Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Yezz Andy 4.5M : un smartphone et des accessoires en prime

Test du Yezz Andy 4.5M : un smartphone et des accessoires en prime

Yezz est décidément une marque très prolifique, et cette fin d’année 2014 a vu son lot impressionnant de nouveautés arriver chez le constructeur américain.

Le Yezz Andy 4.5M fait partie de ces nouveautés.
Un mobile « compact » doté d’un écran de 4.5 pouces comme son nom l’indique, commercialisé au prix de (Novembre 2014), 169,90€.

Un mobile qui vient donc se classer dans les entrée/moyen de gamme, et qui propose, outre ses propres spécifications, des accessoires offerts (voir la vidéo de déballage du Yezz Andy 4.5M pour plus d’informations).

Alors, est-ce une bonne affaire, ou bien un mobile parmi tant d’autres qui aura du mal à se faire connaître ? La réponse dans ce test !

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : compact et en arrondis

Yezz Andy A4.5 - vue 01En arrondis, ce téléphone possède un design agréable à l’oeil, et au toucher.
En effet, les bords de l’écran s’intégrant en douceur aux côtés du mobiles, donnant un « faux » sentiment d’écran bombé.

  • Face/avant :
    Un écran de 4.5 pouces au-dessus du quel on retrouve un écouteur ainsi que les capteurs habituels (photo, luminosité, proximité).
    En dessous de ce même écran, 3 touches sensitives rétro-éclairés (personnalisation, accueil, retour).
  • Dos/arrière :
    On retrouve un capteur photo de 13.1MP accompagné d’un flash LED. En bas, un marquage Yezz et les trouves permettant de laisser passer le son du haut-parleur.
    Le cache-batterie pouvant être retiré, on accède aux emplacements de la batterie, des cartes sim (x2) et de la micro SD.
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5 accompagné d’un port micro USB figurent en bonne place.
  • Côté inférieur :
    L’entrée micro primaire (la seule d’ailleurs).
  • Côté gauche :
    Les boutons on/off et volume +/-.
  • Côté droit :
    Rien.

Un téléphone doté d’une prise en main excellente en raison d’une taille raisonnable (13,3 cm de long x 6,7 cm de large x 0,9cm d’épaisseur). Le tout pour un poids contenu de 142 grammes (ndlr : merci au « tout plastique » de la carrosserie et du châssis).

  • Flexion :
    On notera une relativement bonne rigidité du châssis, le téléphone ne pliant pas (trop) sous la contrainte.
  • Pression :
    Là aussi, plutôt bonne surprise, avec une dalle (vitre) qui résiste plutôt bien à la pression.

Un téléphone au design agréable à défaut d’être novateur, proposé en couleur noir (mais des caches-batterie fournis gratuitement avec le téléphone permettront de changer cela).

2. Image et son : raisonnables

Yezz Andy A4.5 - vue 12Il est évident qu’un téléphone de cette catégorie (entrée/moyen de gamme) ne peut disposer d’un écran Full HD… cependant, on est loin d’être sur un résultat insatisfaisant.

  • Écran :
    Un écran LCD IPS de 4.5 pouces doté d’une résolution WVGA (854 x 480 pixels) ce qui donne une densité de 218ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    L’image est de bonne qualité, si on excepte le manque de netteté relatif qui ne choquera que les vrais puristes de HD.
    Pour le reste, le contraste, la luminosité, la gestions  des couleurs sont tout à fait bons.
  • Dalle tactile :
    Réactive, il n’y a aucun reproche à lui formuler sur ce point. Elle est même agréable à utiliser en raison des bords légèrement arrondis du mobile.
    Cependant, elle prend à vitesse grand V toutes les empreintes de doigts.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur, situé en position dorsale, donnera comme toujours un son étouffé lorsque le téléphone est posé sur une table. Mais le son procuré est de qualité acceptable malgré tout (les puristes diront tout de même que cela manque de clarté).
    Quant à l’écouteur et au jack 3.5, rien à signaler, la qualité du son est tout à fait satisfaisante.

