Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Alcatel Shine Lite : tout dans l’élégance

Test de l’Alcatel Shine Lite : tout dans l’élégance

alcatel shine lite - vue 03

Présenté au dernier Salon IFA de Berlin en septembre 2016, l’Alcatel Shine Lite a d’emblée retenu mon attention.

Annoncé au prix de 199 Euros lors de sa sortie commerciale, il est désormais proposé (en janvier 2017) à moins de 145 Euros sur certains sites marchands en ligne. Cela en fait un smartphone d’entrée de gamme au prix très agressif.

alcatel shine lite - vue 04

Hormis le téléphone, vous trouverez dans la boîte un câble USB/micro USB, un chargeur de 1A en prise EU, un trombone servant à extraire le tiroir SIM (une nano SIM + 1 micro SD), un kit piéton basique, un quick start guide en plusieurs langues, mais également une coque de protection en silicone transparent.

Depuis plusieurs années, Alcatel développe une gamme de smartphones particulièrement en phase avec les besoins des consommateurs.
Voyons si c’est encore le cas avec ce Shine Lite.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un très beau design

alcatel shine lite - vue 05

Avec le Shine Lite, la marque chinoise aux accents français s’adresse aux utilisateurs pour qui posséder un beau smartphone est important.
Et en matière de design, ce terminal est plutôt réussi!

Le mobile s’appuie sur une coque à la finition parfaite, comme en témoignent les contours métalliques anodisés et chanfreinés accentuant l’aspect premium du Shine Lite.
Sur notre exemplaire de test de couleur Prime Black, ces contours en aluminium ont des reflets champagne.

A noter que l’Alcatel Shine Lite existe également en Pure White (face avant blanche) et en Satin Gold (face avant noire).

La présence de verre 2.5D sur l’écran, mais également au dos du terminal va également dans le même sens.
De plus, ce verre bénéficie d’un traitement Dragontrail améliorant sa résistance à la rayure et à la casse.

Le téléphone tient confortablement dans la main mais s’avère très glissant. C’est une véritable savonnette!
C’est probablement pour cela que le constructeur fournit une coque de protection en silicone dans le packaging.
La compacité de l’appareil facilite son utilisation quotidienne, tout comme ses bords arrondis.

La face avant est occupée à hauteur de 68,4% par l’écran.
Ce dernier est surmonté d’un écouteur protégé par une grille chromée, d’une LED de notifications, d’un capteur photo frontal et des capteurs de luminosité/proximité.

alcatel shine lite - vue 17

Sous cet écran, on retrouve les 3 touches sensitives rétroéclairées Android « Retour, Home et Multitâche ».
Notez que sur la version blanche elles sont difficilement visibles.

alcatel shine lite - vue 06

Le dos du téléphone affiche fièrement la marque Alcatel ainsi que le monogramme « Shine » en caractères chromés et accueille un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire.
Le capteur photo ainsi que son flash LED dual-tone sont rejetés dans le coin supérieur gauche du mobile. Et bon point, le capteur photo ne dépasse absolument pas de ce dernier.

alcatel shine lite - vue 07

alcatel shine lite - vue 08

Le flanc gauche de ce smartphone signé TCL accueille le tiroir SIM, alors que le flanc droit est occupé par le bouton d’allumage et par la touche de volume.

alcatel shine lite - vue 09

La tranche supérieure abrite un port jack 3.5 et un micro réducteur de bruit.

alcatel shine lite - vue 10

Sur la tranche inférieure, on retrouve un port micro USB bordé par 2 grilles : celle de gauche masque l’entrée micro primaire alors que celle de droite protège le haut-parleur.

De toute évidence, côté design cet Alcatel Shine Lite est un petit bijou.
Certes il s’inspire de la concurrence, mais son design est très réussi.

  • Dimensions : 141,5 mm de long x 71,2 mm de large x 7,45 mm d’épaisseur | Poids : 156 grammes

2. Image et son : que du bon

alcatel shine lite - vue 11

Sur son Shine Lite, Alcatel a opté pour un écran IPS HD 720p de 5 pouces.
Ce dernier affiche une image très nette et on pourrait même croire que nous avons affaire à un écran Full HD.

Les couleurs sont belles, avec des noirs assez profonds mais des blancs pas vraiment purs.
Les contrastes sont dans la bonne moyenne de cette catégorie tarifaire.
Mention spéciale à la luminosité qui est de 446 cd/m² (candela par mètre carré).
Grâce à l’IPS, les angles de vue sont plutôt bien ouverts.

On prendra donc plaisir à regarder des vidéos sur un tel écran.

