Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wiko Cink

Test du Wiko Cink

Nous vous avons récemment présenté le Wiko Cink Slim à l’occasion d’un test vidéo, ainsi que le futur Wiko Cink King à l’occasion d’une preview.

Reste que l’on ne vous a pas encore présenté le Wiko Cink « tout court »… et nous allons réparer cela immédiatement.

Ainsi, le Wiko Cink ne partage pas grand chose avec le Wiko Cink Slim, contrairement à ce que l’on aurait pu penser.
Le Cink Slim n’est donc pas une version amainci du Cink… ne serait-ce que parce qu’ici, l’écran n’est qu’un modeste 3.5 pouces.

Cependant, oui, il existe des (rares…) points communs, dont notamment la gestion de 2 cartes sim en simultané, car tous les téléphones Wiko sont des double-sim (dual sim en anglais), et le Wiko Cink n’échappe par à la règle.

Design : sobre… très sobre
Wiko n’est pas une marque qui se permet beaucoup d’excentricité, si l’on excepte les 3 mobiles de sa gamme Swarovski.
On a donc avec le Wiko Cink un mobile au design sobre, sans prise de risque de la part du constructeur… et certains pourraient dire tant mieux.
Tant mieux, car au final c’est un mobile « passe-partout » (ndlr : non, pas celui qui court tout le temps en montrant un nombre de clés) et étant donné que la marque n’est pas des plus connue, inutile d’afficher un style trop démarquant.
Bien que cependant ce mobile soit proposé en plusieurs couleurs : noir, blanc, gris, rouge, rose, bleu.
Quant à ses dimensions, du fait que le mobile a un écran de taille raisonnable, elles sont tout aussi raisonnables avec 11,4cm de long x 6,1cm de large x 1,3cm d’épaisseur le tout pour 120 grammes.

Ecran : raisonnable…
N’oublions pas de rappeler que le Wiko Cink est un smartphone entrée de gamme, donc inutile de s’attendre à un écran 5 pouces IPS avec résolution full HD.
Non, ici il s’agit d’un honorable 3.5 pouces TFT (il n’y a pas si longtemps, c’était une dimensions sympathique, il n’y a qu’à regarder les iPhone 4S), avec une dalle tactile capacitive, affichant jusqu’à 262.000 couleurs, le tout avec une résolution de 320 x 480 pixels…
Alors oui, on est loin de la HD… et on est loin du prix de cette dernière également !

Performances : coup de vieux
C’est bien là où le bât blesse… car le Wiko Cink affiche clairement les performances d’un mobile dont on aurait pu espérer qu’il soit sorti en 2009…
On retrouve donc un processeur simple coeur de 800mhz (un ARMv6 – MT6573) épaulé par 512Mo de mémoire vive (RAM) et un processeur graphique un peu daté.
D’ailleurs, le score obtenu sur l’application Antutu ne laisse pas de doute : 3790 points (le Wiko Cink Slim était à un peu plus de 5000) ce qui le place au même niveau qu’un Samsung Galaxy S premier du nom sorti il y a 3 ans et qui était alors un haut de gamme.
A côté de cela la mémoire de stockage interne est faible (512Mo dont seulement 190Mo peuvent être utilisés, le reste étant pris par le système d’exploitation), mais fort heureusement (ndlr : félicitons Wiko) on retrouve sur ce téléphone un emplacement micro SD permettant d’ajouter jusqu’à +32Go de mémoire.
Sachant que (bonne nouvelle), le Wiko Cink est fourni avec une carte mémoire de 2Go.

Connectivité : acceptable…
Oui, le Wiko Cink n’est pas un monstre de puissance, mais côté connectivité, il n’est pas totalement largué, loin de là.
Le Cink est un téléphone tribandes, 3G+ dans lequel on retrouve également du WiFi, du bluetooth (2.1), du GPS, du micro USB, du micro SD et un jack 3.5
C’est tout à fait acceptable pour un mobile de cette catégorie, d’autres diront que c’est même bon !
D’autant plus que ce téléphone est, rappelons-le, un double-sim… avec une gestion des droits de chacune très simple (merci Android !).

Système d’exploitation/applications : Android quand tu nous tient
Il s’agit d’un Android 2.3.6 Gingerbread qui n’est pas (et ne sera probablement pas) mis à jour.
C’est un bon système, bien géré, bien qu’il accuse lui aussi un coup de vieux lorsqu’on le confronte à un Android 4.0 par exemple.
Pour le reste, il n’y a pas (vraiment) de surcouche constructeur, on est presque sur du but de décoffrage, et une fois encore : tant mieux !
Il vaut mieux un OS basique et pas trop « pimp-my-ride » qu’un OS mal customisé…

Divertissements/multimédia : pas fait pour les « gamers »
Oui, ce téléphone peut lire des fichiers mp3/vidéos/photos et oui, ce téléphone peut jouer à des jeux 2D…
Mais non, ce téléphone n’est pas fait pour les jeux 3D…
Quoiqu’il en soit, Android oblige, le Play Store est disponible et vous permet de télécharger jeux/applications/films/mp3 (qui peuvent être gratuits ou payants bien évidemment).
On trouve également un appareil photo 3.2 mégapixels sur lequel nous n’allons pas nous attarder, les photos étant « passables ».
Enfin, une caméra frontale 1.3 mégapixels est également disponible notamment pour la visio.

