Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Alcatel onetouch Go Play : le smartphone des jeunes baroudeurs branchés

Test de l’Alcatel onetouch Go Play : le smartphone des jeunes baroudeurs branchés

Go Play Alcatel (2)Difficile aujourd’hui pour un smartphone d’allier à la fois esthétisme et solidité. En général, les constructeurs nous proposent soit un produit fin et design qu’on est fier de sortir en soirée devant les copines, soit un smartphone « brique » antichocs très solide mais souvent épais et assez vilain (CAT, Crosscall, MTT…).
Le deuxième étant moins tendance, le consommateur classique lui préfère la première catégorie : un smartphone de beau gosse malheureusement souvent caché derrière une coque de protection pour ne pas abîmer un « précieux » sympathique mais néanmoins fragile.
Et c’est là qu’intervient le Go Play. Un des derniers modèles d’Alcatel qui intègre des caractéristiques physiques susceptibles de contenter tout le monde pour moins de 200 euros.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du fluo à gogo

Go Play Alcatel (6)Un design résolument jeune pour ce Go Play, en tout cas dans le choix des couleurs de la coque arrière fabriquée dans une sorte de gomme durcie qui amortit les chocs de façon bien plus efficace que l’aluminium ou le plastique simple. Une version noire basique est disponible, mais pourquoi ne pas se laisser tenter par une des 7 autres couleurs flashy passant du vert pétant à l’orange fluo.
Alcatel a réussi le tour de force d’intégrer cette protection sans pour autant sacrifier l’esthétique puisque le Go Play conserve une finesse de 9,2 mm d’épaisseur. Cerise sur le gâteau, le smartphone jouit de la norme IP 67 qui le rend résistant à l’eau (max 1 m pendant 30mn) et à la poussière.
La contrepartie est d’avoir un produit unibody (batterie non accessible) et d’être obligé de passer par un système de trappes étanches amovibles pour toutes les entrées du téléphone : jack 3.5, slot micro SD/SIM et entrée USB.
Pour le reste, nous sommes sur un produit de téléphonie classique avec APN, flash, capteurs de proximité/luminosité et diode de notification.
Il bénéficie même d’une petite coquetterie en la présence d’un cercle argenté en lieu et place de la touche « home ». Les 3 touches d’interaction tactiles sont rétroeclairées.

  • Dimensions : 14,3 cm de long x 7,3 cm de large x 9,2 mm d’épaisseur | Poids : 137 grammes

2. Image et son : bel écran, haut-parleur limite acceptable

Go Play Alcatel (7)Pour ce prix et au vu des caractéristiques, je m’attendais à une qualité d’écran sacrifiée sur l’autel de la rentabilité. Il n’en est rien, Alcatel a adopté un bel écran de 5 pouces HD (720p) avec des angles de vue et une colorimétrie satisfaisante. La dalle est même capable de résister à l’épreuve des clefs et du sac à main grâce à une protection de type Dragontrail, un concurrent japonais équivalent au célèbre Corning Gorilla Glass.
Côté son, rien de bien palpitant pour le haut-parleur arrière. La puissance sonore est correcte mais les grésillements se font rapidement entendre à peine dépassés les 30 % du volume. Le système d’étanchéité en est peut être la cause.
Heureusement, le principal est bien là puisque la qualité globale d’écoute de l’écouteur est suffisamment bonne avec un son clair et diffus en conversation.

  • Ecran : 5 pouces avec résolution 720p (720×1280 pixels), soit une densité de 294 ppp
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : quelques ralentissements

Screenshot Go Play Alcatel (2)Dans la navigation générale du téléphone, j’ai pu constater quelques ralentissements dans le chargement des bureaux en sortie d’applications. Ces lags se sont montrés plus fréquents lors de l’insertion et de l’utilisation d’une carte micro SD pourtant de bonne facture et de classe 10. Rien de rédhibitoire pour un smartphone de cette gamme. D’autant plus que le duo CPU/GPU permet de profiter de jeux vidéos gourmands tel qu’Asphalt 8 une fois baissée la qualité de rendu du jeu à « moyen ». Donc un produit aux performances suffisantes pour permettre à tous de se faire plaisir raisonnablement avec du multimédia. Le terminal est capable de lire de façon fluide des vidéos de résolution Full HD.
Toutefois attention, le chargement des applications est souvent un peu long notamment pour les jeux.