Le son procuré par l’unique haut-parleur situé sur la tranche basse du téléphone est clair et relativement puissant.
Par contre, concernant l’écoute au casque, le son est plat et manque un peu de puissance à mon goût.
Aucun problème en communication, on comprend bien son correspondant.

Presque un sans faute donc pour l’image et pour le son.

alcatel shine lite - vue 21

  • Ecran : 5 pouces (IPS – multitouch 5 points) avec résolution 1280 x 720 pixels, soit donc une densité de 294 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono. Écouteur classique

3. Performances : une petite mécanique

alcatel shine lite - vue 14

Disons-le tout de suite, ce smartphone n’est pas fait pour les gros joueurs.

Certes, il est capable de faire tourner la plupart des grosses applications et des gros jeux 3D présents sur le Play Store, mais pour ces derniers il sera indispensable de dégrader la qualité graphique afin d’éviter les ralentissements.
Cela se confirme grâce à l’un de nos benchmarks favoris : Epic Citadel.
Si face à Epic Citadel en mode « High Performance » on obtient un score très honorable de 52 FPS, en mode « Ultra High Quality » on obtient seulement 25,9 FPS. On est alors à la limite du « low frame rate ».

Pour le reste, la puce Mediatek MT6737 accompagnée de 2Go de RAM tient la route dans les usages les plus courants.
Elle offre au Shine Lite une bonne fluidité générale, aussi bien dans les différents menus qu’en lecture vidéo.

Pour le stockage, ce smartphone intègre 16Go, soit 10,6Go réellement disponibles.
Une carte micro SD sera donc la bienvenue (+128Go).

Des performances modestes donc pour cet Alcatel Shine Lite.

  • Antutu Benchmark (v6.2.7) : 28.225 points | Epic Citadel (High Performance) : 52 ips
  • Processeur : Quad-core Mediatek MT6737 64 bits cadencé à 1,25GHz | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Mali-T720MP2
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 10,6Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : no Pokemon

En plus d’être compatible avec les réseaux 2G et 3G+, le Shine Lite est bien sûr également compatible avec les réseaux 4G LTE (de catégorie 4).
Au sujet de cette dernière, il faut souligner la présence de la B20, mais également de la B28A, la bande des 700 MHz.

A cela s’ajoute une connectivité GSM quadribande, qui vous permettra d’émettre et de recevoir des appels et des SMS partout dans le monde.

Sachez que ce mobile signé Alcatel existe en simple SIM (5080X), mais également en double SIM (5080D).
Je ne pense pas que cette dernière déclinaison soit disponible dans l’Hexagone.

Bien évidemment, on retrouve toutes les autres connectivités incontournables : du WiFi (b/g/n), du Bluetooth (4.2), de la radio FM, du (A)GPS, un port micro USB 2.0 (OTG), un port jack 3.5, 1 emplacement nano SIM, un slot micro SD, etc.

En ce qui concerne les capteurs, on doit se passer de boussole et de gyroscope, et donc de chasse aux Pokemon.
On aura droit par contre à un accéléromètre, aux habituels capteurs de luminosité et de proximité, mais surtout à un lecteur d’empreintes digitales.
Ce dernier fonctionne très bien et est plutôt rapide, mais moins que sur certains terminaux plus haut de gamme.
Il permet non seulement de déverrouiller le smartphone, mais également de lancer rapidement 5 applications à partir du mode veille.

Pour ce qui est des accroches réseaux, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Côté GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 12 secondes au Shine Lite avant d’obtenir un premier fixe (4 satellites).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,841 W/kg. C’est un score un peu élevé pour un smartphone lancé fin 2016.

5. Système d’exploitation : un Android légèrement surcouché

alcatel shine lite - vue 18

Bonne nouvelle, l’Alcatel Shine Lite bénéficie de la dernière version d’Android (si l’on excepte l’encore trop peu répandue 7.0), comprenez Marshmallow 6.0.

alcatel shine lite - vue 13

L’interface utilisateur plaquée sur l’OS de Google est légère et agréable.
Tout au plus a-t-on quelques fonds d’écran supplémentaires et des icônes relookées.
On garde donc le tiroir des applications.

alcatel shine lite - vue 16

Quelques fonctions supplémentaires ont été ajoutées, telles que :
- Func : qui permet d’ajouter des raccourcis sur l’écran de verrouillage.
- Face Show : un album spécial selfies.
- Slit Catch : qui permet de coller des photos prises simultanément par les capteurs photo avant et arrière.

