Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Archos 50c Oxygen : du bon phablet et à petit prix

Test de l’Archos 50c Oxygen : du bon phablet et à petit prix

Archos 50c Oxygen - vue 02Sur un marché concurrentiel très rude, où de grands noms réalisent l’essentiel des ventes, des acteurs tels qu’Archos n’ont pas plusieurs solutions pour réussir… en fait, il n’en ont qu’une.

A savoir « en proposer plus, pour moins cher« . Et le challenger français l’a très bien compris !
En effet, pour s’en sortir et atteindre un volume de ventes décent qui permettra à la marque de survivre, il faut impérativement taper les concurrents là où ça fait mal : le prix.

Archos propose donc ici avec cet Archos 50c Oxygen un mobile équilibré, doté d’un écran de 5 pouces (taille standard en 2014) et commercialisé à moins de 200€ !

Alors, certes, tous ces ingrédients ont l’air très sympathiques. Mais suffiront-ils à faire de ce smartphone LE best-seller nécessaire au petit gaulois créé par Henri Crohas ? La réponse à l’occasion de ce test !

Les meilleures offres du moment :

Esthétique et prise en main :

Archos 50c Oxygen - vue 01Autant le dire tout de suite, je trouve le design de ce 50c particulièrement réussi.
Certes, il n’est disponible qu’en noir, mais il n’en reste pas moins doté d’une esthétique travaillée.

Ce phablet et donc doté d’un look « dans l’air du temps », tout en angles, si ce n’est un effet de style sur la tranche basse du mobile, avec un arrondi que l’on avait déjà retrouvé sur d’autres modèles de la marque.

Les boutons sont plutôt bien placés (pour les 90% de droitiers au monde) avec un bouton on/off sur le côté droit et un bouton de volume +/- sur le côté gauche.

Le port micro USB est sur la tranche basse du mobile, et on peut placer efficacement et simplement le câble sur ce dernier (ça à l’air d’un détail, mais sur certains mobiles, le connecteur est parfois si mal placé qu’il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour brancher le câble).

Le jack 3.5 situé sur le dessus est également facilement accessible. D’ailleurs, on soulignera le fait qu’il s’agisse d’un VRAI jack 3.5 et non pas d’un micro USB avec adaptateur comme certains modèles concurrents, qui exploitent l’excuse de l’ultra finesse du mobile.

Car oui, l’Archos 50c Oxygen est fin avec seulement 7,64mm d’épaisseur (soit environ 0,8cm).
Et sa prise en main est bonne, grâce à des dimensions qui restent encore humaines : 14,5cm de long x 7,0cm de large.

Et bon point supplémentaire, il ne pèse que 140 grammes, ce qui lui permet de se placer dans la bonne moyenne des smartphones de cette catégorie, du moins en ce qui concerne le poids.

Car pour ce qui est de la flexion, l’usage de plastique à tout va et l’absence de vitre résistante telle une Corning Gorilla, rend ce téléphone plutôt souple : gare à la pliure si vous le laissez dans la poche arrière de votre jean en vous asseyant !

Image, son et effet cinéma :

Archos 50c Oxygen - vue 03Dire que l’Archos 50c  Oxygen est le meilleur téléphone qui soit en matière d’image serait parfaitement faux.
Loin de là, car raisonnable phablet qu’il est, sa résolution n’est qu’une simple HD Ready, soit 720p.

Mais cela suffit, en raison de la qualité de l’écran et de la vitre tactile, à donner une belle image, tout à fait satisfaisante.
Ainsi, on est en présence d’un écran de 5 pouces doté d’une résolution de 1280 x 720 pixels, ce qui donne une densité tout à fait acceptable de 293ppp.

L’image est donc plutôt belle, d’autant que l’écran est un IPS doté d’une bonne gestion des couleurs, du contraste et de la lumière.
Ce dernier point méritant d’être souligné également, car ces derniers mois, j’ai eu la surprise de tester des smartphones avec des écrans dont il fallait pousser la luminosité au maximum pour voir quelques chose. Ca n’est clairement pas le cas du 50c, et c’est tant mieux !

Le son est quant à lui plutôt bon.
Je passe rapidement sur la qualité offerte par l’écouteur et le jack 3.5 qui ne souffrent d’aucune critique pour passer au haut-parleur.

Ce dernier, placé au dos de l’appareil, offre un son relativement puissant, peut-être manquant de clarté dans certaines situations (aigus notamment) et au son étouffé une fois le mobile posé sur une table. Mais la qualité reste convenable (on évitera cependant d’écouter ses mp3 favoris de cette manière).

Performances et jeux vidéo :

Archos 50c Oxygen - vue 05Même si on est loin du prix parfois astronomique (600€ et plus) demandés par certaines marques pour leurs modèles ultra-haut de gamme, il n’en reste pas moins que cet Archos 50c Oxygen ne démérite pas.

