Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Pocophone F1 by Xiaomi : ça s’agite dans les paddoks!

Test du Pocophone F1 by Xiaomi : ça s’agite dans les paddoks!

???

Pocophone n’est pas une nouvelle écurie de Formule 1, mais bien une nouvelle marque créée par Xiaomi.

A l’origine destinée au marché indien, cette marque est très rapidement arrivée chez nous en Europe.

Le premier modèle, le Pocophone F1, est vendu en France au prix de 359 Euros dans sa version de 64Go et à 399 Euros dans sa déclinaison de 128Go. C’est cette dernière que j’ai eu le plaisir de tester pour vous.

A ma connaissance, aucun smartphone typé haut de gamme n’a encore été proposé à des tarifs aussi bas.

Mais que peut on attendre d’un terminal haut de gamme à moins de 400 Euros?
C’est ce que nous allons voir ensemble tout au long de cet article de test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : un design commun

???

Afin de proposer son Pocophone F1 à des tarifs aussi peu élevés, Xiaomi a dû faire des concessions.
Le premier poste impacté est celui de la R&D.

Le design n’est pas très recherché et assez banal et le boîtier fait appel au polycarbonate.
Par contre, l’infrastructure est bien en métal.

L’appareil est très agréable à prendre en main, mais semble un peu lourd avec ses 186 grammes affichés sur la balance.
La face arrière est plutôt sensible aux rayures, mais le constructeur a eu la bonne idée d’insérer une coque de protection en silicone transparent dans le packaging.

L’écran 2.5D à encoche de 6,18 pouces est protégé par une vitre Corning Gorilla Glass.
Il occupe 82,13% de la surface totale de la face avant et est surmonté d’un écouteur, d’une LED de notifications, d’un capteur IR, des capteurs de luminosité et de proximité et d’une caméra frontale.
Pas de touches sensitives Android. Ces dernières étant intégrées à l’écran, elles sont donc tactiles.

Retournons le terminal pour découvrir un module photo à double capteur placé à la verticale, suivi d’un lecteur d’empreintes digitales de forme circulaire.
Le tout est accompagné d’un double flash LED.
Plus bas, la marque Pocophone et le logo de certification CE.

???

???

Sur le côté gauche, on retrouve le tiroir SIM/micro SD (2 nano SIM ou 1 nano SIM + 1 micro SD), tandis que le flanc droit fait place aux touches de volume et au bouton d’allumage.

???

La tranche supérieure abrite un micro réducteur de bruit ainsi qu’un port mini jack.

???

A l’opposé on note la présence d’un port USB-C. Ce dernier est bordé de chaque côté d’une petite vis et d’une grille. Celle de gauche cache l’entrée micro primaire, alors que celle de droite protège le haut-parleur.

La qualité de fabrication est excellente, aucun craquement ne se fait entendre.

Le Pocophone F1 est disponible en plusieurs coloris : Noir (la version testée), Bleu, Rouge, et bientôt dans une édition spéciale Kevlar.

  • Dimensions : 155,5 mm de long x 75,3 mm de large x 8,8 mm d’épaisseur | Poids : 186,5 grammes

2. Image et son : très belle image, son stéréo

???

Notre smartphone chinois est équipé d’un écran « splash resistant » (P2I) IPS à encoche de 6,18 pouces au ratio 18.7:9.
Il présente une résolution Full HD+ et des angles de vue largement ouverts.

???

A noter que le « notch » peut être masqué en allant faire un tour du côté des paramètres.

Les couleurs sont très belles et les contrastes sont bons.
Sans être à la hauteur de certains ultra haut de gamme, la luminosité de 428 cd/m² permettra sans problème de consulter son mobile en extérieur.

Regarder une vidéo sur l’écran de ce Pocophone F1 sera un réel plaisir.

Comme sur de nombreux smartphones, le son est véhiculé de 3 manières : par le haut-parleur principal, par le port mini jack et par l’écouteur.

Et en fait d’écouteur, on pourra également parler de haut-parleur de tête.
En effet, nous disposons ici d’un son stéréo : le haut-parleur du haut s’occupe des aigus, alors que le haut-parleur du bas s’occupe des graves.
Tous les deux délivrent un son clair et puissant (103 db en haut et 112 db en bas) ne saturant pas à volume maximum.

