Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Sony Xperia Z Ultra : du très grand phablet japonais

Sony Xperia Z Ultra : du très grand phablet japonais

Le Sony Xperia Z Ultra est LE phablet de Sony… à comprendre, le plus grand.
Le total opposé des « Compacts » du même constructeur.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : king size

Un design typiquement Sony, appelé « Omnibalance », dans la droite lignée des récents haut de gamme du constructeur.
Étonnamment, les dimensions généreuses et le poids conséquent (17,9cm x 9,2cm x 0,6cm et 212 grammes) assurent une bonne prise en main, tant il est impossible d’oublier ce mobile et que l’on est contraint de le saisir fermement.

Les matériaux sont à l’avenant des prétentions du mobiles, avec du verre (à l’avant et à l’arrière) et de l’aluminium à profusion.
Et sont look carré est terriblement tendance. Sans oublier que ce mobile est étanche à l’eau et à la poussière.

2. Image et son : effet cinéma

On est ici en présence d’un écran XXL de 6,44 pouces… encore un peu plus grand, et Sony aurait fait une tablette communicante (7 pouces).

Naturellement, qui dit ultra-haut de gamme, dit très grosse résolution.
Et même si ce téléphone ne propose pas une résolution 2K (encore rare en 2014), on retrouve ici en présence d’un écran Full HD 1080p utilisant la technologie Triluminos propre à Sony.

L’image proposée est superbe, l’effet cinéma est garanti.

Pour ce qui est du son, il est de très bon niveau.
D’autant que le constructeur a intégré un équaliseur maison (AudioClear+).

3. Performances : puissant

A ce niveau de prix, il est normal que le Sony Xperia Z Ultra embarque des composants de premier ordre.
On a donc du processeur Qualcomm Snapdragon 800 (quatre-coeurs cadencé à 2.2GHz) épaulé par 2Go de mémoire vive, et un processeur graphique Adreno 330.

Ce mobile est donc capable de faire fonctionner toutes les applications et gros jeux 3D, sans aucun problème, sans aucun ralentissement.

La preuve grâce au très bon score indiqué par Antutu, avec plus de 35.400 points, et près de 60 images par seconde sur Epic Citadel.

On remarquera également que sur les 16Go de mémoire de stockage interne revendiqués par le constructeur, seuls 12Go sont disponibles.
Mais fort heureusement, on retrouve un emplacement micro SD qui permettra d’ajouter jusqu’à 64Go de mémoire, un bon point.

4. Connectivité : tout est là

Tout est là, et naturellement, rien ne manque.
Le Z Ultra est donc un GSM quadribandes, doté de la meilleure connectivité 4G qui soit (4G LTE).

Et à côté de cela, on retrouve tout ce que l’on est en droit d’attendre sur un mobile de cette gamme, avec du WiFi, du NFC, du bluetooth, du aGPS/GLONASS, un jack 3.5, etc.

On pourra a la rigueur lui reprocher d’être non compatible avec la recharge sans fil.
Ou bien encore son jack 3.5, positionné sur le côté du mobile, ce qui ne rend pas son usage des plus commodes.

5. Système d’exploitation : presque à jour

Si le Sony Xperia Z Ultra a été premièrement commercialisé en version Android 4.2, il a été rapidement mis à jour en Android 4.4.
Cependant, rien ne garanti son passage sur la version actuellement Android 5.0, du moins sur la version testée… car la version « Google Play Edition » aura bien droit à cette mise à jour.

Alors oui, il existe un traitement différent de la marque sur les 2 versions du mobile.
Et la version bénéficiant de la (légère et bien maigre) surcouche Sony n’aura probablement pas la chance de passer à du « Lollipop »… dommage !

6. Usage : pour tout, sauf la photo

Une belle batterie de 3050 mAh, tout à fait adaptée, permettra de dépasser la journée avant de devoir recharger le Z Ultra.
Cependant, en raison du choix de conception/constructeur du mobile, cette même batterie est inamovible.

L’appareil photo dorsal est un étonnamment faible et raisonnable 8MP épaulé d’un flash LED.
Un choix étonnant au regard du côté « too much » de mobile, et qui donnera des photos d’une qualité très passable, surtout en cas de manque de lumière.

En conclusion :

Ce Sony Xperia Z Ultra est un bon phablet XXL, même si il est clair qu’on regrettera certains choix du constructeur.
Avec par exemple ce capteur photo dorsal totalement inadapté à un téléphone de cette catégorie.

Certains choix ergonomiques sont également étonnants, tels que l’emplacement du jack 3.5 qui n’aura rien de pratique.
Ou encore la présence d’applications totalement inutiles qui ne pourront être supprimées.

Alors pourquoi prendre ce phablet ? Pour l’effet cinéma garanti avec ce Z Ultra.
Vidéos, jeux vidéo, etc. sont autant de manières d’utiliser à pleine capacité de téléphone.

A propos de Raphaël pour Top For Phone

Arrivé en 2014 au sein de l'équipe, je suis un passionné de hi-tech, et plus particulièrement de Smartphones (que je teste). En outre, je couvre pour vous les événements et salons pro.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>