Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de la Teclast tPad G17s : une tablette qui téléphone

Test de la Teclast tPad G17s : une tablette qui téléphone

Teclast tPad G17s 3G - vue 01Le marché chinois regorge de produits originaux… dont les tablettes-téléphones.
Oui, des tablettes plus ou moins compactes (à partir de 7 pouces) et qui ont des fonctions GSM… on est donc ici clairement dans des diagonales d’écrans supérieures à celles des smartphones (inférieurs à 5 pouces) et phablets (5 à 7 pouces).

Et la Teclast tPad G17s fait partie de ces tablettes-smartphones.
Cette approche à contrario du marché de la téléphonie mobile est d’ailleurs suffisamment intéressante pour m’amener à vous proposer le test de cette « tPad G17s ».

Une tablette achetée sur le site de TinyDeal, une boutique spécialisée dans l’importation de produits chinois.
Et ce, pour un prix dérisoire : moins de 70€ en mai 2014.

1. Esthétique : bien assemblée

Il est surprenant de constater que pour une tablette 7 pouces vendues à moins de 70€, l’assemblage est parfait, et le niveau de finition tout à fait acceptable.
En effet, même si la G17s est doté d’un châssis et d’une carrosserie en plastique, le résultat est loin d’être cheap.

  • Face/avant :
    Un écran de 7 pouces au dessus duquel on retrouve un écouteur, ainsi qu’un appareil photo frontal.
    A noter qu’il n’y a pas de capteur de luminosité ni de proximité.
  • Dos/arrière :
    Un cache-batterie (qui ne peut pas être retiré) en plastique mat.
    On retrouve des marquages un peu partout (marque, modèle, normes). On retrouve également un haut parleur ainsi qu’un appareil photo principal (pas de flash LED).
  • Côté supérieur :
    On peut retirer une partie de la carrosserie du mobile et ainsi accéder aux 2 emplacements des cartes sim, ainsi qu’à l’emplacement de la micro SD.
    Sur le dessus du mobile se trouve également le port micro USB et le jack 3.5
  • Côté inférieur :
    Rien, si ce n’est l’entrée micro primaire.
  • Côté gauche :
    Le bouton de contrôle de volume +/- ainsi que le bouton on/off.
    On retrouve également la fonction reset
  • Côté droit :
    Rien.

Une tablette au design réussi.  Compacte si on considère qu’il s’agit d’une tablette, et énorme si on considère qu’il s’agit d’un mobile.

Les dimensions étant conséquentes (188 ×108 x 8.3mm) il vous faudra nécessairement prendre la G17s à deux mains.
Et le poids (288 grammes) est conséquent mais justifié car il s’agit d’un très très grand mobile (ou d’une petite tablette, au choix).

  • Flexion :
    Certes, on peut donner une courbure relative à la tablette.
  • Pression :
    Pas de Corning Gorilla ou Dragon Trail en tant que vitre, ce mobile est donc clairement exposée

Clairement une réussite sur le plan du design.

2. Image et son : très modestes

Teclast tPad G17s 3G - vue 03Modestes, mais pas ridicules.
On a donc un résultat loin du HD, mais qui reste suffisant.

  • Écran :
    Un écran de 7 pouces avec une résolution de 1024 x 600 pixels, ce qui donne une densité de 170PPP (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch)..
    C’est un peu limite sur cette notion de densité, bien en dessous des 300PPP minimum jugés nécessaire pour ne pas pouvoir voir les pixels à l’oeil nu.
  • Dalle tactile :
    Une dalle tactile capacitive multipoints (5 points) qui fonctionne parfaitement, rien à redire.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur fait son travail, bien que proposant un son manquant de clarté, et qui sera étouffé lorsque le téléphone est posé sur une table.
    L’écouteur et le jack 3.5 fournissent quant à eux des sons de bonne niveau.

Loin d’être bluffant, le résultat est donc satisfaisant, surtout si on prend en considération le prix ridiculement bas de cette tablette.

3. Performances : moyennes

Teclast tPad G17s 3G - vue 05Alors là, j’avoue avoir été surpris !
Les scores montrent des performances dignes d’un moyen de gamme (2013, limite 2014) alors que j’attendais vraiment une grosse catastrophe !

Et encore mieux, la G17s permet de faire fonctionner des jeux 3D (Asphalt 8, par exemple).

  • Antutu :
    (-) 15.800 points.  Un score étonnamment élevé pour une tablette low-cost.
  • 3Dmark :
    (+) 2.800 points. De quoi faire un peu de 3D…

Des performances liés à des composants qui auraient pu nous faire craindre le pire… mais au final, ça va.
On a donc un processeur quatre-coeurs 1.3GHz (Mediatek MTK8382), un processeur graphique Mali 400MP2 (ouf, la 2ème génération, tout de même 10 fois plus puissante que la première) et enfin 512Mo de mémoire vive.

