Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Test de l’Archos 64 Xenon : du super-XXL

Test de l’Archos 64 Xenon : du super-XXL

Archos 64 Xenon - vue 03Archos est un constructeur qui a inscrit dans son ADN les gênes de l’innovation (il suffit de regarder sa gamme de produits connectés) ou du moins, de l’originalité.

L’Archos 64 Xenon est donc un « mobile » qui, s’il n’est pas innovant, à au moins le mérite d’être original.
Original par sa taille, car il s’agit d’un phablet qui, comme son nom peut le laisser supposer, est doté d’un écran super-XXL de 6.4 pouces (les nombres présents dans les noms des produits Archos indiquent la taille de l’écran).

Ce qui de fait nous donne un mobile doté de dimensions conséquentes… voire même imposantes.
Le 64 Xenon est commercialisé au prix très agressif de 199€ (juin 2014). Un prix qui permet de dire que ce mobile se classe parmi les entrée/moyen de gamme.

Une information à prendre en compte, car naturellement vous ne pourrez pas demander à avoir ici les performances d’un tonnerre mécanique (ndlr : référence qui ne parlera pas à tout le monde) mais plutôt d’un modeste moyen de gamme.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : OMG ! Que c’est grand !

Archos 64 Xenon - vue 01Il est clair que ce qui frappe en premier avec l’Archos 64 Xenon, c’est sa taille…
On est ici en face d’un smartphone phablet XXL, et ça se voit comme le nez au milieu du visage.

  • Face/avant :
    On retrouve l’Ecran (avec un grand E) de 6.4 pouces, surmonté d’un écouteur et des capteurs habituels (proximité, luminosité et surtout photo).
    En dessous, 3 touches sensitives rétroéclairés (menu contextuel, accueil, retour).
  • Dos/arrière :
    Un capteur photo qui forme une excroissance à l’arrière du mobile, accompagné de son flash LED.
    On retrouve également le marquage « Archos » ainsi que le haut-parleur.
  • Côté supérieur :
    Le jack 3.5 et le port micro USB figurent en bonne place.
  • Côté inférieur :
    Le micro primaire, et rien d’autre.
  • Côté gauche :
    Le bouton on/off.
  • Côté droit :
    Le bouton de contrôle de volume +/-.

La prise en main est difficile. Du moins, elle est impossible à 1 seule main et il faudra utiliser vos 2 paluches pour vous servir de ce phablet.
Le tout en raison de ses dimensions conséquentes (17,1cm de long x 9,1cm de large x 0,9cm d’épaisseur) et d’un poids élevé (232 grammes) bien que totalement justifié pour un téléphone de cette catégorie.

  • Flexion :
    Grande taille, relative finesse, construction en plastique… autant d’éléments qui font que ce téléphone est plutôt souple.
    Raison de plus pour éviter de le mettre dans votre poche de jean, qui de toute façon à de fortes chances d’être trop petite.
  • Pression :
    Pas de Corning Gorilla ou autre vitre résistante du type, compression du prix de fabrication oblige, donc oui, l’écran pourra (et sera) impacté en cas de très fort choc sur la face avant. Encore une fois de plus, rien d’anormal sur un mobile de cette catégorie.

Le résultat est plutôt sympathique, pour ce qui est du design (uniquement disponible en gris/noir).
Car la prise en main sera plutôt compliquée, d’autant que la forme du 64 Xenon étant plutôt en rondeur, les boutons on/off et volume +/- se trouvent dans des arrondis et deviennent encore plus difficiles à utiliser.

2. Image et son : grand taille d’écran, petit ppp…

Archos 64 Xenon - vue 06Que dire d’un écran si grand, si ce n’est que c’est « effet cinéma » garanti.
Oui, un Archos 64 Xenon, ça s’achète avant tout pour son écran qui pour certains est trop grand et devient un handicap, et qui pour d’autres aurait mérité de faire 50 pouces.

  • Écran :
    Un écran de 6.4 pouces, LCD IPS, doté d’une résolution HD Ready soit donc 1280 x 720 pixels.
    Ce qui donne, après un savant petit calcul, une densité de 230PPP (Pixels Par Pouce ou encore PPI : Pixels Per Inch).
    Une densité qui, en 2014, est soit digne d’un mobile pas cher, soit d’une tablette tactile.
  • Dalle tactile :
    Rien à redire, si ce n’est qu’elle est graaaannnndeeeeeeuuuu.
    Côté fonctionnement, elle est réactive et fait son travail à merveille (dalle capacitive multipoints).
  • Hauts-parleurs, écouteur, jack 3.5 :
    Les hauts-parleurs (car oui, il y en a 2), donnent un son de bonne qualité, puissant. Reste que, placés à l’arrière du mobile, le son sera étouffé (c’est le cas si le mobile est posé sur une table) et surtout, on ne profitera pas vraiment de l’effet dolby (comme peut le faire un HTC One M8 par exemple, avec 2 hauts-parleurs bien séparés).
    L’écouteur, fourni à son tour un son de bonne qualité. Pas de grésillement et autre effet métallique
    Quant au jack 3.5, rien à redire, lui aussi fait bien son travail et donne un son cohérent, sans perturbation de son fait.