En effet, grâce à son processeur octo-coeurs cadencés à 1.7GHz (Mediatek MT6592), son 1Go de mémoire vive et son processeur graphique Mali-450MP, ce phablet offre de belles performances

Les scores sur les différentes applications de benchmarks suffisent à le prouver, avec notamment un score de 26.000 points obtenu sur AntutuX. Clairement le score d’un haut de gamme en 2014.

Sans oublier le score obtenu sur Epic Citadel, en mode « Haute Qualité Graphique » : 56 images par seconde !
De quoi garantir que l’image sera fluide, même sur une vidéo HD 720p ou un jeu 3D gourmand.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les 8Go initiaux revendiqués par le constructeur se retrouvent réduits à un bien plus modeste 6,2Go lors du premier démarrage. Rien de bien surprenant, tant nous sommes désormais habitués à cette petite astuce de la part des marques de mobiles.

Mais fort heureusement, un emplacement micro SD permettra d’ajouter quelques gigaoctets supplémentaires, à hauteur de 64Go maximum.

Globalement, ce mobile est donc capable de faire fonctionner de bons gros jeux 3D, tels qu’Asphalt 8 et autres Modern Combat 4.

Connectivité et web mobile :

Archos 50c Oxygen - vue 16

Comme toujours, nous sommes en présence d’un mobile double-sim dénué de 4G… la faute étant imputable à ce processeur Mediatek certes performant, mais initialement conçu pour le marché chinois qui pour l’heure n’en a rien à faire de la 4G.

Mais on parvient assez facilement à oublier ce léger défaut, compensé en partie par une connexion 3G (H+ pour être précis, avec un débit descendant maximum de 21Mbps).

Pour le reste, tout est là, que ce soit du WiFi, du bluetooth, du aGPS, un emplacement micro SD (jusqu’à +64Go de mémoire), une radio FM, un jack 3.5, et 2 emplacements pour cartes sim.

La force de ce mobile, sur le plan de la connectivité néanmoins, repose sur cet aspect double-sim (dual-sim) qui même s’il est du type stand-by (impossible de faire du double appel à raison d’un appel sur chaque carte sim en même temps), fonctionne très bien.

L’option permettant de gérer cette fonctionnalité étant celle proposée par défaut par le système d’exploitation.
Parfaitement adaptée donc, cette option est celle que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter à plusieurs reprises sur des modèles concurrents, et qui fonctionne parfaitement bien.

Enfin, à noter que le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) de ce mobile n’a pas été calculé, au contraire de la norme américaine, le SAR, généralement plus contraignante. Or, le SAR de ce mobile est inférieur à 0,4W/kg, ce qui laisse présager d’un bon DAS pour ce 50c.

Système d’exploitation et surcouche :

Archos 50c Oxygen - vue 06

Du très grand classique avec un Android 4.2.2 « Jelly Bean ».
Le constructeur affirmant d’ailleurs que ce système d’exploitation (OS : Operating System en anglais) sera bien mis à jour en version Android 4.4 « KitKat ».

On est donc ici en présence d’un très bon système, parfaitement fonctionnel, efficace et personnalisable via un Google Play installé par défaut, en natif.
C’est là aussi un bon point à souligner, car sur certains mobiles « low-cost », des constructeurs peu scrupuleux se permettent de faire des économies en passant à côté de la certification Google de leurs mobiles (et des quelques dollars nécessaires).

Pour le reste, on ne peut pas vraiment parler de surcouche, car on a ici tout au plus quelques applications spécialement développées par Archos, telles que Archos Musique (un lecteur de fichiers mp3) et Archos Vidéos (un lecteur de fichiers vidéos).

Rien de bien époustouflant, mais du très fonctionnel et efficace, ce qui permet à ce mobile de ne pas être un smartphone « à effets spéciaux », et bien au contraire, un mobile optimisé pour la performance pure.

Appareil photo et autres usages :

Archos 50c Oxygen - vue 09Le capteur photo de cet Archos 50c Oxygen (qui d’ailleurs créer une légère excroissance à l’arrière du mobile) est un modeste 8MP, avec autofocus et flash LED.

Ce dernier étant accompagné d’un capteur frontal de 2MP (pour ceux qui aiment les selfies et les visios notamment).

Le résultat obtenu par le capteur dorsal fourni des photos de qualité acceptable. Loin d’être bluffante, mais malgré tout acceptable donc (voir un échantillon photo pris avec ce capteur dorsal : figurine de motard).

Pour ce qui est de l’autonomie du mobile, la lecture d’une vidéo de 10mn avec toutes les connectivités ouvertes, 50% de son et 50% de luminosité, a consommé un peu moins 3% de l’énergie contenue dans la batterie.
On peut donc extrapoler qu’une heure de vidéo 720p aurait consommé légèrement moins de 20%, ce qui est tout à fait bon. De quoi garantir que ce téléphone dépassera la journée entière avant d’être rechargé, en utilisation « normale » tout du moins.

