Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wiko Selfy 4G : trop cher mon fils

Test du Wiko Selfy 4G : trop cher mon fils

Et cette fois c’est au tour de Wiko de nous proposer un produit spécialisé dans les selfies pour la somme de 199 euros. Impossible pour la marque marseillaise désormais incontournable de rater le coche de cette mode des autoportraits faits avec l’APN avant de nos smartphones.
Selfies au boulot avec les collègues, en vacances, en famille ou la tête de travers en sortie de « boîte » avec les copains, il était évident que l’industrie du smartphone ne laisserait pas passer ce nouveau filon « bankable ».
Jusqu’à présent, les constructeurs se contentaient d’un matériel très basique ne dépassant que rarement les 5 millions de pixels en façade. Mais depuis la rentrée, chaque marque y va de son selfie phone avec flash frontal et mégapixels en pagaille. Un argument commercial de poids qui devrait plaire aux jeunes générations surtout à l’approche des fêtes de Noël. De quoi s’immortaliser avec papy à moitié bourré sous le sapin… en haute résolution bien sûr.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : très fin avec une coque disons… particulière

Wiko Selfy-vue (13)Soit, pour 200 euros, il est difficile, autant pour le consommateur que pour moi, testeur, de nous montrer exigeant sur le design d’un produit. Mais là, la première image qui m’a traversé l’esprit à la vue de la coque arrière est : « Tiens, Wiko se met au cuir de mouette ? ».
Vous aurez vite compris que je fais référence à cet aspect granuleux du dos du SELFY rappelant étrangement la peau tannée d’un volatile marin.
Le résultat est un design assez masculin, en tout cas pour cette version noire qui ne manquera pas de classe pour tous ceux sensibles à ce type de design. Pour les autres, reconnaissons l’avantage pratique du cuir de mouette qui confère une excellente prise en main.
Bonne nouvelle, le smartphone est léger et fin, très fin (7,7mm) mais conserve quand même une excellente rigidité du châssis. Ce qui est encourageant quant à la solidité du produit. Attention, même si la coque est escamotable, la batterie reste fixe. Certainement le prix à payer pour conserver l’extrême finesse du SELFY.
Pour  le reste, la face avant est sobre et sans inscription. Il est agréable de voir que Wiko a abandonné l’affichage de son logo sur la façade avant de ses produits.
Une autre particularité bienvenue est la présence d’un bouton spécialement dédié à la photo sur la tranche droite du smartphone.
La finition générale est correcte, en adéquation avec son prix.

  • Dimensions : 14,1 cm de long x 6,8 cm de large x 7,7 mm d’épaisseur | Poids : 116 grammes

2. Image et son :  AMOLED !

Wiko Selfy-vue (8)Quelle belle surprise que cet écran AMOLED ! Même si la technologie a déjà quelques années, le rendu reste toujours aussi sympathique. Une luminosité non agressive, des couleurs chatoyantes légèrement saturées par défaut et des angles de vue tous simplement excellents. Avec une diagonale de 4,8 pouces et une résolution 720p (1080×720 pixels) soit une densité de 306 ppp, Wiko a trouvé le compromis idéal pour un bon confort visuel.
Côté son, le haut-parleur arrière manque d’un soupçon de puissance mais délivre un son clair et suffisamment équilibré pour un usage plaisir. Dans le menu, vous pourrez même jouer sur les paramètres d’optimisation du son pour une utilisation casque, enceinte, Surround et Bluetooth. Ces réglages ne sont pas miraculeux mais ont le méritent d’exister et de gommer légèrement certains défauts en fonction de l’utilisation.

  • Ecran : 4,8 pouces (AMOLED) avec résolution 720p, soit donc une densité de 306 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : suffisantes

Screenshot_Wiko Selfy (2)Pour le hardware, Wiko a fait confiance comme à son habitude à Mediatek. Soit un modèle de processeur MT6735p, un petit quadcore cadencé à 1 GHz couplé à un GPU Mali T720 et 1 Go de mémoire vive.
Malgré les faibles scores de benchmark, ce GPU fonctionne bien sur ce type de configuration puisque le SELFY est capable de faire tourner correctement un Asphalt 8 en résolution élevée. Une bonne surprise donc pour ceux qui avaient peur de devoir faire l’impasse sur les jeux. Attention , la plupart des gros jeux exigeants auront quand même du mal à passer sans en avoir baissé les qualités visuelles au préalable.
Sinon le comportement des menus et bureaux restent assez fluides avec quelques rares micro latences.
La lecture de fichiers en Full HD ne pose aucun soucis, parfait pour le multimédia.

