Accueil » Tests & Comparatifs » Test du Wiko Bloom : harmonieux

Test du Wiko Bloom : harmonieux

Wiko Bloom vue (6)Fin 2014, Wiko avait étoffé son catalogue d’une grande fratrie d’entrée de gamme. Le modèle Wiko Bloom en fait partie et se différencie à peine de ses petits frères. Look quasi similaire, hardware quasi identique, performances quasi équivalentes… tout en « quasi »…
Certains d’entre nous ne voient aucune utilité à sortir tant de références si semblables, mais regardons plutôt le verre à moitié plein. Les marseillais se sont faufilés il y a quelques années dans le secteur des entrées de gamme pour s’y installer confortablement et faire un véritable hold-up des parts de marché.
Les consommateurs étant de plus en plus exigeants sur leurs choix, Wiko devait donc ratisser large pour plaire au plus grand nombre. Voilà pourquoi beaucoup de leurs modèles ne se différencient que d’un ou deux critères : un écran un peu plus grand, un processeur un poil plus puissant ou quelques MP de bonus pour l’APN arrière… Bref, pas de quoi fouetter un testeur TFP. Mais la combine fonctionne, puisque depuis presque 3 ans, Wiko est quasi indétrônable. Tiens, encore un « quasi »…

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : passe-partout (rien à voir avec Fort-Boyard)

Wiko Bloom vue (4)Le design très simple est commun aux autres modèles de la famille. Pas de fioritures ni de distinctions particulières. Mis les uns à côté des autres, il vous sera difficile de les reconnaître au premier coup d’œil. Une des seules vraies différences visuelles du Bloom est le cache arrière détachable qui n’intègre pas les côtés du smartphone comme sur les Goa, Kite, Sunset et Birdy.
Le Bloom se décline lui aussi en 7 coloris dont 5 bien flashy qui viennent donner un coup de pep’s à son design vraiment très sobre.
Ses dimensions restent bien équilibrées pour la gamme, avec un châssis suffisamment optimisé par rapport à l’écran. Il peut trouver sa place dans une poche de pantalon sans être trop encombrant.
Sa prise en main est très bonne grâce à un matériau soft touch qui annihile l’effet « savonnette de douche ».
La bonne surprise est l’excellente résistance du Bloom à nos tests de torsion et de pression habituels.
Les 3 touches d’interaction tactiles sont rétro-éclairées. Ce n’est pas indispensable, mais c’est toujours un petit plus appréciable en environnement sombre.

  • Dimensions : 13,8 cm de long x 7,1 cm de large x 9,35 mm d’épaisseur | Poids : 157 grammes

2. Image et son : bonne qualité d’écran

Wiko Bloom vue (3)Compte tenu du prix, j’ai été globalement satisfait de la qualité de la dalle choisie par Wiko pour le Bloom. Tout est correct : la colorimétrie, la luminosité et les angles de vue. Ce qui fait de cette référence un smartphone agréable et confortable à utiliser avec ses 4,7 pouces de diagonale. Je regrette simplement l’absence de protection de type Corning Gorilla ou dragontrail, l’écran est à la merci de n’importe quelle agression de la vie quotidienne. Je conseille donc l’achat immédiat d’un film ou d’un verre protecteur pour ménager l’écran.
Quant aux haut-parleur et écouteurs fournis dans le bundle de la boîte, le son délivré reste comme à son habitude très moyen. Idem pour l’écouteur principal en conversation, correct mais sans plus.

  • Écran : 4,7 pouces (IPS) avec résolution WVGA (480×800).
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique.

3. Performances : plateforme équilibrée

Wiko Bloom Screenshot (1)Dans la pratique, le Bloom reste assez complet avec suffisamment de puissance pour tous types d’utilisations. Ce hardware est certainement le plus utilisé chez Wiko jusqu’à présent, le célèbre duo Mediatek/Mali présents sur un bon nombre de produits du catalogue. En gros, un quadcore bon marché et une puce graphique entrée de gamme (sortis en juillet 2013) qui ont le mérite de proposer des performances honnêtes pour un prix certainement dérisoire.

