Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Energy Sistem i8 Quad3G : belle tablette

Test de l’Energy Sistem i8 Quad3G : belle tablette

Energy i8 Quad 3D - vue 07Vraisemblablement, la marque espagnole qu’est Energy Sistem n’est pas décidée à se reposer.
De lecteurs mp3 en casques bluetooth, et désormais tablettes tactiles, elle tâche de s’imposer progressivement avec une large gamme de produits.

Le tablettes en sont d’ailleurs un parfait exemple, allant de la tablette compacte 7 pouces raisonnable, à la grande 9,7 pouces (cf le test de l’Energy Sistem i10 Quad SuperHD).

Et aujourd’hui, nous allons nous attarder sur l’Energy Sistem i8 Quad3G. Et vous l’aurez bien compris, le « 3G » n’est pas là par hasard…

Une tablette compacte commercialisée lors de son lancement au prix de 209€.

1. Esthétique : très bon niveau de finition

Energy i8 Quad 3D - vue 05Une nouvelle fois, la marque espagnole propose ici un produit très élégant, avec un niveau de finition élevé.
Du beau et du bon, du moins, sur le plan du design et de la construction.

  • Face/avant :
    Un écran de 7,85 pouces. Au dessus un écouteur (oui, oui) et une caméra frontale.
    En dessous, rien.
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo (pas de flash LED) ainsi que le logo si distinctif de la marque
    Et bien évidemment, une grille sous laquelle se trouve le haut-parleur.
  • Côté supérieur :
    On y trouve le port micro USB (indispensable pour la charge et la synchronisation) ainsi que le jack 3.5
  • Côté inférieur :
    L’entrée micro primaire, et rien d’autre.
  • Côté gauche :
    Rien, strictement rien du tout.
  • Côté droit :
    Le bouton on/off est accompagné du bouton de contrôle de volume +/-.
    Mais on y retrouve également une trappe permettant de placer la carte sim au format « classique » (autrement appelé « mini » par les opérateurs) ainsi que l’emplacement pour la carte micro SD.

Une tablette compacte, certes, mais qui nécessairement au regard de ses dimensions (199 x 135 x 7.9 mm) s’utilisera à 2 mains.
Et côté transport, la tablette a beau être construite avec une carrosserie en aluminium, elle reste relativement lourde avec 395 grammes.

  • Flexion :
    Excellente, la tablette résiste bien à la flexion. Montrant ainsi une bonne rigidité pour une tablette.
  • Pression :
    La dalle tactile, sans être une Corning Gorilla, résiste bien à la forte pression.
    Reste que je vous déconseille de faire tomber un objet lourd sur cette dernière (risque évident de casque) sans oublier de frotter des objets abrasifs (ne serait-ce que des clés), car les rayures apparaîtraient alors à coup sûr.

Une belle tablette, élégante donc.
ses dimensions lui permettent de rester dans la catégorie des tablettes nomades, et donc d’être transportée avec vous dans le métro par exemple.

Enfin, elle se tient (comme toutes les tablettes du même format) principalement en position verticale (format « portrait ») et s’utilisera à 2 mains.

2. Image et son : écran HD

Energy i8 Quad 3D - vue 08L’écran est doté d’une résolution sympathique, il s’agit ici d’un HD Ready (supérieur à 720p minium de côté).
Un écran dont on notera qu’il est au format 4:3 et non 16:9, ce qui est au final tout à fait habituel sur ce type de tablette « compacte ».

  • Écran :
    Un écran de 7,85 pouces IPS-LCD, avec une résolution HD de 1024 x 768 pixels, ce qui donne une densité de 163PPP  (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    L’image est de qualité. Avec une bonne luminosité et un relativement bon contraste. La densité de pixels faible est conforme ce que l’on peut avoir sur d’autres tablettes concurrentes, donc ni vraiment meilleur, ni moins bonne.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le son du haut-parleur sera (très) étouffé si vous posez l’i8 sur une table. Sa position aurait pu être optimisée (exemple : dans la courbe du coin inférieur). Mais pour le reste, le son est de bonne qualité (bien que faible), et ne comporte pas de bruit parasite lié à une possible vibration de la carrosserie.
    Pour l’écouteur, n’ayant pu pousser le test en mode « téléphone », je ne pourrai pas m’exprimer ici.
    Enfin, le jack 3.5 donc un son tout à fait convenable, sans déformation notable du son. Et le son est largement suffisamment puissant en passant par le jack.

Un résultat sympathique.
Une tablette qui offre une bonne expérience multimédia, du moins sur ces 2 points…

3. Performances : de l’entré de gamme

L’i8 est clairement une tablette « low-cost » qui mise fortement sur son design, et son écran.
Pour  ce qui est des composants, on est donc sur un triptyque digne d’un smartphone entrée de gamme, et cela se ressent sur les performances…

  • Antutu :
    (+) 12.700 points. Score d’entrée de gamme…
  • Quadrant :
    (+) 4.100 points. Score d’entrée de gamme là aussi.
  • 3DMark :
    (+) 2.500 points au test « Ice Storm ».
  • Epic Citadel :
    (+) 27 FPS (Frames Per Seconde ou encore IPS : Images Par Seconde) au test en mode « Ultra High Performances ».

