Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Energizer Energy 200 : un basique renforcé et étanche

Test de l’Energizer Energy 200 : un basique renforcé et étanche

Energizer, la célébrissime marque de piles, fait sont entrée dans le monde des mobiles (et smartphones).
Et ce, en proposant des mobiles renforcés (ou encore endurcis selon certains) dont l’Energizer Energy 200.

L’Energy 200 qui est un mobile de type « barephone » (en français, on traduirait on le définirai comme « basique ») et pourtant résistant.
Il est d’ailleurs normé IP67 (résistant à l’eau, la poussière, l’immersion, etc.) comme nous allons le détailler dans ce test.

Reste que ce mobile, commercialisé au prix client maximum conseillé de 79,90€, fait probablement payer la marque ainsi que sa résistance.
Ce qui est peut-être normal en soit… et ce test vous permettra d’en juger.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : look de baroudeur

Energy Energy 200 - vue 04S’il est évident que le Energizer Energy 200 est un « barephone » (un basique donc), avec son clavier 10 chiffres « à l’ancienne », il est tout aussi évident de remarquer qu’il a été endurci.
Il présent alors un look de baroudeur, sorte de 4×4 de l’univers du mobile, notamment en raison des gros »amortisseurs » en plastiques situés de chacun de ses côtés.

La prise en main est tout simplement excellente, avec un très bon grip.
Il faudrait donc avoir de doigts en mousse pour laisser échapper ce mobile.

Reste que le poids, bien que pesé sur ma propre balance, ne soit pas énorme, il se dégage un vrai sentiment de lourdeur.
Dans le sens où se Energy 200 étant très compact, il est forcément dense et peu donc (faussement) sembler démesurément lourd.

Remarquons également (et c’est le principal point fort de ce mobile) sa certification IP67 qui se traduit par :
- une résistance à la chute (jusqu’à 1,8m de haut)
- une résistance à la poussière
- et une résistance à l’eau (immersion jusqu’à 1,5m de profondeur pendant 30mn maximum)

  • Dimensions : 12,1 cm de long x 5,6 cm de large x 2 cm d’épaisseur | Poids : 122 grammes

2. Image et son : petit écran couleurs

Energy Energy 200 - vue 11Rien d’étonnant à retrouver sur ce mobile un petit écran de seulement 2 pouces, bien évidemment non tactile.
Un écran doté d’une résolution tout à fait classique pour un barephone avec 320 x 240 pixels (soit une densité de 200 pixels par pouce).

Mais peu importe que cet écran soit un 240p ou plus, ou moins.
Car au final, il ne vous poussera pas à lire les vidéos avec lui.

L’essentiel étant donc d’avoir un écran coloré et lumineux, mais surtout lisible.
Ce qui est bien le cas ici.

Pour le son, on remarquera que l’écouteur et le haut-parleur peuvent proposer un son puissant.
Bien qu’un peu grésillant lorsqu’ils sont poussés au maximum.

Le haut-parleur qui, bien que placé au dos du mobile, n’a pas un son particulièrement étouffé lorsque ce dernier est posé sur une table.
En effet, en raison de sa belle épaisseur, ce téléphone doit disposer d’une sorte de « caisse de résonance ».

Autre détail précédemment évoqué à l’occasion de la vidéo de déballage, aucun jack 3.5 n’est proposé ici.
Il faudra donc utiliser un kit piéton spécifique (heureusement fourni avec le mobile) qui ira se brancher sur le port micro USB.
Une chose extrêmement rare, qui n’a été probablement pensée que dans un seul but : éviter d’avoir trop de connecteur exposés à l’eau et la poussière.

  • Ecran : 2 pouces avec résolution 320 x 240 pixels, soit donc une densité de 200ppp.
  • Son : Haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique. Jack 3.5 inexistant et remplacé par un adaptateur micro USB.

3. Performances : non applicable

Mesurer les performances de l’Energy 200 serait une véritable aberration, tant cela est non applicable à ce type de mobile.
Malgré tout, s’il est impossible (ou du moins, non intéressant) de parler de processeur ou encore de processeur graphique, ni même de mémoire vive, il est possible de parler de mémoire de stockage.

Et sur ce point, ce qu’il est possible de dire c’est que la mémoire interne est faible, avec seulement 8Mo (oui, j’ai bien indiqué « méga-octets » et non pas « giga-octects).
Cependant, un emplacement micro SD est disponible et permettra d’ajouter jusqu’à 32Go de mémoire.

Malgré tout, cela représente un nouvel investissement conséquent au regard du prix du mobile, car une micro SD de 32Go coûtera au moins une vingtaine d’euros.
D’autant que cette même micro SD ne servira pas à grand chose, si ce n’est peut-être stocker de la musique (format mp3).

