Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du HTC Desire Eye : pour les amoureux de selfies, mais pas seulement…

Test du HTC Desire Eye : pour les amoureux de selfies, mais pas seulement…

Dans l’univers des constructeurs de smartphones, certains ont une longue histoire (toutes proportions gardées, on parle tout au plus d’une dizaine d’années).
C’est notamment le cas de HTC, qui a une histoire bien fournie. Un constructeur qui a eu l’occasion, au cours de ces dernières années, de commercialiser un large nombre de modèles différents.

HTC a donc désormais un catalogue plutôt bien rempli… et qui se découpe (c’est tout de même plus clair) en 2 gammes :
- d’une part les HTC Desire, qui sont des smartphones entrée et moyen de gamme.
- d’autre part les HTC One, qui sont des smartphones haut de gamme, voire ultra-haut de gamme

Cependant, la différence entre ces 2 gammes avait tendance à se réduire, notamment depuis l’arrivée du HTC Desire 816 qui reprend un certain nombre de points forts du HTC One M8.

Or, le constructeur a probablement dû trouver qu’il manquait encore un lien entre ces 2 gammes. Un mobile capable d’assurer la passerelle… et voici donc né le HTC Desire Eye.

Un mobile au design de Desire (prononcer : Di-Zaille-Eure), mais aux spécifications de One, et capable de mettre une bonne correction à bon nombre de smartphones haut de gamme concurrents.

Un mobile si performant qu’on en a du mal à le considérer comme un Desire, contrairement à ce qu’indique son nom… et à son prix !
Car à 500€ en Décembre 2014, on est clairement sorti du registre du moyen de gamme.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : originale et soignée

HTC Desire Eye - vue 01Étonnamment, ce HTC Desire Eye ne ressemble à aucun autre (ou alors de loin) Desire, et encore moins à un One… et tant mieux.
C’est un style à part, sympathique, et original. Et comme toujours, la finition est exemplaire.

  • Face/avant :
    Un écran de 5.2 pouces, au-dessus duquel on retrouve un capteur frontal de 13MP (oui, oui !) doté d’un double flash LED (oui, oui !), ainsi que les capteurs de luminosité et de proximité.
    En-dessous, on retrouve le marquage HTC.
  • Dos/arrière :
    Un capteur de 13MP doté d’un double flash LED, ainsi que le marquage HTC.
    A noter que le dos du mobile ne peut pas être retiré, et du coup, ce mobile est donc doté d’un design unibody dans lequel la batterie est figée (ndrl : et donc non-remplaçable par le commun des mortels, dans lequel je me situe également).
  • Côté supérieur :
    Un jack 3.5, et rien d’autre.
  • Côté inférieur :
    L’entrée micro primaire ainsi que le connecteur micro USB.
  • Côté gauche :
    Les 2 slots, l’un pour la carte sim, l’autre pour la micro SD (non fournie).
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/- ainsi que le bouton on/off.

Un mobile aux dimensions généreuse (151,7 x 73,8 x 8,5 mm) car il s’agit bien d’un phablet.
Mais pour ce qui est du poids, on est sur un étonnamment léger (pour un mobile de cette catégorie) 154 grammes.

La prise en main est excellente, mais il faudra bien évidemment utiliser la senestre et la dextre pour taper des SMS par exemple.

  • Flexion :
    Plutôt bonne rigidité, le mobile résiste plutôt bien à la contrainte.
  • Pression :
    Finesse oblige, en cas de forte pression sur la dalle tactile, il est possible d’impacter l’écran situé tout contre.

Côté couleurs, ce smartphone est disponible en blanc et contours rouges (la version testée) ou en bleu et contours bleus.
J’avoue avec une légère attirance pour la combinaison blanc/rouge.

Remarque :
En haut et bas de l’écran, on retrouve 2 interstices suffisamment larges pour permettre d’y passer (dans le sens de l’épaisseur) une carte de crédit.
Il s’agit ni plus ni moins que du double haut-parleur, discrètement placé…

2. Image et son : du très bon

HTC Desire Eye - vue 07Haut de gamme oblige, le Desire Eye propose du très bon…

  • Écran :
    Un écran de 5.2 pouces, doté d’une résolution full HD (1920 x 1080 pixels), ce qui donne une densité de 424ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    L’image est belle, lumineuse et contrastée. De quoi fournir une belle image donc.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Pour ce qui est du haut-parleur, on se
    Pour ce qui est de l’écouteur et du jack 3.5, rien à redire, c’est du tout à fait bon, et du tout à fait normal sur un mobile vendu à la fin d’année 2014.
    A noter d’ailleurs que l’on retrouve ici la fonction « Boom Sound » qui permet d’avoir un son boosté et plus ample (plus de basses).

