Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Energy Tablet Neo 10 : petit prix mais bonne qualité

Test de l’Energy Tablet Neo 10 : petit prix mais bonne qualité

Energy Sistem, une marque espagnole que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter à plusieurs reprises (voir les tests de produits Energy Sistem). Que ce soit des tests de casques bluetooth, de smartphones et mêmes de tablettes.

Et on se retrouve une nouvelle fois avec le test d’une tablette : l’Energy Tablet Neo 10.
Une tablette vendue à petit prix (149,90€) et malgré tout doté d’un design réussi.

Côté performances, c’est assez moyen, mais la marque à visiblement retenue les leçons du passé (mettre un écran Full HD sur une tablette avec à un petit processeur graphique ne rime à rien).

Alors, bonne affaire ou tablette sans intérêt ? La réponse dans ce test !

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : finition soignée

Energy Tablet Neo 10 - vue 07Une fois encore, on remarque le soin apporté par la marque à la qualité esthétique et au degré de finition de ses produits.
Cette tablette est conçue dans ce même état d’esprit.

Elle est donc dotée d’un design réussi, son dos étant d’une coque en métal sur laquelle on retrouve une série de logos.
On retrouve à l’arrière de cette tablette un capteur photo (lequel forme une légère excroissance, et risque d’être exposé à la rayure) ainsi que le haut-parleur.

Sur le côté gauche, une trappe dissimule le port micro HDMI, le port micro USB et l’emplacement de la carte micro SD.
On remarque toujours sur ce même côté, les boutons physiques (contrôle de volume +/- et on/off) sans oublier un port destiné à charger la tablette, ainsi que le jack 3.5

A noter que cette tablette n’est proposé que dans un seul coloris : noir.

  • Dimensions : 26,2 cm de long x 17,2 cm de large x 1,0 cm d’épaisseur | Poids : 617 grammes

2. Image et son : conforme à l’attente

Energy Tablet Neo 10 - vue 01Certes, pas de Retina Display comme c’est le cas chez un concurrent au logo « pommesque ». Et ça va de soi, lorsqu’on prend en considération le prix bas de cette Neo 10.

Tout logiquement, on a donc un écran 10,1 pouces (comme le nom de cette tablette le laisse supposer) doté d’une petite résolution, mais loin d’être insatisfaisante.

Car, on est malgré tout ici en présence d’un écran HD Ready, qui aura le mérite de ne pas consommer trop d’énergie et de permettre à cette tablette d’offrir une image fluide (souvenons de l’erreur qu’avait été la situation inverse avec une importe résolution mais des spécifications faibles : Energy Tablet i10 Quad SuperHD).

L’image est donc fluide, la gestion des couleurs acceptable, et la luminosité doit être boostée aux maximum afin d’avoir un vrai confort de lecture.
Les angles de visions sont quant à eux relativement faibles, et on a vite fait de ne plus réussir à voir ce qui est affiché si on ne regarde pas la tablette « pleine face ». Mais en soit, ça n’est pas dérangeant, car on a rarement l’occasion de regarder l’écran d’une tablette en étant sur son côté…

Pour ce qui est du son, rien à redire sur le jack 3.5 qui fait parfaitement son travail.
Quant au haut-parleur, ce dernier étant situé de manière classique à l’arrière de la tablette, le son sera étouffé si cette dernière est posée sur une table. Reste

  • Ecran : 10,1 pouces IPS (au format 16:9) avec résolution 1280 x 800 pixels, soit donc 149ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono.

3. Performances : acceptables

Energy Tablet Neo 10 - vue 10Sans être une bête de course, cette tablette est dotée de performances suffisantes pour faire fonctionner sans aucun soucis des grosses applications (type navigation GPS) mais aussi des gros jeux 3D (exemple : Asphalt 8).

Concrètement, rien à redire ici, sur une tablette dont les performances sont acceptables pour l’usage multimédia que l’on pourra en avoir.

Car même si les composants sont vieillissants (le processeur a été lancé en Décembre 2012 par une marque obscure, et le processeur graphique a été lancé en 2010 !) ils sont suffisamment puissants pour ce que l’on demandera de faire à cette tablette.

  • Antutu : 17.100 points | Quadrant : 3.700 points | Epic Citadel : 57 ips
  • Processeur : Quatre-coeurs 1.2GHz (AllwinnerTech A31)| Mémoire vive : 1Go  | Processeur graphique : PowerVR SGX544MP2
  • Mémoire de stockage : 8Go de mémoire qui se transforme en 5,2Go lors du premier démarrage. Un emplacement micro SD permet d’ajouter jusqu’à 64Go supplémentaires.

4. Connectivité : adaptée

Energy Tablet Neo 10 - vue 09S’agissant d’une tablette non-3G, pas d’emplacement de carte sim, et donc pas de « DAS » à communiquer par exemple.

