Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wileyfox Swift : du bon smartphone venu d’Albion

Test du Wileyfox Swift : du bon smartphone venu d’Albion

Wileyfox est une marque jeune… très jeune, basée en Angleterre (à Londres pour être précis) et co-créée par l’ancien Directeur Général de Motorola UK : Nick Muir.
Une entreprise qui vient de se lancer, certes, mais qui propose déjà 2 mobiles aux spécifications intéressantes et aux prix bas.

Dont, plus particulièrement, le Wileyfox Swift. Le plus « raisonnable » des 2 modèles existants, et pourtant déjà très bien doté…
Et surtout, proposé à un petit prix de 179€ (prix client maximum conseillé).

Wileyfox est donc une marque qui montre son envie de se tailler sa part de marcher, et qui pour se différencier de la concurrence, intègre des fonctionnalités centrées sur la protection/sécurisation des données.
Mais la principale originalité provient de son système d’exploitation qui n’est autre que Cyanogen.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : face triste, dos original

Wileyfix Swift - test - vue 03Si de face, ce Swift est d’une tristesse et d’une banalité déprimante, la marque a su travailler sur un dos original (le cache-batterie).
Donc, concrètement, de face, c’est triste au possible, et le dos lui est plus sympathique, agréable au toucher, et peu glissant.

Notons tout de même que la vitre tactile est (selon les informations du constructeur) une Corning Gorilla 3 (même si on remarquera une tendance de la vitre à se déformer sous la très forte pression…).
Ce qui prouve que Wileyfox a apporté un soin particulier à la sélections des composants et éléments de ce mobile.

On remarquera également la présence d’une LED de notifications dans le coin supérieur gauche de l’écran (et qui se distingue à peine lorsqu’elle est éteinte, ne dégradant pas ainsi le design du mobile).

Ce mobile est depuis peu disponible en 2 versions couleurs : en noir (la version testée) ou en blanc.

  • Dimensions : 14,1 cm de long x 7,1 cm de large x 0,9 cm d’épaisseur | Poids : 135 grammes.

2. Image et son : bonne qualité d’image

Wileyfix Swift - test - vue 14L’écran de ce Swift est un bon écran, d’autant qu’il faut se souvenir que nous sommes en présence d’un mobile entrée de gamme.
5 pouces, avec une résolution HD ready (ndlr : on entend déjà les inconditionnels d’imports chinois dire « mails il n’est pas full HD ») et si les couleurs peuvent potentiellement (aux yeux de certains) manquer de « saturation », on pourra dire que la luminosité est tout à fait bonne.
Une image nette avec une densité proche des 300ppp, et une image fluide en jeu 3D (comme nous pouvons le constater grâce au test Epic Citadel, cf la section « Performances »).

Pour ce qui est du son, rien de bien particulier à dire.
Que ce soit pour l’écoute, le jack 3.5 ou bien encore l’écouteur, qui comme c’est souvent le cas, est placé au dos de l’appareil.

  • Ecran : 5 pouces (IPS) avec résolution HD (1280 x 720 pixels), soit donc une densité de 294ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur mono sur la tranche inférieure. Écouteur classique.

3. Performances : faibles, mais adaptées

Wileyfix Swift - test - vue 11Il est clair que le Wileyfox Swift est très loin d’être une bête de course, comme l’indique le score obtenu avec Antutu…
Malgré tout, il est largement suffisamment performant pour être utilisé en multitâches, et il fonctionne parfaitement avec de gros jeux 3D et de grosses applications.

Ainsi, le test Epic Citadel nous permet de constater que l’image est fluide, que ce soit en mode « hautes performances » (58,3 images par seconde) ou bien encore en mode « ultra hautes qualité » (31,8 images par seconde).

Les composants sont donc clairement typés entrée de gamme, mais ils font le nécessaire pour assurer une bonne et agréable expérience à l’utilisateur.

  • Antutu (V6) : 25.400 points | Antutu (V5) : 21.500 points | Epic Citadel : 31,8 ips (en mode « ultra haute qualité) ».
  • Processeur : Quatre-coeurs 1,2 64-bit (Qualcomm Snapdragon 410 – 8916) | Mémoire vive : 2Go  | Processeur graphique : Adreno 306.
  • Mémoire de stockage : 16Go de mémoire qui se transforme en 12Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : complète

Wileyfix Swift - test - vue 19Le Wiley Swift proposé une connexion 4G LTE avec les fréquences nécessaires à une accroche complète sur le territoire hexagonal (B3/B7/B20).
Et ce avec une accroche qui n’a montré aucun signe de déconnexion intempestive.