Divers : et la batterie dans tout ça
Côté autonomie, on retrouve dans le Wiko Cink une modeste batterie de 1300mAh. Heureusement, le téléphone n’est pas (trop) énergivore notamment grâce à son petit écran et son petit processeur.
Une autonomie de 1 à 2j est parfaitement envisageable (à moins de téléphoner des heures et des heures).
Pour ce qui est du DAS il est acceptable avec un  0,767W/kg

En conclusion, le Wiko Cink ne partage rien en commun  avec les autres mobiles de la marque si ce n’est sa capacité « double-sim ».
Les performances de ce téléphone sont très moyennes, mais correspondent à un téléphone entrée de gamme proposé à tout petit prix (100€).
Cependant, au regard de l’écart de performances (élevé) et de prix (faible : quelques dizaines d’euros) je vous recommande de porter votre attention sur le Wiko Cink Slim qui reste selon moi l’une des référence 2012 en matière de « téléphone sympathique pour un prix tout petit ».

Mise à jour janvier 2013 : Le Wiko Cink est actuellement disponible au prix de 108,90€ chez notre partenaire Materiel.net

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

18 commentaires

  1. Pas faut autant prendre le cink slim pour le prix.
    Mais bon si tu le compare a un xperia tipo …lui est beaucoup mieux placé

    • @ Kolasky :
      Tout à fait du même avis ;)
      Faut avouer que l’écart de prix entre le Cink et le Cink Slim est d’à peine 40€ maintenant…
      Après, parfois, 40€ font que le budget d’un utilisateur/consommateur est dépassé. Il est donc intéressant (le Cink) pour son prix, comme tu l’indiques ;)

  2. (11/12/2012) Ajout de la vidéo test du Wiko Cink :
    http://youtu.be/TKI7PcuVNJg

  3. Pour moi, très bon smartphone d’entrée de gamme.

    Permet de faire le principal (téléphone, mail, internet, twitter, facebook, skype, viber..) et du côté des jeux, il arrive à faire touner (pour ce qui est des jeux un peu costaud) Real Racing 2, NFS Shift, NFL Pro 2013 et Ski Challenge 2013.

    Pas mal pour le prix.

  4. real racing est mal develloppé…

  5. perso je l’ai trouvé plutôt fluide, et je le trouve très bien. En tout cas j’ai passé pas mal de temps dessus

  6. Merci à toi Marco.

    Dernier point, à mon avis, si les gens qui veulent un smartphone ont la possibilité de mettre 40€ de plus, il faut qu’ils prennent le Cink Slim, mais si c’est pas le cas le Cink est un bon choix. Surtout qu’il me semble qu’en ce moment il y a même moyen d’avoir un remboursement de 20€!

    Sur ce bonne soirée et à bientôt

  7. Sur quel appareil tu as jouer a réal racing

  8. Je crois que tout a été dit…Moi je trouve que c’est bien qu’il y ait des smartphones à 100 euros. Il y a dans ce fone le minimum vital, et il y a des clients pour ça, la preuve, c’est que la « maison »wiko a l’air de bien se porter. Et pour ceux qui en veulent un peu plus, il y a tjrs le slim. Bien ciblé!

  9. J’ai joué à Real Racing 2 sur un Cink, un iPhone 3GS et un iPhone 4S.
    C’est clair qu’il est plus « beau » sur le 4S, mais la version Android sur Cink fonctionne plutôt bien.
    Pour moi la grosse différence en terme de jouabiité est que sur le Cink je conduis avec l’accéléromètre alors que sur les iPhone je conduis avec le « volant », et dans les deux cas je n’utilise pas de freins ou d’accélaration automatique.
    Sur le Cink en théorie tu peux utiliser aussi le volant, mais je le trouve moins précis.
    Par contre nickel avec l’accéléromètre, accélaration en appuyant à droite de l’écran et freinage à gauche.

  10. Bonjour, moi j aimerai savoir pour la fonction des sms si ce telephone le cink voir le cink slim on aussi a la fonction clavier numerique avec saisi intuitive. Car je pense comme beaucoup de monde comme moi on n aime pas la saisi en azerty. merci de votre reponce.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>