Accueil » Tests & Comparatifs » Rétro-test Samsung Galaxy Ace (GT-S5830) : le cauchemar des fanboys d’Apple

Rétro-test Samsung Galaxy Ace (GT-S5830) : le cauchemar des fanboys d’Apple

samsung galaxy ace - vue 02

Lors de la sortie du Samsung Galaxy Ace en 2011, les fanboys d’Apple ont crié au scandale : le fabricant sud-coréen avait osé copier l’iPhone.

Mais s’agit-il vraiment d’une copie ou d’un plagiat, c’est ce que nous allons voir dans ce rétro-test.

Les meilleures offres du moment :

1. Esthétique : marqueurs significatifs

samsung galaxy ace - vue 05

De nombreux éléments rappellent l’iphone 3Gs dans ce smartphone Samsung, notamment son format, sa diagonale d’écran, la grille de l’écouteur, la position du bouton « Home » et sa coque arrière.

Le Galaxy Ace dispose d’un format particulièrement agréable, celui de l’iPhone 3Gs à quelques millimètres près.
Ni trop grand ni trop petit, sa prise en main est agréable.

L’Ace est doté d’un pourtour en métal chromé qui s’écaille au moindre choc.

Sur la face avant, on retrouve un écran de 3,5 pouces surmonté d’un écouteur protégé par une grille chromée, du capteur de proximité (pas de capteur de luminosité) et du marquage Samsung en lettres chromées.

samsung galaxy ace - vue 15

Sous l’écran, une touche mécanique « Home » de forme rectangulaire bordée de chrome. Celle-ci est encadrée par les touches sensitives rétroéclairées « Menu contextuel » et « Retour » qui n’apparaissent que lorsqu’on les effleure.

samsung galaxy ace - vue 03

Au dos du terminal, dans le coin supérieur gauche, on remarque le capteur photo entouré d’un anneau chromé et accompagné de son flash LED. La grille du haut-parleur se trouve plus à droite.
Plus bas, un marquage Samsung en lettres argentées.

A savoir qu’a sa sortie, et selon les marchés, le Galaxy Ace était fourni avec deux coques arrière : une coque noire en plastique texturé et une coque noire ou blanche en plastique glossy (façon iPhone 3Gs).

samsung galaxy ace - vue 04

Une fois le capot arrière enlevé, on a accès à la batterie et à l’emplacement SIM (au format mini).

samsung galaxy ace - vue 08

La tranche supérieure accueille un jack 3.5 et une trappe masquant le port micro USB.

samsung galaxy ace - vue 06

Sur la tranche inférieure on note la présence d’une entrée micro et d’une fente permettant d’ôter la coque arrière.

samsung galaxy ace - vue 07

Le flanc gauche abrite un orifice servant à accueillir une dragonne, ainsi que la touche de volume +/-.

samsung galaxy ace - vue 09

Sur le flanc droit prennent place le bouton power et une trappe masquant le slot micro SD.

Même s’il s’inspire de celui de l’iPhone 3Gs (et un peu de celui de l’iPhone 4), le design du Samsung Galaxy Ace est très réussi.

  • Dimensions : 112,4 mm de long x 59,9 mm de large x 11,5 mm d’épaisseur | Poids : 113 grammes

2. Image et son : un haut-parleur à la hauteur

samsung galaxy ace - vue 14

Le Galaxy Ace est doté d’un écran TFT de 3,5 pouces (protégé par une Corning Gorilla Glass) de résolution HVGA (la même que celle de l’iPhone 3Gs), ce qui nous donne une faible densité de 165ppp.
Même si cet écran est capable d’afficher 16 millions de couleurs, les images sont pixelisées.
Par contre, les angles de vue sont relativement bons.

On pourra regarder occasionnellement des vidéos sur YouTube, mais on n’en retirera aucun plaisir.

En communication, l’écouteur fournit un son correct mais pas vraiment cristallin.
Par contre, le haut-parleur délivre un son clair et puissant.
Le lecteur MP3 de l’Ace est agréable. Sa qualité sonore est correcte.

  • Ecran : 3,5 pouces (TFT) avec résolution 320 x 480 pixels, soit donc une densité de 165ppp.
  • Son : jack 3.5 et haut-parleur dorsal mono. Écouteur classique

3. Performances : faibles

Il m’a été impossible de mesurer les performances du Galaxy Ace par nos benchmarks habituels, la mémoire de stockage du téléphone étant trop réduite.
Seul Quadrant a bien voulu se lancer pour me fournir un score de 595 points.

Ce mobile est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon S1 MSM7227 cadencé à 800MHz, d’un processeur graphique  Adreno 200 et d’une mémoire vive de 278Mo.
Pour ce qui est de la mémoire de stockage, nous avons droit à un petit 160Mo (environ 30Mo disponibles pour l’utilisateur), extensible via micro SD (jusqu’à 32Go).
A noter que sur certains marchés, Samsung fournissait une carte micro SD de 2Go (accompagnée d’un adaptateur).

