Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Alcatel One Touch Idol Mini (6012X) : petit, beau et pas (trop) cher

Test de l’Alcatel One Touch Idol Mini (6012X) : petit, beau et pas (trop) cher

S’il existe un constructeur qui a su revenir à la charge avec une gamme de smartphones pas chers et pourtant sympathiques, c’est bien Alcatel One Touch.
Le type même de marque qui au début 2012 n’était pas encore positionné sur le marché des smartphones et qui a su, très vite, reprendre la course avec des mobiles tactiles efficaces, dans le coup, et beaux… tout en gardant des prix compétitifs.

Et le constructeur sino-français n’en fini pas d’étoffer ses gammes, et notamment la gamme Idol (celle qui tend le plus vers le moyen/haut de gamme).

Et pour le coup, il s’agit ici de la version « mini », un concept très à la mode ces derniers mois. Voici donc le test de l’Alcatel One Touch Idol Mini (également connu sous le nom d’Orange Hiro et de Mobile Sosh).

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : beau et compact

L’Alcatel One Touch Idol Mini est clairement un beau petit mobile.
Et c’est là l’une des différences entre un mobile créé par la marque sino-française qu’est AOT est celui d’un énième constructeur chinois.

Là où des constructeurs-concepteurs chinois délaissent souvent le style dans le seul but de produire à bas prix, AOT est une marque qui fait du beau.

  • Face/avant :
    Un écran de 4.3 pouces, surmonté d’un écouteur protégé (simple effet de style) par une grille métallique. On retrouve également un capteur photo frontal, un capteur de proximité et un dernier capteur de luminosité.
    En dessous, 3 touches sensitives rétroéclairées (retour, accueil et menu contextuel).
  • Dos/arrière :
    A l’arrière, un dos imitant l’aluminium brossé (disponible en gris clair, gris sombre, rose).
    On retrouve ici un capteur photo (qui forme un excroissance) avec son flash LED, un micro secondaire, et enfin un haut-parleur entouré de 2 petits picos.
  • Côté supérieur :
    Un bouton on/off chromé (plastique) et une entrée jack 3.5.
  • Côté inférieur :
    Une entrée micro primaire, et voilà tout.
  • Côté gauche :
    Un bouton de contrôle de volume +/- également chromé (plastique).
  • Côté droit :
    2 trappes qui permettent de placer pour l’un la carte sim (format micro) et pour l’autre la carte mémoire (format micro SD).

Un téléphone qui se prend parfaitement en main, en raison de ses dimensions compactes (127.1 x 62 x 7.9 mm) et d’un poids plume (96 grammes seulement).
Un mobile qui semblera « petit » aux amateurs de phablets, mais qui est d’une réelle praticité.

  • Flexion :
    Sans être souple, il est clair que ce mobile (beau au demeurant) paye son extrême finesse…
    Mieux vaut éviter toute tentative (même malencontreuse) de flexion/torsion.
  • Pression :
    Là aussi, on évitera l’appui d’un objet lourd sur la dalle tactile qui, trop souple, permettra d’impacter très facilement l’écran. 

L’Idol Mini est donc doté d’un design abouti, et il est disponible en plusieurs couleurs : gris sombre, gris clair (le modèle testé) et rose.

2. Image et son : raisonnable

Il est clair qu’en 2013, un écran de 4,3 pouces pouvait déjà être considéré comme raisonnable, c’était donc d’autant plus vrai en 2014 au regard de l’abondance de phablets (mobiles dont les écrans vont de 5 à 7 pouces).

  • Écran :
    Un écran de 4,3 pouces soit près de 11cm de diagonale. Utilisant la technologie IPS il est capable d’afficher jusqu’à 16 millions de couleurs.
    Sa résolution est cohérente (FWVGA) de 854 x 480 donne une résolution satisfaisante de 228PPP (Pixels Par Pouce, ou encore PPI en anglais : Pixels Per Inch).
    La qualité d’image est bonne, même si les plus exigeants regretterons l’absence de HD et de haute densité.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur donne un son de qualité tout à fait acceptable, même si on pourra lui reprocher un certain manque de précision et une puissance relative.
    L’écouteur offre un son tout à fait normal, on comprend parfaitement son interlocuteur.
    Quant au jack 3.5, rien à redire sur sa qualité. On remarquera qu’il est au format CTIA.

Un résultat tout à fait satisfaisant.
On peut regarder avec satisfaction une vidéo sur ce mobile, et bien évidemment, écouter des mp3.

3. Performances : raisonnables mais suffisantes

L’Idol Mini est un mobile aux performances raisonnables.
Rappelons, si besoin est, qu’il s’agit d’un entrée de gamme. Et forcément, on ne peut pas lui demander d’avoir les performances d’un mobile vendu à 600€.

