Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test du HTC Desire 510 : du taïwanais 4G pas cher

Test du HTC Desire 510 : du taïwanais 4G pas cher

La 4G, cette fameuse norme (vitesse) de connexion webmobile, était loin d’être jugée indispensable par les consommateurs en 2013 (lesquels avaient remarqués la couverture faible offerte alors par les opérateurs).

Mais ça, c’était avant… car en 2014 les opérateurs ont fait un travail conséquent, non seulement en infrastructure (beaucoup plus d’antennes) mais aussi en communication (toutes les campagnes de pub parlent désormais de 4G).

Et forcément, ce même consommateur (vous, moi) peu intéressé en 2013 ne jure plus que par des mobiles dotés de la meilleure connexion Internet mobile qui soit.

Or, les portefeuilles ne sont pas des plus remplis et le constructeur qu’est HTC l’a bien compris.
Bien loin des HTC One M8 et consort, arrive désormais le HTC Desire 510.

Un mobile moyen de gamme, qui sera commercialisé (septembre 2014) au prix de 199€, et qui est doté d’une connexion 4G.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : du Desire sans le double haut-parleur

HTC Desire 510 - vue 01Clairement, HTC a gardé le style propre à la gamme Desire.
On a donc un design typique, déjà aperçu sur de précédent mobiles du constructeur.

  • Face/avant :
    Un écran de 4.7 pouces surmonté d’un écouteur et d’un capteur photo frontal.
    En dessous, le marquage HTC et l’entrée micro primaire.
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo, lequel n’est pas accompagne de flash LED…
    On retrouve également un haut-parleur et le marquage HTC.
    Enfin, le cache-batterie une fois retiré permet d’accéder à la batterie ainsi qu’aux emplacements de la micro SD et de la carte sim (format micro).
  • Côté supérieur :
    Le bouton on/off et le jack 3.5
  • Côté inférieur :
    Le port micro USB utile à la recharge et à la synchronisation filaire.
  • Côté gauche :
    Rien du tout.
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/-

Une prise en main est bonne, grâce à ses dimensions raisonnables (139,9 x 69,8 x 9,99 mm) et d’un poids acceptable (158 grammes).

On notera d’ailleurs que l’arrière du mobile, en plastique « soft skin », permet de rendre le téléphone moins glissant.

  • Flexion :
    Un peu de souplesse, mais rien de bien anormal, le téléphone étant 100% plastique.
  • Pression :
    L’absence de Dragontrail ou autre Corning Gorilla fait que la vitre est un peu souple à mon goût, et s’enfonce donc en cas de forte pression… Attention aux chutes mais surtout, attention aux impacts sur la face avant du mobile.

Un téléphone agréable à utiliser (quant à son ergonomie) et disponible en noir (la version testée) ou blanc.

2. Image et son : raisonnable résolution

HTC Desire 510 - vue 02La gamme « Desire » chez HTC, c’est clairement celle des entrée et moyen de gamme… en clair, des mobiles pas chers.
Donc rien d’étonnant à ce que le son et l’image ne soient pas au niveau d’un HTC One M8… et pourtant, le HTC Desire 610 et le HTC Desire 816 avaient le double-haut-parleur frontal qui est l’un des points forts du constructeur.

Malheureusement, le 510 fait l’impasse…

  • Écran :
    Un écran de 4.7 pouces, doté d’une résolution FWVGA (854 x 480 pixels) ce qui donne une densité de 208ppp (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    On est loin de l’excellent écran du HTC One M8… tout aussi loin que l’on est de son prix également.
  • Haut-parleur, écouteur, jack 3.5 :
    Ah, pas de double-haut-parleur frontal, et donc le son, provenant de l’unique HP en position arrière, donnera un son banal.
    Pour ce qui est de l’écouteur et du jack 3.5, on est sur du très classique, rien à remarqué en somme.

Alors oui, les fans de la marque regretteront l’absence de HD (même une petite 720p) ou bien encore de son boosté, mais au final, le résultat obtenu est satisfaisant et adapté à un mobile de cette catégorie.