Alors oui, point de Full HD (1080p)… cependant, à ce niveau de prix, certains concurrents proposent du HD Ready (720p) alors que ce téléphone reste ancré sur une résolution modeste de 480p.

3. Performances : modestes mais suffisantes

Yezz Andy A4.5 - vue 16Oui, ce Yezz Andy 4.5M est loin (très loin) d’être une bête de course telles que peuvent l’être des ultra-haut de gamme à 600€.
Cependant, les performances modestes sont tout à fait suffisantes pour faire fonctionner des gros jeux 3D.

  • Antutu:
    (-) 18.600 points. Un score d’entrée/moyen de gamme en 2014.
  • Quadrant :
    (+) 7.100 points. Pour une fois, Quadrant valorise mieux (sur sa propre échelle bien étendu) qu’Antutu.
  • Epic Citadel :
    (-) 57 images par seconde. L’image est fluide, ce qui s’explique par une petite résolution notamment.

Des performances liées à des composants tels qu’un processeur quatre-coeurs 1.3GHz (Mediatek MT6582M) épaulé par 1Go de mémoire vive et complété par processeur graphique Mali 400MP.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage internet, comme toujours, les 4Go initialement revendiqués par le constructeur se transforment en 2,5Go disponibles lors du premier démarrage du téléphone. Mais heureusement, un emplacement micro SD permettra d’ajouter jusqu’à +128Go de mémoire… sachant qu’une carte de 128Go micro SD vaudra presque le prix du mobile (mieux vaut prendre une plus raisonnable et bien moins chère 32Go).

4. Connectivité : complète à de rares exceptions

Yezz Andy A4.5 - vue 10Ce mobile a une connectivité complète, et même s’il manque la 4G (très à la mode en ce moment) on retrouve néanmoins de la 3G+ (HSDPA).
Naturellement, et comme toujours sur un mobile Yezz, on retrouve une connexion GSM quadribandes. Le monde s’offre à vous car vous pourrez emmener votre mobile dans tous les coins du monde et capter le réseau local.

A côté de cela, on retrouve le double-emplacement de cartes sim, l’emplacement micro SD (jusqu’à +128Go de mémoire max), un port micro USB, un jack 3.5, du aGPS, de la radio FM, etc.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du Yezz Andy 4.5M est de 0,67 W/kg, ce qui n’est ni mauvais, ni bon, mais dans la bonne norme en 2014.

La connectivité est donc satisfaisante, d’autant plus que l’accroche (GMS, Web Mobile, WiFi, GPS) est bonne et ne m’a donné aucun souci pendant toute la durée du test.

5. Système d’exploitation : Android à jour façon Yezz

Yezz Andy A4.5 - vue 13Comme toujours, Yezz a doté son mobile du système d’exploitation made by Google. A savoir un bon Android.
Et y a ajouté sa (petite) surcouche…

  • Système d’exploitation :
    Android 4.4.2 « KitKat » Il s’agit d’un excellent système qui marche à merveille sur ce mobile.
    Mais surtout, ce que l’on peut remarquer, c’est qu’il s’agit bien de la dernière version à jour (si on excepte la version 5.0 encore peu déployée). Et ce en lieu et place de la trop classique 4.2.2 « Jelly Bean ».
  • Surcouche constructeur :
    Comme toujours, Yezz a placé sur son mobile sa propre surcouche.
    Très légère, elle n’apporte que de rares changements esthétiques (fonds d’écran, icônes) et fonctionnels.
    Concrètement, on remarquera quelques ajouts tels qu’un guide utilisateur au format .pdf installé dans la ROM du mobile, un « Yezz App Store » totalement inutile (mieux vaut passer par le vrai PlayStore qui est installé en natif), et une blindée de jeux que vous vous empresserez de désinstaller (car oui, c’est possible, ouf !).
    D’autres applications plus utiles sont tout de même présentes, telles que :
    - Economiseur de batterie : pour prolonger l’autonomie de son téléphone
    - Firewall : qui permet de créer une liste de numéros bloqués
    - Flashlight : pour utiliser le flash LED en lampe torche
    - Gesture : pour créer des raccourcis avec des gestes
    - Screenshot : ajoute un raccourci à 3 doigts pour prendre une capture d’écran
    - Double tap : pour allumer son téléphone et l’éteindre avec un double tapement sur l’écran.