A cela s’ajoute naturellement la 2G/3G (avec les fréquences 900 et 2100MHz).
Sans oublier que ce téléphone est un GSM quadribandes que vous pourrez emmener avec vous tout autour du globe pour émettre/recevoir vos appels et SMS.

Mobile « chinois » oblige (j’aurai du mal à croire que Wileyfox est un concepteur à 100%) on retrouve deux emplacements pour cartes sim.
Les cartes sim devant être au format « micro » (n’hésitez pas à lire notre article sur les dimensions des cartes sim).

Et smartphone oblige, on retrouve les connexions habituelles : WiFi (b/g/n), bluetooth (4.0), aGPS, radio FM, micro SD (jusqu’à +32Go), micro USB, jack 3.5.
Seules manquent (et je ne pense pas que l’on puisse vraiment parler de « manque » tant ses connexions sont peu utilisées) : NFC et Infrarouge.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,157 w/kg. Un excellent score pour un smartphone commercialisé en 2015/2016.

5. Système d’exploitation : Cyanogen OS

Wileyfix Swift - test - vue 12L’une des principales particularités de ce mobile, et qui le rend donc si « original », repose sur son système d’exploitation.
Certes, il s’agit d’un dérivé d’Android (version 5.1 « Lollipop » pour être précis) mais qui est bien plus qu’une simple surcouche… il s’agit de Cyanogen OS, dans sa version 12.1

Quels sont les fonctionnalités/applications originales que nous pouvons retrouver (entre autres) :
- Thèmes : qui permet de personnaliser son mobile avec des fonds d’écran, des packs d’icônes, etc.
- AudioFX : qui permet de gérer l’equalizer (basse/moyens/aigus) et donc le son disponible via un casque ou le haut-parleur
- Truecaller : qui permet de détecter les appels-spam et de le rejeter… mais n’a pas l’air d’avoir une réelle efficacité en France.
- LiveDisplay : (accessible dans Paramètres > Affichage et voyants) fonction intéressante qui permet de gérer la « température des couleurs » (rouge/blanc/bleu).
- Voyant batterie/notification : (accessible dans Paramètres > Affichage et voyants) vous avez la possibilité de changer la couleur de la LED de notification en fonction de vos goûts (cette LED est RVB).
- Privacy Guard/protection des données : (accessible dans Paramètres > Confidentialité) permet de bloquer (puis de gérer manuellement) les autorisations accordées aux applications que vous allez pouvoir installer. 

  • Système d’exploitation : Cyanogen OS 12.1 (basé sur Android 5.1.1).

6. Usage : dans les bons standards

Wileyfix Swift - test - vue 08Nous ne nous attarderons pas sur les usages « basiques » d’un smartphone, à savoir envoyer un SMS, répondre à un appel, lire une page web, écouter la musique, regarder une vidéo…
Ni même le jeu 3D, car nous l’avons déjà dans la section « Performances », oui, ce mobile est bien capable de faire fonctionner des gros jeux.

Cependant, il existe 2 aspects sur lesquels les smartphones ne sont pas égaux et se distinguent encore en 2016.
A savoir la qualité photo, ainsi que l’autonomie.

La qualité photo est tout à fait bonne, je dois même avouer que je ne m’y attendais pas.
En effet, le capteur dorsal (que l’on apprendra être un Samsung) prend de bonnes photos, même en cas de trop forte luminosité. Avec un autofocus efficace.

Pour  ce qui est du capteur photo, il offre des clichés « corrects ».
Oui, il s’agit d’un « petit » 5MP, lequel n’est pas spécialement bon ni doué. Vos autoportraits seront donc tout à fait acceptables (je parle de la qualité, pas de votre tête… :p) mais sont loin d’être bluffante par leur piqué/netteté.

L’autonomie est quant à elle plus passable… et ce smartphone aura probablement toutes les peines du monde à atteindre la journée avant d’être rechargé.
C’est d’ailleurs probablement le principal point faible de ce mobile. En clair, impossible d’atteindre les 2 jours avant la recharge, et même 1 jour semble déjà extrêmement difficile.