3. Performances : dignes d’un petit moyen de gamme

HTC Desire 510 - vue 03Certes, si ce mobile est loin d’être une bête de course, les composants dont il est doté lui permettent de s’en sortir plus qu’honorablement.

En effet, la résolution « modérée » de l’écran dont est doté le 510, lui permet d’avoir une vitesse de rafraîchissement de l’image digne d’un haut de gamme.

  • Antutu :
    (+) 19.700 points. Sur la version 5 d’Antutu. C’est un très bon score pour un entrée de gamme.
  • Quadrant :
    (+) 12.600 points. Un bon score, pour un mobile pourtant dit entrée de gamme.
  • Epic Citadel :
    (+) 53 images par seconde en mode « Ultra High Quality ». L’image est fluide, même sur du gros jeu 3D.

Le tout étant lié à un triptyque de composants tels que : un processeur quatre-coeur 1.2GHz (modèle Qualcomm Snapdragon 410), un processeur graphique Adreno 306 et 1Go de mémoire vive.

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, on a 8Go de mémoire qui se transforme en 6,5Go lors du premier démarrage.
C’est classique. On est clairement habitué à cette petite astuce par l’ensemble des constructeurs qui ne comptent pas la place prise par le système d’exploitation.

A noter qu’un port micro SD permettra palier à l’insuffisance de Gigaoctets en permettant d’ajouter jusqu’à 128Go.

4. Connectivité : de la vraie 4G inside

HTC Desire 510 - vue 13Si ce HTC Desire 510 mise sur un aspect en particulier, c’est sa connectivité.
En effet, le mobile est un GSM quadribandes doté d’une connexion Webmobile 4G.

A cela s’ajoutent bien évidemment tous les classiques du genre, avec du WiFi, du blueooth, du aGPS/Glonass, etc.
On remarquera à la rigueur l’absence de NFC dont au final nul n’a encore l’utilité.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du 0,351 W/kg (à la tête), ce qui est un excellent score. Preuve que les constructeurs de renom on compris que même pour des téléphones pas chers, il était temps de proposer des DAS raisonnables.

Un bon mobile sur ce point donc, rien à redire.

5. Système d’exploitation : Android avec du Sense

HTC Desire 510 - vue 14Comme toujours, HTC nous propose ici un système Android surcouché à la sauce Sense.

  • Système d’exploitation :
    De l’Android bien sûr, comme la qualité totalité des mobiles qui sortent sur le marché.
    Et sur la dernière version en date : Android KitKat en version 4.4.3 (oui, plutôt rare d’ailleurs).
  • Surcouche constructeur :
    La sympathique surcouche HTC Sense 6 est bien là, en bonne place.
    Côté design, il y a donc un travail sympathique qui se ressent principalement sur l’organisation des panneaux (le panneau d’accueil gauche étant celui de BlinkFeed, les « paramètres » du téléphone se résumant un long panneau à scroll infini).
    Pour ce qui est du fonctionnel, on retrouve quelques applications, telles que BlinkFeed, Zoe (enfin disponible en Beta), le mode Enfants (une application nommée « Zoodles »), Polaris Office 5 installé en natif, etc.

Un très bon système donc (comme toujours) avec la surcouche typique et désormais ultra-connue (surtout si vous suivez les tests de Top For Phone).
C’est du très bon donc, simple et ergonomique. Certes, on est loin de l’abondance d’effets et de fonctionnalités proposées par Samsung ou LG, mais ce qui pour certains peut ressembler à une faiblesse est ici un avantage qui permet de ne pas pénaliser les performances du smartphone.

6. Usage : partant pour tout faire, mais de façon raisonnable

HTC Desire 510 - vue 11Le Desire 510 est un mobile qui sait tout faire… parfois très bien (navigation interne, lecteur mp3), parfois bien (gros jeux 3D) et parfois moins bien (photos, vidéos).

