Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Yezz Andy A5QP : du haut de gamme à prix raisonnable

Test du Yezz Andy A5QP : du haut de gamme à prix raisonnable

Yezz, une marque que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter à plusieurs reprises lors des tests de mobiles tels que ceux des A4M, A4.5, A5 et A6M (voir tous les tests de mobiles Yezz).

Des bons mobiles vendus alors à bons prix, présentant pour certains la particularité d’être fournis avec des accessoires (A4M et A6M). Mais voilà, le marché est rude, et les constructeurs ont tous dans leurs catalogues des mobiles de plus en plus puissants.

La marque américaine avait deux choix :
- soit de baisser les bras, ce qui n’est jamais vraiment conseillé pour une entreprise qui veut réussir
- soit de revenir à la charge à son tour, avec un monstre de puissance, du genre bon gros catcheur de la WWE gonflés aux stéroïdes.

Quel choix croyez vous que la marque a fait ? Et bien, revenir avec un mobile gavé avec un bon gros processeur qui décalque.
Et voici donc le test du Yezz Andy A5QP, un octo-coeurs qui est là pour infliger la prise de l’ours aux malheureux et frêles concurrents.

Et rappelons que le A5QP étant vendu à moins de 320€ (prix de lancement en mai 2014), ça risque de faire très mal.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : élégant et ultra-fin

Yezz Andy A5QP - vue 01Oui, ce Andy A5QP est un beau petit mobile. Il est certes doté d’un design sobre, mais qui est à la fois élégant.
Côté qualité de fabrication, on est clairement sur un mobile bien construit, loin d’être cheap.

  • Face/avant :
    Un écran de 5 pouces au-dessus duquel on retrouve le capteur photo frontal ainsi qu’un écouteur et un capteur de luminosité et un autre de proximité. On retrouve également une LED de notification dans le coin supérieur gauche.
    En dessous, on retrouve 3 touches sensitives (non rétroéclairées, dommage).
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo de 13MP accompagné de son flash LED figure sur la partir supérieure arrière.
    En bas, on retrouve le haut-parleur (coin inférieur droit).
    A noter que l’arrière du mobile peut être retiré, ce qui permet d’accéder à deux emplacements pour cartes sim (une au fomat mini, l’autre au format micro) et à un emplacement micro SD.
    La batterie cependant ne peut pas être retirée, elle est logée à l’intérieur du châssis du mobile.
  • Côté supérieur :
    Un jack 3.5 équipe bien ce mobile, ce qui est assez remarquable vu son extrême finesse (on se souviendra de certains concurrents qui n’avait pas réussi ce pari).
  • Côté inférieur :
    Le port micro USB et l’entrée micro primaire.
  • Côté gauche :
    Rien. Strictement rien du tout.
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/- et le bouton on/off.

Un mobile qui, bien qu’il soit un phablet de 5 pouces, n’est pas pénalisé par ses dimensions : 144 x 69.7 x 6.9 mm.
La prise en main est donc tout à fait satisfaisante, et le poids (123 grammes) en fait un mobile qui ne déformera pas votre poche.

  • Flexion :
    Finesse, châssis plastique, pas de vitre résistante… tout cela fait que ce mobile est forcément un peu souple.
    Rien de notable en utilisation normale, mais évitez de vous asseoir brutalement dessus.
  • Pression :
    Pas de vitre Corning Gorilla ou autre  du type. Forcément, la vitre s’enfoncera en cas de très forte pression.
    Preuve qu’il vaut mieux éviter de laisser tomber quoique ce soit sur l’écran.

Le A5QP est un « beau mobile » au design réussi. D’autant plus que son cache-batterie pouvant être retiré, vous pouvez optez pour plusieurs couleurs (les coques sont fournies avec le mobile) : blanc, rouge ou noir/bleu.

2. Image et son : du tout bon

Yezz Andy A5QP - vue 12Rappelons, si nécessaire, qu’un phablet a un écran pouvant aller de 5 à 7 pouces… et le A5QP est justement nommé.