  • Antutu : 20.319 points | Epic Citadel : 23,9 ips en mode haute qualité
  • Processeur : Mediatek| Mémoire vive : 1 Go  | Processeur graphique : Mali T720
  • Mémoire de stockage : 8 Go de mémoire qui se transforment en 3,54 Go lors du premier démarrage.
  • Micro SD : jusqu’à 64 Go supplémentaires.

4. Connectivité : bien complète

Wiko Selfy-vue (12)C’est bien simple, ce Wiko vous donne droit à tous les classiques indispensables y compris la 4G devenue si chère à la plupart des utilisateurs.
Pour le reste, le SELFY propose de la 3G++ (H+), GPS/A-GPS, de la radio, du Wi-Fi b/g/n, Wi-Fi direct, du Bluetooth 4.0, un port simple SIM au format micro et un port micro SD permettant d’étendre la mémoire de stockage d’un maximum de 64 Go supplémentaires.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,395 w/kg. C’est un bon score conforme aux standards de 2015.

5. Système d’exploitation : Lollipop surcouché

Screenshot_Wiko Selfy (1)Que dire de la surcouche maison travaillée par Wiko sur une base d’android Lollipop 5.1 ?
Ce qui est sûr, c’est que la marque a souhaité y mettre sa patte pour donner une âme et du caractère à ses produits. Ce qui manquait cruellement aux prédecesseurs pourvus d’un android un peu trop « brut de fonderie ».
Désormais, depuis la sortie des modèles Ridge, Pure et Star, vous pouvez dire adieu à la grille des applications. Ces dernières sont gérées directement sur le bureau… à la manière de l’IOS d’Apple.
Même la charte graphique a été refondue avec des visuels tout en rondeur et fortement colorisés. Un effort de personnalisation sympathique et louable qui permet à Wiko de se démarquer encore un peu plus de la concurrence.
Dans les changements notables apportés au système d’exploitation, on remarque :
Screenshot_Wiko Selfy (7)- La technologie Miravision dans le Menu « Affichage » qui vous permet de paramétrer votre écran et ainsi optimiser la qualité de l’image. Vous pourrez jouer sur le contraste, la saturation, la netteté, le brillant, la température des couleurs…
Parfait pour personnaliser l’écran à votre convenance et corriger (entre autres) sa colorimétrie un peu trop saturée par défaut.
- Un déblocage vocal du téléphone qui fonctionne à merveille pour peu que la voix ai été correctement paramétrée au départ.
- La fonction Smart Awake qui permet d’activer certaines fonctions du téléphone (numérotation/musique/SMS) en dessinant une lettre sur l’écran de veille du smartphone.
Sans oublier divers outils de sauvegarde, de nettoyage et de loisir qui rendent le SELFYparfaitement fonctionnel pour tout usage dès son achat.

Screenshot_Wiko Selfy (4)Dans les défauts, j’ai eu la désagréable surprise de remarquer l’apparition aléatoire de bannières publicitaires sur l’écran de veille du téléphone. Certainement un moyen trouvé par Wiko pour amortir des coûts de fabrication. Compréhensible, mais en tant que testeur je ne peux cautionner une telle pratique imposée aux consommateurs. Un choix dommageable qui je pense ne manquera pas d’agacer bon nombre d’acheteurs.

  • Système d’exploitation : Android Lollipop 5.1| Surcouche : Wiko

6. Usage : pour les photos de face

Screenshot_Wiko Selfy (9)Un smartphone bon pour le service aussi bien en utilisation perso que pro. Bien entendu, ses particularités photographiques en font un produit idéal en usage perso notamment pour les génération Facebook et Twitter adeptes des selfies.
Soyons clair, les qualités photographiques générales du SELFY n’ont rien d’extraordinaires. Le rendu de l’APN dorsal de 8 MP est classique aux appareils d’entrée de gamme aux alentours des 200 euros. Les photos sont correctes, sans plus, et souvent légèrement bruitées.
Même l’APN, avant malgré son flash et sa résolution augmentée, n’arrive pas à générer de vraies belles photos même si le gain en qualité est notable face à un classique 5 MP. Mais est-ce vraiment l’objectif quand on fait des selfies ? Le principe de base est de rester dans le fun. Le flash et les 8 MP permettent une meilleure exploitation de l’APN avant, de son environnement et donc des photos. Et c’est bien là le principal.
La véritable valeur ajoutée du SELFY réside dans les fonctions proposées par son application : capture tactile, au sourire ou à la main. Mode panorama, face beauty, sports, HDR ou prise de nuit. Tout est fait pour une expérience photo intuitive et amusante.

  • Appareil photo dorsal :  8 MP autofocus + flash LED
  • Appareil photo frontal : 8 MP + flash LED
  • Batterie : extractible de 2300 mAh. Le SELFY tient la journée en usage normal mais pas plus.