On est clairement face à un mobile qui est spécialement conçu pour du multimédia certes, mais surtout pour de la navigation à « vitesse plein pot »…

  • Appareil photo :
    Aïe, ouille… le capteur dorsal est un bon vieux 5MP des familles, sans flash LED.
    Clairement, les photos sont d’une qualité moyenne. Mais des petites astuces (telles qu’un mode rafale avec la sélection du meilleur cliché) permettent d’arriver à extraire un résultat acceptable.
    Quant à l’appareil photo frontal est un modeste 0,3MP dont il faut clairement ne pas espérer grand chose.
    Échantillon photo : figurine de motard à la lumière du jour.
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.100 mAh qui est une capacité que je jugerai de « satisfaisante ».
    Un test réalisé en conditions réelles (50% de luminosité, 50% de son, toutes les connexions ouvertes) aura consommé moins de 20% de l’énergie stockée pour une 1 heure de lecture vidéo.

Si on excepte donc l’appareil photo (qui ne s’en sorte que grâce à la surcouche logiciel, car l’optique est le capteur sont de piètre qualité) on est sur un résultat satisfaisant et adapté à un mobile de cette catégorie.

Conclusion : du 4G pas cher par une grande marque

Si ce smartphone se distingue de la concurrence, c’est pour des aspects tels que sa connexion 4G.
Une connexion qui aujourd’hui semble devenir un indispensable aux yeux du consommateur dans l’hexagone.

On a donc une connectivité tout à fait sympathique, complété de performances certes raisonnables, mais tout à fait satisfaisantes et qui permettront de jouer à de bons gros jeux 3D gourmands.

L’image proposée est globalement de bonne qualité, même si la résolution est faible (un tout petit 480p).
Quant au son, on regrettera l’absence du double-haut-parleur. Mais étonnamment, le haut-parleur positionné à l’arrière du mobile permet d’avoir un son « qui résonne bien », comme si le téléphone avait une sorte de caisson amplificateur interne.

Reste une réelle lacune : le capteur photo.
Le 5MP tâche de faire le travail de la façon la plus vaillante qui soit, aidé par une surcouche logicielle efficace… mais un 5MP sans flash et autofocus restera ce qu’il est… à savoir un capteur réellement sous-dimensionné pour un mobile vendu à près de 200€ en 2014.

Galerie photos :

La 4G, cette fameuse norme (vitesse) de connexion webmobile, était loin d’être jugée indispensable par les consommateurs en 2013 (lesquels avaient remarqués la couverture faible offerte alors par les opérateurs). Mais ça, c’était avant… car en 2014 les opérateurs ont fait un travail conséquent, non seulement en infrastructure (beaucoup plus d’antennes) mais aussi en communication ...

Vue d'ensemble des tests

Esthétique - 70%
Image & Son - 60%
Performances - 60%
Connectivité - 90%
Système d'exploitation - 90%
Usage - 70%

73%

4G à petit prix

Résumé : Ce HTC Desire 510 est un bon mobile pas (trop cher) qui propose une connectivité complète (y'a bon la 4G).
Le système est un sympathique Android surcouché, et la qualité de fabrication est bonne, comme toujours.
On regrettera simplement la présence d'un capteur photo sous-dimensionné et indigne de ce mobile.

User Rating: 2.92 ( 22 votes)
73

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

5 commentaires

  1. Pour le même tarif, il y a le huawei ascend G6 dispo à carrefour pour 199€ avec 8 mégapixels en dorsal et 5 megapixel en frontal pour les selfies…

    • Merci pour le test.
      Moto G 4G aussi hormis le DAS cata ou encore le Lumia 735 a 229 euros qui a l’air nettement plus sympa.
      Déçu des propositions faites par HTC sur les produits d’entrée de gamme.
      Le Desire 610, celui ci sont très moyen et leurs rapport qualités prix est a mon sens très mauvais.

  2. Est-ce que tu peux me dire comment ça se fait que quand j’appelle quelqu’un et que la personne est en double appel ça ne l’affiche pas sur l’écran de mon téléphone HTC désire 510 pk sa et pourtant j’ai une puce orange et le Service double appel est bien activée sur la puce donc ça peut venir que du téléphone donc pourquoi ça ne l’affiche pas merci de me répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>