Et pour ce qui est de la mémoire de stockage interne, les 8Go initiaux se transforment 6,5Go.
Mais heureusement, la G17s possède un emplacement micro SD qui permet d’ajouter quelques Go supplémentaires (32Go maximum).
En outre, cette tablette et OTG. Vous pouvez donc brancher une clé USB (via un adaptateur fourni dans la boîte de la tablette) sur le port micro USB.

4. Connectivité : intéressante

Teclast tPad G17s 3G - vue 14Une tablette qui téléphone, c’est pas mal, et c’est original.

La G17s est donc doté d’une fonction GSM tribandes. Alors oui, y’a des zones du monde où vous ne pourrez pas appeler, et alors, ça marche déjà en France !

On retrouve également une fonction 3G, laquelle accepte les 2 fréquences nécessaires en France, à savoir le 900MHz et la 2100MHz

Et à cela s’ajoute le WiFi, le bluetooth, le micro USB, le jack 3.5, le aGPS, etc.

  • Double-sim (dual-sim standby) :
    Et c’est pas tout, car on a ici 2 emplacements pour cartes sim.
    Il s’agit donc d’un « mobile » double-sim passif. La gestion des droits se faisant via la fonction de base offerte par le système d’exploitation qu’est Android.

En clair, la connectivité est l’un des points forts de cette tabletto-mobile

5. Système d’exploitation : du Android surcouché

Teclast tPad G17s 3G - vue 13On retrouve ici un système connu, maîtrisé et ultra-répandu chez les constructeurs.
Il s’agit d’Android, le système proposé par Google.

  • Système d’exploitation :
    Android donc, dans sa version 4.2.2 « Jelly Bean ».
    Un système fonctionnel, complet et performant… mais manque de chance (et comme c’est souvent le cas sur les mobiles chinois) pas de Google Play installé en natif.
  • Surcouche constructeur :
    Oui, il y a bien une surcouche. Étonnant quand on sait que la R&D nécessaire provoque un surcoût que les constructeurs chinois ont généralement horreur de supporter.
    Mais le fait est qu’il y a bien ici une surcouche, complète… et en chinois… Donc, clairement inexploitable pour un non sinophone tel que moi.
    Et le pire du pire, c’est que Google Play n’étant pas installé par défaut, ça devient franchement galère. Il faut donc installer le fichier .apk, lequel plante 9 fois sur 10 sur  cette tablette.

Dommage, car bien que l’on puisse utiliser cette tablette en langue français (oui, vous pouvez choisir la langue du navigateur facilement), les 3/4 des fonctions ajoutées à cette tablette sont inexploitables, les jeux sont en chinois, etc.

6. Usage : perso, exclusivement

Teclast tPad G17s 3G - vue 11Il est clair que cette tablette est faite pour le marché des particuliers.
Elle ne conviendra pas aux professionnels, même si on peut lire ses emails, naviguer sur le web, etc.

Mais elle se destine plus spécifique au particuliers désireux d’avoir un grand écran, pas cher, pour jouer à des jeux 3D et lire des films ainsi que des mp3.

  • Appareil photo :
    Un capteur de 2MP. Oui, 2… pas plus. C’est peu, ridiculement peu… et il est sans flash, sans autofocus.
    Les photos prises avec cette tablettes sont purement immondes. Le gros point faible de cet appareil réside dans cette incapacité totale à prendre une quelconque photo acceptable. Beurk !
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.800 mAh. Et si le capteur photo et le plus gros point négatif, l’autonomie de cette tablette en est le deuxième. Non seulement la tablette a réussie à passer de 41% à 0% en l’espace d’une seconde (bravo le calcul !) mais en plus, si on sollicite la tablette (lecture de film, jeu, etc.) la batterie se vide à vitesse grand V.

Une batterie polyvalente, capable de répondre à l’ensemble des besoins… si on prend le temps de faire la configuration nécessaire et que la qualité des photos (re-beurk) importe peu ou pas.

Conclusion : sympa pour son prix

Encore une fois de plus, l’une des principales forces de la Teclast tPad G17s 3G réside dans son prix bas… très très très bas.
Mais bien sûr, il existe d’autres points sympathiques, telles que les performances ou bien encore la connectivité.

Mais pour ce qui est du système d’exploitation, il faut mieux être fan de la bidouille (installer une .apk) et idéalement, être à l’aise en chinois.

Côté points faibles, on notera le capteur photo (très mauvais, beurk) et l’autonomie (mal gérée et faible).
Mais clairement acceptable face à l’ensemble des bons points et du prix low-cost.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de la Teclast tPad G17s 3G.
Voir d’autres tablettes-téléphones.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

2 commentaires

  1. Très bon test écrit, très complet et bien détaillé. Franchement les performances sont pas mal mais l’écran est clairement une déception pour moi.

    Concernant les appel téléphonique je ne vous pas l’utilité sur une tablette, sa fait gadgets.

    Hâte de voir le test vidéo, Marco est ce que tu vas avoir la chance de testez le Huawei Ascend Mate 2 ?

    A+ :-)

  2. bonjour, grand merci pour l’exposition minucieuse. Moi, j’ai la tablette TECLAST tPad G18d 3G; c’est un cadeau d’un ami. Es-ce que ce modèle a le GSM?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>