L’écoute au casque se révèle également très agréable.

En appel, l’écouteur restitue un son tout à fait satisfaisant. On comprend bien son correspondant.

  • Ecran : 6,18 pouces (IPS) avec résolution de 2246 x 1080 pixels, soit donc une densité de 403 ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleurs stéréo. Écouteur classique

3. Performances : une F1, comme son nom l’indique

???

Avec des scores de près de 267.500 points sur Antutu et 4750 points sur 3D Mark (Sling Shot Extreme), inutile de vous dire que cet appareil venu de l’Empire du Milieu est une vraie Formule 1.

Pour ce faire, Xiaomi a équipé ce smartphone de ce qui se fait de mieux aujourd’hui : un processeur Qualcomm Snapdragon 845 AIE accompagné de 6Go de RAM.

Ainsi paré, le Pocophone F1 est capable de faire tourner toutes les grosses applications et tous les gros jeux 3D présents sur le Play Store.
PUBG Mobile se lance en qualité graphique maximum et n’affiche aucun ralentissement.

Afin d’évité la surchauffe, le fabricant a même eu l’excellente idée d’intégrer un système de refroidissement liquide du processeur baptisé LiquidCool.

Pour ce qui est du stockage, nous avons ici 128Go de mémoire interne (dont 116Go réellement disponibles pour l’utilisateur), extensible par le biais d’une carte micro SD (+256Go).

???

  • Antutu Benchmark (v7.1.0) : 267.498 points | 3D Mark (Sling Shot Extreme) : 4748 points
  • Processeur : Octa-core Qualcomm Snapdragon 845 AIE (4 x 2,8GHz + 4 x 1,8GHz) | Mémoire vive : 6Go  | Processeur graphique : Adreno 630
  • Mémoire de stockage : 128Go de mémoire qui se transforme en 116Go lors du premier démarrage.

4. Connectivité : vraiment complète

???

Evidemment, le Pocophone F1 est équipé d’une connexion 4G LTE, ici de catégorie 13 (400 Mbps en download). Cette dernière intègre bien la B20, la bande ses 800 MHz mais fait l’impasse sur la B28, celle des 700 MHz.
Finalement, ce n’est pas très grave puisque cette dernière est encore très peu répandue.

Bien sûr, on a également de la 2G et de la 3G+.

A côté de cela, on dispose de toute la panoplie des autres connexions que sont : le WiFi (a/b/g/n/ac), le Bluetooth 5.0, le (A)GPS/Glonass/BDS, la radio FM, 2 emplacements nano SIM, un slot micro SD, un port mini jack, un port USB-C, etc.
Malheureusement, l’absence de NFC vous empêchera d’effectuer des paiements sans contact.
Par contre, bonne nouvelle, on dispose d’un lecteur d’empreintes digitales très rapide et très efficace.
Le déverrouillage du smartphone peut également se faire au moyen de la caméra frontale, même dans la pénombre. Les résultats sont convaincants.

Pour ce qui est des accroches réseau, elles sont bonnes, que ce soit en 2G, en 3G, en 4G ou en WiFi.
Pour le GPS, dans une cour de copropriété urbaine, il aura fallu 1 seconde au terminal pour obtenir un premier fixe (4 satellites).

Notez que le Pocophone F1 est paré pour la réalité virtuelle/augmentée, puisqu’il intègre un accéléromètre, une boussole et un gyroscope.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,537 W/kg. C’est un score tout à fait satisfaisant pour un mobile sorti en 2018.

5. Système d’exploitation : du MIUI relooké

???

Le Pocophone F1 tourne sous MIUI 9.6 basé sur Android Oreo 8.1.
Sur cet OS, la marque a plaqué une interface spécifique portant le nom de « MIUI for POCO ».

???

Cela implique un système allégé disposant du tiroir des applications.
On peut y accéder en swipant de bas en haut depuis l’écran d’accueil.
Les applications apparaissent en vrac, mais il est possible d’accéder à un classement par catégories.
Il est également possible d’accéder à un classement des applications par couleur d’icône.

