Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Motorola Defy+

Test du Motorola Defy+

Motorola nous propose ici une nouvelle version du Motorola Defy… laquelle se nomme Motorola Defy+ (ou encore Motorola Defy Plus).
Un mobile commercialisé depuis le 1er trimestre 2012 et qui reprend bon nombre de références esthétiques de son grand frère commercialisé en 2010.

Esthétiquement, impossible de nier la filliation du Defy+  au constructeur américain : c’est du 100% Motorola.
Le Defy + est un smartphone compact, entrée de gamme, et qui donne un sentiment de robustesse (format « carré », compact).
Sentiment de robustesse naturellement inspiré par ce téléphone qui se veut étanche à l’eau est à la poussière… car respectant la norme IP67 (étanche sous 1 mètre d’eau).
Côté dimensions, le Defy+ se glisse facilement dans la poche avec moins de 11cm de long, moins de 6cm de large et 1,3cm d’épaisseur, le tout pour 120 grammes (léger pour un smartphone).

Ce téléphone portable est donc un smartphone à écran tactile.
Un écran de 3,7 pouces (c’est plus qu’un iPhone 4 et son petit 3,5 pouces), doté d’une résolution de 800 x 480 pixels pour 16 millions de couleurs.
La technologie tactile utilisée et une techno. dite « capacitive« , la meilleure pour le grand public. Ce qui a l’avantage de permettra à Motorola de placer une vitre Corning Gorilla sur ce téléphone, une vitre résistante au choc et à la rayure (mais bon, pas la peine de jeter le Defy+ contre un mur pour voir…).

Côté performances, ce téléphone mobile est doté d’un processeur 1ghz épaulé par 512Mo de mémoire vive (RAM).
Ca n’en fait certes pas un monstre de puissante (on est loin d’un Samsung Galaxy S III par exemple) mais c’est largement suffisant pour faire tourner le système d’exploitation et ses applications, voir quelques petits jeux 3D.
Pour ce qui est du stockage, le Motorola Defy+ embarque une mémoire interne limitée de 2Go… mais fort heureusement, un emplacement micro SD permet d’ajouter jusqu’à 32Go de mémoire (une carte microSD de 2Go étant même fournie gracieusement avec ce téléphone).

Le système d’exploitation intégré au Motorola Defy+ est un Android 2.3 « Gingerbread ».
C’est du 100% Google, avec une surcouche graphique spécifique à Motorola, nommé « Motoblur ».
C’est efficace, complet et ça tourne sans problème sur ce téléphone. En outre, le PlayStore (ancien Android Market) permet de télécharger de nouvelles applications et jeux (plus de 500.000 disponibles à date).

La connectivité est quant à elle tout à fait satisfaisante.
Ce mobile est un quadribandes 3G. Ajoutons à cela le WiFi (b/g/n), le bluetooth (2.1), une puce GPS, un micro USB (2.0), un jack 3.5 et un slot microSD et on a donc un mobile complet, ou rien ne manque (si ce n’est le NFC, mais cette norme est encore trop récente pour que cela créer un manque).

Et en ce qui concerne le multimédia ?
Et bien le Motorola Defy+ s’appuyant sur un Android 2.3, tout est là : lecteur mp3/vidéos/photos, radio FM, etc.
On trouve également un appareil photo de 5 mégapixels avec flash LED, autofocus et fonction caméra (30fps).

Enfin, l’autonomie est relativement convenable avec une batterie de 1700mah.
1 à 2 journée en utilisation normale (check des emails, un peu de web, un peu de social media…) et peut être étendue à 3-4 jours si l’utilisation devient modérée (veille).

En conclusion, oui, le Motorola Defy+ est un bon mobile.
Compact, il présente surtout l’avantage d’être étanche. Mais à cela ajoutons que Sony a déjà répondu avec son Sony Xperia Go (cf le test du Sony Xperia Go) qui cependant est plus entrée de gamme (écran clairement de moins bonne qualité).
Le marché des mobiles étanches est d’ailleurs une tendance sur laquelle Motorola semble vouloir se positionner, notamment avec l’arrivée du plus récent Motorola Defy Mini (cf le test du Motorola Defy Mini) qui lui aussi, est plus entrée de gamme (avec là aussi, un écran un peu juste en résolution).
Reste que le Defy+, plus cher que son petit frère le Defy Mini, est un choix très judicieux pour qui ne veut pas sacrifier la qualité de l’écran au profit de l’étanchéité ! Et à moins de 220€ hors pack (prix constaté sur le web en août 2012), c’est une bonne affaire.

———-
Lien complémentaire : Test d’étanchéité du Motorola Defy+.

 

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

4 commentaires

  1. Bonjour.
    Je vais être la première à donner mon avis pour le Defy + ?
    Malheureusement il ne sera pas bon du tout. J’ai en effet acheté ce téléphone et il est en panne ….. au bout de 2 mois; il s’est mis à chauffer, à surchauffer même, la batterie s’est totalement déchargée, impossible de la recharger. Je l’ai changée et même combat en 12 heures, avec le téléphone vidé de toutes les applis installées, réinitialisé et laissé en veille. Il est reparti au SAV. 2 mois d’utilisation, joli score.
    Mais il présente aussi pas mal d’inconvénients :
    - lent pour tout, allumer, taper un SMS, fermer une appli, répondre à un appel
    - ratage fréquent d’appels, il ne sonne même pas
    - clavier qui coince lors d’envoi de SMS, obligation de fermer et de reprendre
    - en cas d’urgence, ne pas tenter de passer un appel vite, le mien a mis jusqu’à 10 minutes pour me permettre de contacter un appel raté, raté car je n’avais pas pu décrocher
    - autonomie de la batterie ridicule, même pas une journée (12 heures, pas 24) en usage normal, juste en envoyant des Sms et un peu de Whatsapp
    - impossible d’aller sur Play store
    - téléchargement des applications aléatoire du fait de sa faible mémoire et même avec une carte micro SD.

    Il n’est certes pas cher, mais il est de bien piètre qualité, ce qui est décevant pour une marque comme Motorola.

    En résumé : à ne pas acheter, je pense que même un Wiko d’entrée de gamme sera plus fiable.

    • J’ai oublié encore un souci dans ma liste (elle est tellement longue ) :
      - sans raison, surtout quand on va trop vite et qu’on s’énerve un peu parce que le Defy + plante, il se déconnecte et redemande le code PIN. Alors qu’il n’a été ni éteint ni redémarré. Même chose lorsqu’on l’allume; Il demande le code PIN, on a l’impression que c’est bon, et bien non, il faut à nouveau entre le PIN.

      Que du bonheur avec ce téléphone …….

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>