Que dire si ce n’est que ce HTC Desire Eye, avec un si bel écran, donne envie de regarder des films, jouer à des jeux vidéo, etc.
Et que le son de qualité donne envie de ré-écouter toute sa bibliothèque de mp3.

3. Performances : avion de chasse

HTC Desire Eye - vue 13HTC nous avait habitué à des Desire aux performances moyennes, prix de vente client oblige.
Mais là, il faut bien le dire, on est à des années lumières des autres petits frères de ce modèle

  • Antutu:
    (-) 41.000 points. Des performances de dingues ! De l’ultra-haut de gamme.
  • Quadrant :
    (-) 12.000 points. Moins sympathique, le « Eye » est moins apprécié par Quadrant, qui aurait presque tendance à le considérer comme un simple bon moyen de gamme.
  • Epic Citadel :
    (+) 56 images par seconde. Une image fluide, sans aucun conteste.

Des performances dignes d’un avion de chasse, liées à des composants haut de gamme tels qu’un processeur quatre-coeurs 2.3GHz (Qualcomm Snapdragon 801) épaulé par 2Go de mémoire vive et un excellent processeur graphique Adreno 330.

Est-il utile de préciser que ce mobile peut faire fonctionner toutes les applications et tous les jeux disponibles sur le PlayStore ?
Un Asphalt 8, même avec les graphismes aux maximum (« Qualité élevée ») tournera sans problème, et avec une image fluide !

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, le 16Go revendiqué par le constructeur, se transforme en un plus modeste (mais acceptable) 12Go.
Et si cela vous semble peu, un emplacement micro SD permettra d’ajouter jusqu’à 128Go de mémoire supplémentaire.

4. Connectivité : complète

HTC Desire Eye - vue 11C’est simple, tout est là ! Aucune norme ne manque.

La connexion web mobile est une 4G LTE (à laquelle s’ajoutent la 2G et la 3G). Et aucune fréquence ne manque.
On retrouve également une connexion GSM quadribandes, vous pouvez donc amener ce mobile avec vous tout autour du monde sans craindre de ne pas accrocher le réseau local.

Et bien sûr, parallèlement à cela, on retrouve du WiFi, du bluetooth, du NFC, un micro USB, du aGPS/GLONASS, un emplacement pour carte sim (format nano), un emplacement pour carte micro SD (jusqu’à +128Go de mémoire).

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du HTC Desire Eye est de 0,405 W/kg, un bon score en soit pour un smartphone commercialisé en 2014.

Une bonne connectivité donc, complétée par une très bonne accroche réseau, que ce soit en GMS, WiFi, webmobile et GPS.

5. Système d’exploitation : Android à la HTC

HTC Desire Eye - vue 14Comme toujours, HTC nous propose ici un mobile doté d’un système Android (ndrl : elle est lointaine l’époque des HTC sous Windows Mobile/Windows Phone, si on excepte le peu connu HTC One « WP »)..

Et comme toujours, le constructeur a surcouché ce très bon OS, d’une très agréable surcouche nommé HTC Sense.

  • Système d’exploitation :
    Il s’agit d’un Android à jour, puisqu’on retrouve ici la version 4.4.4 « KitKat » (bon, ok, il y a la version 5.0 « Lollipop » qui existe, mais elle est trop peu répandue pour l’instant).
  • Surcouche constructeur :
    Comme toujours sur un de ces smartphones, le constructeur à mis en place sa surcouche nommée HTC Sense. Ici dans sa version 6.0 (une surcouche déjà présentée lors de notre test du HTC One M8).
    Une surcouche qui, outre le travail graphique et l’ergonomie, présente des fonctionnalités et applications supplémentaires :
    - Zoe : qui permet d’animer des photos, de modifier des vidéos, etc. est enfin sorti de la version Beta.
    - Mode voiture : qui permet de modifier l’affichage du panneau d’accueil.
    - Mode enfant : pour sécuriser le contenu de votre mobile, et le passager sur un affichage adapté à vos bambins.
    - HTC Scribe : qui permet de prendre facilement des notes. Y compris de type « manuscrite ».
    - Affichages et gestes : qui permet d’avoir des gestes pour déverrouiller le smartphone.

Un système toujours aussi bon et toujours aussi bien surcouché.
Une surcouche efficace, sympathique qui rajoute des fonctionnalités, sans tomber dans la surenchère des effets spéciaux de certains constructeurs sud-coréens.

6. Usage : pour tout et pour tous

HTC Desire Eye - vue 10Bien évidemment, vous l’imaginez, ce smartphone est bon à tout faire, et correspondra probablement à tous les besoins.

Que ce soit de la navigation GPS, du surf en web mobile, des emails ou encore des SMS, ou bien du très gros jeu 3D, de la lecture de vidéo ou encore des mp3… ce HTC Desire Eye sait tout faire, et le fait même très bien !