???

Cette nouvelle interface est très réussie puisqu’elle reprend le meilleur de MIUI et d’Android Stock afin d’offrir une expérience optimale aux utilisateurs.

Petit bémol quand même, puisqu’aucune notification ne s’affiche dans la barre réservée à cet effet. Il faut obligatoirement balayer le volet des notifications pour pouvoir voir les messages ou les avertissements reçus.

???

Comme tout smartphone tournant sous Android, le Pocophone F1 est très personnalisable.
On peut notamment changer les thèmes, mais également les fonds d’écran.

Au niveau applicatif, on a des applis sympa comme :

???

- Calculatrice
- Radio FM
- Magnéto : un dictaphone
- Scanner : un scanner de documents, de codes barre et de QR codes

???

- Sécurité : une application fourre-tout qui permet notamment de manager sa data, de verrouiller les applications, de créer un second espace, etc.

???

On a également des applications liées à des partenaires tels que Facebook ou Microsoft.

???

  • Système d’exploitation : Android Oreo 8.1 | Fork : MIUI 9.6 + MIUI for POCO

6. Usage : belles photos, bonne autonomie

???

Je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler les usages de base d’un smartphone.
Je vais plutôt me focaliser sur les 2 aspects qui permettent encore de distinguer les différents mobiles entre eux : la qualité photo et l’autonomie.

Le Pocophone F1 est équipé de 2 capteurs photo dorsaux, le premier de 12 mégapixels ouvrant à f/1.9 et le second de 5 mégapixels.
Ce dernier sert uniquement à gérer la profondeur de champ.
L’ensemble est complété par une intelligence artificielle capable d’optimiser les réglages en fonction de la scène (206 scènes reconnues).

Certains confrères ont été très critiques concernant la qualité photo de ce smartphone signé Xiaomi.
Heureusement, d’autres collègues testeurs sont de mon avis pour dire que, dans de bonnes conditions de luminosité, le capteur photo principal du Pocophone F1 délivre des clichés de très bonne qualité, et cela vaut également pour le mode portrait.
Bien entendu, comme c’est souvent le cas, en conditions de faible luminosité le résultat n’est pas aussi bon qu’avec un Galaxy S9. Mais on n’est pas non plus dans la même catégorie de prix…

pocophone f1 - vue 03

pocophone f1 - vue 02

Notez que ce capteur photo principal est capable de filmer en 1080 p à 30 FPS, en 1080 p à 240 FPS, mais également en 4K.
Pour couronner le tout, nous avons également droit à une stabilisation logicielle.

A l’avant, on retrouve un capteur photo de 20 MP ouvrant à f/2.0 permettant de réaliser de beaux autoportraits.
Ce capteur est capable de filmer en 1080 p à 30 FPS.

pocophone f1 - vue 01

Dans le cadre d’une utilisation mixte raisonnable, la batterie de 4000 mAh permettra de tenir un peu plus d’une journée et demie, voire 2 jours avant de devoir être rechargée.

Et en terme de recharge, sachez que le Pocophone F1 est compatible avec la technologie de charge rapide Quick Charge 3.0.

???

Une vidéo YouTube de 60 minutes (toutes connexions allumées, son à 50%, luminosité à 50%) aura consommé seulement 7% de l’énergie contenue dans la batterie.
C’est beaucoup mieux que les 20% habituellement constatés.

  • Appareil photo dorsal :  12 + 5 mégapixels avec autofocus et flash dual-LED
  • Batterie : Fixe de 4000 mAh.

En conclusion : il y a plus cher mais c’est moins bien

???

Toute cette nuit, je me suis demandé ce que j’allais pouvoir trouver comme points négatifs à ce Pocophone F1. Et bien, je n’en ai trouvé aucun!

A moins de 360 Euros TTC en version 64Go, on pourra s’offrir un smartphone haut de gamme doté d’une excellente qualité de fabrication, d’un très bel écran, de performances dignes d’une Formule 1, d’un port USB-C, d’un port mini jack, d’un slot micro SD, d’une bonne qualité photo et d’une très bonne autonomie.

Que peut on espérer de plus pour 359 Euros?