  • Écran :
    Un écran de 5 pouces, LCD IPS, doté d’une résolution HD Ready (soit donc 1280×720 pixels) ce qui donne une densité de 294 (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Un écran doté d’une bonne luminosité et d’un bon contraste. Le résultat est satisfaisant.
  • Dalle tactile :
    Elle est précise et efficace, à la seule condition… d’enlever le film protecteur sur la dalle.
    En effet, on a du mal à s’en rendre compte lors du déballage, mais il y a bien un film protecteur ultra-transparent, et aussi ultra-épais, qui protège l’écran des rayures.
    Le problème (confessé par la marque d’ailleurs) c’est que ce film gène le signal tactile. Ca partait donc d’un bon sentiment, mais mieux vaut l’enlever, car sinon, c’est la crise d’énervement assurée.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Un haut-parleur au son de bonne qualité, mais qui manquera clairement de puissance. Et comme toujours, ce dernier étant placé sous le mobile, le son deviendra étouffé si l’A5QP est posé sur une table.
    L’écouteur fourni un son d’une qualité attendue sur un mobile récent, de même pour le jack 3.5

Le résultat est donc tout à fait satisfaisant. De bon niveau même !
Certes, les plus tatillons diront que l’écran n’est pas un Full HD (1080p), mais l’image est belle, et plus de pixels auraient conduits à avoir un mobile plus gourmand (autonomie moindre) et plus lent (performances dégradées).

3. Performances : élevées

Yezz Andy A5QP - vue 13Alors oui, s’il y a bien un point où les octo-cores (processeurs huit-coeurs) sont à l’aise, c’est celui des performances.
Et le Yezz Andy A5Q6 n’a aucun problème de ce côté là. Ca fonctionne bien, très bien même.

  • Antutu :
    (-) 27.200 points. C’est du bon score de haut de gamme. Et bien que certains ultra-haut de gamme arrivent à faire 35.000 points et plus, n’oublions pas que ces derniers sont plus de 2 fois plus chers.
  • Quadrant :
    (+) 15.400 points. Oui, c’est un score de haut de gamme.
  • 3Dmark :
    (-) 6.000 points (test « Ice Storm »). Oui, il s’agit d’un mobile qui devrait bien s’en sortir dans les jeux 3D.
  • Epic Citadel :
    (-) 58 images par seconde (en mode « haute qualité » d’image). De quoi vous assurer, si nécessaire, d’une excellente fluidité d’images.

Des performances rendues possibles par un triptyque de composants tels qu’un processeur octo-coeurs Meditatek MT6592 cadencé à 1.7GHz, complété d’un processeur graphique Mali 450MP et de 1Go de mémoire vive.

Là aussi, c’est largement suffisant pour faire tourner toutes les applications et tous les jeux, mêmes les plus gros jeux 3D.
Mais une fois encore, 2Go de mémoire vive auraient pu définitivement éradiquer la concurrence.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, on a un 8Go de mémoire interne qui se transforme en 6Go disponibles pour l’utilisateur lors du premier démarrage.
Mais comme indiqué plus haut, un emplacement micro SD (carte non fournie) permettra d’ajouter jusqu’à 64Go supplémentaires.

4. Connectivité : complète

Yezz Andy A5QP - vue 16Certes, les mobiles dotés de processeurs Mediatek (et c’est le cas ici) ne permettent pas aux mobiles qui en sont équipés d’avoir la 4G… mais pour le reste, tout est là.

On a donc ici un smartphone doté d’une fonction GSM (appels et SMS) que vous pourrez donc amener avec vous partout dans le monde sans crainte de ne pas capter le réseau local.

A cela s’ajoute une connexion web mobile 3G+ (HSDPA+) qui n’a montré aucun signe de déconnexion intempestif durant le test.

Enfin, on retrouve également du WiFi, du bluetooth, du aGPS, un jack 3.5, un port micro USB, un emplacement micro SD, 2 emplacements pour cartes sim, un tuner radio FM, etc.

  • Double sim :
    Il s’agit du double-sim « passif » (en anglais dual sim standby). La gestion des droits pour les 2 carte sim est confié à une fonction native d’Android.
  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Yezz Andy A5QP serait de 0,14 W/kg (information que l’on retrouve sur le site du groupe Avenir Telecom)… ce qui en ferait un excellent mobile sur ce point.

Rien à redire donc, la connectivité est un des points forts de ce mobile.

5. Système d’exploitation : Android très légèrement surcouché

Yezz Andy A5QP - vue 14Ah, Android… le système d’exploitation créé par le géant de Mountain View qu’est Google.
Un système largement répandu dans le monde désormais, car plus des 2/3 des mobiles vendus neufs le sont avec ce système.