  • Appareil photo :
    Pour faire simple, il faut comprendre le HTC Desire Eye est un mobile destiné aux amateurs de selfies.
    On a donc 2 capteurs photo (un au dos, un autre devant), qui font sont tous les 2 dotés de cellules de 13MP !
    Et on a des 2 côtés un double flash LED (« dual tone » au passage, qui permet d’éviter d’avoir un flash « trop blanc »)… en clair, on a le must de ce qui est disponible sur un smartphone à ce niveau (double capteur avant-arrière).
    Échantillon photo prise avec le capteur frontal : voiture miniature.
    Échantillon photo prise avec le capteur dorsal : voiture miniature.
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.100 mAh, non-extractible, a été insérée dans ce mobile. En soit, je trouve ça peu pour un téléphone doté d’un écran si beau, mais si gourmand. Et les composants (CPU-GPU-RAM) ultra-performants n’aident pas à l’économie d’énergie.
    Concrètement, l’autonomie de ce « Eye » devient limitée si vous avez pour habitude d’allumer constamment votre téléphone (exemple même du geste compulsif).

Un appareil qui répond à tous les besoins !
Complet et performant, il ne peut pas être décevant.

Conclusion : du très bon

Le HTC Desire Eye serait-il le tant attendu maillon manquant entre la gamme Desire et One ?
Oui, clairement. Le mobile qui permet de faire la jonction entre les mobiles entrée/moyen de gamme et les haut/ultra-haut de gamme du constructeur.

Cependant à trop vouloir en faire, à trop vouloir bien faire, on se retrouve ici avec un smartphone qui est clairement plus typé haut de gamme… une sorte de One, à quelques petits détails près… tel que la carrosserie en aluminium.

Et c’est là ce qui fait la force et la faiblesse de ce mobile.
Il s’agit en effet d’un excellent smartphone, complet et performant. Et clairement, on ne peut que vous le recommander !

Reste que vendu à 500€ en décembre 2014, il est très proche du prix du HTC One M8.
Mais un point a son importance ici, et vient militer en faveur du « Eye » : son double capteur photo de 13MP ! De quoi satisfaire les amateurs de selfies.

Galerie photos :

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

11 commentaires

  1. Atchik atchik atchik…Eye eye eye ! Le smartphone parfait pour moi, si seulement la capacité de la batterie avait été plus grosse, c’est dommage !
    Le capteur frontale de 13mpx c’est génial, comparé à certains concurrents (ultra) haut de gamme au prix bien plus onéreux qui, comme tu le dis Marco, se contente de 3,2mpx, voir moins encore, honteux !

    Très bon test encore une fois, bravo ce Htc me fait vraiment de l’oeil ;)

    • attention de ne pas oublier que la quantité ne fait pas la qualité…comme il est dit certains (je pense que vous voulez parler de samsung…entre autres…) proposent un capteur frontal de 3,2 mpxls mais de bonne qualité avec une bonne luminosité…là HTC propose un capteur frontal de 13 Mpxls mais j’ai lu partout que sa qualité en faible luminosité n’était pas extraordinaire…donc…sinon le HTC Desire Eye me semble être un bon produit et heureusement que son prix a baissé car il était à sa sortie un peu trop cher à mon goût…

  2. Bonjour Marco,
    « Une surcouche efficace, sympathique qui rajoute des fonctionnalités, sans tomber dans la surenchère des effets spéciaux de certains constructeurs sud-coréens »
    ;) Je me demande bien de quel constructeur il s’agit, elles sont tellement nombreuses les marques sud-coréenes.
    A mon avis ça doit être SAM…. ? A moins que ce ne soit SAM…. =D ?
    Sinon très bon test comme toujours, je me demande comme toi, ne serait-ce l’esthétique, où est la vraie différence avec le M8.
    Le Eye a un meilleur APN principal, car pour l’immatériel (web facebook…) l’ultrapixel est très bien, mais pour du tirage papier, je sais que le nombre de pixels ne fait pas tout, mais tout de même même s’ils sont « ultra » les 4 MP du M8 sont inexploitables dès qu’on veut agrandir.

  3. Aie aie aie, les photos tests sont belles en plein écran mais des qu’on zoom ça bave de partout, dommage !

  4. bonjour, super vidéo comme d’ab ! ;)
    je voulais te demander quelle était le meilleur smartphone entre celui-ci et le LG G3. Car je sais pas encore lequel acheter .. :/
    merci ! ;)

  5. Bonjours =) je voudrais bien savoir lequel me conseilleriez vous entre le HTC One M8 et le HTC Desire Eye. J’aime beaucoup faire des photos (mais peu de moi), aller sur les réseaux sociaux. Et je préfère un peu l’apparence du M8 que le Eye. J’hésite vraiment entre ces deux là. J’ai peur que le M8 soit pas assez puissant en façade arrière…..

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>