Accueil » Tests & Comparatifs » Retro-test du Motorola RAZR V3xx : le visiophone

Retro-test du Motorola RAZR V3xx : le visiophone

motorola razr v3xx - vue 02

Trois ans après le premier RAZR V3, c’est à dire en 2007, Motorola sort le RAZR V3xx.
Ce dernier a la particularité d’être compatible avec les réseaux 3G+ et de pouvoir passer des appels visio.

J’ai eu la chance de pouvoir me procurer un exemplaire totalement neuf en boîte de ce magnifique téléphone à clapet qu’est le Motorola V3xx.

Le mobile qui a servi à l’article de test provient à l’origine de l’opérateur téléphonique espagnol Movistar.

motorola razr v3xx - vue 01

Dans la boîte, outre le téléphone, on trouve un câble USB/mini USB, un chargeur EU, un kit piéton, la batterie et une carte micro SD de 128Mb accompagnée d’un adaptateur.

Huit ans après sa sortie, je vais vous faire partager mon ressenti par rapport à ce Motorola RAZR V3xx.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un très beau clamshell

Le RAZR V3xx est un téléphone à clapet tout d’aluminium vêtu. Ce mobile est tout simplement MA-GNI-FI-QUE.
Nous sommes ici en présence d’un téléphone premium. Une simple prise en main suffit pour en être convaincu.

L’exemplaire de test est de couleur noire.

Fermé, l’appareil possède des dimensions de 10,3 x 5,3 x 1,5 cm pour un poids de 103 grammes.

motorola razr v3xx - vue 10

A l’avant du mobile (clapet fermé), on retrouve un écran de 1,05 pouces surmonté d’un capteur photo et d’une LED de notifications.
Sous l’écran, on note la présence du logo Motorola.

motorola razr v3xx - vue 03

Le dos du téléphone accueille un autre logo Motorola ainsi qu’un haut-parleur.

La tranche supérieure de l’appareil intègre la charnière, tandis que la tranche inférieure est vierge.

motorola razr v3xx - vue 15

motorola razr v3xx - vue 15

Le côté gauche abrite la touche de volume +/-, le bouton malin et une trappe masquant le port mini USB.
Sur le côté droit, on note la présence du déclencheur photo et, sur le côté de la charnière, un emplacement pour attacher une dragonne.

motorola razr v3xx - vue 04

Si on ouvre le clapet, on découvre sur la partie supérieure un écran de 2,2 pouces surmonté d’un écouteur (en 2 parties), d’un logo Motorola chromé, de deux plots en caoutchouc et d’un marquage Motorola.
Plus bas, à hauteur de la charnière, on note la présence d’une caméra frontale.

La partie inférieure est recouverte d’une plaque en métal photodécoupé sur laquelle on trouve un clavier alphanumérique (rétroéclairé en bleu électrique) ainsi qu’une touche circulaire à 4 directions.
On note également la présence d’une touche dédiée à lancer les appels visio, d’une touche dédiée au navigateur et des touches décrocher/raccrocher. Cette dernière fait également office de bouton power.

Sous le clavier prend place une entrée micro.

Le Motorola V3xx est très agréable à tenir en main et il est possible d’ouvrir le clapet d’une seule main avec le pouce (avec un peu d’habitude).

2. Image et son : un son puissant

motorola razr v3xx - vue 11

L’écran extérieur de 1,05 pouces est de type CSTN et possède une résolution de 96 x 80 pixels). Il est capable d’afficher 65.000 couleurs.

motorola razr v3xx - vue 05

Une fois le clapet ouvert, l’écran intérieur de 2,2 pouces, de type TFT,  possède une résolution QVGA (240 x 320 pixels), soit une densité de 182ppp. Cet écran est capable d’afficher 262.000 couleurs et est très lumineux. Les couleurs sont belles.

Le son en communication est bon. On comprend bien son correspondant.

Le haut-parleur extérieur est puissant et délivre un son tout à fait correct.

Le Motorola V3xx est équipé d’un lecteur MP3 très bien fait. Mais voilà, le problème c’est que ce mobile n’est pas équipé d’un jack 3.5 et que donc, il faut brancher le kit mains libre fourni sur le port mini USB. Le résultat obtenu n’est vraiment pas top!
Heureusement, ce RAZR est doté d’une puce Bluetooth A2DP qui permettra d’y relier un casque sans fil.

3. Performances : c’est pas un smartphone

Tout ce que l’on peut dire de ce téléphone, c’est qu’il possède une mémoire interne de 50Mo extensible via une carte micro SD (dont la capacité maximale n’est pas spécifiée par le fabricant).

