Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Yezz Andy 6Q : un phablet XXL qui a du style

Test du Yezz Andy 6Q : un phablet XXL qui a du style

Yezz est une marque prolifique… et si on ne la connaît pas encore suffisamment dans l’hexagone, pas d’inquiétude, ça ne saurait tarder.
Cette marque américaine (mais qui comme toutes les autres construit ses mobiles en Chine) était initialement destinée à n’être commercialisée que sur les 3 continents américains (nord, centre, sud).
Mais fort heureusement pour nous, Yezz est désormais officiellement commercialisée en Europe, par le groupe Avenir Telecom, et notamment dans les magasins Internity.

Un « constructeur » qui a créé une large gamme de smartphone, du low-cost au (presque) haut de gamme, du compact au phablet.
Et le Yezz Andy 6Q, l’un des derniers nés, est un grand phablet, version XXL, doté d’un écran 6 pouces.

Alors, que vaut ce phablet vendu (Novembre 2014) au prix de 299€ ?

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : ultra fin et ultra long

Yezz Andy 6Q - test - 02Ce phablet présente un design réussi.
Certes, il est grand, mais en raison d’une extrême finesse, on n’est loin d’avoir l’impression d’avoir un parpaing dans la main.

  • Face/avant :
    Un écran de 6 pouces, au dessus duquel on retrouve l’écouteur, le témoin de charge, la caméra frontale et les capteurs de luminosité et de proximité.
    En dessous, on retrouve les 3 touches sensitives (menu contextuel, accueil, retour) et l’entrée micro primaire.
  • Dos/arrière :
    Le cache-batterie pouvant être retiré, on accède alors aux 2 emplacements des cartes sim (une au format « mini », l’autre au format « micro ») et à l’emplacement de la carte micro SD (non fournie, bien sûr).
    On retrouve également un capteur photo de 13MP accompagné d’un flash LED, ainsi qu’une entrée micro supplémentaire et enfin la grille du haut-parleur.
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5, et rien d’autre.
  • Côté inférieur :
    Le port micro USB indispensable à la recharge, et utile pour la synchronisation (filaire).
  • Côté gauche :
    Rien.
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/- ainsi que le bouton on/off. On retrouve également une fente qui permet de retirer le cache-batterie.

Alors oui, il est grand, et forcément il faudra l’utiliser à 2 mains.
En outre, il a une carrosserie plutôt glissante, et il faudra le tenir fermement.

Ses dimensions de géant : 16,5 cm de long x 8,4cm de large et 0,8cm d’épaisseur.
Le tout pour un poids raisonnable, pour un phablet, de 160 grammes (ndlr : merci le tout plastique !).

  • Flexion :
  • Un phablet grand et fin, avec une carrosserie en plastique et un châssis dans le même matériaux… forcément, ça donne un résultat plutôt mauvais, voir mauvais. A tel point que là aussi, on est pas loin du #bendgate d’un iPhone 6 Plus.
    Mon seule conseil, évitez de le mettre dans la poche d’un jean.
  • Pression :
    La finesse a, là aussi, une contrepartie supplémentaire. La vitre est souple, et l’écran placé tout contre prend immédiatement les impacts.
    Là aussi, mon conseil est d’éviter de laisser tomber quelque chose sur l’écran…

Un mobile commercialisé en noir, mais dans la boîte du quel (voir la vidéo de déballage du Yezz Andy AQ) on retrouve des coques supplémentaires (blanche et dorée).

2. Image et son : sympa mais sans plus

Yezz Andy 6Q - test - 01L’effet cinéma est garanti avec un écran de cette taille.
Mais (car il faut toujours un mais) les fans de HD et de grosse densité de pixels se rendront compte que l’on est en phase d’un mobile commercialisé à 300€ et non pas d’un LG G3 avec sont écran QHD et ses 600€…

  • Écran :
    Il s’agit d’un écran de 6 pouces LCD, doté d’une résolution HD Ready (1280 x 720 pixels) ce qui donne une densité de 245ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    L’image est de qualité satisfaisante. Seuls les fans de HD à grosse résolution trouveront quelque chose à redire.
    Mais le résultat obtenu est de bon niveau et on a plaisir à regarder un film.
  • Dalle tactile :
    Son utilisation ne pose aucun problème. Il s’agit (tout naturellement) d’une dalle capacitive multipoints.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur fourni un son de bonne qualité. Mais sa position arrière nuira, comme toujours, à la propagation du son (qui devient étouffé si le téléphone est posé sur une table).
    L’écouteur fourni quant à lui un son tout à fait normal, rien à redire, on entend son interlocuteur.
    Et pour le jack 3.5, même chose, aucune déformation du son n’est à constater.

Le résultat est donc globalement satisfaisant même s’il est loin d’être bluffant.
Mais à défaut de créer le « waoouhhhh effect », on aura tout de même plaisir à utiliser/regarder cet écran.

3. Performances : moyen de gamme sans plus

Yezz Andy 6Q - test - 03Non, cet Andy 6Q n’est pas là pour mettre une fessée à un iPhone 6 Plus.
D’un autre côté, il n’est pas commercialisé au même prix non plus, et les spécifications sont cohérentes, en relation directe avec le prix de vente.

