 3.5 et 2 haut-parleurs stéréo. Écouteur classique

3. Performances : une réactivité impressionnante

huawei mate 9 - vue 10

Les scores de 144.766 points sur Antutu Benchmark et de 60,6 FPS sur Epic Citadel en mode « Ultra High Quality » mettront tout le monde d’accord : on est ici face à un monstre de puissance.

Sans surprise, le Mate 9 est capable de faire tourner la totalité des grosses applications et des gros jeux 3D du Play Store.

Le processeur maison 8 cœurs Kirin 960 associé à 4Go de RAM et à un processeur graphique Mali-G71 promet une réactivité impressionnante.
De plus, même après une relativement longue séance de jeu, le terminal chauffe très peu.

Si on en croit la plupart des utilisateurs, Android semble ralentir progressivement au fil des mois, ce qui n’est pas vraiment le cas d’iOS.
Bien conscient du problème, Huawei a adopté un nouveau système de fichiers nommé F2FS qui évite en grande partie la fragmentation, et donc le ralentissement du terminal avec le temps.
Le constructeur chinois a par ailleurs développé des algorithmes de machine learning afin de mieux gérer le processeur, la mémoire vive et le stockage.
Huawei affirme ainsi pouvoir obtenir 80% de performances supplémentaires après 18 mois d’utilisation. Nous devrons le croire sur parole…

Pour le stockage, l’utilisateur pourra compter sur 64Go de mémoire intégrée (52,6Go en pratique) plus une éventuelle micro SD (+256Go).

  • Antutu Benchmark (v6.2.7) : 144.766 points | Epic Citadel : 60,6 ips
  • Processeur : Octa-core HiSilicon Kirin 960 64 bits (4 x 2,4GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 4Go  | Processeur graphique : Mali-G71MP8
  • Mémoire de stockage : 64Go de mémoire qui se transforme en 52,6Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : il a tout

huawei mate 9 - vue 19

La version du Mate 9 ici testée est une version double SIM (L29), mais sachez qu’il existe également une déclinaison simple SIM référencée L09.

Ce mobile signé Huawei est bien évidemment 2G/3G+, mais aussi et surtout 4G LTE.
Et à propos de 4G, le Mate 9 inaugure une nouvelle génération de modem qui lui apporte la compatibilité avec la norme LTE de catégorie 12, soit un débit maximal théorique de 600 Mbps.
Et ce, avec les fréquences B3, B7 et B20, mais aussi la B28, la bande des 700 MHz en 4G.

Pour le reste, WiFi (a/b/g/n/ac), Bluetooth (4.2 LE), (A)GPS/Glonass/BDS/Galileo, USB-C 2.0 (OTG), NFC, radio FM, Infrarouge, slot micro SD, etc., tout y est!

huawei mate 9 - vue 13

Pour ce qui est des capteurs, on a la batterie des incontournables (luminosité, proximité, accéléromètre, boussole, gyroscope, etc.) mais on a surtout un excellent lecteur d’empreintes digitales qui prend place au dos du smartphone.
Il est efficace et très rapide. Encore l’un des nombreux bons points de ce mobile.

En ce qui concerne les accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 21 secondes au Mate 9 avant d’obtenir un premier fixe (13 satellites).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,64 W/kg. C’est certes un score inférieur à la norme légale des 2,0 W/kg, mais très nettement supérieure à notre barrière psychologique du 1,0 W/Kg.

5. Système d’exploitation : un Android à jour

huawei mate 9 - vue 09

Le Mate 9 a inauguré la nouvelle version de l’interface utilisateur maison EMUI 5.0, qui vient se plaquer sur Android Nougat 7.0.

huawei mate 9 - vue 08

Ce duo se veut plus épuré et simple d’approche : 90% des actions sont réalisables en 3 clics ou moins.

huawei mate 9 - vue 15

Esthétiquement, la surcouche s’accorde parfaitement avec le design du hardware. C’est classe et bien pensé.
Le nouveau volet des notifications est particulièrement efficace.

Le constructeur offre de nombreuses possibilités de personnalisation, avec par exemple une boutique de thèmes aux rayons richement garnis.

huawei mate 9 - vue 17

Il est désormais possible d’afficher un tiroir d’applications comme sur de l’Android pur.

La surcouche EMUI 5.0 apporte donc des modifications sur le look même (fonds d’écran, icônes) et sur les fonctionnalités.
On a notamment :

- Hi Care : qui permet de se mettre en relation avec le service après-vente.
- Santé : une application de « bien-être » et de suivi de votre activité sportive.

huawei mate 9 - vue 11

- Facebook, Booking.com, News Republic, etc. : des applications installées par défaut mais qui peuvent heureusement être désinstallées.

huawei mate 9 - vue 14

- Gestion téléphone : un fourre-tout dans lequel on trouve un optimisateur de mémoire vive/mémoire de stockage, un suivi de consommation de data, un filtre antispam, etc.

huawei mate 9 - vue 12

  • Système d’exploitation : Android Nougat 7.0 | Surcouche : EMUI 5.0

6. Usage : un phablet long courrier

huawei mate 9 - vue 20

Inutile de nous attarder sur les usages de base proposés par tous les smartphones actuels.
Focalisons-nous plutôt sur les deux aspects qui permettent encore de distinguer les mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

La photo est un sujet qui tient à cœur Huawei et sur lequel il a beaucoup investi, avec par exemple la création d’un laboratoire commun avec Leica en Allemagne.
Pour le Mate 9, le partenariat avec le spécialiste de la photo trouve donc une nouvelle concrétisation.