… des performances qui, sans être mauvaises, sont limitées.
Ce qui est assez étonnant d’ailleurs, c’est que loin d’être ridicules, ces dernières semblent montrer une aptitude 3D en deçà de ce que nous aurions pu attendre : peut-être la faute à une partie logicielle qui pourrait être optimisée.

Cependant, l’i8 reste à l’aise avec certains jeux 3D tels que Dead Trigger 2. Mais un Asphalt 8 lui donnera un peu de mal.
Non pas que le jeu ne fonctionne pas, mais le frame rate (nombre d’images par seconde) sera plutôt faible (probablement inférieur au 24fps) et donnera la sensation d’une image manquant de fluidité.

D’ailleurs, pour information (ce qui parlera aux connaisseurs) on retrouve ici un processeur Mediatek MT8389 quatre-coeurs 1.2GHz, 1Go DDR3 de mémoire vive et un processeur graphique Power VR SGX 544MP.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, on retrouve en interne un 8Go (là où des tablettes concurrentes de même gamme proposent un malheureux 4Go) qui au final se transforment en 6Go disponibles (5,92Go pour être précis) pour l’utilisateur lors du premier démarrage.
Mais fort heureusement, on retrouve un emplacement micro SD qui permettra d’ajouter jusqu’à 64Go de mémoire supplémentaire !

4. Connectivité : complète, 4G en moins

Energy i8 Quad 3D - vue 13L’un des points forts de cette tablette repose sur sa connectivité.
Car si avoir une tablette dotée d’un WiFi est désormais indispensable, disposer d’un emplacement pour carte sim et donc avoir la possibilité d’être connecté en 3G reste plus rare.

D’autant qu’il semble, à bien lire la fiche du constructeur, que non seulement il s’agisse d’une tablette 3G… mais aussi d’un téléphone !
Car on retrouve une information sur la vitesse 3G (WCDMA pour être précis, en 900 MHz et 2100 MHz) mais aussi sur la fonction GSM quadribande.

Donc à priori, oui, on a aussi ici un téléphone… d’autant qu’on retrouve l’icône appel sur la page d’accueil de l’i8 !
Cependant, étonnamment, aucun DAS n’a été fourni par Energy Sistem concernant ce produit… ce qui laisse supposer que la marque elle-même n’a pas fait les tests de certification, et que donc, il est logique de retrouver l’i8 vendue comme tablette plutôt que comme phablet…

Ajoutons donc à la 3G et le WiFi d’autres normes, telles que le Bluetooth, le GPS, le micro USB (USB OTG), le jack 3.5 ou bien encore l’emplacement micro SD (jusqu’à 64Go de mémoire supplémentaires).

Concrètement, il s’agit d’une tablette dotée d’une bonne connectivité (d’ailleurs, aucun décrochage intempestif du WiFi, c’est aussi un bon point.

5. Système d’exploitation : Android à la sauce espagnole

Energy i8 Quad 3D - vue 03Du Android, encore et toujours.
Et quoi de plus naturel en soit, de nos jours, dans une tablette vendue au prix de 200€ ?

  • Système d’exploitation :
    Il s’agit de la version 4.2.2 d’Android, à savoir donc la version « Jelly Bean ».
    Largement utilisée, maîtrisée, connue que ce soit par les fabricants mais aussi par les utilisateurs/acheteurs.
    Et comme toujours, je dirai qu’il s’agit d’un bon système. Certes, pas la dernière version (actuellement, nous sommes en 4.4 « KitKat ») mais un très bon OS (operating system) malgré tout !
  • Surcouche constructeur :
    Dire qu’il y a une surcouche, c’est peut-être un peu « too much », mais malgré tout, oui, Energy Sistem a travaillé sur le système d’exploitation.
    Alors, on passe essentiellement sur du design (avec des fonds d’écran, des icônes, etc.) mais voilà, on ne peut pas retirer à la marque le mérite d’avoir customisé de manière raisonnable (pas de débauche d’effets spéciaux) ce cher Android.

Un bon système d’exploitation, comme toujours.
Et on notera qu’on retrouve le Play Store installé en natif. Point à remarque tant il devient fréquent de trouver des produits low-cost sans ce dernier.

6. Usage : surement perso, mais pas trop gros jeux

Energy i8 Quad 3D - vue 06Il est évident que l’i8 se destine au marché des particuliers.
Des particuliers exigeants, qui veulent une tablette bien finie, sans forcément qu’il s’agisse d’une bête de course (exit les très gros jeux 3D).