  • Mémoire de stockage : 8Mo de mémoire interne et emplacement micro SD disponible.

4. Connectivité : 2G, et c’est tout à fait normal

Energy Energy 200 - vue 09Inutile d’espérer de la 4G… ni même de la 3G… mais uniquement de la 2G (autrement appelé Edge).
On est donc face à un mobile particulièrement lent en ce qui concerne l’usage internet, lequel ne sera pas aidé par son modeste navigateur.

Cette 2G n’aura donc qu’un seul intérêt réel : permettre d’envoyer des MMS (et donc des photos par MMS).
Car rappelons-le, les MMS consomment de la data… et oui.

A côté de cela, naturellement, on peut signaler que ce mobile est un GSM quadribandes.
Vous pourrez l’emmener avec vous tout autour du monde et émettre+recevoir vos appels et vos SMS.

Notons que ce mobile est doté d’un tuner radio FM, qui ne nécessite pas de kit piéton en guise d’antenne (antenne intégrée).
Mais qui a un mal fou à capter correctement une station si vous êtes en intérieur.

Le bluetooth est également présent, en 2.1 + EDR.
Mais pas de WiFi cependant, en tout logique.

Enfin, un emplacement micro SD permet d’y placer une carte (non fournie) allant jusqu’à 32Go supplémentaire au mieux.
Et 2 emplacements pour cartes sim (format « mini ») sont disponibles. Ce mobile étant bien un dual-sim stand-by.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,054aw/kg. C’est un score élevé pour un smartphone commercialisé en 2015, sans doute lié à la volonté de la marque de proposer un mobile qui est doté de la meilleure accroche GSM qui soit possible.

5. Système d’exploitation : simplifié au maximum

Energy Energy 200 - vue 13Ne vous attendez pas à un système à la pointe et à la mode…
Pas d’Android, ou bien de Firefox OS. Non, non, à la place, vous aurez un bon système simple, efficace et 100% propriétaire.

Un système qui se base donc sur un menu proposant 12 fonctionnalités principales lesquelles contiennent une multitudes de raccourcis et autres paramètres/réglages.
Ainsi, ce système propose 9 sous-menus tels que :
- répertoire téléphonique : afin de gérer ses contacts
- messages : pour lire, écrire, etc. ses SMS/MMS
- centre d’appels : qu’on aurait aussi pu appeler journal des appels (reçus, émis, manqués, etc.)
- paramètres : contient les principaux réglages (luminosité, son, langue du système, etc.)
- multimédia : pour lire des photos, des vidéos, des mp3… et écouter la radio FM ainsi que disposer d’un dictaphone
- gestionnaire des fichiers : afin de consulter la mémoire interne et la gérer, idem pour la mémoire micro SD (optionnelle)
- alarme : pour régler des réveils
- caméra : pour prendre des photos
- calculatrice : le nom est suffisamment explicite. Une calculette de base
- service : permet d’accéder à un navigateur internet de type « Wap ».
- profil utilisateur : permet de gérer les modes de sonneries
- organisateur : qui permet de gérer son agenda entre autres

  • Système d’exploitation : 100% propriétaire.

6. Usage : pour les sportifs et autres professionnels exigeants

Ce mobile est donc destiné à un public d’utilisateur exigeants.
Exigeants non pas pour les performances, mais pour la résistance.

Ainsi, inutile d’espérer ici lire des vidéos, prendre de belles photos, et jouer à des jeux 3D.
Inutile également d’espérer surfer sur internet (non sérieusement, le Wap n’est pas une expérience que vous voulez connaître, c’est à la limite du Minitel).

Il s’agit donc d’un mobile simple à utiliser et fonctionnel.
Et c’est tout ce qu’on peut lui demander, et c’est naturellement tout ce qu’on peut attendre de lui.

  • Appareil photo dorsal :  1,3MP, sans flash LED ni autofocus. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Extractible au prix d’un petit effort (2 vis à retirer). Plusieurs jours d’autonomie avant la recharge.

En conclusion : un bon baroudeur, un peu trop cher

L’Energizer Energy 200 est donc un mobile qui répond à l’attente d’un public, certes de niche, mais exigeant.
Des professionnels de chantier, ou bien encore des randonneurs, etc.

Des utilisateurs qui veulent un mobile simple, efficace et qui ne casse pas à la première chute.
Et notamment en parlant de casse (bien que ne l’ayant pas testé sur ce point) il apparaît comme évident que ce mobile est capable de résister à une chute.