A l’arrière, le terminal dispose donc de 2 optiques et de 2 capteurs, un RGB de 12 mégapixels qui se charge d’amener les informations relatives à la couleur et un second de 20 mégapixels dévolu au monochrome et qui peut aussi amener un peu plus de lumière.
Les deux optiques ne sont pas parmi les plus lumineuses du marché avec une ouverture de f/2.2, mais elles bénéficient d’une stabilisation optique.
L’autofocus de ce Mate 9 combine 4 technologies : à détection de phases, laser, à mesure de contraste et de profondeur.

Enfin, on a également droit à un zoom hybride : en plaquant la photo de 12 mégapixels sur celle réalisée en 20 mégapixels par le capteur monochrome, le smartphone effectue déjà un zoom 2,37 fois sans perte de qualité.
Il est également possible de réaliser une photo de 20 mégapixels. La photo est alors prise par le capteur monochrome qui reçoit ensuite les informations de couleurs générées par le second capteur.

Dans de bonnes conditions d’éclairage, les clichés offrent beaucoup de détails, avec une mise au point précise et rapide.
Le traitement numérique se montre plutôt subtil et n’apparaîtra qu’en zoomant exagérément dans la photo.
En revanche, et ce malgré la présence de la stabilisation optique, les photos prises en basse lumière n’atteignent pas encore la qualité de celles prises avec les meilleurs ultra haut de gamme du moment.

huawei mate 9 - vue 04

huawei mate 9 - vue 03

En ce qui concerne la captation en noir et blanc, le résultat est véritablement meilleur qu’avec la simple application d’un traitement sur une photo couleur.

huawei mate 9 - vue 02

L’effet Bokeh qui, en jouant sur la profondeur de champ, permet de détacher le sujet de la photo de l’arrière plan à posteriori, passe par des algorithmes et des calculs. Ils souffrent pour discerner les différents éléments de la scène photographiée, générant ainsi des flous mal placés.
C’est notamment le cas lorsque la couleur dominante du sujet ne se détache pas beaucoup de celle du fond.
A noter que l’effet Bokeh n’est pas disponible pour les photos prises en noir et blanc.

La captation vidéo peut s’opérer en 4K, avec une piste son stéréo capturée par les 4 micros intégrés.
Le Mate 9 opte pour un encodage en H265, pour une taille des fichiers générés réduite de 50% sans perte de qualité.

Le capteur frontal de 8 mégapixels (f/1.9) permet de réaliser de très beaux autoportraits.
Elle est également capable de filmer en 1080p.

huawei mate 9 - vue 01

Le fabricant chinois a particulièrement bien travaillé sur l’alimentation électrique de son porte-étendard.
Commençons tout d’abord par le chargeur secteur de 5V-5A qui est beaucoup plus puissant que ceux offerts par la concurrence.
Il communique en permanence avec le téléphone via la price USB-C afin de garantir un fonctionnement optimal.

La batterie de 4000 mAh, compatible avec la technologie de charge rapide, permet de retrouver 50% de sa charge en 30 minutes.

Dans le cadre d’un usage « raisonnable », vous pourrez sans peine utiliser votre smartphone pendant 2 jours avant de devoir le recharger.

huawei mate 9 - vue 18

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé 12% de l’énergie contenue dans la batterie, ce qui est bien en dessous des 20% habituellement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  12 + 20 mégapixels
  • Batterie : Fixe de 4000 mAh.

En conclusion : un vrai coup de cœur

huawei mate 9 - vue 07

Que dire de ce Mate 9 que j’ai pris plaisir à tester si ce n’est que ça a été un véritable coup de cœur.

Nous sommes ici en présence d’un phablet fort bien né qui n’a pas véritablement pas de défaut pénalisant.
Extrêmement bien fini, doté d’une fluidité de haut vol, d’un très bel écran et d’une excellente autonomie, il souffre simplement d’un poids plutôt conséquent et de photos en basse lumière en retrait par rapport à ses concurrents directs.

Pour le reste, tous les indicateurs sont au vert.
Je n’ai qu’un mot à dire, si vous aimez les grands écrans, foncez!

  • Les plus : Très bel écran, autonomie, fluidité, qualité de fabrication.
  • Les moins : Qualité photo en basse lumière, DAS élevé.

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

4 commentaires

  1. La seule chose qui lui manque c’est la certification IP68.
    Sinon petite question du néophyte en photo que je suis, pourquoi ils ne mettent pas un capteur avec une grande ouverture comme font LG (f1.8 sur le G6) et Samsung (f1.7 sur le S8) ?
    C’est une question de prix du capteur, ou bien leur technologie de traitement photo n’est pas compatible ?

  2. je confirme excellent smartphone fiable beau solide et bon rapport qualité prix huawei la marque qui monte monte attention samsung

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>