  • Antutu : 21283 points | Epic Citadel : 29,2 ips en ultra high quality
  • Processeur : Snapdragon 410  4×1,2 GHz| Mémoire vive : 1 Go  | Processeur graphique : Adreno 306
  • Mémoire de stockage :  8 Go de mémoire qui se transforment en 4,44 Go lors du premier démarrage
  • Mémoire supplémentaire : micro SD de 32 Go

4. Connectivité : bien complète

C’est bien simple, il y a tout ce dont un utilisateur lambda a besoin : de la 4G LTE bien entendu, du WI-Fi, Wi-Fi direct, radio, GPS/A-GPS, bluetooth 4.1, slot micro SD.
il ne manque finalement véritablement qu’un deuxième slot SIM et le NFC. Mais bon le NFC…hein…

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 1,047 w/kg. Bien en dessous de la limite des 2 w/kg mais Alcatel aurait pu faire un petit effort sachant que les modèles de 2015 tournent plutôt entre 0,4 et 0,6 w/kg.

5. Système d’exploitation : Android Lollipop à jour

Screenshot_2015-11-02-19-17-09Ce Go Play tourne sur un Android à peine retouché très proche d’une version « stock » afin d’alléger et d’épargner au maximum la mémoire vive du terminal. Pas d’inquiétudes, tout y est, sans compter que le Google Play est là pour vous fournir en quelques pressions du doigt tous les utilitaires dont vous avez besoin.
Les quelques rajouts d’Alcatel restent discrets et bien implémentés.
Je pense à « Onetouch stream » dans la page du bureau le plus à gauche, qui est une sorte d’agrégateur d’infos à la Blinkfeed d’HTC. Simple et paramétrable, il vous sera même possible de la désactiver dans l’utilitaire de gestion des bureaux.
ViewMe est un petit logiciel d’enregistrement direct de l’écran de votre smartphone offrant  la possibilité d’y incruster en direct une miniature vidéo de l’APN frontal. Une application amusante et finalement indispensable à tout testeur de smartphone ^^. Alcatel a poussé le détail jusqu’à y ajouter l’option dans la barre des raccourcis.
Vous trouverez entre autres des applications telles que Zello, une sorte de talkie-walkie  aux fonctions évoluées ou encore Périscope, un logiciel de diffusion de vidéo en direct.
Des applications populaires chez la jeune génération. Un choix judicieux de la part d’Alcatel compte tenu de la cible commerciale visée par le Go Play.

  • Système d’exploitation : Android Lollipop 5.0.2| Surcouche : Alcatel

6. Usage : pour jeunes baroudeurs

Go Play Alcatel (11)Par son esthétique et ses caractéristiques physiques résistantes, le Go Play cible principalement les jeunes baroudeurs nécessitant d’un smartphone solide et à l’épreuve des intempéries, sans pour autant faire de compromis sur la facilité de prise en main ou le confort générale.
L’utilisation perso est recommandée. Une utilisation pro reste possible surtout pour des métiers physiques nécessitant d’un compagnon cellulaire à la fois résistant et polyvalent. L’avantage de ce Go Play est son encombrement minime. Une alternative bienvenue face aux modèles « tout terrain » classiques qui se glissent difficilement dans une poche de jean.

  • Appareil photo dorsal : 8 MP + flash LED
  • Appareil photo frontal : 5 MP.
    Go Play APN flash Go Play APN ss flash

Des capacités photographiques acceptables mais sans plus. Les clichés sont souvent bruités malgré les 8 MP et des conditions de bonne luminosité. Difficile pourtant de se plaindre compte tenu du prix raisonnable. L’application photos est néanmoins complète et propose suffisamment d’options de paramétrages pour s’amuser.
L’APN arrière filme en Full HD.

  • Batterie : Non extractible de 2500 mAh. Tient sans problème la journée grâce à un SOC peu gourmand en ressources énergétiques.