Galerie photos :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

11 commentaires

  1. « Toute cette nuit, je me suis demandé ce que j’allais pouvoir trouver comme points négatifs à ce Pocophone F1. Et bien, je n’en ai trouvé aucun! »

    Au début j’étais très hypé par ce phone mais depuis le soufflé est retombé.
    Il a quand même de (sacrés) défauts.
    - l’énorme encoche qui ne permet plus d’afficher les notifs (comme le Mi 8)
    - reconnaissance faciale qui aurait pu se contenter juste d’un Face Unlock afin de réduire les coûts pour le mettre sur d’autres éléments.
    - écran qui ressort trop du châssis et qui le rend plus fragile (conception bizarre qu’on trouve aussi sur d’autres modèles où le châssis semble ne pas être emboité jusqu’au bout)
    - APN frontal top mais le dorsal souffre de défauts
    - pas NFC
    - recharge pas si aussi rapide qu’on nous le vend.
    - mini jack oui mais qualité négligée
    - le dos en Polycarbonate oui mais qui se révèle bizarrement trop fragile au rayures.
    Il est où la version Armoured Edition ?!
    La plus intéressante.
    En bref c’est un phone qui mise TOUT sur le soc.
    Et ça n’en fait pas pour autant un phone gaming (tout comme le Honor Play d’ailleurs)

    Je ne dis pas que ce n’est pas un mauvais phone mais qu’il est loin d’être le flagship killer qu’on essaie de nous vendre.
    D’ailleurs je trouve que Xiaomi aurait dû attendre encore un peu pour sortir leur sous marque du moins en Europe là où ils viennent tout juste de débarquer officiellement (en Asie ou en Inde je ne dis pas mais en Europe)
    Ce temps leur aurait permis de mieux réfléchir à une nom plus marketing que Pocophone qui fait très chinoiserie.

    PS :
    Quand au refroidissement liquide comme aiment les appeler les fabriquants ce n’est rien d’autre qu’un pauvre heatpipe (ou caloduc en français)
    Leur rôle c’est de transporter la chaleur rapidement du point chaud au point le plus froid mais s’il n’y a pas de dissipateur au bout ce système ne sert à rien)

  2. Plus d’indice sur le prochain test !? ;)

  3. j ai ce smartphone depuis 3 semaines et meme si je sais que des concessions ont été faites sur certains points, je trouve que dans l ensemble c ‘est une vraie réussite.

    en effet ce dernier possède le processeur le plus puissant du moment et à l ‘usage on le ressent tout à fait, fluidité exemplaire, aucunes latences.

    le dos en polycarbonate est à mon avis moins fragile qu’un dos en verre et de toute façon tout le monde utilise une coque ou un étui.

    coté photo pour le prix il se débrouille très bien et conviendra pour la grande majorité des utilisateurs.

    l’ écran est bien calibré, la dalle tactique est de bonne qualité et s’offre le luxe d une protection GORILLA GLASS 3.
    je reconnais que l absence de NFC peut poser problème.
    enfin vous comprendrez que pour le prix je suis pour ma part enchanté par ce smartphone et je ne suis pas loin de penser que c’est la meilleure affaire du moment.

    mais comme la concurrence est rude il faut s attendre à d’autres bonnes surprises sur ce segment de prix dans les prochains mois.

    un petit bémol peut etre, on peut se demander dans quelles conditions sont construits ces smartphones, je pense bien entendu à l exploitation des enfants par exemple……

  4. Hier j’ai vu dans un live d’un confrère dont je tairais le nom qu’ils étaient étonnés de la hype de ce phone qui a chuté aussi vite qu’il est monté.
    Apparemment ce n’est pas le Best seller que Xiaomi aurait voulu.
    Espérons que pour le prochain phone ils corrigeront le tire pour mieux faire.

    PS : Au lieu de ce Pocophone F1 j’aurais mieux apprécié un Mi Max 3 ou un Black Shark pour l’Europe.

  5. Je me suis rendu compte que ce que j’ai comme milieu de gamme me convient et répond a tous mes besoins.
    Le tour de mes fils d’actualités, quelques jeux du type Real racing 3, quelques vidéos sur YT, mails, SMS, réseaux sociaux, eh bien le Kirin de mon P9 lite est très suffisant.