Mais comme toujours, l’éléments le plus fragile d’un mobile reste son écran, aussi endurci soit-il, aussi « IP-quelquechose » soit le téléphone.
Donc, éviter de la fracasser face contre un cailloux, vous n’arriveriez qu’à casser l’écran de 2 pouces.

Comme vous l’avez donc constaté tout au long de ce test, il s’agit d’un mobile basique, auquel on demandera au mieux de lire des mp3 et la radio.
Inutile de chercher à faire autre chose (si ce n’est appeler…).

Or, ce mobile, aussi sympathique soit-il, reste relativement cher à mon goût, avec un prix de lancement de 79,90€.
Un prix qui va probablement le mettre en concurrence directe avec des smartphones également sympathiques et du même type, tel que le Samsung Solid GT-B2710 ou encore Samsung XCover B550.

  • Les plus : la norme IP67, le look baroudeur, la simplicité d’utilisation, la radio FM avec antenne intégrée, autonomie.
  • Les moins : le prix élevé (!), simple barephone-featurephone.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Energizer Energy 200.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

4 commentaires

  1. Je me demandais où j’avais déjà vu ce design lors de la vidéo de déballage et entre temps j’ai trouvé c’est celui du Nokia 3220 mais sans le côté jacky.

    Mais rien ne vaut le Nokia 5210 en terme de conception de coque (coque Xpress-On) qui protégeait très bien le phone avec son système qui s’ouvrait en deux parties (comme les poupées russes) remplaçable facilement.

    Pour ce qui est du cache batterie je préfère le système des Samsung Solid série. Ouvrable pas avec un tournevis mais avec à peu près tout ce qui nous passe entre les mains (pièce de monnaie, couteau table bref tout ce qui est plat et d’assez robuste)

    Ici on en est loin :/

    A mort les formats propriétaire !
    J’ai eu cette galère avec mes anciens Sony Ericsson (T610i, K750i, W910i qui fonctionnent encore) Obligé de passer par un adaptateur pour avoir un jack pourvoir mettre le casque que l’on veut.

    Avec ce genre de phone on utilise une « vitre » non pas en verre mais en polycarbonate qui est plus résistant en choc. Mais plus fragile au rayures donc film de protection (souple) obligatoire si on veut garder l’écran intact.

    L’OS fait pensé à du Symbian OS.

    Autre chose qui est galère avec les anciens phones basique c’est obligation de mettre une carte sim pour faire fonctionner le phone. J’ai garder mes anciennes sim (inactive) juste pour raison.
    Mais ça semble corriger depuis (sur tous les phones basique actuellement en vente !? )

    Bien vu l’intégration de l’antenne pour la radio.
    Très contraignant de devoir utiliser des écouteurs en guise d’antenne même si on sort le son par le hp intégré.

    Pour ce qui est de l’autonomie, avec ce genre de tel, on peut tenir 4 jours sans recharge si on tel beaucoup et on peut même aller jusqu’à 7 jours si on est moins bavard.
    En tout cas loin devant tous les smartphones existants. Je rêve d’un jour où on retrouvera la même autonomie avec nos smartphones.

    J’ai un oncle qui utilise ce genre de phone pour un usage très basique dans son travail où il est amené à faire de la mécanique et du nettoyage haut pression.
    Très adepte de Samsung il est passé à un petit Crosscall Spider X1 trouvant que les prix des Samsung ont trop augmenté en même temps que la taille. Et il en est très content. (Moi même j’ai été surpris par ce tel au vu du prix moins de 55€).

    Si je devais un jour acheter ce genre de phone (et Dieu m’en préserve) pas sûre que j’irais chercher du côté de Energizer une marque qui s’est fait connaître par ses piles qui étaient très bons dans le temps mais depuis plus vraiment.

  2. Bonjour et merci pour ce long test.
    Dommage que vous n’ayez pas tester le 240 !!

    Petit ajout en ce qui concerne la dangerosité des téléphone. Serte un DAS bas est important, mais il ne faut pas négliger la technologie utilisée. En effet, la technologie 2G, en plus de ne pas prendre en compte la dangerosité dans sa conception, utilise des impulsions qui sont très nocives !!! C’est pourquoi je souhaite essayer le 240, qui affiche un DAS de 0,162 et propose la 3G. Reste à voir si l’accroche est correcte.
    Voici un pdf qui récapitule assez bien les différents effets électromagnétiques de la téléphonie mobile :
    http://www.electrosmog.info/IMG/pdf/Telephones-Mobiles.pdf

  3. J’ai testé le 240…

    Coté matériel :
    Le téléphone est robuste, léger et semble tenir ces promesses de téléphone « solide » et étanche (enfin je l’ai fait chuter et tremper quelques fois sans abuser non plus mais il rebondi bien et donne l’impression d’une bonne solidité).