L’image est plutôt belle, même si la densité est un peu faible tout de même.
On aura donc plaisir à regarder une vidéo (film, série, vidéo de test de Top For Phone, etc.) sur ce phablet.

3. Performances : modeste moyen de gamme

Archos 64 Xenon - vue 07« Mobile pas cher » est une expression qui équivaut généralement à dire « mobile avec de petites performances ».
C’est donc le cas de ce téléphone qui possède des performances 2 fois moins élevées qu’un Samsung Galaxy S5 par exemple.
Mais entre les 2 (Archos 64 Xenon et Samsung Galaxy S5), il y a un univers entier de différences, dont l’une est le prix…

  • Antutu :
    (-) 17.100 points. Des performances dignes d’un petit moyen de gamme en 2014.
  • Quadrant :
    (+) 5.500 points. Des performances qui, là aussi, sont confirmés comme étant celles d’un moyen de gamme.
  • Epic Citadel :
    (+) 45 images par seconde (en mode « haute qualité graphique »). C’est en théorie une image fluide que l’on doit obtenir.
    Cependant, en conditions réelles (lecture d’une vidéo YouTube HD) la chose n’a pas été concluante, avec une image saccadée… mais de là à dire que cela vient du mobile et non pas de l’application…

Des performances modestes, mais qui permettront malgré tout de faire fonctionner toutes les grosses applications ainsi que de bons gros jeux 3D.

Le mérite en revient à des composants qui même s’ils sont loin d’être récents, fonctionnent parfaitement : processeur quatres-coeurs 1.3 GHz (Mediatek MT6582) complété de 1Go de mémoire vive et d’un processeur graphique Mali-400MP (ce téléphone aurait tout de même mérité un GPU un peu plus moderne).

Pour ce qui est de la mémoire de stockage, les 4Go revendiqués par le constructeur disparaissent rapidement lors du premier démarrage et ne deviennent plus que 2.8Go disponibles pour l’utilisateur (le reste est monopolisé par le système d’exploitation).

Mais un emplacement micro SD permettra d’ajouter jusqu’à 32Go de mémoire supplémentaire (les micro SD de 64Go ne fonctionneront pas, j’en ai fait le test).

4. Connectivité : satisfaisante

Archos 64 Xenon - vue 11Ce monstre phablet est doté d’une très bonne connectivité, si ce n’est que bien évidemment, comme tout mobile de cette catégorie vendu à ce prix, pas de 4G ni de NFC.

On a donc ici un mobile (GSM) quadribandes doté d’une connexion web mobile 3G (HSDPA pour être précis).
Et à côté de ça, on a bien évidemment les incontournables WiFi, bluetooth, jack 3.5, emplacement micro SD, aGPS, radio FM… et surtout du double sim.

Un double-sim qui, comme toujours, sera stand-by, mais qui marche à merveille.
A noter cependant que seul le premier emplacement est 3G, car pour ce qui est du second, ce dernier ne permettra de ne profiter que de la 2G.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) :
    Il s’agit d’une « norme » qui permet de valoriser la quantité d’ondes émises par un téléphone lors de son fonctionnement (notamment en appels). Plus cette valeur est élevée, plus le risque potentiel pour la santé (en cas d’utilisation longue et répétée) est élevé.
    L’Union Européenne impose donc que tous les constructeurs désireux de commercialiser leurs produits dans la zone UE ne dépassent pas le « score » de 2W/kg.
    Le DAS du 0,87W/kg, ce qui avouons-le, est un peu élevé en 2014, mais reste tout à fait dans le norme l’égale et dans ma propre notre personnelle (1W/kg maximum).

Pour ce qui est des accroches, que ce soit en WiFi, en aGPS, en GSM, etc. tout s’est bien passé.
Ce qui veut dire qu’aucune déconnexion intempestive n’a été constatée, et que le fix GSPS a même été satisfaisant (merci à la fonction a-GPS).