  • Système d’exploitation :
    Un Android très classique et répandu sur les mobiles des constructeurs de tous horizons (surtout chinois avec des processeurs Mediatek), s’agissant de la version 4.2.2 « Jelly Bean ».
    Un système complet, fourni ici avec le Play Store, et dont vous pourrez faire à peu près ce que vous voulez (changement de design, ajout de jeux et d’applications, etc.)
  • Surcouche constructeur :
    Certes, Yezz n’est pas la marque qui fait dans la surcouche « gros effets spéciaux 3D en tout genres ».
    Mais voilà, la marque à fait les efforts nécessaires. On a donc ici un peu de travail graphique (fonds d’écran, icônes) et fonctionnel (guide de l’utilisateur en .pdf, etc.).
    On retrouve aussi quelques applications supplémentaires et, par défaut, des jeux Gameloft (free-to-play) sans doute liés à un partenariat entre les 2 marques.

Le résultat est donc satisfaisant.
Certes, rien de bien nouveau et original en soit, mais le design étant revu, il est plus agréable qu’un Android « stock » (à comprendre « nature » ou encore « brut de décoffrage ») et ne consomme pas plus de ressources que nécessaire (mémoire vive notamment).

6. Usage : polyvalent et puissant

Yezz Andy A5QP - vue 04Le Yezz Andy A5QP est clairement un mobile puissant, et polyvalent.
Il conviendra donc parfaitement à tous les besoins des utilisateurs, que ce soit regarder ses emails, aller sur le web en 3G, regarder des vidéos YouTube, envoyer des SMS, être appelé, etc.

Mais il est clair que même si ce mobile pourra parfaitement convenir à un professionnel, il est principalement destiné au marché des particuliers.

Et ça tombe bien, car on a ici un mobile doté d’un lecteur mp3, d’une radio FM, d’un lecteur vidéo, de la capacité à jouer à des gros jeux 3D, etc.

  • Appareil photo :
    L’appareil photo dorsal est est un 13MP avec autofocus et flash LED. Il enregistre en 1080p. Le résultat obtenu est plutôt satisfaisant.
    Autre point original, le capteur frontal est un 5MP, c’est une bonne idée pour les selfies tellement à la mode en ce moment.
    Échantillon photo : photo d’une figurine (capteur frontal).
    Échantillon photo : photo d’une figurine (capteur dorsal).
    Échantillon photo : photo du tournage (capteur frontal).
  • Autonomie :
    Une batterie de 1.800 mAh, seulement ? Et oui, seulement.
    Un choix probablement lié à la recherche d’ultra-finesse du mobile (moins de 7mm d’épaisseur), reste que ça fait peu tout de même.

Un bon mobile donc, bon à tout faire dont on ne regrettera que la batterie dotée d’une capacité, à mon goût, trop faible.

Conclusion : un bon octo-coeurs au design réussi

Le Yezz And A5QP est un mobile complet, très satisfaisant, qui n’a montré aucune faiblesse ni défaut lors de son test.
Livré avec un nombre conséquent d’accessoires qui permettront d’éviter de passer par des boutiques spécialisées et de laisser quelques dizaines d’euros supplémentaires.

Pour faire le récapitulatif, on trouve ici un phablet doté de très belles performances, d’un écran sympathique 720p, d’un design étudié et réussi, d’une connectivité complète… mais sans 4G.

Son prix lui permet d’être bien placé sur le marché (surtout si on prend en considération qu’aucun accessoire n’est à acheter avec ce mobile) cependant, rappelons qu’à 350€ existe l’excellent LG Nexus 5.

La concurrence est donc rude entre le A5QP (issu d’une marque qui doit encore se faire connaître en France) et le LG Nexus 5 (très connu, du moins chez les geeks que nous sommes).

A l’heure du choix, il vous faudra prendre en compte les quelques dizaines d’euros qui séparent le smartphone de la marque Yezz de ses concurrents, ainsi que les accessoires fournis, et le manque de 4G (bien dommage de nos jours).
Un compromis à faire donc, que vous seuls pourrait faire.

Reste que chez Top For Phone, on a été séduit par ce téléphone sympathique, et vraiment réussi. Et que naturellement, on le recommande.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Yezz Andy A5QP.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

2 commentaires

  1. Très bon test Marco comme d’habitude, ce Smartphone est vraiment top juste l’écran dommage qu’il ne soit pas en full hd mais l’écran n’est pas mauvais donc c’est cool.

    Les performances sont vraiment excellente même très haut gamme ça fait vraiment plaisir surtout avec sont excellents rapport qualité prix.

    Hâte de voir ton prochain test écrit et vidéo.

    A+

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>