Comme toujours, nous sommes en face d’un système sympathique est efficace auquel je n’ai rien à reprocher.

6. Usage : pour tous, mais surtout les particuliers

Yezz Andy A4.5 - vue 07Le Yezz Andy 4.5M est un téléphone qui se destine au marché des particuliers, c’est une évidence.
Cependant, son double-emplacement pour cartes sim vous permettra parfaitement de gérer une vie perso (carte sim n°1 ) et une vie pro (carte sim n°2).

Un smartphone qui sera à l’aise dans la lecture de fichier mp3, et même de vidéo (même si la résolution de l’écran pêche un peu sur ce point), et avec lequel vous pourrez jouer à des jeux 3D.

Mais aussi un téléphone avec lequel vous pourrez envoyer/recevoir des emails (et je ne parle même pas des appels et SMS bien sûr) mais aussi aller sur le web, etc.

  • Appareil photo :
    Le capteur photo de 13.1MP est accompagné de son flash LED et d’un autofocus.
    Les photos sont de qualité acceptable, avec tout de même une certaine tendance à la surexposition (probablement un problème logiciel qui doit pouvoir être compensé avec une application photo autre que celle présente en natif sur les « android-phones »).
    Échantillon photo : voiture miniature.
  • Autonomie :
    Une batterie de 1.500 mAh (modèle Yezz YB131) équipe ce mobile.
    Dans l’absolu, cela peut paraître peu quand on sait que c’est le constructeur, des mobiles tels que l’Andy 6Q ont des batteries de 3.000 mAh !
    Mais ce téléphone n’étant pas énergivore (petit écran, performances moyennes), l’autonomie est satisfaisante.
    Un test réalisé en conditions réelles (50% de luminosité, 50% de son, toutes les connexion ouvertes) aura consommé environ 20% de batterie pour 1 heure de vidéo.

Ce téléphone est donc capable de répondre aux besoins du plus grand nombre.

Conclusion : un bon smartphone « compact »

Sans être époustouflant ni révolutionnaire, ce smartphone est un concentré d’efficacité.
Certains regretterons l’absence de 4G tellement en vogue en ce moment, mais la connexion 3G+ fais parfaitement le travail.
D’autre regretterons également que l’écran ne soit pas au moins un HD Ready (720p), mais tant mieux pour l’autonomie et le prix.

Le prix qui est sans doute un des points forts de ce mobile, même si la concurrence est rude sur ce segment du « smartphone pas cher ». On citera notamment des marques telles que Wiko ou encore Alcatel One Touch qui mèneront la vie dure à cette marque naissante en Europe qu’est Yezz.

Pour le reste, ce téléphone est sympathique.
Notamment avec son design compact et son écran « arrondi ». Ses performances acceptables qui permettent de jouer à des jeux 3D, son double emplacement pour cartes sim, etc.

Donc, même s’il est vrai que certains concurrents parviennent à proposer des mobiles proches avec des prix moindre, ce Yezz Andy 4.5M reste une bonne affaire, un mobile compact et agréable à utiliser.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Yezz Andy 4.5M.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

3 commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai besoin d’une aide sur l’appareil photo, la prise de vue quand j’ouvre l’application est frontale et je n’arrive pas à le paramétrer sur l’arrière. Sinon je suis très satisfaite de mon tel pour un usage de particulier, ce que je recherchais étant une moyenne gamme avec la gestion double sim.
    Bravo pour votre présentation très complète.
    Merci d’avance pour votre aide et bonne continuation.

  2. je n’arrive pas a parametrer pour recevoir des mmsavec un forfait red sfr ,merci de m’informer

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>