5. Système d’exploitation : Android et pas plus (ou si peu)

Archos 64 Xenon - vue 08Comme tous les modèles de la marque française, ce 64 Xenon est doté d’un système d’exploitation Android.
Classique, mais efficace, et customisé par Archos.

  • Système d’exploitation :
    Un Android 4.2.2 « Jelly Bean » on ne peut pas plus classique.
    Connu des constructeur chinois et des marques qui utilisent ces derniers en sous-traitants, il s’agit d’un bon système d’exploitation, personnalisable. D’autant qu’il est ici « Certifié Google » et donc doté en natif de Google Play (et ça, c’est clairement un bon point).
  • Surcouche constructeur :
    Oui, il y a bien une surcouche, mais elle reste raisonnable et plutôt discrète.
    On a donc un peu de design (fond d’écran) et quelques applications. Dont notamment :
    - Archos Musique : un lecteur mp3, retravaillé par le constructeur
    - Archos Vidéo : un lecteur mp3, là aussi retravaillé par le constructeur

On donc ici un système sympathique, sur lequel Archos a fait le minimum en terme de surcouche… et c’est tant mieux.
Car cela ne pénalise donc pas ce téléphone quant à ses performances.

6. Usage : perso, pro… tout ce qu’il vous faut

Archos 64 Xenon - vue 09Par définition, un mobile double-sim permet de gérer 2 lignes mobiles.
Et pour certains, ça peut sembler être un détail, pour d’autres ça sera le moyen de ne plus avoir 2 mobiles dans les poches, l’un pour la ligne perso, l’autre pour la ligne pro.

Il s’agit donc ici d’un phablet qui peut parfaitement convenir à un usage perso, avec un grand écran pour regarder des films, une puissance suffisante pour jouer à des jeux 3D, un lecteur mp3 pour écouter ses titres préférés stockés sur une micro SD, etc.

Mais c’est aussi un mobile qui peut parfaitement convenir à un professionnel, avec un grand écran pour consulter plus efficacement ses emails, pour remplir son agenda, aller sur le site de son entreprise, se déplacer avec un GPS efficace, etc.

Il s’agit donc d’un mobile polyvalent.

  • Appareil photo :
    Un appareil de 8MP, accompagné d’un flash LED, et doté d’un autofocus.
    Ce dernier est tout à fait satisfaisant, et ce place bien sur le sujet à photographier. Le flash LED, comme toujours, et efficace mais aura une portée courte.
    Et la qualité de photos est quant à elle passable. Non pas qu’elle soit dramatiquement mauvaise, au contraire, mais elle manque de netteté, de piqué comme dirait certains amateurs de photos.
    Échantillon photo : figurine de motard.
  • Autonomie :
    Une batterie de 2.800 mAh qui accorde à ce mobile une bonne autonomie.
    Un test (50% de son, 50% de luminosité, toutes les connexions ouvertes) de 5mn de lecture YouTube aura consommé moins de 2% de la batterie, soit donc en 1 heure moins de 20% de la batterie.

Il s’agit donc d’un mobile polyvalent, efficace et doté d’une bonne autonomie.
Cependant, on regrettera le « frame rate » faible lors de la lecture de la vidéo YouTube. Dommage tout de même.

Conclusion : un Big-Phablet pour pas cher

Alors, que peut-on dire de l’Archos 64 Xenon ? Et bien qu’il s’agit d’un grand phablet… doté d’un bel écran.
Les performances sont d’un niveau satisfaisant et la connectivité est tout à fait adapté (bien que pour certains, l’absence de 4G peut être problématique).

Le mobile a un beau design, bien que cependant les boutons on/off et volume +/- sont plutôt difficiles à utiliser (ou du moins, nécessitent une sacré dose d’entraînement/habitude).

Le système est un complet et performant Android, très légèrement surcouché, et tant mieux.
Cependant, on notera le frame rate trop faible (images saccadées) lors de la lecture de la vidéo YouTube. C’est d’ailleurs sans doute le point qui m’aura le plus embêté durant ce test.

Alors oui, il s’agit malgré tout d’un bon choix, d’un phablet dont les atouts sont réels (grand écran HD, autonomie, double-sim, etc.) et vendu à prix réduit (moins de 200€).
Mais en raison de sa taille conséquente et de son encombrement, il sera réservé à des utilisateurs réellement désireux d’avoir une image de plus de 16cm de diagonale !

Galerie photos :

Autres :

Voir la vidéo de déballage de l’Archos 64 Xenon.
Voir la vidéo de test de l’Archos 64 Xenon.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

3 commentaires

  1. Petite erreur… Le mobile est équipé d’un Mali400 MP2 ! Ca change tout… ( C’est écrit sur le site officiel d’Archos )

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>