En conclusion : complet dans tous les domaines

Pour 200 euros, je suis assez surpris par toutes les options proposées par ce Go Play. Même si il n’excelle véritablement dans aucun domaine, il est néanmoins très complet aussi bien sur le plan physique, que hardware et connectivité.
Un bel écran de 5 pouces, des performances modestes mais suffisantes pour tout usage, un OS léger mais pratique, résistant aux chocs, à l’eau et à la poussière…
Seul petit regret, le Go Play manque d’un peu de puissance pour plus de « peps » à l’utilisation.
Sinon, c’est un smartphone parfait pour tous les jeunes intrépides souhaitant un produit solide et accompli sans pour autant mettre de côté l’esthétique ou saigner le portefeuille.
Mais à 200 euros, la concurrence est très présente. La seule véritable valeur ajoutée du Go Play face à ses rivaux est sa résistance multiple aux éléments.

  • Les plus : solidité, norme IP 67, vraiment complet pour le prix.
  • Les moins : quelques ralentissements, haut-parleur de mauvaise qualité, mémoire interne (ROM) utilisable un peu juste.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Alcatel onetouch Go Play.

A propos de Etienne pour Top For Phone

Passionné de high-tech, je suis l'un des premiers testeurs à avoir rejoint l'équipe de Top For Phone (et j'en suis fier). Je suis également un fan d'arts martiaux (j'en suis même un fervent pratiquant).

9 commentaires

  1. Très bon test
    Bonne idée ce bêtisier à la fin qui m’a fait bien rire surtout quand la figurine s’est cassé la gueule XD

    Alcatel signe là un bon phone avec un très bon rapport prestation/prix.
    C’est bien de voir de l’innovation sur les matériaux utilisés
    Ca change des matériaux dite premium comme les coques unibody alu qui s’abîment trop vite ou des dos en verre qui pètent pour un rien.
    Il y a tellement de matériaux et composites qu’on pourrait utiliser sur les phones afin d’améliorer leur résistance.
    D’ailleurs je trouve dommage que Motorola ait abandonné ces dos en Kevlar.

    Pas top ces cachés quand même. Pour les port sim et ųSD je veux bien mais pour le port micro USB c’est vite chiant de devoir le retirer/remettre à chaque fois. C’est là que la recharge sans fil est utile (mais jamais proposé sur des phones de ce prix)

    Sinon pour le reste c’est que du bon.
    Une version 16 Go aurait pu être un plus mais heureusement qu’avec Android M ça va être fini c’est galère de mémoire avec la fonction fusion.
    on pourra même avoir un entré de gamme avec plus de mémoire qu’un haut de gamme.

    Il conviendra aux ado comme à ceux qui ne sont pas précautionneux. Heureusement pour les non « m’as tu vu » il y a la version noir.

  2. Par rapport au Motorola G 3ème génération il vaut quoi ce smartphone ?

  3. Dommage qu’il n’existe pas en version double sim comme la majorité des smartphones Alcatel

  4. Ha, moi qui suis delta testeur de ce téléphone je pense qu’il y’aura beaucoup à dire, et pas forcement en bien !!
    Pour faire court, oui il y’as 4,44GO dedans mais une fois les mises à jours des applications + avoir viré les jeux il n’en reste moins de 2 !!!
    Certes on peut mettre des cartes sd mais le soucis c’est que même avec ça il restera toujours moins de 2GO d’espace disque, couplé à 1go de ram ça fais ramer le téléphone comme pas possible.
    Utilisateur de Spotify je ne peut sauvegarder la musique dedans sous peine d’avoir moins de 500MO et la cata…
    Autre point noir le clavier SwiftKey que j’utilise ailleurs, après un espace ou un point il écrit JE tout seul, jamais vu ça sur un autre mobile pourtant.
    Côté son en effet c’est moyen, avec des écouteurs le son est faible.
    Je trouve qu’il a un écran ‘mou’ qui s’enfonce un peu pour un téléphone de baroudeur, un Moto G 2 m’avait l’air plus solide..
    J’espère que j’imposerai mes idées à Alcatel pour un éventuel GO Play 2, à savoir un écran moins mou, un autre haut parleur et par pitié 16GO de stockage et 2GO de ram.. Huawei l’a fait avec son P8 Lite et pas pour autant plus cher..

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>