  • Antutu (version 5) :
    (-) 18.000 points. Du moyen de gamme, pas de quoi casser 3 pattes à un canard.
  • Quadrant :
    (-) 5.500 points. Tu petit moyen de gamme par les performances.
  • Epic Citadel (mode qualité graphique) :
    (-) 46 images par seconde. L’image est fluide, sans saccade.

Le tout étant lié à des composants connus, tels qu’un processeur Mediatek MT6582 (4 coeurs à 1.3GHz), épaulé par 1Go de mémoire vive et un processeur graphique Mali400MP (bien connu chez Yezz).

Pour ce qui est de la mémoire de stockage interne, les petits 4Go revendiqués par le constructeur se transforment en un simple 2,2Go.
Mais heureusement, l’emplacement micro SD permet d’ajouter jusqu’à 64Go de mémoire (ndlr : heureusement, car sans, ça aurait été compliqué).

4. Connectivité : complète… 4G exceptée

Yezz Andy 6Q - test - 11Comme c’est encore souvent le cas, surtout lorsque l’on parle de téléphones équipés de processeur Meditek, le Yezz Andy 6Q est un « simple » 3G+ (HSDPA), doté d’une connexion GSM quadribandes (oui, vous pouvez faire le tour de la planète avec et émettre vos appels).

Pour le reste, on retrouve les incontournables et indispensables WiFi, bluetooth, micro USB, radio FM, a-GPS, jack 3.5 (format OMTP), 2 emplacements pour carte sim (mini et micro), emplacement pour micro SD,

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Yezz Andy 6Q est de (seulement) 0,367 W/kg, ce qui est un bon score !

On a donc globalement une bonne connectivité, d’autant que je n’ai eu a constater aucune déconnexion intempestive.
En effet, l’accroche est bonne, que ce soit en GSM, web mobile et 3G.

5. Système d’exploitation : du classique

Yezz Andy 6Q - test - 04Yezz, à une rare exception près, ne fait que des Android Phones.
Le Andy 6Q n’échappe pas à la règle et se range du côté du système d’exploitation made by Google.

Un système efficace, personnalisable, et parfaitement adapté (ndlr : choix tout à fait logique) à ce mobile.

  • Système d’exploitation :
    Android version 4.2 « Jelly Bean ».
    Mais la marque nous promet que ce mobile pourra être mis à jour en 4.4 « KitKat »… chose sur laquelle j’avoue avoir un sérieux doute.
    Quoiqu’il en soit, le tout fonctionne parfaitement bien, rien à redire.
  • Surcouche constructeur :
    Une surcouche très légère. Hormis quelques fonds d’écran et quelques icônes, le design est presque inchangé.
    On retrouve également quelques jeux et applications généralement sans intérêt que l’on pourra (ouf, bonne nouvelle) désinstaller. Citons par exemple Little Big City, ou encore Texas Hold’em, etc.
    Et des petites fonctionnalités telles qu’un « Absolute » (pour tracer son mobile en cas de vol), Hot-Spot (pour se connecter plus facilement), le manuel utilisateur en .pdf,

Il n’y a donc à rien à redire, le résultat obtenu est sympathique, et la surcouche réduite à sa plus simple expression, ne pénalise pas les performances de ce phablet.

6. Usage : pour toutes et tous

Yezz Andy 6Q - test - 07Le Yezz Andy 6Q est un mobile « bon à tout faire », et pour tout le monde.
Particuliers, professionnels… tous auront plaisir à utiliser un écran d’aussi grande taille, que ce soit pour lire des vidéos, ou pour envoyer des emails, allez sur internet en 3G+, ou bien utiliser le GPS, etc.

Tout est là, rien ne manque, que ce soit pour le productif ou bien le divertissement.

  • Appareil photo :
    L’appareil photo dorsal de 13MP est doté d’un flash LED est d’une fonction autofocus. Les photos prises sont de bonne qualité, avec un autofocus précis et efficace, même en photo « de près ».
    L’appareil photo frontal de 5MP rendra vos selfies un peu plus sympa (en tout cas, bien plus sympa qu’un vulgaire capteur 1.3MP).
    Échantillon photo : une voiture miniature.
  • Autonomie :
    Une batterie de 3.000 mAh qui, est malheureusement figée et ne peut être remplacée, à moins de vouloir jouer du tourne-vis. Dommage et incompréhensible (ndlr : mais pourquoi donc bloquer cette batterie ?!).
    Car 3.000 mAh sur un mobile de cette catégorie, ça m’aurait permis de donner à ce mobile un bon point supplémentaire.
    D’autant qu’un test réalisé en conditions réelles (50% de luminosité, 50% de son, toutes les connexions ouvertes, video 720p) aura consommé moins de 20% de la batterie pour 1 heure de vidéo. Ce qui laisse présager d’une bonne autonomie (bien plus d’une journée, à moins de jouer à des gros jeux vidéos 3D pendant des dizaines de minutes).

Un mobile satisfaisant, qui répond aux besoins que l’on pourrait avoir.