  • Appareil photo dorsal :  13MP avec autofocus et flash LED (capteur Samsung S5K3M2). Voir un échantillon photo.
  • Appareil photo frontal : 5MP. Voir un échantillon photo.
  • Batterie : Extractible de 2.500 mAh. 1 heure de vidéo consommera 22-24% d’énergie (mode « performances » activé).

En conclusion : sympathique entrée de gamme

Ce Wileyfox Swift est donc un sympathique smartphone, entrée de gamme, qui se distingue de la concurrence par son système d’exploitation (Cyanogen) ainsi que le design de son cache-batterie qui vient égayer la face avant au look fade.

Cependant, il ne s’agit pas de la « meilleur affaire de l’année », bien qu’en contrepartie, le rapport performances+qualité/prix soit tout à fait positif.

On notera la bonne connectivité du mobile, avec toutes les normes qui vont bien (3G/4G, aGPS, radio FM).
Mais les plus exigeants pourraient regretter l’absence de NFC par exemple (ndlr : mais nous n’en faisons pas partie, tant cette connectivité est inutilisée encore en 2016).

Le système d’exploitation est quant à lui une bonne « surprise », car sans trop bousculer les habitudes, il apporte quelques fonctionnalités supplémentaires à un Android « stock » parfois bien austère aux yeux de certains utilisateurs.

Autre bon point, parmi d’autres, la marque propose une extension de garantie à 3 ans (14,99€) ainsi qu’une assurance casse de l’écran (14,99€/an).
De bons petits plus pour ceux qui voudraient garder leurs smartphones plusieurs années.

On regrettera cependant que les accessoires fournis avec le téléphone (du moins, dans la version que nous avons reçu) n’incluent ni le kit piéton, ni le chargeur secteur (partie prise secteur pour être plus précis).
Des économies de chandelles que l’on espère réparées sur la version commercialisée pour le marché français.

  • Les plus : le bon rapport spécifications/prix, les garanties (optionnelles), le système d’exploitation Cyanogen, le capteur photo dorsal.
  • Les moins : achat uniquement sur Amazon, le contenu famélique de la boîte non adapté au marché français et autonomie pouvant être (trop)faible pour certains.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Wileyfox Swift.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

10 commentaires

  1. Ces dommage que la batterie ne fait pas la journée très bon teste

  2. Très bon test ! Mais déçu de ce smartphone…

  3. Das 0.330 source free mobile.fr oui il en vente chez Free depuis Mercredi dernier moi je dirais plus un mobile proche du moyen gamme que du entrée de gamme. C un concurrent du Motorola moto 3eme génération ou du Samsung j5

  4. Bonjour, je viens de découvrir « TopForPhone » en tombant sur la vidéo youtube test du Swift et je veux vous faire part de mon sentiment.

    Bien que dans la vidéo vous ayez mentionné le fait que vous ne vous attarderez pas sur les fonctions basique que tout les smartphones ont maintenant, j’estime que vous avez oublié de parler/tester de la fonction GPS ainsi que de la sortie casque jack3.5mm.

    Je trouves qu’aujourd’hui, bien que ces fonctions soient habituelles dans les smartphones, elles diffèrent de manières plus ou moins conséquentes d’un mobile à l’autre. Je penses en fait que de plus en plus de personnes y font bien attention pour choisir entre tel ou tel produit, et j’ajouterais qu’il y a même plus de différence de qualité sur les critères sortie jack et GPS, que sur les écran (à définition équivalente d’un mobile à l’autre) par exemple. C’est pourquoi je trouves qu’il aurait été intéressant d’avoir consacré quelques minutes à ce sujet dans votre test.

    Je ne sais pas si dans vos autres reviews vous en parler ou non mais j’ai eu envie de vous le faire savoir car j’ai trouvé le test très complet, l’élocution et le rythme de votre testeur quasi parfait, en outre une première impression presque irréprochable :)

    Bonne fin de journée.

  5. Face avant au look moribond?
    Moribond signifie en train de mourir…la face avant est en train de mourir ?!

  6. Hello
    Je ne l’ai gardé que quelques jours.
    L’OS est interessant par ses multiples possibilités de paramétrages/personnalisation , MAIS : l’autonomie trop faible en effet ( et encore sans jouer) , et la coque arrière bien trop « cheap » à mon gout.

    A+

  7. Bonjour,
    Retour direct au bout d’une journée!!!
    L’indicateur de charge reste a 50% malgré contact avec le fabricant qui m’a demandé de faire une réinitialisation usine.
    Toujours bloqué à 50%.
    Déçu !!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>