4. Connectivité : complète pour l’époque

Avec le Motorola V3xx, on retrouve un mobile tribande GSM (900/1800/1900) doublé d’une 3G+ (3,6 Mbps) 850/1900/2100 MHz. Ce téléphone permet donc de passer des appels en visiophonie.
A l’époque, les constructeurs mettaient l’accent sur cette fonction.

Pas de WiFi pour le RAZR V3xx, mais du Bluetooth 2.0, un emplacement pour une mini SIM, un slot micro SD (carte de 128Mo fournie) et du mini USB (on ne parlait pas encore beaucoup de micro USB).
Pas de radio et malheureusement, pas de jack 3.5.

Les accroches réseau GSM/Edge/3G sont très bonnes.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,7 W/kg. C’est un score encore très acceptable en 2015.

5. Système d’exploitation : propriétaire

En 2007, on ne parlait pas encore vraiment de système d’exploitation. De toutes façons, c’est un système propriétaire.
Je me rappelle qu’en 2007, je trouvais les menus Motorola beaucoup plus compliqués à utiliser que ceux présents dans les téléphones Nokia.

Finalement, avec le recul, et après avoir utilisé le V3xx pendant plusieurs jours, je les trouvent finalement très complets.

motorola razr v3xx - vue 06

Pour la présentation du menu principal, on a le choix entre un menu sous forme d’icônes ou sous forme de liste. Personnellement, je trouve que la première présentation est la plus aisée à utiliser.

motorola razr v3xx - vue 07

On a donc un menu qui s’appuie sur 12 catégories telles que :
- Applications USIM
- Historique : journal des appels

motorola razr v3xx - vue 08
- Jeux et applications : propose quelques jeux 2D en démo et un menu d’aide
- Multimédia : gestionnaire de médias, thèmes, appareil photo, caméra et mémos vocaux
- Répertoire
- Messagerie : messages (SMS/MMS), messages WAP et emails
- Appareil photo
- Mon WAP
- Réveil
- Configuration : préférences (écran d’accueil, menu principal, skin, papier peint, écran de veille), sonorisation (j’aime beaucoup la sonnerie « HelloMoto »), connectivité ( Bluetooth, USB, synchronisation), renvoi d’appel, en communication, réglages de base.
- Signets
- Outils : applications USIM, calculatrice, agenda, réveil, services numérotation, liste d’activation.

On remarques que certaines fonctions se retrouvent dans plusieurs applications à la fois.

En général, les fonctions sont correctement nommées.

Notons la présence de la fonction « iTap » pour la rédaction des textos. Il s’agit d’une sorte de T9 à la sauce Motorola.

Les touches « gauche » et « droite » en bas de l’écran sont paramétrables et peuvent être affectées à de nombreuses fonctions.
On remarquera la présence d’un « bouton malin », lui aussi paramétrable.

De nombreux fonds d’écran et de nombreux thèmes sont disponibles pour agrémenter aussi bien l’écran principal que l’écran externe.

  • Système d’exploitation : propriétaire.

6. Usage : aujourd’hui perso, hier pro

Si en 2007 le Motorola RAZR V3xx était un mobile haut de gamme qui convenait très bien aux professionnels, en 2015 il satisfera au mieux les particuliers.

En effet, de nos jours, il est peu probable qu’un professionnel puisse se contenter d’un mobile autre qu’un smartphone.

Le V3xx vous permettra sans problème de passer des appels (même en visio), d’envoyer/recevoir des SMS/MMS, d’écouter des MP3 (via un casque Bluetooth de préférence) et de jouer à quelques jeux 2D.

Le téléphone est équipé d’un appareil photo principal (sans flash LED) de 1,3MP qui est tout juste là vraiment pour dépanner.
A cela, il faut ajouter une caméra frontale de 0,3MP (VGA) qui permettra de passer des appels en visio.

motorola razr v3xx - vue 12

Le RAZR V3xx est doté d’une batterie de 940 mAh qui permettra de tenir 2 jours avant d’être rechargé.
Attention, le chargeur fourni est en 550 mAh.

  • Appareil photo principal :  1,3MP
  • Batterie : Extractible de 940 mAh.

En conclusion : un mobile célèbre

motorola razr v3xx - vue 13

A sa sortie en 2007, le Motorola RAZR V3xx était vendu à un prix avoisinant les 400 Euros.
Il s’agissait (et il s’agit toujours) d’un téléphone premium faisant la part belle à l’aluminium.

Le RAZR V3 est le mobile à clapet le plus populaire de toute l’histoire de la téléphonie mobile.

  • Les plus : finition aluminium premium, compatible réseaux 3G+
  • Les moins : appareil photo principal, pas de jack 3.5

Galerie photos :

Autres :

 

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>