  • Antutu :
    (-) 11.500 points. Le score d’un entrée/moyen de gamme en 2014.
  • Quadrant :
    (-) 3.500 points. Là aussi, pas de mystère, un score d’entrée/moyen de gamme en 2014.
  • 3Dmark :
    (+) 1.900 points sur Ice Storm. Bon, pas de quoi sauter au plafond, mais on pourra jouer à (certains) jeux 3D.

Certes, on est loin d’être ici en face d’un monstre de puissance, reste que cependant, ce téléphone s’en sort honorablement.
Pour ce qui est des composants on a un triptyque assez classique avec un processeur Meditek MT6572 double-cœur 1,3GHz, un processeur graphique Mali-400MP et 512Mo de mémoire vive.

Certes, cette configuration peut sembler limitée (et de fait, elle l’est) mais elle permet, sur un mobile doté d’un écran non HD, de jouer à des jeux 3D tels que Dead Trigger 2.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les 4Go de mémoire interne se transforment en 2Go de mémoire disponible, ce que le constructeur à l’honnêteté remarquable d’indiquer sur sa fiche produit ! Un exemplaire que devraient prendre en compte les concurrents.

A noter que, fort heureusement, cette mémoire de stockage interne limitée peut être complétée par une micro SD allant jusqu’à +32Go de mémoire.

4. Connectivité : adaptée et satisfaisante

Rien à redire sur la connectivité de cet Idol Mini.
Naturellement, sur un mobile entrée de gamme, on ne retrouvera pas de 4G (d’ailleurs, pour l’instant, aucun mobile doté d’un processeur Mediatek ne peut être un 4G).

Cependant on retrouve un connexion GSM quadri-bandes, complétée d’une connexion webmobile HSPA+ (de la 3G+ en somme).

A cela s’ajoutent le WiFi (b/g/n, direct, hotspot), le Bluetooth (4.0), le micro USB (2.0), le GPS (avec fonction aGPS), un emplacement micro SD (jusqu’à +32Go), un emplacement pour carte sim (format micro), un jack 3.5 (format CTIA), une radio FM, etc.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé. L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg. Le DAS du 0,566W/kg (mesuré à la tête), ce qui est en soit un score tout à fait raisonnable et cohérent en 2014.

Un bilan tout à fait positif, d’autant que les accroches sont bonnes (pas de problème avec l’accroche GSM ni WiFi).

5. Système d’exploitation : petite surcouche sympathique

Un système d’exploitation ultra-connu chez les constructeurs de smartphones puisque plus de 80% des mobiles neufs vendus dans le monde sont doté d’un système Android.

  • Système d’exploitation :
    Il s’agit d’Android, un système connu, maîtrisé de tous les constructeurs. La version 4.2.2 « Jelly Bean » pour être précis.
    Rien à redire sur ce dernier. Il est performant, personnalisable et possède un Play Store doté d’un nombre plus que conséquent (plusieurs centaines de milliers) d’applications et de jeux.
  • Surcouche constructeur :
    Certains constructeurs font l’impasse sur les surcouches… d’autres au contraire sur-blindent leurs modèles…
    Et bien Alcatel fait partie de ceux qui ont décidé de faire le juste milieu. Ainsi, ce mobiles aux performances raisonnable ne sera pas pénalisé par une surcouche trop gourmande.
    On a donc ici un launcher (écran de démarrage) et un thème spécifiques, ainsi que quelques applications :
    - Asphalt 7 : un jeu de Gameloft, gratuit, et installé par défaut
    - Cloud Backup : une solution de sauvegarde et de restauration offerte par Alcatel One Touch
    - Mes fichiers : permet de gérer la mémoire du mobile
    - Météo : encore une fois de plus, le nom est suffisamment explicite
    - Notes : ce qu’il y a de bien avec Alcatel, c’est que tout est clairement nommé
    - Tâches : sorte de pendant à « Notes »
    et plein d’autres applications installée « de base » par la marque (telles qu’Evernote, Little Big City, OfficeSuite, Wonder Zoo, etc.).

Un résultat sympathique et simple a appréhender.

6. Usage : perso, clairement

L’Alcatel One Touch Idol Mini est un mobile destiné au marché des particuliers.
Il existe une version double-sim (6012D), qui pourrait être éventuellement utilisée par les professionnels.

Mais de fait, il s’agit d’un mobile destiné à un usage plutôt « ludique » (lecteur mp3, lecteur vidéo, jeux 2D-3D, etc.) que « business ».

  • Appareil photo :
    Il s’agit d’un capteur de 5MP, avec flash LED et autofocus (ce qui d’ailleurs explique le capteur en excroissance sur un mobile si fin).
    Les photos sont passables… c’est-à-dire juste dignes d’être échangées par email et/ou de servir de fonds d’écran.
    Échantillon photo : figurine de moto.
  • Autonomie :
    Une batterie de 1.700 mAh qui permettra à ce mobile de dépasser facilement la journée avant de devoir être rechargé.
    Un test en « conditions réelles » (toutes les connectivités allumées, 50% de luminosité, 50% de son) : la lecture d’une vidéo de 12 minutes aura consommé 4% de l’énergie stockée. Donc on peut imager qu’un vidéo d’une heure aurait consommé 20% de la batterie, c’est un bon résultat.