Des applications comme Facebook et Messenger sont installées par défaut, mais elles sont fort heureusement désinstallables.

alcatel shine lite - vue 15

A l’allumage, le smartphone vous demande si vous voulez installer le pack d’applications Alcatel.
Pour moi, ce pack n’est pas intéressant car il intègre des jeux Gameloft sans intérêt, ainsi que d’autres applications liées à des partenariats.
Ce pack d’applications peut également être installé ultérieurement via la fonction « Applis ».

  • Système d’exploitation : Android Marshmallow 6.0 | Surcouche : Alcatel

6. Usage : des résultats sans surprise

alcatel shine lite - vue 19

Inutile de nous attarder sur les usages basiques d’un smartphone actuel.
Passons plutôt directement aux 2 points qui permettent encore aujourd’hui de distinguer les smartphones entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Le capteur photo principal affiche une résolution de 13 mégapixels.
Associé à une optique ouvrant à f/2.2, dans des conditions de bonne luminosité, il arrive à produire des clichés tout à fait satisfaisants.
La captation vidéo se fera au mieux en 720p. Elle se montre tout simplement passable mais un mode anti tremblements est proposé.

alcatel shine lite - vue 02

Le capteur frontal de 5 mégapixels dispose d’un flash et se montre plutôt efficace.

alcatel shine lite - vue 01

L’application photo est bien pensée. Elle offre en sus quelques petits « + » appréciables comme l’intégration d’un mode permettant de réaliser directement un montage de plusieurs photos.

Pour ce qui est de l’autonomie, avec une batterie de 2460 mAh, le Shine Lite ne peut prétendre à des résultats exceptionnels.
Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable (celle de la cible marketing du produit), ce smartphone tiendra sans problème une journée, mais pas plus!

Cependant, une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé entre 15 et 18% de l’énergie contenue dans la batterie du mobile. C’est un peu moins que les 20% observés habituellement.

alcatel shine lite - vue 20

  • Appareil photo dorsal :  13 mégapixels avec autofocus et flash dual-tone.
  • Batterie : Fixe de 2460 mAh.

En conclusion : un beau smartphone au prix accessible

alcatel shine lite - vue 12

Cet Alcatel Shine Lite n’est certainement pas destiné aux hard-core gamers. Si vous faites partie de cette catégorie, passez votre chemin!

Avec ce smartphone, la marque joue avant tout la carte du design, avec des finitions parfaites.
On dispose également d’un écran 2.5D qui offre une belle image et une agréable sensation sous les doigts.
Du côté des connectivités, on a tout ce qu’il faut pour pouvoir utiliser ce mobile partout en France, et même en Europe, avec la bande des 700 MHz en 4G en plus.
Les clichés obtenus avec les deux APN avant et arrière sont tout à fait corrects pour un smartphone d’entrée de gamme.
L’autonomie n’est pas exceptionnelle, mais elle vous permettra quand même de finir la journée avant de devoir recharger.

Au final, à moins de 150 Euros l’Alcatel Shine Lite est un choix pertinent.
Mais attention, la concurrence est rude, et pour quelques Euros de plus d’autres constructeurs proposent des smartphones possédant de bien meilleures performances.

  • Les plus : Design premium, bel écran.
  • Les moins : Autonomie, pas de boussole ni de gyroscope.

Galerie photos :

Autres :

 

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

3 commentaires

  1. Tout d’abord très bon test écrit Alex :)
    Ce smartphone de chez Alcatel est tout simplement une belle réussite au niveau du design.
    Les performances sont relativement bonne et ce grâce à l’écran 720P qui semble d’être d’une excellente qualité.
    Le prix n’est pas trop excessif, il peut valoir le coût pour les personnes qui recherche un smartphone design, avec des performances correcte et un prix contenu.

  2. Le Shine Lite est incroyable, un très bon produit à ce prix là, au niveau du design : rien à redire il est ni trop grand ni trop petit et offre la reconnaissance d’empreintes digitales (qui n’est en général pas accessible à ce prix là), en plus de cela il est très beau (l’arrière de l’appareil est en verre ce qui le rend encore plus beau), la prise en main est agréable et l’interface est sympathique. Selon moi le plus gros point fort du Shine Lite est sa qualité en matière de prise de photo. Les photos sont nettes et rendent bien sur ordinateur.
    Je l’ai depuis quelques temps maintenant et je suis pleinement satisafaite de mon choix qui n’a pas casser mon porte monnaie !

  3. Un très beau téléphone, qui fait de super photos amateurs, rien à dire sur le design, la prise en main est bonne. Bon smartphone à bas prix, je l’ai et je le recommande vivement !!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>