Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Motorola Moto E (XT1022) : du low-cost chez le sino-américain

Test du Motorola Moto E (XT1022) : du low-cost chez le sino-américain

Motorola Moto E - vue 01

Le Motorola Moto E est le dernier né, le dernier modèle commercialisé par la marque sino-chinoise (Motorola ayant été récemment acheté par Lenovo comme vous le savez probablement).

Un Moto E qui vient donc se placer dans la nouvelle gamme « Moto » apparue notamment avec le Motorola Moto X (le haut de gamme) et le Motorola Moto G (le moyen de gamme).

Un mobile entrée de gamme, à la limite du low-cost, commercialisé au prix public conseillé de 119€ (juin 2014).
Alors, peut-on dire que ce nouveau modèle est aussi intéressant que le best-seller qu’est le Moto G ? Peut-on lui prévoir le même succès commercial ? La réponse dans ce test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : impression de solidité

Motorola Moto E - vue 02Ce que j’apprécie particulièrement avec le nouveau design de la gamme Moto, c’est l’impression de solidité qui s’en dégage.
Certes, une impression totalement fausse, mais toujours plus agréable à avoir que celle de tenir un téléphone en chewing-gum-gum-gum, n’est-ce pas ?

  • Face/avant :
    Un écran de 4.3 pouces au-dessus duquel on retrouve notamment un capteur de luminosité et de proximité, un écouteur et dans le coin supérieur droit on retrouve une LED de notification.
    En dessous de l’écran on retrouve une petite lamelle en plastique chromé qui dissimule de haut-parleur qui, oui, se retrouve en façade.
  • Dos/arrière :
    Le logo « M » au-dessus duquel on retrouve un capteur photo légèrement enfoncé afin de le protéger des rayures probablement.
    Le cache-batterie peut être retiré, et permet d’accéder aux emplacements des 2 cartes sim et de la micro SD… mais on notera que la batterie ne peut pas être retirée puisque enchâssée dans le châssis.
  • Côté supérieur :
    L’entrée micro secondaire et le jack 3.5
  • Côté inférieur :
    Le port micro USB utile pour la charge et la synchronisation.
  • Côté gauche :
    Strictement rien.
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/- et le bouton on/off.

La prise en main est tout à fait bonne, en raison de dimensions raisonnables : 12,5cm de long x 6.5cm de large.
Pour ce qui est l’épaisseur, on remarque l’astuce marketing du constructeur qui consiste à dire que le mobile fait 0,6cm d’épaisseur… oui, mais vers les bords !

Et pour ce qui est du poids, on est sur un acceptable 140 grammes.
Un poids tout à faut justifié pour un mobile de cette catégorie mais relativement étonnant si on prend en compte le fait que le mobile est construit à 100% en plastique.

  • Flexion :
    Aucun flexion, le Moto E est rigide… si on excepte le léger craquement entendu lors du test, provenant du cache batterie.
  • Pression :
    La dalle étant une Corning Gorilla, oui, la protection offerte (rayures, chocs) est réelle. Mais l’écran peut malgré tout être impacté en cas de très forte pression.

Un design réussi dont au final on ne pourra reprocher que la relative épaisseur (et encore, c’est pour pinailler que j’écris ça).
Un mobile disponible en plusieurs versions couleurs, d’autant plus que le cache-batterie pourra être changé par des versions aux couleurs originales.

2. Image et son : acceptables

Motorola Moto E - vue 12S’agissant d’un téléphone entrée de gamme, il est clair qu’on ne peut pas bénéficier de HD 720, et encore moins de HD 1080p.
Malgré tout, le téléphone est loin d’être mauvais sur cet aspect.

