Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du HTC One mini 2 : le mini est de retour

Test du HTC One mini 2 : le mini est de retour

HTC One mini 2 - photo 01Fort du succès du HTC One (M7), le constructeur taïwanais avait, en 2013, commercialisé le HTC One mini (premier du nom).
Un mobile sympathique que j’avais moi-même décidé d’utiliser en mobile personnel, pendant quelques mois.

Et bien voilà que, naturellement, HTC propose le HTC One mini 2, digne succès du premier modèle du nom, et copie réduite du HTC One (M8).

Un mobile qui joue donc la carte de la compacité, bien qu’entre son prédécesseur et lui, il y a eu une petite tendance à l’embonpoint (écran de 4.5 pouces contre 4.3 pouces précédemment, et 137 grammes versus 122 grammes).

Alors, ce mini-One-2 vaut-il son prix (juillet 2014 : 449€) ?

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : le même, en plus petit

HTC One mini 2 - photo 02Tout comme le HTC One mini était un HTC One (M7) en plus petit, le HTC One mini 2 est le petit frère du HTC One (M8).
Petit frère, certes, mais pas si petit… car cette version réduite est tout de même dotée d’un écran de 4.5 pouces.

  • Face/avant :
    Un écran de 4.5 pouces, avec les 2 hauts-parleurs si spécifiques chez HTC.
    Au-dessus de l’écran on retrouve le capteur photo frontal, ainsi que les capteurs de luminosité et de proximité.
    En dessous, le logo HTC.
  • Dos/arrière :
    Le dos et figé, pas de cache-batterie amovible.
    On retrouve ici l’essence même du design avec aluminium et un dos arrondi de surcroît.
    Le capteur photo est en bonne place, accompagné d’un flash LED. On retrouve un logo HTC également.
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5 et le bouton on/off.
  • Côté inférieur :
    Le port micro USB qui permettra de synchroniser et de recharger.
  • Côté gauche :
    Le slot de la carte micro SD.
  • Côté droit :
    Le slot de la carte sim (nano) est accompagné à son tour d’un bouton de contrôle de volume +/-.

La prise en main devrait être théoriquement excellente, en raison de dimensions raisonnables (13,7 cm de long x 6,5 cm de large x 1,1cm d’épaisseur).
Cependant, son dos très arrondis le rend particulièrement glissant (à mon goût néanmoins). Chose qui n’était pas le cas sur le HTC One M8 qui avait des dimensions conséquentes et permettait de ne pas avoir une courbure trop prononcée dans la paume de la main.

Pour ce qui est du poids, on a un très satisfaisant 137 grammes.

  • Flexion :
    Excellente rigidité. L’usage de l’aluminium pour le châssis+carrosserie et d’une vitre résistante offre à ce mobile une parfaite rigidité.
  • Pression :
    La dalle est une Corning Gorilla 3, preuve que l’on est sur un mobile qui se revendique être un haut de gamme.
    Que ce soit le cas ou pas, la vitre est rigide, et résiste très bien à la pression.

Un mobile au design très réussi, l’usage de l’aluminium contribuant à rendre le produit encore plus élégant.

2. Image et son : bonne qualité

HTC One mini 2 - photo 10La gamme One est, on le sait, dotée de mobiles équipés de 2 enceintes en face avant.
Ce qui en fait de bons mobiles sur ce point là. Et plus largement, l’aspect « qualité de son », et généralement très satisfaisante (pour ne pas dire excellente) sur cette gamme.

Pour ce qui est de l’image, oui, il s’agit d’un haut de gamme, et non, il n’est pas Full HD (1080p) contrairement à son grand frère.
Mais il reste néanmoins doté d’une satisfaisante résolution HD Ready (720p).

  • Écran :
    Un écran 4.5 pouces qui me ferait presque dire que ce mobile n’est pas si mini que ça… car en 2012, on trouvait ça grand.
    Un écran doté d’une résolution HD 720p ce qui nous donne la bonne densité de 326ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Un écran doté d’une belle qualité d’image, relativement contrastée, et colorée, mais dont la luminosité devra être relevée à 80% environ afin d’avoir un vrai confort de visualisation.
  • Hauts-parleurs, écouteur, jack 3.5 :
    Les hauts-parleurs du HTC One mini 2 sont conformes à ce que l’on est en mesure d’attendre, à savoir du très bon.
    Pour ce qui est du jack 3.5 (format CTIA), rien à redire, il fonctionne parfaitement bien. D’autant que la fonction BoomSound amplifie le son et augmente les basses.
    Et pour ce qui est de l’écouteur, rien à redire là aussi.

Du bon donc, notamment pour ce qui est du son.

3. Performances : moyennes

HTC One mini 2 - photo 12Généralement les « minis » le sont par la taille, mais aussi par les performances… et ce One mini 2 ne fait pas l’exception.
En effet, cette version réduite du One M8 est près de 2 fois moins puissante.