Un mobile qui répondra donc à tous les usages, pour peu que vous ne lui demandez pas de jouer au dernier gros jeu 3D ultra-gourmand…

Conclusion : un mini sympa et pas cher

L’Alcatel One Touch Idol Mini est-il beau ? Selon moi, clairement.
Le design est réussi, on pourrait même le prendre pour un mobile moyen de gamme. On notera d’ailleurs son intéressante légèreté.

La qualité d’image est satisfaisante, idem pour le son.
Et pour les performances, on est sur un résultat conforme à celui qu’on est en droit d’attendre d’un mobile vendu moins de 150€.

Quant au système d’exploitation, on a un Android légèrement surcouché, mais c’est largement suffisant ici.
Un système qui offre les fonctions multimédias indispensables sur un smartphone.

Alors à l’heure du bilan, oui, on peut clairement dire que cet Idol Mini est un bon mobile.
D’autant qu’on arrive à le trouver chez certains opérateurs à moins de 100€ (notamment chez Orange et Sosh), et à ce prix là, c’est une bonne affaire.

Certes, pas LA meilleure affaire sur un entrée de gamme (voire même un low-cost), mais l’Idol Mini se différencie par son look, loin de faire aussi cheap et plastique que certains concurrents.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Alcatel One Touch Idol Mini.

S’il existe un constructeur qui a su revenir à la charge avec une gamme de smartphones pas chers et pourtant sympathiques, c’est bien Alcatel One Touch. Le type même de marque qui au début 2012 n’était pas encore positionné sur le marché des smartphones et qui a su, très vite, reprendre la course avec des ...

Vue d'ensemble des tests

Esthétique - 70%
Image & Son - 60%
Performances - 50%
Connectivité - 70%
Système d'exploitation - 60%
Usage - 70%

63%

Sympathique !

Résumé : Un beau mobile, compact et doté de performances raisonnables (suffisantes pour les petits jeux 3D). Pour ce qui est de la connectivité, on a ce qu'il faut (pas de 4G cependant). Le tout pour un prix raisonnable.

User Rating: 2.93 ( 13 votes)
63

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

15 commentaires

  1. Bon petit smartphone sympa!

    A noter que la variante « SOSH » ne possède (presque) pas de surcouche. C’est de l’Android « stock ».
    Par contre, l’Orange Hiro possède une interface spécifique à l’opérateur.

    Sur la version double SIM (6012D), il n’y a pas de slot pour carte micro SD.
    Celui-ci est remplacé par un emplacement pour la seconde carte SIM.

    Alex.

  2. J’ai aussi ce tel il est plutôt pas mal mais je suis pas trop d’accord pour la partie photo. Je trouve qu’il prend des photos plutôt honorable mieux que le Galaxy Ace 1 par exemple sur du 5Mpx également. J’ai pu obtenir des clichés de meilleures qualité en basse luminosité notamment. Son défaut ce serait la lenteur de l’autofocus, on n’et pas loin de la seconde ^^! pour une prise.

    Sinon c’est un bon tel mais trop grand pour moi: impossible de le manipuler à une main et il risque de tomber tellement il est fin.

    • Je ne sais pas si on peut vraiment comparer l’Alcatel OT Idol Mini avec le Samsung Galaxy Ace.
      Ce dernier étant de conception beaucoup plus ancienne.

      Ceci dit, je trouve quand même que les photos de l’Idol Mini ne sont pas si mal… mais je ne suis pas un pro de la photo!

  3. Ce mobile a l’air vraiment bon pour son prix mais je vais quand même attendre le test en vidéo :) vivement qu’il sorte !

  4. Alcatel va bientot sortir l’alcatel one touch idol mini 2 avec un écran de 4.5 pouce , 8 mégapixels
    et sera surtout 4G !!!! ( info sur le site de alcatel )

  5. Quel est le nom de la musique promotionnelle de la GoPro Hero 3 ?

  6. merci pour la video,je trouve que Alcatel est plus évoluer mtn

  7. Super téléphone, petit et design sympa, je l’ai reçu pour noël et j’en suis pas du tout déçu ! Je ne suis pas un grand gamer et pour les application du quotidien il me convient très bien et surtout à son prix il m’a permis d’avoir d’autre cadeaux pour noël haha ! Merci Alcatel et merci top for phone parce que sans vous je ne l’aurai jamais connu.

  8. Vous dites que ce n’est pas le meilleur smartphone low cost , lequel est ce pour vous?

  9. je cherche un batterie alcatel one touch mini idol

    Ou bien le même tel occasion

    merci

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>