  • Écran :
    Un écran 4.3 pouces doté d’une résolution qHD (960×540 pixels) ce qui donne la densité de 256ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Le contraste, les couleurs ainsi que la luminosité sont bonnes. On notera d’ailleurs sur ce dernier point (luminosité) que le 100% est « puissant ».
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Le haut-parleur possède la particularité d’être en façade. Un bon point, car lorsque le téléphone est posé sur une table, le son n’est pas étouffé. Contrepartie cependant, cela a allongé le téléphone qui a probablement gagné quelques millimètres du coup.
    Le son procuré par ce même haut-parleur est correcte. Manquant peut-être de finesse, mais pas de puissance.
    Pour ce qui est de l’écouteur et du jack 3.5, rien à signaler, ces 2 composants fonctionnent parfaitement.

Un résultat tout à fait satisfaisant avec une écran qui fourni (à ce niveau de smartphones) une image de bonne qualité.
Et le haut-parleur en façade est une originalité intéressante.

3. Performances : modestes

Motorola Moto E - vue 11Le Motorola Moto E est un mobile entrée de gamme,  à la limite du low-cost.
Naturellement, les performances ne peuvent pas être autres que « modestes »… malgré tout, ce smartphone s’en sort très bien lors de l’utilisation de jeux 3D et autres grosses applications.

  • Antutu (v) :
    (-) 12.700 points. Le score d’un entrée de gamme en 2014.
  • Quadrant :
    (-) 5.200 points. Le score d’un entrée de gamme 2014, c’est confirmé.
  • Epic Citadel :
    (+) 34 images par seconde en mode « haut qualité ». Ce qui confirme que l’image sera suffisamment fluide en jeux 3D.

Des performances modestes certes, mais tout à fait satisfaisantes pour faire fonctionner un jeu 3D en mode « haute qualité » tel qu’Asphalt 8.

Des performances liées à des composants que sont : un processeur double-coeur 1.2GHz (Qualcomm Snapdragon 200), épaulé par 1Go de mémoire vive et accompagné d’un processeur graphique Adreno 302 400 MHz.

A noter que la mémoire de stockage interne de 4Go revendiquée par le constructeur se transforme en 2.15Go exploitables par l’utilisateur lors du premier démarrage. Mais heureusement, l’emplacement micro SD permettra d’ajouter jusqu’à 32Go supplémentaires (et aujourd’hui, une carte de 32Go, ça vaut dans les 20€ sur le web).

Une carte micro SD sur laquelle on pourra installer des applications… enfin, celles qui le voudront bien.

4. Connectivité : satisfaisante

Motorola Moto E - vue 15La connectivité du Motorola Moto E est tout à fait satisfaisante, d’autant qu’il s’agit d’un double-sim.
On retrouve donc sous le cache-batterie les 2 emplacements pour cartes sim au format « micro ». La fonction permettant de gérer les 2 cartes étant une fonction « de base » proposée par Android et qui n’a pas été retravaillée pour l’occasion.

Ce mobile est un quadribandes GMS et tribandes Internet Mobile.
Une connexion internet mobile qui est en 3G+.

Avec ceci, on retrouvera également du WiFi, du bluetooth, du GPS/GLONASS, du micro USB, du micro SD, du jack 3.5 et une radio FM.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS Motorola Moto E est apparemment inférieur à 0,7W/kg ce qui est un bon point, bien évidemment.

Une connectivité tout à fait satisfaisante.
Certes, il manque le NFC (pas grave) et la 4G… mais parions qu’une modèle 4G arrivera à son tour d’ici quelques mois, tout comme le Motorola Moto G désormais.

5. Système d’exploitation : Android au naturel, sans supplément

Motorola Moto E - vue 10Motorola a été pendant plus de 2 ans la propriété de Google. Et ça se ressent !
Car même si depuis quelques années déjà, le constructeur avait pris l’habitude d’installer des systèmes Android dans ses mobiles, c’est depuis l’ère Google que la notion de surcouche a été abandonnée.

Laissant ainsi le système d’exploitation le plus « neutre » possible.