En conclusion, bon ou mauvais ?

Comme toujours, la 4G est absente des mobiles de conception française chinoise dotés de processeur Mediatek.
Et cet Archos 50c Oxygen n’est donc pas une exception. Naturellement.

Mais c’est bien là le seul point faible que j’ai eu à reprocher à ce mobile.
Car pour le reste, tout est là !

Pour un prix raisonnable (moins de 200€ en juillet 2014), ce mobile offre d’excellentes performances, une image de qualité HD (720p) très fluide, un système d’exploitation efficace.

Certains pourraient regretter l’absence de surcouche chez Archos, chose à laquelle je répondrai : économies réalisées et performances accrues.

Alors oui, je recommande l’Archos 50c Oxygen, parmi tant d’autres mobiles commercialisés au même prix, disponibles chez des concurrents tous aussi agressifs (qui a parlé de Wiko ou bien encore d’Alcatel One Touch ?).

Mais, autre bon point potentiel (!) à mettre au compte de la marque française : il semble que la mise à jour du système d’exploitation existe bel et bien, et permette de passer d’un Android 4.2.2 à un Android 4.4
Je dis cela en quasi-connaissance de cause, ayant reçu de la part de la marque un lien pour faire une mise à jour… mais n’ayant pas eu l’occasion de la réaliser, malheureusement…

Galeries photos :

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

17 commentaires

  1. Slt Marco, très bon test ;)

    Personnellement, j’adore cette marque française qui a connu des hauts et des bas, mais qui se bat tant bien que mal pour sortir la tête de l’eau en corrigeant ses erreurs du passés, en proposant toujours plus pour un prix très agressif. On sent que la marque est en constante progression… C’est positif.

    Là ou Archos titre vraiment son épingle du jeu c’est au niveau du design, un point non négligeable, qui pour ma part je le trouve très très beau. Je trouve qu’il fait huaweï.

    À bientôt,

  2. *tire son épingle du jeu

  3. Bonjour,
    Bon test comme d’habitude.
    Pour le DAS il est de 0.217 W/kg sur materiel.net donc très bon pour 2014 et pour cette gamme de smartphone.

  4. J’ai eut ce smarphone,l’autonomie est catastrophique,et la mémoire interne et diviser en 2 partitions,ce qui veut dire impossible d’installer les applications sur la micro sd.

    Je l’ai donc renvoyer pour etre rembourser,c’est bien beau d’avoir un produit performant dans les benchmarks,mais inutilisable au quotidien.

    • Je comprends ton point.
      Sache que ça n’est pas spécifique à Archos. De nombreux constructeurs (même les plus gros) font la même chose.
      Pour palier à ce problème, il faut rooter le téléphone (ce qui n’est pas à la portée de tous, et que je ne fais d’ailleurs jamais moi-même).

      Donc, concrètement, tu as bien fait, car ce mobile te posera toujours un problème de gestion de mémoire.
      Et que comptes-tu prendre du coup ?

    • Il est possible d’installer les app sur une carte SD, il suffit soit de les migrer depuis les paramètre soit de changer l’emplacement de la mémoire par défaut

  5. C koi comme dalle tactille?

  6. Bonjour, à quand la MAJ vers 4.4 ?

  7. slt Marco très bon test

    Y aura t il un test pour l’Archos 50b Oxygen?

  8. Bonjour merci pour cette présentation,

    Les caractéristiques de ce téléphone sont très intéressantes (par rapport à son prix.)

    Avez vous pu le tester ? Si oui avez vous vu rencontré des bugs, des plantages ou des difficultés au bout du certains temps d’utilisation? Bref est-il fiable? il est encore trop top pour demander si les composants et matériaux tiennent dans le temps.

    j’ai acquis une tablette de cette marque(xs101), les performances étaient bonnes, mais bien vite les plantages et figeages se sont répétés. rendant son utilisation laborieuse voire pénible. (Archos a d’ailleurs ensuite mis sur son site tout le protocole de hard reset pour ce produit ) Pourtant encore aujourd’hui elle fait tourner asphalt8 sans problème en qualité élevée. Dans de bonne condition de température elle obtient un score de 17000 avec antutu.
    De plus l’aspect cheap extérieur a révélé de réelles faiblesses : coques qui craquetèle ( même après échange), qui se déclipse, haut parleur hs, chargeur changé 1 fois, port usb hs. Heureusement le sav tient la route.

    Tous cela pour demander si Archos a amélioré la qualité de ces produits? ou si ils sont toujours prévu uniquement pour passé le test de la fiche technique vs prix et d’une rapide manipulation a près déballage.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>