  • Antutu :
    (-) 18.000 points. Un score de petit moyen de gamme en cette année 2014.
  • Quadrant :
    (+) 10.200 points. Là aussi, un score de moyen de gamme.
  • 3Dmark :
    (-) 4.700 points dans le mode Ice Storm Unlimited. Score raisonnable, mais indiquant que ce téléphone peut faire du jeux 3D.
  • Epic Citadel :
    (+) 34 images par seconde au test en mode « Haute qualité ». Bon, c’est un peu faible, et plus proche des 24 images par seconde minimum que de l’ultra-fluide 60ips. Mais ça conviendra parfaitement.

Alors oui, en toute logique, le One mini 2 est moins puissant que le grand frère, mais il ne démérite pas.
En effet, les jeux 3D (exemple : Asphalt 8) ne lui font pas peur, preuve que ce téléphone a largement ce qu’il faut sous le capot pour s’en sortir.

Des performances liées à des composants qui sont : un processeur quatre-coeurs 1.2GHz (Qualcomm Snapdragon 400), 1Go de mémoire vive et un processeur graphique Adreno 305.
C’est d’ailleurs probablement ce dernier qui permet à ce smartphone de s’en sortir aussi honorablement.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les 16Go de mémoire initiale se transforment en environ 11Go disponibles pour l’utilisateur lors du premier démarrage.
Mais comme toujours, fort heureusement, un emplacement micro SD permettra d’ajouter jusqu’à 128Go d’espace supplémentaire (connaissant le coût du 128Go, je vous recommande tout de même de rester sur une micro SD plus raisonnable de 32 voire 64Go).

4. Connectivité : complète

HTC One mini 2 - photo 09Un haut de gamme (ou prétendu comme tel) se distingue généralement par sa connectivité.
Et à l’heure du web mobile haut débit, quoi de plus naturel que de retrouver sur ce téléphone de la 4G.

A côté de cela, ce téléphone est fait (également) pour téléphoner, la fonction GSM est donc proposée en quadribandes, et vous pourrez l’emmener avec vous (le mobile sous-entendu) partout dans le monde.

Et bien sûr, on retrouve du WiFi, du Bluetooth, du NFC, du aGPS/GLONASS, du jack 3.5 (CTIA), du micro USB, un emplacement carte sim (nano), un emplacement micro SD (jusqu’à 128Go de mémoire), une radio FM, etc.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du HTC One mini 2 est de 1,46W/kg… ce qui est énorme pour un smartphone de grand constructeur en 2014 !
    C’est selon moi, clairement un point faible. Mais je laisse cela à votre appréciation, car au final, ce téléphone est bien dans la norme légale.

Un smartphone à la connectivité totale, complète, auquel rien ne manque.
Mais côté DAS, sérieusement, c’est beaucoup trop !

5. Système d’exploitation : de l’Android façon HTC

HTC One mini 2 - photo 11Oui, HTC ne jure plus que par Android, et ça, ça dure depuis quelques années (elle est loin l’époque des Windows Phone).
Et à cela s’ajoute le fait que le constructeur taïwanais aime faire, et sait faire, de la bonne surcouche, on retrouve donc ici naturellement HTC Sense.

  • Système d’exploitation :
    Un Android 4.4.2, dernière version à date (si on exception la version 4.4.4 seulement disponible sur les Nexus pour le moment).
    Un système qui, comme toujours (je me répète), est efficace et performant, sans oublier personnalisable. Rien à redire donc.
  • Surcouche constructeur :
    La dernière version à date de la surcouche HTC est proposée ici. Il s’agit donc de HTC Sense 6.
    Retravaillée graphiquement (et donc plus agréable à utiliser), et possédant certaines fonctionnalités/applications supplémentaires, on peut dire que le résultat obtenu est tout à fait satisfaisant.
    On notera notamment la présence des éléments suivants :
    - un mode enfant (application nommée Zoodles), qui permettra de créer un environnement sécurisé, avec le contenu de votre choix. Utile si vous prêtez votre mobile à un banbin et que vous n’avez pas envie de le voir acheter des applications ou regarder votre dernières photos de vacances.
    - BlinkFeed, toujours présent, et qui permet de gérer l’actualité (les quotidiens, mais aussi celles de vos contacts Facebook, etc.).
    - Guide HTC, qui est en fait la FAQ du mobile, et permet de contacter le support de la marque.
    - Zoe, qui est toujours indiqué comme « bientôt disponible » (il devient long, le « bientôt », je trouve) permettra de gérer sa galerie photos et de la partager.
    - BoomSound, qui permet de booster les basses.
    - HTC Scribe, qui permet de prendre des notes et de les gérer.

Un système très sympa donc (ai-je besoin de le dire ? Il s’agit d’Android) avec une surcouche efficace, élégante et dotée de bonnes fonctionnalités.