  • Appareil photo :
    Un modeste capteur de 5MP sans flash LED. Complété d’une caméra frontale de 2MP utile pour les selfies et autres conversations visio/skype.
    Échantillon photo : gegehe
  • Autonomie :
    Une batterie de 4.000 mAh figurine en bonne place (impossible à retirer cependant).
    De quoi tenir une bonne journée, voire d’approcher la fin de la 2ème journée avant la recharge.
    Cependant, une fois allumée (et c’est tout de même le but d’une tablette) l’écran, la connectivité, etc. tout est là pour réduire rapidement l’autonomie de cette tablette.

Globalement, le résultat conviendra à la plupart des usages, allant de la lecture de vidéos et de mp3 en passant par le surf internet, ainsi que le jeu, etc.

Conclusion : presque parfaite, dommage

Ahlala, comme l’i10, on est pas loin du « parfait ».
C’est dommage, car cela ne tient pas à grand chose, à savoir les performances (3D, fps).

Car même si la tablette se débrouillera parfaitement 90% du temps, si vous voulez la pousser dans ses retranchements en matière de jeux 3D, vous obtiendrez certes quelques chose de jouable, mais au frame rate faiblard, et donc une image manquant de fluidité.

Pour le reste, on remarque un beau design, bien fini. Ainsi qu’une connectivité complète (bon, ok, il manque la 4G et le NFC) et un système tout à fait adapté (Android) et légèrement surcouché (tant mieux, ça ne pénalise pas les performances).

On est donc en présence d’un très bon produit, qui aurait pu être LE produit à choisir, mais en raison de ses aptitudes peu développées pour le jeu 3D, je vous engage à peser le pour et le contre lors de l’achat, et ce en la confrontant notamment avec une tablette également connue sous le nom de Nexus 7.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Energy Sistem i8 Quad3G.

Vraisemblablement, la marque espagnole qu’est Energy Sistem n’est pas décidée à se reposer. De lecteurs mp3 en casques bluetooth, et désormais tablettes tactiles, elle tâche de s’imposer progressivement avec une large gamme de produits. Le tablettes en sont d’ailleurs un parfait exemple, allant de la tablette compacte 7 pouces raisonnable, à la grande 9,7 pouces ...

Vue d'ensemble des tests

Esthétique - 80%
Image & Son - 70%
Performances - 60%
Connectivité - 70%
Système d'exploitation - 60%
Usage - 70%

68%

Intéressante

Résumé : Zut, on était presque sur un sans faute. Avec un FPS meilleur, cette tablette aurait fait un malheur, mais pour les gros jeux 3D, c'est trop juste. Reste qu'elle est une bonne concurrente de la Nexus 7 par exemple.

User Rating: 4.85 ( 1 votes)
68

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

13 commentaires

  1. très bon test écrit Marco, ça fait longtemps que je n’avait pas lu un de tes test écrit ! :) Cela étant dit, quelque choses m’ennuis vraiment la version de Android 4.2.2 ( je sais, je le repère souvent mais Android 4.4 est là ), côté finition c’est plaisant. L’écran de la Full HD aurait été très appréciable mais on peut comprendre en vue de GPU utilisé et du processeur, la connectivité est sympa !

    Vivement ton prochain test Marco écrit et vidéo. =)

  2. Je continue mon job : premier paragraphe « ce se », ça fait doublon… ;) et « sans » à la place de « dans » à la fin de la première partie… je passe à la suite… ;)

  3. Paragraphe 1 du 2, je pense que c’est « dont » pas « donc », tu es fatigué ce soir ! De toute façon c’est un mécanisme cérébral assez chiant qui fait qu’on ne peut pas se relire juste après avoir écrit et noter toutes les erreurs : quand on vient d’écrire, le texte est encore en mémoire immédiate, et donc le cerveau ne prend pas la peine de tout lire puisqu’il a déjà tout en mémoire. Ça lui permet de gagner du temps. Mais il faut toujours se relire le lendemain pour l’orthographe, et jusqu’à une semaine après pour la cohérence d’un texte (même mécanisme mais pour la structure d’un texte, le mécanisme est encore plus performant…) ;)

  4. 4, premier paragraphe : tablette dotée

    heureusement que le style est bon, c’est très facile à lire, facile de suivre la pensée ! :)

  5. 5- paragraphe 1 : tablette vendue

    ensuite « la version [...] utiliséE, maîtrisée »

    conclusion : « si vous voulez la pousseR »

    et il y a quelque chose d’étrange dans la partie autonomie… Voilà ! Je préconise du repos à notre rédacteur en chef ! ;)

  6. Paragraphe 2 : les tablettes, bon cette fois, je vais me coucher… Bonne nuit !

  7. Le SoC est un MT6589 par contre et non pas un MT8589 qui n’existe pas :D

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>