  • Système d’exploitation :
    Un Android 4.4.2 « Kit Kat », la dernière version à date.
    Et il y a fort à parier que ce mobile bénéficie de mises à jour, au moins dans les premiers temps.
  • Surcouche constructeur :
    Rien, si ce n’est 3 petites fonctionnalités ajoutées par le constructeur.
    A savoir une fonction nommée « Assist » qui est là pour… vous assister. Et ce notamment afin de gérer le mode réunion ou bien encore le mode sommeil.
    Une FAQ nommée « Aide » est également présente, mais rien de bien bluffant.
    Et enfin la fonction « Motorola Migrate » qui permet de transférer les informations d’un ancien mobile à ce nouveau Motorola Moto E. C’est une bonne idée qui permet de sauver du temps lors de la phase d’initialisation du Moto E.

Uu système sympathique donc, à peine retouché (disons même carrément pas retouché) par le constructeur.
Et c’est tant mieux, cela ne pénalisera donc pas les performances du mobile.

6. Usage : pour tout et pour tous

Motorola Moto E - vue 13Le Motorola Moto E est un mobile qui est un bon à tout faire, ou presque.
En effet, on peut en avoir un usage pro (lecture d’emails, navigation GPS, etc.) mais aussi perso (lecteur mp3, lecteur vidéo, jeux 3D, etc.).

Un mobile polyvalent, surtout en raison de sa version double-sim.
Mais un mobile qui n’est pas à l’aise sur tout. En effet, le capteur photo est là pour dire qu’il y en a un, mais il est loin d’être satisfaisant.

  • Appareil photo :
    Un modeste 5MP, sans flash LED, sans autofocus… la qualité des photos est donc passable (pour être polis).
    Échantillon photo : figurine de motard.
  • Autonomie :
    Une batterie de 1.980 mAh, ce qui est clairement un bon point et accorde une bonne autonomie à ce mobile.
    Le mauvais point, c’est que cette même batterie est inamovible.
    Pour le reste, un test réalisé en conditions « réelles » (tous les connexions ouvertes, 80% de luminosité, 50% de son) aura consommé moins de 2% de batterie en 5 minutes de vidéo YouTube. Donc, on peut extrapoler qu’une heure de vidéo YouTube aurait consommé moins de 20% de la batterie.

Un résultat tout à fait satisfaisant.
Loin d’être bluffant, mais tout à fait adapté à tous les usages… si ce n’est la photo.

Conclusion : du bon pas cher sur un marché rude

Oui, le Motorola Moto E est un bon mobile. Un bon « pas cher », qui en offre pour son argent.
Un mobile de marque, avec un beau design réussi et affirmé, typique chez la marque.

Mais (car il faut toujours un mais bien sûr), ce mobile doit faire face à une concurrence rude sur ce marché.
En effet, sur le terrain des entrée de gamme, c’est la guerre. Et ce notamment avec des marques telles que Wiko ou encore Alcatel One Touch. Des marques moins prestigieuses cependant, mais qui ont des spécifications généralement au moins aussi bonnes.

Et ça n’est pas tout, car le Motorola Moto G (version 3G – 8Go) que l’on arrive désormais à retrouver à moins de 150€ devient de fait un concurrent direct du Moto E et pourrait en cannibaliser quelques ventes.

Alors, à l’heure de l’achat, oui, on peut vous recommander le Motorola Moto E, qui est un beau petit mobile efficace, et que vous n’aurez pas honte de sortir de votre poche au regard du logo apposé et du design réussi.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Motorola Moto E.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

11 commentaires

  1. Marco je tiens tout d’abord à saluer ton travail. Ensuite, j’ai un ou deux reproches à te faire…le premier étant le fait que tu ne testes que des mobiles sous Androïd ou WP8…pourquoi ne parles tu jamais des Blackberry sous blackberry 10 et pourquoi ne nous proposes-tu pas un test du Z30 qui selon moi mérite que l’on en parle car il est tout simplement un excellent produit que je voulais acheter, mais n’ayant vu aucun test objectif, cela a freiner ma décision. Je te demande donc s’il te serait possible de nous proposer une vidéo test dans les prochains jours. Ensuite, j’ai remarqué que tu ne procédais pas pour chaque mobile au test de flexion, point important selon moi, pour ne pas dire capital car prouvant la robustesse du produit. Enfin, j’ai pu voir que tu testais ces derniers jours plus de produits asiatiques, mais vous deviez publiez une vidéo du dernier Xiaomi, et cela n’a malheureusement pas été fait… Bonne continuation et j’espère que tu apporteras une réponse à mes remarques. Cordialement.