Capable de gérer en théorie un écran de 720p, le SOC n’a donc aucun mal à supporter la dalle du Bloom de résolution inférieure. La navigation est fluide et même les jeux gourmands en ressources tels que Modern Combat 5 (quand même !) sont fluides.
Mais la résolution d’écran étant très limitée (800×480 px), le visuel des jeux est malheureusement très pixelisé.
Wiko Bloom Screenshot (5)

  • Antutu : 19.096 points | Epic Citadel : 61,4 IPS en High Quality
  • Processeur : Mediatek MT6582 quatre cœurs d’1,3 GHz| Mémoire vive : 1 Go  | Processeur graphique : Mali 400MP
  • Mémoire de stockage : 4 Go de mémoire qui se transforment en 2,8 Go lors du premier démarrage. Mémoire extensible par carte micro SD (32 Go)

4. Connectivité : complète sans 4G

Wiko Bloom vue (1)Pas de surprise, les options de connectivité restent très classiques mais néanmoins complètes. Donc comme d’habitude chez Wiko :
- Double SIM
- Internet H+ (3G++)
- Bluetooth 4.0
- Wi-Fi b/g/n
- GPS/A-GPS
- USB OTG

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,507 W/kg.

5. Système d’exploitation : Kit Kat

Wiko Bloom Screenshot (7)Pas de surprise non plus pour l’OS. Depuis la rentrée 2014, Wiko a eu la bonne idée d’implanter la version Android 4.4 d’origine sur tous ses nouveaux modèles.

Visuellement, les bureaux et menus sont très basiques mais réellement fonctionnelles. Wiko n’a pas surcouché le système pour ne pas l’alourdir. Mais vous y trouverez toutes les applications et utilitaires nécessaires pour une utilisation complète.

  • Système d’exploitation : Android 4.4 Kit Kat| Surcouche : aucune

6. Usage : polyvalent

Ce smartphone sait vraiment tout faire. Même les joueurs y trouveront leur compte, à condition d’accepter de faire l’impasse sur les belles résolutions HD ou full HD.

Même constat pour le multimédia et la lecture de vidéos. Le Bloom fait tourner sans sourciller des fichiers 1080p (mais en résolution 800×480 … arf).

Les performances en photographie vous permettront de sortir des clichés de qualité honorable pour un appareil de cette gamme. Attention les limites de l’APN sont vite atteintes en condition de basse luminosité.
La mise au point automatique est efficace malgré un manque de réactivité.
L’application photo d’origine est simple, intuitive et vous propose diverses options et modes communs à tous les produits de cette gamme chez Wiko : effets de couleurs, balance des blancs, éditeur d’images…
Wiko Bloom APN flashWiko Bloom APN sans flash

  • Appareil photo dorsal :  5 MP
  • Appareil photo frontal : 2 MP
  • Batterie : Extractible de 2 000 mAh ( Li-Po) . 1 heure de vidéo consommera 22 % d’énergie, ce qui est une autonomie un peu juste pour les gros utilisateurs média.

En conclusion : tout est correct !

Soyons clairs, le Bloom ne va rien révolutionner et encore moins vous tirer des larmes de joies à l’ouverture de la boîte. Pourtant, après plus d’une semaine d’utilisation, j’ai été agréablement surpris par la qualité globale de ce que propose ce smartphone. Tout est suffisamment bon ! Je m’explique…
Habituellement, à ce prix (120 euros en moyenne), il y a toujours un aspect ou deux sacrifiés sur l’autel du rendement : la qualité d’écran, les performances, la photo… qui viennent ternir l’appréciation du produit par le consommateur.
Bonne surprise, ce n’est pas le cas du Bloom pour lequel je n’ai trouvé aucun véritable défaut. Donc une valeur sûre pour qui souhaite un produit complet, équilibré et confortable. Seule la mémoire de stockage interne aurait pu être étendue à au moins 8 Go.
Soit, à ce prix la concurrence est nombreuse et « efficace ». Le Bloom se pose juste en alternative valable qui n’a pas à rougir de sa fiche technique.

  • Les plus : complet, qualité générale
  • Les moins : mémoire interne minuscule, batterie un poil juste

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage du Wiko Bloom.

A propos de Etienne pour Top For Phone

Passionné de high-tech, je suis l'un des premiers testeurs à avoir rejoint l'équipe de Top For Phone (et j'en suis fier). Je suis également un fan d'arts martiaux (j'en suis même un fervent pratiquant).

3 commentaires

  1. Et on se souviendra de la vidéo de présentation qu’avait fait Raphaël sur le salon MWC14 :
    https://www.youtube.com/watch?v=E_DJ7JNDL0o

  2. Est-ce qu’il y a FreeWifi_Secure, plus précisément, est ce que le téléphone est compatible eap-sim donc, se connecter à FreeWifi_Secure ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>