Accueil » Actualités » OPPO : la marque se replie et abandonne l’Europe

OPPO : la marque se replie et abandonne l’Europe

OPPO - logo

Droit de réponse accordé à OPPO :
Suite à la publication de cette article, un collaborateur de la société OPPO nous a contacté et nous a fait savoir que malgré un réajustement de la stratégie du constructeur, en aucun cas il n’est question d’abandonner le marché Européen.
De fait, l’Europe continuera a être un des marchés où seront commercialisés officiellement les mobiles du constructeur, qui assurera en outre le SAV tel que c’était déjà le cas précédemment.

OPPO est une marque chinoise dont nous vous avons déjà présentés plusieurs produits (R5s, R7, R7s, R7 Plus, F1…) et qui avait, depuis quelques mois, montrée de réelles ambitions quant à la conquête du marché européen.

Une ambition les poussant jusqu’à concevoir leurs produits en prenant en compte les exigences d’un marché très difficile (en ajoutant par exemple la fréquence B20 sur leurs derniers modèles, et en leurs faisant passer la certification DAS).

OPPO avait en outre créé une structure spécifique dans leur société, destinée à promouvoir leurs produits et les commercialiser en Europe.
Et bien, cette même structure et l’ensemble des employés la composant, viennent apparemment d’être remerciés (ndlr : comprenez qu’on les a licenciés).

Chez Top For Phone, nous avions déjà eu la puce à l’oreille, notamment en constatant que nos interlocuteurs (et les rares contacts avec ces derniers) avaient changés… mais tout nous laisse penser désormais qu’OPPO préfère abandonner officiellement sa stratégie de conquête du marché européen.
Probablement pour se concentrer sur le marché chinois, et peut-être encore le marché américain…

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

14 commentaires

  1. Bonjour,

    Est-ce que cela veut dire que le site européen va disparaite (europe.oppostyle) ? Et qu’il va falloir donc commandr à l’étranger (si ils avaient des stocks en europe) ?
    Et donc payer des frais de douanes ?

    Merci.

    • Bonjour,

      Pour l’instant, je n’en ai aucune idée, car aucune information officielle n’a été donnée.
      J’ai un contact chez OPPO dont j’attends d’avoir plus d’informations.

      Mais je ne vois pas pourquoi le site OPPOstyle.com fermerait… même si par contre, je vois bien la section « Europe » disparaître au profit de la seule section « International ».

      Affaire à suivre…

  2. Bonjour,

    Le marché africain peut-il aussi être évoqué comme nouvelle priorité pour Oppo ?

    • Bonjour Thanok,

      Je pense que tout comme le marché européen, le marché africain sera délaissé officiellement…

      Au mieux, il sera regroupé sous le marché « International » que va conserver OPPO… au pire, il faudra passer par des importateurs spécialisés, comme c’est le cas avec Xiaomi par exemple.

      A bientôt.

  3. Salut Marco,
    C’est une stratégie complètement à l’opposé de Wiko, qui fait une gamme lowcoast justement réservée pour le marché africain. C’est vrai qu’il y a un potentiel énorme de développement en Afrique, et le lowcoast est une façon de vendre beaucoup en nombre de téléphones. Maintenant, Wiko va-t-il arriver à son objectif de 15 millions d’unités ?

    • Salut Godobé,

      Un objectif très ambitieux de 15 millions de mobiles/an, en effet, pour Wiko.
      Alors qu’OPPO recentre visiblement sa stratégie et fait déjà 40 à 50 millions de mobiles/an.

      A voir…

      • Oui, bien sûr, tu as raison sur les chiffres Marco, mais à relativiser, ils ne jouent pas dans la même cour :
        - le terrain de jeux de Wiko est principalement la France, l’italie, l’Espagne et l’Allemagne, dans un marché concurrentiel certes, mais dans lequel les gens sont d’un niveau de vie relativement correct et qui peuvent choisir des téléphones hauts de gamme ou bien chez les concurrents de Wiko.
        - Pour Pppo, bien sûr que le marché est aussi concurrentiel et féroce, mais c’est sur le nombre que la différence se fait : 1,3 milliards de clients potentiels, ça laisse une fourchette de gens très large qui choisissent OPPO.
        Donc la cible de Wiko c’est un marché potentiel là où il y a peu de téléphones, ils veulent le démocratiser en Africe avec des low-coast, et je pense que c’est ce qu’il faut faire s’ils veulent s’étendre. Tandis que le marché européen, rapporté au nombre de ventes total, n’est pas ou peu significatif pour Oppo.

  4. Un petit hors sujet sur les lecteurs d’empreintes, des chercheurs américains de la MSU (Michigan State University) auraient prouvé qu’il est facile de hacker les lecteurs d’empreinte de n’importe quel téléphone. Une photo de l’empreinte, une encre spéciale à base d’argent (donc conductrice et pouvant simuler des conducteurs, dans ce ces des empreintes) et du papier spécial (encre et papier AGIC) et hop, c’est fait. Il ne reste plus qu’à passer le papier sur le lecteur d’empreinte.
    Les Galaxy S6, iPhone 5S, Meizu MX4 Pro et Honor 7 y sont passés.
    Mais des constructeurs disent qu’ils ont des solutions contre ces piratages, Goodix par exemple dit que leurs capteurs peuvent reconnaître le flux sanguin de l’utilisateur.
    Et pour la petite histoire, iPhone se serait même fait piéger avec de la pâte à modeler. Mais je suppose que les autres constructeurs se seraient fait avoir aussi.

    • « Facilement » ce n’est pas à la portée de tout le monde non plus vu le matos qu’il faut avoir.
      C’est vrai que ça remet en question le côté marketing du système infaillible (dont perso j’y croyais pas vraiment)
      Il faut voir ces lecteurs comme un raccourci pour déverrouiller son phone plus rapidement et simplement que de taper un code ou faire un schéma laborieux au quotidien. C’est d’ailleurs pour cela que j’en mets pas. Je préfère verrouiller les dossiers sensibles.

  5. Pour ce qui est d’Oppo ce ne sera pas une grosse perte en ce qui me concerne car j’ai un à priori sur cette marque ainsi que ces sous marques. Et ce retrait ne fait de confirmer ce que je pense de cette marque.

    • Bonjour,

      Le problème de toutes ces « sous-marques » vient surtout du SAV ou/et du manque de pièces de rechange disponibles.

      Il me semble que Wiko ne garantit la disponibilité des pièces seulement durant 3 ans après commercialisation de l’appareil…

      @Marco merci pour ta réponse

  6. C’était prévisible… En Europe la certification DAS ainsi sûr l’ajout de la B20 rajoute une sommes importante pour commercialisé leur smartphone.
    En Chine pas besoin de B20 ni de DAS. Aux États-Unis pas besoin de B20 juste besoin de la certification SAR.
    Je trouve que c’est dommage, mais du moment que opostyle Europe reste présent, c’est le principal.

  7. Bonjour,

    Et donc concrètement ? Ils vont tout sous-traiter ?

    • Bonjour.
      Concrètement, j’ai demandé plus d’infos, mais pour l’heure, je n’en sais rien.
      Mais, ma propre « intuition » est qu’ils vont demander à ceux qui restent (en charge du marché international) de gérer le boulot supplémentaire.
      Quant à la logistique, elle sera peut-être recentrée sur une seule zone/un seul dépôt.
      Affaire à suivre…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>