    Cependant j’ai envie de m’investir en photo, je pense que je prendrai Honor 10 ou le P20 (qui était le 2è meilleur photophone à sa sortie derrière le P20 pro).

    Je crois que les Xséries d’Apple, et les S9 et Note 9 de Samsung n’ont pas dépassé le P20 pro, et même s’ils ont dépassé le P20, pour mon budget je P20 est très convenable pour débuter en photo. Je n’investirai pas 680€ dans le pro.

    Si je ne me mettais pas à la photo, j’aurai pris le Nokia 7+, le P20 lite ou le Désiré 12.

    Je suis le seul à penser comme ça ?

  6. cher Will
    finalement on se demande ce que vous attendez d’un smartphone ?

    un look premium, un soc haut de gamme, et je suppose un prix bas !

    oui le pocophone ne réunit pas tout cela mais il fait quand meme plutôt très bien le job et peut etre un peu plus.

    d autre part vous remarquerez que tous les smartphones sont des chinoiseries comme vous dites, puisque nous sommes incapable en Europe de fabriquer ces produits, et je le regrette vivement mais c’est ça la mondialisation, on fabrique la ou les couts de revient sont les moins élevés.

    et puis pour chaque nouveauté c’est toujours pareille, au début c’est génial puis très vite ça retombe et on attend avec impatience le petit nouveau qui sera présenté comme LE flagship killer lui aussi.

    alors soyez un peu réaliste le phone parfait n’existe pas meme à 1650 euros.

    je précise que je n’ai aucun lien avec Xiaomi et que je suis un simple consommateur qui cherche le meilleur compromis prix/performance et avec ce pocophone au risque de vous déplaire je suis assez satisfait.

    • Il ne faut pas confondre « fabriqué en Chine » et « chinoiserie ». Ce n’est pas parce qu’un produit est fabriqué en Chine que c’est obligatoirement de la chinoiserie (terme qui désigne un produit de mauvaise qualité).

      « je suis un simple consommateur qui cherche le meilleur compromis prix/performance et avec ce pocophone au risque de vous déplaire je suis assez satisfait. »
      Comme tu le dis tu es typiquement la cible de ce phone ; quelqu’un qui cherche avant tout le meilleur rapport perf/prix.
      Et comme je l’ai dis « je ne dis pas que c’est un mauvais phone »
      Ma remarque sur la liste des défauts était du au fait qu’Axel nous dit qu’il n’en a pas trouvé.
      Le problème de ce pocophone c’est qu’à la base il n’était pas prévu pour l’Europe mais pour le marché asiatique et indien ce qui explique surement pas mal de chose.

      « alors soyez un peu réaliste le phone parfait n’existe pas meme à 1650 euros. »
      Perso je vomis les ibidules.
      Mais je dois reconnaître qu’Apple est très fort.
      Et le fait que les autres marques s’en inspirent ne fait que renforcer cette force.

      Ton commentaire et celui de Godobé me fait penser qu’il faudrait que je me dresse une liste de qualité que doit avoir un phone parfait (ou presque).

  7. WILL
    je suis certainement en effet le cœur de cible de ce genre de phone !
    je ne cherche pas l ostentatoire meme si je suis plus habitué à des marques comme Samsung ou huawei je possède le P20 PRO pour une autre ligne et c est incomparable bien entendu.
    ravi d avoir échangé avec vous sur un sujet qui me passionne depuis plusieurs années du haut de mes 63 ans.
    dans tous les cas votre avis est et sera toujours instructif.
    salutations

    • J’achète plutôt des phones MDG type médium car :
      - je joue peu (juste dans les salles d’attentes. Je préfère me poser dans un canapé pour jouer à de gros jeux sur un grand écran)
      - et je ne suis pas très photophone (quelques photo d’anniversaire et autres sortie ou de produits dans les boutiques, pas de selfie)

      Pour moi les plus que propose un HDG par rapport a un MDG ne vaut pas le surplus demandé (et surtout qu’il y a toujours un truc qui me dérange quelque soit le modèle)

Répondre à Godobé Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>