6. Usage : tous les usages

HTC One mini 2 - photo 04Ce mobile est un bon à tout faire, il conviendra donc à tous les usages, que ce soit le jeux vidéo, mais aussi la lecture de mp3/vidéos, le surf sur internet (en 4G), les emails, les SMS, les applications sociales, etc.

Reste qu’il se destine au marché des particuliers, plus qu’à celui des professionnels.
Et pourtant, ces derniers pourraient parfaitement s’en satisfaire.

  • Appareil photo :
    Un capteur photo dorsal de 13MP avec son flash LED. La qualité des clichés est tout à fait satisfaisante, et s’il est utile de le préciser, les constructeurs ont tous fait d’énormes progrès au cours des 2 dernières années.
    Quant à la caméra frontale, il s’agit d’une 5MP qui permettra de sortir de l’immonde tas de pixels offerts par certains concurrents.
    Échantillon photo : (ndm) désolé, il n’est pas disponible, j’ai effacé le fichier… oups !
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.100 mAh qui accorde une une bonne autonomie à ce mobile.
    En effet, le test « classique » de lecture d’une vidéo YouTube (80% de luminosité, 50% de son, toutes les connexions ouvertes) a consommé moins de 2% de l’énergie de la batterie en plus de 5mn de vidéo. Ce qui laisse envisager qu’une vidéo d’une heure aurait consommé moins de 20% de batterie…
    Du bon donc, ce mobile dépassera allègrement le jour d’autonomie avant de passer par la case « recharge ».

Un mobile qui répond aux besoins de tous et qui est doté d’un bon capteur photo.

Conclusion : très beau, mais un peu cher tout de même

Comme tous les « minis », ce HTC One mini 2 mise sur le design est son appartenance à une famille haut de gamme.
Son look rappel immédiatement celui de son grand frère doté d’un écran de 5 pouces (versus 4.5 pouces pour ce mini).

Mais voilà, le look est une chose, les performances en sont une autre.

On notera donc que ce mobile est près de 2 fois moins puissant que le One M8. Ce qui dans les faits n’aura aucun impact puisque ce téléphone est largement capable de faire fonctionner des grosses applications et des gros jeux 3D.

La connectivité est quant à elle exceptionnellement bonne, et tout à fait adaptée à un mobile de cette gamme.
Mais que dire de ce DAS beaucoup trop élevé ! 1.46W/Kg, bon sang !

Enfin, pour ce qui est de l’image, l’écran LCD3 doté d’une résolution 720p s’en sort plus qu’honorablement, même si on aurait aimé qu’il soit plus pêchu sur la luminosité.
Quant au son, il est bon comme c’est toujours le cas sur un mobile de la gamme One.

Le système d’exploitation est tout à fait sympathique, grâce à la surcouche HTC Sense, qui loin d’être gourmande en ressources, fourni un bon rendu.

A l’heure du bilan, oui, il est clair qu’il existe plus de points positifs que négatifs, et que forcément nous vous recommandons ce mobile (si le score de DAS ne vous effraie pas).

Cependant, vendu au prix de lancement de 449€, il fait payer cher la marque et le design… et avant de vous jeter sur ce dernier, je vous recommande de bien peser le pour et le contre, car en juillet de 2014, le HTC One M8 est disponible à moins de 530€.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de test du HTC One mini 2.

Fort du succès du HTC One (M7), le constructeur taïwanais avait, en 2013, commercialisé le HTC One mini (premier du nom). Un mobile sympathique que j’avais moi-même décidé d’utiliser en mobile personnel, pendant quelques mois. Et bien voilà que, naturellement, HTC propose le HTC One mini 2, digne succès du premier modèle du nom, et ...

Vue d'ensemble des tests

Esthétique - 100%
Image & Son - 70%
Performances - 60%
Connectivité - 80%
Système d'exploitation - 90%
Usage - 80%

80%

Modèle réduit

Résumé : Elégant, ce HTC One mini 2 reprend les traits de son grand frère. Un design réussi. Cependant, pour ce qui est des performances, le résultat est conforme à son nom : mini. Un mobile qui reste malgré tout fort sympathique, doté de vrais atouts dont seuls 2 aspects pourraient l'empêcher d'atteindre le succès commercial : son DAS et son prix élevés.

User Rating: 3.96 ( 4 votes)
80

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

5 commentaires

  1. … Et pour les mêmes performances, il y a le Moto G 4G (l’APN hdg en moins) pour un prix 2.25 fois moins cher.

  2. Un smartphone doté d’un très beau design et faisant appel à un matériau noble, l’aluminium.

    Le HTC One Mini 2 paraît cher, mais il y a un an environ, le One Mini (premier du nom) était lancé au même prix…
    Mais pour 449€ on peut s’offrir un HTC One M7 de 32Go ou encore un Sony Xperia Z1 Compact, tous deux beaucoup plus performants.

    Le One Mini 2, c’est l’attrait de la nouveauté…

  3. Il serait intéressant de rajouter le critère de note suivant : « rapport qualité/prix » car du cou sans ça ce tél est fort sympathique.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>