La navigation dans les différents menus est fluide, on passe d’une page à l’autre d’un simple glissement de doigt.
La manoeuvre est agréable car la dalle tactile est particulièrement sensible.

Par contre, lorsque l’on surfe sur le Net, il faut un certain temps avant que les pages s’affichent.

Forcément ce mobile est loin d’être une bête de course, et il est clair qu’au mieux, vous ferez fonctionner des jeux 2D (par exemple : Angry Birds).

4. Connectivité : tout à fait satisfaisante

samsung galaxy ace - vue 12

En 2011, le Galaxy Ace était un smartphone au goût du jour. Il est GSM quadribande et peut donc être utilisé partout dans le monde pour passer/recevoir des appels et pour envoyer/recevoir des textos.

Afin de pouvoir accéder au Web mobile, ce smartphone sud-coréen est également doté d’une connexion 3G 900/2100 MHz (7,2 Mbps).

A cela, il faut ajouter les habituels WiFi (b/g/n), Bluetooth 2.1 (A2DP), (A)GPS, micro USB 2.0, jack 3.5, micro SD, radio FM (avec RDS), emplacement SIM, etc.

  • DAS (Débit d’Absorption Spécifique) : 0,84 W/kg. C’est un score honnête en 2011.

5. Système d’exploitation : un Android à la sauce Samsung

samsung galaxy ace - vue 13

A sa sortie, le Galaxy Ace est proposé avec un Android Froyo 2.2. La version de test a été mise à jour vers Android Gingerbread 2.3.5.
Un OS personnalisable, notamment via Android Market (on ne parlait pas encore du Google Play).

samsung galaxy ace - vue 11

Samsung est un constructeur qui sait faire de la surcouche, et il le prouve ici avec TouchWiz 3.0.
Toutefois, nous avons ici droit à une version épurée : la page d’accueil ne contient que des raccourcis vers des programmes (comme sur l’iPhone). Point de widgets Android. On peut en rajouter, mais le fabricant n’en a pas intégré d’office.

samsung galaxy ace - vue 10

Un des fonds d’écran (celui utilisé pour illustrer la boîte) rappelle étrangement celui de Windows XP!
Le menu des applications s’ouvre dans un beau fondu enchaîné.

  • Système d’exploitation : Android Gingerbread 2.3.5 | Surcouche : TouchWiz 3.0

6. Usage : pour les non-geeks

Peu puissant, le Samsung Galaxy Ace n’est certainement pas destiné aux professionnels, et encore moins aux geeks de 2015.

Sa petite mémoire de stockage de 160Mo et sa faible RAM de 278Mo leur ferait péter les plombs.

Par contre, pour qui veut un smartphone élégant, pas trop encombrant et servant à téléphoner et à envoyer des textos, le Galaxy Ace est idéal.

Ce terminal est équipé d’un capteur photo dorsal de 5 mégapixels avec autofocus et flash LED. Dans le noir, ce dernier éclaire jusqu’à 3 mètres.
Vu avec les yeux de 2015, les clichés sont justes « acceptables » (voir échantillon photo).

samsung galaxy ace - vue 01

En ce qui concerne l’enregistrement vidéo, n’espérez pas mieux que du 320 x 240 pixels, une résolution qui peut paraître indigne aujourd’hui (et même en 2011).

Du côté de l’autonomie, en usage « normal », la batterie tiendra un peu plus d’une journée et demie avant de devoir être rechargée.

  • Appareil photo dorsal :  5 mégapixels avec autofocus et flash LED
  • Batterie : Extractible de 1350 mAh.

En conclusion : il fait illusion

Soyons francs, en 2015, il apparaît clairement que le Samsung Galaxy Ace est loin d’être bluffant côté fonctionnalités.

Il s’agit d’un mobile qui possède des performances beaucoup trop raisonnables. Il est tout sauf véloce, et surtout incapable de faire fonctionner une quelconque application (hormis les « basiques »).

En gros, ce smartphone sera capable de téléphoner, d’envoyer/recevoir des textos et d’écouter de la musique.
En outre, il s’agit d’un mobile 3G avec WiFi, doté d’une bonne accroche réseau, ce qui au final est ce que l’on demande à un smartphone.

Le Samsung Galaxy Ace, c’est avant tout un look, puisque à 2 mètres il sera difficile de faire la différence entre l’iPhone 3Gs et ce mobile sud-coréen.

Galerie photos :

 

Autres :

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

2 commentaires

  1. Merci pour ce rétro test bien sympa :) La Ace était pas mauvais à son époque.

  2. Bonjour Marco,
    merci du Tuto,
    ça serait bien un tuto en vidéo si possible, merci.
    Tél pass cher, simple, mais encore d’actualité c’est vrai,
    je viens d’en acquérir un sur leboncoin.
    Cordialement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>