Accueil » Actualités » Tout comprendre sur les formats de cartes sim

Tout comprendre sur les formats de cartes sim

Les différentes tailles de cartes sim

Ah, les cartes sim ! Ces petits bouts de plastique avec des puces.
Indispensables pour appeler et envoyer des SMS, mais aussi profiter de la 3G/4G…

Cependant, au moment de changer de mobile, le problème du format (taille) de la carte sim revient toujours !
Alors, si les constructeurs tâchent (et les testeurs de Top For Phone également) d’être les plus clairs possibles sur ce point, il n’en reste pas moins qu’on a toujours cette hésitation : carte sim micro ou carte sim mini ? ou peut-être carte sim nano ?

Les 3 dimensions actuelles :

Alors, pour ne pas vous tromper, voici (cf l’image ci-dessus) les 3 tailles de cartes sim disponibles à l’heure actuelle :

  • carte sim mini : longtemps, ce format a été le seul format disponible dans les téléphones mobiles. Une situation qui a durée plus de 10 ans… et étonnamment, cet ancien format encore utilisé de nos jours, semblent gros… et l’incompréhension quant à son nom (et la confusion avec le format « micro ») est devenu un classique.
    Et pourtant, il s’agit bien d’un format mini… car avant que la téléphonie ne deviennent vraiment mobile (je vous parle d’un temps où l’on téléphonait dans la rue… dans une cabine téléphonique de France Telecom) les cartes sim avaient la taille d’une carte de crédit…
    A noter que ce format est parfois appelé « carte sim standard ».
    > Dimensions : longueur 25mm x largeur 15mm.
  • carte sim micro : apparue en 2010 notamment avec l’iPhone 4 (merci Apple…) il s’agit d’une carte plus petite que la carte sim mini, où l’on voit clairement que si la puce est strictement de la même taille, le plastique autour a été « grignoté ».
    L’intérêt ? Mis à part perdre l’utilisateur, il s’agit pour le constructeur de smartphones de gagner un peu d’espace soit pour réduire la taille du smartphone, soit pour ajouter des composants supplémentaires…
    > Dimensions : longueur 15mm x largeur 12mm.
  • carte sim nano : apparue en 2013 notamment avec l’iPhone 5 (re-merci encore Apple…) il s’agit du plus petit des formats possibles pour une carte sim. On le voit, la puce est là aussi strictement de même taille que celle trouvée sur les cartes sim mini et micro, mais le plastique entourant cette dernière est réduit au minimum…
    L’intérêt étant toujours le même : économiser de la place pour soit réduire celle du mobile, soit ajouter plus de composants.
    > Dimensions : longueur 12mm x largeur 8,8mm.

En bonus : et à l’avenir ?

Et bien, on parle d’une puce sim directement intégrée au mobile, dès son assemblage en usine.
Rassurez-vous, ça n’est pas un retour aux mobiles bloqués pour un opérateur en particulier… mais simplement une petite opération particulière qui consistera à injecter des données correspondantes à une ligne mobile, directement dans le smartphone.
Ainsi, le mobile aura son propre code d’identification (comme c’est déjà le cas), et l’opérateur devra, une fois la manipulation réalisée (injection des paramètres liées à la ligne) comprendre que tel téléphone avec tel identifiant est bien celui autorisé à utiliser tel numéro de téléphone et donc les services correspondants.

Pour l’utilisateur, cela restera certainement un jeu d’enfant… et lui permettra de ne plus s’embêter à savoir quelle taille de carte sim utiliser dans son tout nouveau smartphone.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

9 commentaires

  1. C’est avec ce genre d’article qu’on finit par se sentir vieu ;-)

    J’ai connu l’époque du motorola startac où il fallait mettre la carte sim dimension carte téléphonique en entier!

    En tout cas merci pour cet article car c’est vrai qu’avec toute ces dénominations on a vite fait de tout mélanger.

  2. Oui moi aussi je l’ai eu. C’était une autre époque.
    Je me permets de compléter ton article, Marco, avec un conseil aux primo utilisateurs : Votre premier mobile utilisera probablement la micro sim, peut-être la nano sim. Mais il vous sera peut-être fourni la mini sim. La puce est détachable, il suffit de la détacher du pourtour, conservez-le, il pourrait vous être utile, en cas de panne et de prêt d’un autre téléphone plus ancien.

  3. Malheureusement, la e-SIM va poser problème aux différents testeurs qui ont généralement pour habitude d’insérer leur propre carte SIM dans le mobile qu’ils testent…

    • Bonjour Alex, j’ai été interrompu pendant mon commentaire, tu as répondu à me question avant de la voir, et moi je l’ai posée avant de voir ton commentaire :D

  4. Pour le puce intégrée au téléphone, on peut imaginer qu’on pourra déclarer plusieurs téléphones à son opérateur, peut-être une simple manipulation informatique pour activer l’un/désactiver l’autre, ce sera plus pratique quand on aime changer. N’est-ce pas Alex :)
    Par contre comment ferez-vous pour les tests, ça pourrait être compliqué. Il faudra peut-être créer un référencement des sites auprès des opérateurs ?

    • On déplace un problème car je ne pense pas que les opérateurs vont nous laisser activer plusieurs phones sur une même ligne. Ils sont perdant. A moins qu’ils revoient leur formule de forfait.
      Ça serait bien de le faire comme pour les box internet avec un identifiant à rentrer dans les paramètres sauf que là ça sera sur du mobile.

  5. Article très intéressant merci Marco :)
    La carte SIM à été longtemps utilisé jusqu’à ce que Apple décide de changer de format ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose. Au début j’ai détesté la carte micro et encore plus la nano
    La e-sim va me paraît extrêmement compliqué, premièrement il sera impossible de changer de carte, deuxièmement j’imagine que dans un premier temps ça sera compatible simple sim !

  6. Techniquement ce ne devrait pas être un problème : on sait déjà activer une carte sim depuis son PC. Il n’y a pas de raison technique qu’on ne puisse pas attribuer son numéro à une puce aujourd’hui et à une autre demain.
    Contractuellement non plus : À partir du
    moment où on paye son forfait, un opérateur ne peut pas nous imposer un téléphone sur une certaine durée, celui qui veut changer toutes les semaines, ou tots les mois peut le faire grâce à la mobilité de la sim, une avancée technologique ne peut pas nous empêcher de continuer à le faire.
    J’imagine plutôt l’attribution de son numéro à tous ses téléphones vie le code Imei, par contre une seule sim ne serait actionnable en même temps.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>