  2. Désolé de poster le même commentaire mais j’ai corrigé deux, trois fautes d’orthographe inadmissibles…

    Marco je tiens tout d’abord à saluer ton travail. Ensuite, j’ai un ou deux reproches à te faire…le premier étant le fait que tu ne testes que des mobiles sous Androïd ou WP8…pourquoi ne parles tu jamais des Blackberry sous blackberry 10 et pourquoi ne nous proposes-tu pas un test du Z30 qui selon moi mérite que l’on en parle car il est tout simplement un excellent produit que je voulais acheter, mais n’ayant vu aucun test objectif, cela a freiné ma décision. Je te demande donc s’il te serait possible de nous proposer une vidéo test dans les prochains jours. Ensuite, j’ai remarqué que tu ne procédais pas pour chaque mobile au test de flexion, point important selon moi, pour ne pas dire capital car prouvant la robustesse du produit. Enfin, j’ai pu voir que tu testais ces derniers jours plus de produits asiatiques, ce qui est une bonne chose, mais vous deviez publier une vidéo du dernier Xiaomi MI, et cela n’a malheureusement pas été fait… Bonne continuation et j’espère que tu apporteras une réponse à mes remarques. Cordialement.

  3. Autant pour moi en ce qui concerne le test du Xiaomi MI3…je viens de voir sur youtube que la vidéo a été publiée au mois de mai dernier…

  4. Marco, j’en profite pour te demander si à l’avenir tu pourrais nous faire de petits comparatifs pour chaque utilité en nous faisant un classement des 5 meilleurs photophones par exemples, mais de manière objective bien entendu et sans avoir de parti pris à l’avance…les 5 meilleures phablettes, les 5 meilleurs smartphones au rapport tarif/performances le plus intéressant (pour ne pas dire low-coast)…ce qui pour chacun serait intéressant avant l’éventuelle acquisition de tel ou tel produit, surtout si l’on hésite entre plusieurs appareils. Bien entendu en te basant sur l’expérience que tu auras eu avec chaque smartphone en conditions réelles cela va de soi…

    Sinon en ce qui concerne tes tests pourrais tu dans tes prochains tests tester la qualité en conditions réelles de l’accroche réseau, du wifi, de l’écoute en conversation qui sont à mon avis des points capitaux et décisifs avant l’achat d’un smartphone… en te remerciant par avance. Cordialement. Je dois te dire pour finir que j’apprécie tes tests et ajouter ces points importants, qui, même pour toi je n’en doute pas, peuvent t’aider à choisir objectivement entre plusieurs appareils si tu hésites entre différents produits, serait un plus.
    Bonne continuation Marco, ainsi qu’à toute ton équipe.

    • Salut.
      C’est une bonne idée.
      Le tout est d’avoir suffisamment de temps, car les comparatifs sont assez longs à organiser.
      A bientôt,
      Marco

      P.S. Pour l’accroche réseau, le montrer en « live » ne servirait pas, car ça dépend aussi de ta couverture réseau et de ton opérateur.

      • Salut Marco.
        Tout d’abord merci pour ta réponse.
        Ensuite, concernant le test de l’accroche réseau, comme tu le dis tout dépend de l’endroit où tu te trouves et de l’opérateur…mais le problème est réglé si tu testes avec le même opérateur pour chaque mobile et au même endroit pour chaque smartphone…ainsi pas de favoritisme et aucun test n’est faussé…
        Voilà j’espère que tu prendras en compte mes remarques.
        Cordialement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>