Mais pour le reste, on a bien tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une tablette, à savoir du WiFi (b/g/n), du bluetooth (4.0), du aGPS, un jack 3.5, un emplacement micro SD (jusqu’à +64Go de mémoire), un port micro USB (2.0) avec fonction USB-OTG, un port micro HDMI (720p max), un connecteur de charge 5V, etc.

Au niveau de la connectivité, rien à reprocher à cette tablette si ce n’est… qu’elle pense (à tord) être 3G !
En effet, dans les paramètres de la tablette, on retrouve une fonction permettant d’activer ou désactiver les données cellulaires (Sans fil et Réseaux > Plus… > Réseaux mobiles).
Or cette fonction est activée par défaut, et elle consomme inutilement de la batterie. Il vous faudra donc décocher une case liée à une fonction inexistante.

5. Système d’exploitation : Android légèrement surcouché

Energy Tablet Neo 10 - vue 02Comme toujours (ndlr : à de rares exceptions) une tablette « pas cher » s’appuie généralement sur un système d’exploitation Android.
Ce dernier est désormais présent sur plus de 80% des appareils vendus neufs, et est ultra-connu et maîtrisé de l’ensemble des constructeurs dignes de ce nom, comme c’est le cas par Energy Sistem.

On a en outre ici la chance d’être sur la dernière version (si on excepte la version 5.0 encore peu répandue) d’Android : 4.4 « Kit Kat ».
Il s’agit d’un système complet, performant et personnalisable (le PlayStore est bien présent par défaut) et qui a été légèrement retravaillé (on parle alors de surcouche) par la marque espagnole.

Retravaillé au niveau « design », à savoir avec un fond d’écran et des icônes.
Et pour ce qui est des fonctionnalités, autant dire qu’il n’y a rien. On est donc peu éloigné d’un Android « stock ».

  • Système d’exploitation : Android 4.4 « Kit Kat » | Surcouche : Energy Sistem (très légère)

6. Usage : pour les utilisateurs raisonnables

Energy Tablet Neo 10 - vue 06Le fait même que l’on soit ici en présence d’une tablette « pas chère » en fait un produit destiné au particulier.
En effet, les entreprises étant généralement moins regardantes sur les marques et les budgets, elles optent plus facilement pour des « i-Trucs ».

On a donc ici une tablette destinée à des particuliers raisonnables, mais qui pourront cependant profiter d’un lecteur mp3/vidéos efficace, de la possibilité de jouer à des gros jeux 3D, mais aussi surfer sur Internet et envoyer des emails.

Pour ce qui est de la photo, soyons sérieux, les 2 capteurs ne donneront rien de satisfaisant.
Le capteur frontal suffira tout juste à faire de la vidéo Skype par exemple. Quant au capteur dorsal, il est plus là pour amuser l’utilisateur et envoyer des photos drôles à ses contacts.

  • Appareils photo : Un capteur dorsal de 1,9MP (pas de flash LED) et un capteur frontal de 0,3MP
  • Batterie : Non-extractible de 6.000 mAh. 1 heure de vidéo consommera 30-35% d’énergie.

En conclusion : qui en donne pour son argent

L’Energie Tablet Neo 10 n’est pas la tablette la plus révolutionnaire qui soit, ni même la plus puissante.
Par contre, elle en donne pour son argent. Car ici, le résultat obtenu est cohérent, la conception même me faire dire que l’équipe en charge de sa création a eu à coeur de proposer un production fonctionnel.

La Neo 10 est donc doté d’un très bon niveau de finition, notamment grâce à la coque arrière en métal.
On peut cependant reprocher la fragilité de la trappe située sur le côté gauche et qui masque (le but est donc esthétique) une série de connecteurs disgracieux.

On pourra également reprocher la présence d’un capteur photo dorsal rendu inutile en raison de la qualité de photos obtenues…
Mais une tablette est-elle réellement utilisée pour prendre des photos ? En général on utilise son smartphone, ou bien un « vrai » appareil photo.

Pour ce qui est des performances, elles sont satisfaisantes, et permettent à la tablette de faire fonctionner même les plus gros jeux 3D. Et bien évidemment, aucun problème pour faire fonctionner de simples lecteurs mp3/vidéos, etc.

L’écran offre une bonne qualité d’image, malgré ses angles de vision faibles, et sa luminosité qui aurait méritée d’être plus forte.

Enfin, la connectivité est bonne, même si on retrouve une fois de plus un bug connu chez Energy Sistem qui fait qu’une tablette qui pourtant n’a rien de 3G essaye de trouver une connexion GSM/3G. Fort heureusement, la fonction est désactivable et permet de ne pas consommer inutilement de la batterie avec ce point.

  • Les plus : Le prix, le niveau de finition, la cohérence dans les composants utilisés
  • Les moins : Les capteurs photos ridicules, la luminosité faible, le bug lié à la recherche de données cellulaires.

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Energy Tablet Neo 10.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>