Conclusion : un bon phablet qui capitalise sur le look

Et bien, ce Yezz Andy 6Q est un sympathique phablet XXL (un écran 6 pouces tout de même).
La résolution reste une sympathique 720p, mais au regard des performances modeste (dignes d’un moyen de gamme 2014), avoir un écran Full HD aurait une grave erreur.

Grave erreur car les performances du mobiles n’auraient pas été suffisante pour assurer une image fluide et de qualité.
Concrètement, si un mobile a des performances moyennes, mieux vaut éviter les trop grosses résolutions. Et Yezz l’a compris.

Pour le reste, on a de bonnes choses.
La connectivité est correcte. Pas de 4G certes, mais tant pis.
Le design est là aussi sympathique, d’autant que le téléphone est fourni avec plusieurs caches-batterie.
Pour le système d’exploitation, rien à redire. Du Android, ça ne déçois jamais.

On notera en outre 2 bons points :
- l’autonomie de bon niveau
- le capteur photo avec des photos de très bonnes qualité

Donc, que dire si ce n’est que « oui », on vous recommande le Yezz Andy 6Q.
Alors, il y a bien d’autres phablet commercialisés par d’autres concurrents, et parfois à des prix légèrement plus bas (50€ environ), mais la marque américaine s’en sort comme toujours en ajoutant de bons accessoires.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du déballage du Yezz Andy 6Q.

Yezz est une marque prolifique… et si on ne la connaît pas encore suffisamment dans l’hexagone, pas d’inquiétude, ça ne saurait tarder. Cette marque américaine (mais qui comme toutes les autres construit ses mobiles en Chine) était initialement destinée à n’être commercialisée que sur les 3 continents américains (nord, centre, sud). Mais fort heureusement pour ...

Vue d'ensemble des tests

Esthétique - 80%
Image & Son - 70%
Performances - 70%
Connectivité - 70%
Système d'exploitation - 80%
Usage - 80%

75%

Sympathique phablet XXL

Résumé : Avec un design sympathique et des accessoires fournis gratuitement, ce Yezz Andy 6Q tire son épingle du jeu.
Un mobile efficace, malgré des performances plutôt moyennes, et qui a une foule de bons points.
On citera notamment le capteur photo de très bonne qualité ainsi que l'autonomie. Pour Top For Phone, c'est donc un "oui".

User Rating: 3.22 ( 3 votes)
75

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

12 commentaires

  1. Mouais,mouais,mouais

    Je me suis arrêté lorsque j’ai vue son prix(299€),déjà que j’ai eu un mal de chien a revendre a 120euros un Acer Liquid S1 Duo de 5.5 pouces

    Alors un smartphone au perf’digne d’un téléphone a 100euros et vendu par une marque inconnu,sur avec ce genre de produit ils vont percer

    Dommage la partie photo a l’air excellente

  2. Je suis choquée ! J’ai un vphone i6 qui coûte environ moins de 140 euros et qui a exactement la même fiche technique… Mise a part l’écran de 4.7 pouces,de plus il est la parfaite copie de l’iPhone 6, en alu.Bref,des fois il y a vraiment des carroteurs.

    • Tu compares donc une contre-façon/copie, probablement sans TVA et hors frais de port, à un mobile commercialisé officiellement en France et doté de son propre design ?
      Non, désolé, mais même moi je fais pas ça ! :D

      Plus sérieusement, bien évidemment qu’il y a des bonnes affaires à faire en achetant en Chine des mobiles d’import, j’ai d’ailleurs eu l’occasion de vous en présenter.
      Mais là, faut bien prendre en compte chaque « source d’approvisionnement » et la qualité du travail accompli par chaque marque ;)

      • Qu’il me semble loin le temps de celui du temps qu’on m’a offert une copie chinoise d’iphone 3g;(

        Os pourris,dalle tactile pourri,partie photo pourri…ha la la

        N’empêche il eu que j’y pense d’énorme progrès sur les contre façon

  3. je profites pour vous dire que ce smarphone n’est plus ni moins que les autres par contre je netrouve pas le moyen de corriger l’heure peut être que j’y arriverai

  4. je profites pour vous dire que ce smarphone n’est plus ni moins que les autres par contre je netrouve pas le moyen de corriger l’heure peut être que j’y arriverai

  5. quelqu’un peut il m’aider à changer l’heure de mon portable ,celui ci est andiy 6q il mentionne 1 janvier 2010 et pour l’heure 20h30 pas moyen de trouver comment , merci

  6. bonjour , j’ai ce téléphone avec asphalt 8 intégré dedans ça fonctionne impeccable ensuite y a une fonctionnalité qui n’a pas été montrer , en glissant le doigt en travers de haut en bas en partant du bas ont ouvre une interface semi circulaire avec les applications et les paramètres , puis le test antutu j’ai 19413 :p , ce téléphone est super même à carrefour avec leur foire YEZZ il mon dit que mon andy 6Q étais le meilleur

  7. Je suis déçu car j’ai l’écran qui est casser et IMPOSSIBLE de trouver quelqu’un en tant que professionnel, ou sur internet qui peux me changer l’écran car on ne trouve aucune pièces.. si vous pouvez m’aider.. merci

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>