    Pas de soucis pour écouter de la musique sous la douche, le volume du HP (Haut Parleur) est puissant et la qualité très acceptable, un plaisir en situation bruyante.

    -> IMPORTANT, la réception est très bonne malgré le DAS extrêmement faible (de mémoire, 0,160Kw/gr annoncé, un record! c’est un des critère phare de ce téléphone d’après moi pour un des rare tel 3G solide – évitez la 2G – technologie bcp plus nocive!).

    L’écran par contre se raye facilement (apparemment normal pour un écran qui ne se casse pas facilement), prévoir un film de protection (ça coute moins de 3€). Mais il est très lumineux et très grand pour un téléphone non tactile.

    L’appareil photo, en revanche, est très décevant et il y un un long délais entre l’appuie et la prise de photo (~3sec)… Pour regarder sur le tel, c’est très bon, si non, ne comptez pas utiliser les photos sur PC, sauf en dépannage !

    Coté AUTONOMIE, c’est très bon, 4h45 de communications (souvent avec le HP) en une semaine, sachant que j’éteins le tel la nuit mais utilise le réveil. Donc dure de savoir exactement, mais la 1ere charge a tenu exactement une semaine.

    A oui, contrairement à son petit frere le Energy 200, pas de radio sans écouteurs (et après un petit test, la réception était décevante).
    Le BT fonctionne bien.
    La torche est suffisamment puissante mais…

    Coté logiciel…
    Quelle déception, on vois que Energizer n’est pas spécialiste…

    Pour allumer la torche, rdv dans les menu, après 3 cliques, on peut allumer, idem pour éteindre… Super pas pratique !!!

    Pas de saisie intuitive dans les messages (pas de T9) et, pour naviguer entre minuscule et maj, obligé de passer toutes les langues (une 10aine!), une aberration !

    Si vous lancer un MP3 depuis le fichier, impossible de faire de réglages (ni volume ni rien!), obligé de passer par le lecteur audio, lui aussi incompréhensible : on dirait bien qu’ils ont utilisés la version tactile pour (mal) l’adapté à un téléphone à touche. Il faut donc deviner ou se trouve sur le clavier chaque bouton affichés à l’écran, et certain n’ont aucune correspondance avec le clavier (donc une partie des fonctions affichées à l’écran sont inaccessibles). Et il recharge tout les fichiers du dossier « audio » à chaque démarrage du lecteur… Par contre, une touche clavier est dédiée à l’ouverture du logiciel audio (qui reste actif en tache de font, donc pratique de pouvoir ouvrir le lecteur d’un seul bouton). Quoi d’autre?…

    Pas d’affichage de l’heure pendant une conversation, impossible de se connecter en HTTPS avec le WAP (oubliez gmail par exemple, mais ce tel n’est pas fait pour aller sur le net me direz vous, enfin ça dépanne parfois!). Vous en voulez encore ?

    Si vous souhaitez utiliser des images pour les appelants ou en fond / veille etc… vous allez devoir réduire au max la qualité, car la taille maxi est vraiment petite, une galère de plus… Et jamais compris comment modifier une photos (pivoter par exemple!!!) Pour copier des fichiers, il faut se casser la tête avant de trouver l’option.

    Lors d’un appel, la fonction HP change de place selon les cas, parfois facile d’accès, parfois en plusieurs cliques;

    Impossible de mettre le tel en silencieux lors d’un appel entrant (obligé de renvoyer sur messagerie pour couper la sonnerie)…
    Coté réglages, vous avez droit au minimum syndicale…

    Bref, toutes ces petites choses qui rendent un téléphone agréable et pratique sont quasi inexistantes… Franchement, les ingénieurs doivent utiliser des smartphone depuis longtemps, parce que les nokia des 1ères années étaient bien mieux pensés !!!

    Coté application, le stricte minimum…

    Donc bon, voila un téléphone qui pourrait être PARFAIT (excepter l’appareil photo), mais qui, à cause du système d’exploitation mal pensé, devient très désagréable à utiliser. Espérons que des versions viendrons corriger le tir dans quelques temps, mais j’en doute… Dommage, car un téléphone SOLIDE avec moins de 200mW/gr de DAS en 3G je n’en connais pas d’autres…
    En plus étanche et léger, avec une bonne autonomie et un bon HP… Rahhh quel dommage, pour quelques bêtises de conception logiciel…

    C’est sur que Solide, étanche, bonne réception et bonne autonomie, avec un DAS si faible, c’est juste une première en 3G… Ca vaut bien les 3 étoiles… Et après tout, pour moi, il reste le seul à avoir certaines qualités…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>