En conclusion : Pas au bon prix

Difficile d’être extatique devant ce Wiko. Vendu en tant que photophone spécialisé dans les selfies, les résultats des clichés ne font pas honneur à son nom malgré un léger mieux dans les photos prises par l’APN avant.
Les performances générales sont moyennes et le visuel finalement assez quelconque (sauf si on aime les mouettes…). Après les designs très réussis des grands frères Ridge, Pure et Star, je m’attendais à mieux de la part de Wiko sur l’esthétique du SELFY.
Ses points forts sont un écran AMOLED de toute beauté, un OS simple et reconnaissable que Wiko a réussi à s’approprier ainsi qu’une bonne polyvalence générale. Mais cette polyvalence n’est pas un argument valable à mettre en avant puisqu’au final, le SELFY ne propose rien de mieux que la concurrence pour un prix malheureusement largement surestimé. Sans compter que l’arrivée du Fever pour le même prix et bien mieux « spéké » relègue le Selfy aux oubliettes.
Ce Wiko séduira donc peut-être par sa simplicité, son extrême finesse et sa légèreté.
Sans oublier les amateurs de mouettes…

  • Les plus : écran AMOLED, finesse et légèreté, application photo, surcouche alternative différenciante.
  • Les moins : qualité photo un peu décevante, ne se démarque pas vraiment de la concurrence, bien trop cher.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Wiko Selfy.

A propos de Etienne pour Top For Phone

Passionné de high-tech, je suis l'un des premiers testeurs à avoir rejoint l'équipe de Top For Phone (et j'en suis fier). Je suis également un fan d'arts martiaux (j'en suis même un fervent pratiquant).

5 commentaires

  1. Bon test même si on aurait pu éviter le côté subjectif des remarques.

    Perso je préfère « le cuir de mouette ou peau de troll » comme tu le dis (c’est ce que j’ai sur le Note 3) au soft touch velouté du Oneplus qui prend les peluches et la poussière.
    Donc les goûts et les couleurs…

    Bien vu la bouton spécial photo à la Sony

    Le hp sert juste pour les sonneries et notif.
    Si on veut écouter de la musique ou un film rien de mieux que des écouteurs ou casques.

    Super écran amoled surtout pour du Wiko.
    Comme tout écran amoled les blanc ne sont jamais vraiment blanc surtout à faible luminosité mais après quelques jours cela ne se remarque plus (sans autre phone pour comparer)

    Un 16 Go aurait été plus préférable surtout pour un photo phone. Heureusement qu’il y a le port ųSD.

    Sympathique surcouche avec plein de petites astuces et de gestuelle même si au passage on perd le tiroir des applications.

    En effet c’est chelou ces publicités.

    +1 batterie un peu faiblarde surtout pour une non extractible.

    Ce qui est bien avec Wiko comme pour Samsung c’est que vu le nombre de phones proposés on trouve son bonheur.

  2. Bonsoir ou bonjour Étienne moi jaime bien wiko mai depuis peu je trouve que wiko fait beaucoup de téléphone un peu cher et des téléphones un peu moins solide ce ci et mon avis personnel . actuellement il a sur le marché les téléphone asus qui vend des bon téléphones . donc pour ce qui veut un téléphone selfie je leur propose le ( asus zenfone ZD551KL selfie , ecrand 5,5 , lolipop ,4g,3g double sim , port micro sd, apareile photo des deux côté à 13milions pixel avec flach des deux côté , et ecrand ful HD et vidéo ful HD , mémoire 32 giga . et pour le prix de 269€ ( à Darty) voila j ai fini bonne soirée PS soigne toi bien Étienne et merci pour ta vidéo

    • Pas même taille d’écran et pas même prix donc pas comparable même si j’aime bien les Zenfone.

      • Bonjour will oui c vrai c pas la même taille d écran et pas même prix c est sur mais qand tu et amateur de selfie il faut mieux attendre et maître de l agent côté et rajouter 80 euro de plus pour avoir un capteur de photo à 13 milions pixel . après c et mon avis personnel et pour temps j ai toujours aime wiko au début qui sont commence à rentrer dans le marché . pas contre pour ce qui et intéressé pour le asus zenfone selfie faite attention il des défaut de fabrication sur le marque à asus sur toute les modèles de asus il des problèmes sur les vitres elle ce decol à gauche ou il a le retour avec la flèche et ça j ai jamais vu ce truc la sur wiko . bonne journée à toi will

  3. Bon test, le téléphone est bof pour le prix, les pub c’est le système « d’amélioration » de clean master, ça ne va aucunement amortir les coûts du téléphone

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>